Jean-Pierre Lledo et Jean-Jacques Jordi, les anti-Stora

Publié le 10 février 2021 - par - 30 commentaires - 1 042 vues
Traduire la page en :

À propos du rapport Stora, Le CNN19M1962 considère qu’on ne peut laisser des approximations enterrer notre Histoire, même au prix de la paix civile.

La mission Stora a au moins une vertu : c’est de montrer notre envie, non de « réconciliation » mais de vérité historique que l’on ne retrouve pas en Algérie. En effet, il aurait fallu que deux missions se rejoignent afin de confronter les points de vue, et montrer que pour qu’il y ait discussion, il faut être deux. Nous attendons à ce jour, le rapport algérien…

Le « rapport Stora » mériterait d’être commenté point par point, par des historiens, afin d’en relever les erreurs, les faiblesses, et les omissions… Et je ne doute pas qu’ils le feront, avant que le président de la République n’ait eu le caprice d’y puiser, ci ou là, tout ce qui servirait sa politique de mise en équation de notre passé, avec l’acceptabilité de nos banlieues. Or, l’Histoire est l’Histoire. Éluder des faits est non seulement malhonnête, mais aussi irrespectueux envers les acteurs de notre Histoire.

Le premier problème est déjà dans le postulat de départ : la France a envahi et colonisé l’Algérie. Cela suppose que la France a dépossédé et spolié des Algériens qui vivaient en paix, dans leur beau pays, en profitant des rentes d’un pétrole qu’on leur a volé. Or, la France a débarqué dans une terre sous administration turque. Une terre qui ne formait qu’une bande peu profonde le long du littoral. La France s’est battue contre les soldats turcs, contre la marine turque et les pirates… Aussi, la réclamation du Baba Merzoug, le canon La Consulaire, par l’Algérie, est un non-sens qui reviendrait à rendre à l’Algérie ce qui a été pris aux Turcs.

Doit-on faire taire le fait que l’intervention de la France a été demandée par de nombreux pays, y compris les États-Unis, qui n’en pouvaient plus de se faire pirater  et de voir leurs hommes partir en esclavage et leurs femmes remplir les harems – crime contre l’Humanité ? – ? Combien ont été libérés des geôles d’Alger et d’ailleurs ? Et, bien sûr, si on doit parler de pays, d’invasion, etc, : laissons aux Algériens le soin de présenter une carte d’avant 1830, afin de savoir de quoi nous parlons. Cette carte existe à Ankara, pas à Alger…

Suite au rapport Stora, Jean-Pierre Lledo et Jean-Jacques Jordi font apparaître  leur point de vue similaire :  ne pas confondre Mémoire et Histoire.  Macron a missionné Stora par le fait du Prince. Combien a été payé  Stora pour pondre ce genre de travail ?

Ensuite, arguments à l’ appui, Lledo est critique sur le fond. Sa critique s’articule autour de deux grands axes fort semblables à ceux développés par Jean-Jacques Jordi.

http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2021/02/01/38792181.html

En premier lieu, il pointe du doigt le déséquilibre de ce rapport. Et cite des  exemples à l’appui de ce déséquilibre. Pourquoi l’association du Cercle algérianiste, pourtant la plus importante, n’a pas été consultée ? Pourquoi certains historiens manquent à l’appel, comme Jordi, Vermeren, Monneret, Vétillard ?… Pourquoi ne parler des disparus que du côté FLN et édulcorer les disparus de l’autre ? Pourquoi, lors de massacres ou d’attentats aveugles, ne jamais citer le nombre de juifs et de chrétiens et de musulmans tués avant la répression par l’armée française ?… Ces omissions, ce « deux poids, deux mesures », guère étonnantes de la part d’un ex-lamberto-trotskiste, font qu’une expression utilisée par Stora se retourne contre lui, militant engagé à l’extrême gauche : une mémoire hémiplégique. Alors que, dans toute bonne guerre « civile », il y a plusieurs mémoires antagonistes. Cela ne fait que renforcer l’amertume de groupes de Mémoires. Quid des harkis là-dedans, réduits à la portion congrue ? L’historien originaire de Constantine se contente du bout des lèvres de demander leur libre circulation…

En second lieu, il y a une dimension politique. La légitimité du pouvoir algérien ne tient que par la diabolisation extrême, par celui-ci, du colonialisme français. Il  oublie ainsi, dans un roman national formaté depuis 1962, que l’Algérie n’existait pas avant 1830, et que ce territoire à travers les siècles a été colonisé de nombreuses fois par les Romains, les Arabes, les Espagnols, les Ottomans qui, eux, furent très violents. Ce contexte n’est  absolument pas rappelé par Stora. En plus, Abdelkader, présenté comme un grand humaniste, a aussi du sang sur les mains.

Dans ce territoire régnait la charia avec la dhimmitude, sans oublier l’esclavage des Noirs, certains réduits en eunuques. Et celui des chrétiens, qui a perduré jusqu’à la fin du XVIIIe siècle. Stora n’en parle pas. N’étaient-ils pas des crimes contre l’humanité ? Tout comme il ne parle pas de la société multi-ethnique qui a existé avant 1962, malgré bien des défauts. Bref, l’ultranationalisme des caciques du FLN depuis 1962 ne pousse qu’à l’affrontement entre mémoires. Dernier élément : J.-P. Lledo insiste sur le fait que Macron a tout mélangé pour son  crime contre l’humanité. Comment parler de génocide alors qu’on compte, en 1962, 9 millions de musulmans ?

Le vœu de Lledo serait qu’une commission d’historiens des deux rives s’interrogent sereinement sur le sujet. Sauf que, du côté du pouvoir dictatorial d’Alger, qui veille au grain, impossible d’avoir des recherches historiques objectives. Et, comme le fait remarquer J.-P. Lledo, on attendra longtemps avant que les archives algériennes ne soient ouvertes.  On a la désagréable impression que ce rapport est franco-français et très orienté dans un sens. Comme l’ont écrit J.-J. Jordi et Guy Pervillé, par exemple, le choix de Gisèle Halimi est a minima une demande malheureuse et a maxima une provocation.

Le CNN19M1962  propose d’y faire entrer quelqu’un qui, en temps de guerre, a été victime du FLN, le Bachaga Boualem,  vice-président de notre Assemblée nationale de 1958 à 1962 qui, lui, a servi la France et payé très cher le prix de cette fidélité.

En définitive, J.-P. Lledo et J.-J. Jordi se rejoignent sur ce rapport : il y a des Mémoriens et des Historiens. Stora fait partie de la première catégorie, déformée par son tropisme anti-colonial primaire. Beaucoup d’autres font partie de la seconde : bien sûr, ils ne sont pas assez médiatisés.

Hervé Cuesta

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Africa Nova

‏https://m.youtube.com/watch?v=hUQRes2GT6w&t=23s

Jill

Il faut se libérer de l’Algérie et des Algériens ;ce qui aurait dû être fait en 1962.
Le divorce devrait être complet ;plus d’Algériens en France, sauf exceptions… ce sont des gens toxiques qui détestent notre pays ;ils doivent retourner chez eux, et le plus tôt sera le mieux.

Theodore

Il faut se libérer de l’Algérie et des Algériens ;ce qui aurait dû être fait en 1962./ dixit

Tout a fait !
Mais a qui la faute d apres vous… ? vous savez bien, votre idole De Gaulle…….!!!

Tranquillement Jill vous allez finir par penser comme nous concernant votre “grand homme”

Jill

De Gaulle est revenu aux affaires en 1958 ;l’Algérie était perdue depuis longtemps ;je dirais mai 1940. L’indépendance était inéluctable ;il n’y avait aucune alternative crédible et garantie dans le temps.
L’Algérie Française évoquée par le Général, mais avec 9 millions de Français n’était pas envisageable ;sans compter que les pieds noirs n’en voulaient évidemment pas.

Jill

J’aime bien la citation de Jean Daniel concernant l’Algérie ;en substance :
il ne faut pas confondre prèsence et colonisation ;la France fût présente en Algérie, souvent pour le pire, mais aussi parfois pour le meilleur.

Theodore

Jean Daniel fils de blida, a de nombreuses fois tourne sa veste sur notre pays, donc je n ai pas de respect pour sa memoire de traitre !

Jill

C’est une autre affaire ;mais je trouve sa formule assez équilibrée, au regard de la repentance inconditionnelle que certains voudraient imposer aujourd’hui.

Forceetjustice

Il y a un très grand historien Français que vous omettez de citer il s’agit de Bernard Lugan, un grand monsieur, respecté et respectable qui connaît l’histoire du Maghreb mieux que quiconque…il y est né ! Il faut tout de même faire savoir que nombre de Cadi, de chef de tribu, de cheik se sont ralliés à la France, les Turcs traitaient les arabes d’Algerie comme des larbins mais les berbères et les juifs comme de la merde…et avec une violence et une brutalité sans nom. Pour les Juifs d’Algerie, dont est le traître B.Stora, l’arrivée de la France qui chassa les turcs fut une libération sans nom, ainsi que pour les kabyles…la France leur a rendu honneur, fierté même si parfois il y eut des dérapages ! Macron est un imbécile, un petit con qui ignore l’histoire avec un grand H de son pays

Allobroge

“Combien a été payé Stora pour pondre ce genre de travail ?”Il a déclaré avoir œuvré bénévolement mais sans doute ses frais ont ils été réglés rubis sur l’ongle, reste à savoir de combien, et ce d’autant qu’ils ne seront pas imposables !

ven85

STORA ancien porteur des valises du FLN,ancien communiste stroskistes,MACRON elu par les mediats de la finance mondialiste est bien le petit soldats de cette finance qui sont la pour detruire la nation

Joël

“une mémoire hémiplégique” ou sélective.
On a l’impression que stora n’a fait que suivre la loi mémorielle de taubira où il est hors de question d’incriminer les arabes et les noirs dans l’esclavage.
Et il faut rappeler que si la France est restée 130 ans dans le pays qu’elle a créé, c’était pour empêcher les turcs d’y revenir, justement.
Ce n’est pas à la France de s’excuser, c’est à l’Algérie de nous remercier.

Marnie

Hélas ! Stora et bien d’autres ont l’aplomb de vivre en France, ce pays qu’ils veulent voire à genoux et qu’ils détruisent peu à peu à cause de mensonges, des hérésies concernant l’histoire qu’ils tronquent à souhait. Les traitres à la France doivent recevoir ce qu’ils méritent : une balle dans la tête. Oui, sans procès puisque eux-mêmes ont fait, dans leur tête, le procès et la condamnation de leur propre pays.

Elie Barnave

En 1845 Le Colonel Lucien de Montagnac disait des Algériens :Pour chasser les idées noires qui m’assiègent quelque fois, je fais couper des têtes. Non pas des têtes artichauts, mais des têtes d’hommes. “. Quand présentez de Bachaga Boualem un héros , cela nous renseigne sur le camp que vous auriez choisi en 40 !

Allobroge

Savez vous comment étaient traités les prisonniers français par les arabes de l’époque ? Et pourtant au sortir des guerres napoléoniennes les soldats français en avaient vu d’autres !

Leray

Ce n’est pas en répétant deux fois la même chose que vopus aurez raison.Avant 1830 de nombreuses têtes de jufs ont été coupés sûrement par l’armée française.Jouer sur le registre de l’ émotion hors contexte ne fait pas avancer la discussion surtout que pour y mettre fin car vous n’avez pas d’arguments, on se retrouve très vite au pouint Golwin.. Du moment que vous soyez d’accord avec vous même….Signé un descendant de dhimmi et d’esclave chrétien, un corsaire gênois

patphil

et ne pas oublier manuel qui périodiquement nous en apprend sur la nostalgérie!
un rapport mémoriel confié à un seul “historien” encarté trotskiste atteste de la parole présidentielle sur ce sujet, point barre!

Travis

Voilà exactement la qualité d’articles dont nous aurons besoin pour remettre les pendules à l’heure après la Libération.
Fort à parier que si l’on interroge un de nos chers profs d’Histoire de l’EN, pas un sur dix ne saurait expliquer l’arrivée des Français en Algérie ( future Algérie) en 1830.

Joël

Les Algériens si fiers devraient bannir le mot Algérie créé par la France et reprendre le nom d’avant 1830 : Barbarie ou Côtes des Barbaresques.
Sciemment omis par stora :
https://dis-leur.fr/histoire-la-traite-oubliee-des-esclaves-blancs-en-afrique-du-nord/

FLORIUS

Cette période des ”Barbares ”longue de plusieurs siècles devrait être un préambule incontournable quand on parle de la colonisation .
Le père BUGEAUD quand il a pris ALGER ,c’était uniquement pour mettre fin aux pillages des bateaux et des villages de la côte en France ,en Espagne ,en Italie et en Corse . Toute l’Europe victime a applaudi
. Il est resté 10 ans à Alger avant d’entreprendre la colonisation .

Elie Barnave

En 1845 Le Colonel Lucien de Montagnac disait des Algériens :Pour chasser les idées noires qui m’assiègent quelque fois, je fais couper des têtes. Non pas des têtes artichauts, mais des têtes d’hommes. “. Quand présentez de Bachaga Boualem un héros , cela nous renseigne sur le camp que vous auriez choisi en 40 !

Allobroge

Le bachagfa avait choisit la France et pourtant ressortissant de ce pays. Il y croyait en cette France si généreuse, il a été trahit comme nombre d’européens implantés en Algérie. Pourquoi voyez vous en lui un traitre ?Avant l’arrivée des français l’Algérie n’existait pas en tant que pays !

Hervé CUESTA

https://www.youtube.com/watch?v=CwzcGLITk14
Que savez-vous vraiment du combat du Bachaga Boualam, pour la France, contre le FLN? Vous voulez dire que les parents des égorgeurs d’enfants du FLN, auraient protégé des Juifs pendant l’Occupation Nazie? Vous avez des lacunes en Histoire de France. Vous risquez une plainte en diffamation de la part des descendants du Bachaga. Votre argument est d’une extrême pauvreté. A Constantine, la plupart des Juifs sont partis après l’assassinat de Raymond LEIRIS (tonton d’Enrico Macias) par le FLN, le 7 juin 1961. Le saviez-vous?? Votre rapprochement avec le Régime de Vichy et la guerre d’Algérie, révèle chez vous, votre étroitesse d’Esprit.

Dupond

Macron en a rien foutre de l’algérie et de la France ….il fait du spectacle avec stora pour amadouer les bics , les gauchos et éventuellement les juifs . Macron veut que rien ne bouge ,que tout le monde consomme et que les franchouillards partent au boulot de bon matin pour faire tourner la boutique pendant que lui et ses potes vivent comme des nababs . Pour ce qui est de l’algérie dite “Française” c’est un territoir qui n’a jamais été rentable ,ni avant ni pendant et encore moins maintenant (Clemenceau etait anticolonialiste ….comme il avait raison ce grand homme)
http://etudescoloniales.canalblog.com/archives/2019/07/15/37497890.html
Et pour finir ….la main d’oeuvre algérienne n’est absolument pas compétitive
https://www.algeriepatrio

Messaoud

A toute fin utile, voici la traduction en français du 3iém couplet de l’hymne national algériens

Ô France ! le temps des palabres est révolu
Nous l’avons clos comme on ferme un livre
Ô France ! voici venu le jour où il te faut rendre des comptes
Prépare toi ! voici notre réponse
Le verdict, Notre Révolution le rendra
Car Nous avons décidé que l’Algérie vivra
Témoignez-en ! Témoignez-en ! Témoignez-en !

denfer VICTORIA

Ni oubli, Ni pardon. http://alger-roi.fr/Alger/portraits/pages_liees/6_marechal_juin_pn35.htm

La France est en état de péché mortel.
Elle connaîtra un jour le châtiment. »
Maréchal Alphonse JUIN, 2 juillet 1962 https://chardon-ardent.blogspot.com/2012/05/la-malediction-du-marechal-alphonse-juin.html

Pour en savoir plus…. http://exode1962.fr/exode1962/en-savoir-plus/celebres/juin.html

Theodore

Bravo ! Merci d avoir parle de Jean-Pierre Lledo ( je l avais mentionne a plusieurs reprises sur ce site… il est hautement plus serieux que le lecheur de babouches STORA )
“L algerie a été colonisé de nombreuses fois par les Romains, les Arabes, les Espagnols, les Ottomans” dixit
Exact, mais il ne faut pas oublier en 1
le peuple gétule, en 2 les comptoirs pheniciens ( d ailleurs beaucoup de juifs arrivent avec eux ) en 3 les wisigoths, ensuite avec le passage des Carthaginois ( tunis scipion l africain ) et leurs ennemis romains en 4… ( polpulations berberes au meme moment, mais pas “arabe” )

L algerie du passe est un mille feuilles incroyable, que beaucoup d algeriens ou de Francais ignorent !

Lire Aussi