Jean Pruvost, faux savant linguistique, mais vrai dhimmi

Publié le 24 mars 2020 - par - 17 commentaires - 971 vues
Share

En 2017, le professeur d’université pour l’histoire de la langue Jean Pruvost, a produit un ouvrage « Nos ancêtres les Arabes : ce que notre langue leur doit ».

Dans la vidéo d’une conférence faite à Blois, il commence par dire que 90 % des mots de la langue française sont issus du latin, qu’ensuite vient le gaulois, avec une centaine de mots, puis la langue germanique et le normand, la langue des Vikings « Nord Men », avec une cinquantaine de mots, et ensuite la langue arabe « à partir de la conquête arabe », puis l’italien au XVIe, et l’anglais depuis deux siècles, trois siècles, « très présent dans notre langue »…

La logique de cette « démonstration » est étonnante : passons sur l’évocation des apports de l’italien et de l’anglais, qui n’est clairement évoquée que pour donner une apparence scientifique et objective à une opération de propagande que trahit le titre.

En effet, le nombre des mots arabes employés dans la langue française est estimé à environ 400. Il faut préciser que plusieurs sont eux-mêmes des emprunts au grec ou à d’autres langues (alambic, abricot, gilet, du nom que portaient les captifs gaulois, galica etc.). Beaucoup indiquent les pratiques de leurs locuteurs : razzia, assassin (hashichin), dhimmi, séide (Saïd, homme des basses œuvres de Mahomet), charia, dirham (drachme), houri, hégire, mamelouk (soldat esclave), matraque, mesquin, roumi (chrétien, équivalent de bougnoul) etc.
M. Pruvost indique que le nombre de mots gaulois est de l’ordre d’une centaine. Si on suit sa « logique », nos ancêtres sont donc quatre fois plus arabes que gaulois. Les 90 % de mots latins ne comptent pas.
Et, vu le faible nombre de mots gaulois dans la langue française, on peut même douter qu’il y eût jamais des Gaulois en Gaule.

Même observation pour les Germains appelés Francs : le nombre de mots franciques dans la langue française n’est pas très grand, mais il était estimé à environ 700 en ancien français et il en reste encore 500, selon M.J. Brochard («Le francisque» dans Dictionnaire historique de la langue française, Dictionnaire Le Robert).

http://www.e-stoire.net/article-l-heritage-franc-dans-la-langue-francaise-43341682.html

En 842, les Serments de Strasbourg entre les fils de Louis de Pieux, fils de Charlemagne, partagent l’empire carolingien en Francie occidentale, échue à Charles le Chauve, Francie orientale, échue à Louis le Germanique, et, entre les deux la Lotharingie, échue à Lothaire, devenue la Lorraine.

La Gaule étant devenue la Francie occidentale, pour la distinguer de la Francie orientale, devenue Germanie, dont un peuple s’appelait les Alamans, les Gaulois auraient-ils subitement disparu ?

Le fait est que le pays a changé de nom, mais pas d’habitants. On retiendra seulement que « Franc » signifie « libre », comme en attestent les différents sens de l’adjectif, libre par opposition à esclave ; devenu libre, affranchi ; libre en paroles (franchise) ; libre de circuler, affranchi (individu ou paquet, franchise postale), rejeton franc en botanique, ville franche, ville n’appartenant pas à un seigneur, etc. La Gaule est devenue le Pays des hommes libres.

Mais pour M. Pruvost, parce qu’il y a 400 mots arabes, dont certains d’un usage fréquent, en français, les Arabes en tant qu’individus, en tant qu’ethnie, seraient subitement devenus des « ancêtres » des Français ?
On est atterré devant tant de dégoulinante dhimmitude, maquillée en savoir scientifique. La possession d’innombrables dictionnaires ne semble pas protéger M. Pruvost d’un aplatissement aussi inexplicable qu’irrationnel devant une théorie absurde.

L’emploi de mots arabes générerait donc une filiation de fait ? Si je nomme une tasse ou un abricot, je deviens aussitôt une descendante d’Arabe ? La déclaration de la « scientifique » arabe qui déclare qu’une femme peut être fécondée sans contact par le sperme d’un homme dans une piscine a fait des émules dans les universités françaises.

M. Pruvost évoque l’entrée des mots arabes dans la langue française « au moment de la conquête ». Mais quelle conquête ? La France a été ravagée par les hordes mahométanes, certaines régions ont subi une occupation plus ou moins longue, surtout la Septimanie, et le Massif des Maures, qui a servi de base pour razzier la Provence pendant presque un siècle, jusqu’à ce que le comte Guillaume le Libérateur les fasse déguerpir après la bataille de Tourtour en 973. Ces pillards avaient enlevé l’abbé de Cluny, Mayeul.

Le Rhône a servi, tant qu’il a été une frontière entre Royaume de France à l’Ouest et Empire germanique à l’Est, de couloir pour transporter les esclaves vers Marseille, d’où ils étaient acheminés vers le dar el islam, pour être vendus sur les marchés de Rabat, Salé ou Tripoli, jusqu’au débarquement des Français à Sidi Ferruch près d’Alger, en 1830.
C’est ça, les « ancêtres » des Français ?

Après ce Pruvost, et avec beaucoup plus de moyens, Jack Lang s’est fait l’apologiste d’un prétendu héritage arabe. Il s’est fait étriller, notamment par Éric Zemmour.
Mais la récurrence de la démarche ne laisse pas d’inquiéter, car on le sait, il suffit de répéter une idiotie souvent pour qu’elle passe pour une vérité. Le plus grave est que ce professeur d’Université donne à cette thèse délirante une caution « scientifique ».

Elle est reprise à l’envi dans le monde arabe, même en France, par des « savants » comme seuls savent en produire à la pelle les coraniques.

J’ai regardé quelques minutes de cette « conférence ».

https://www.youtube.com/watch?v=acThVqtfAB4

L’argumentation y est du même ordre que la fécondation dans la piscine.
Mais la diffusion de ces âneries risque de se faire plus vite que la réfutation.
La future doxa me paraît exprimée dans ce commentaire à la conférence de M. Pruvost : « Youcef Aoufi il y a 1 mois si on recule un peu plus dans l histoire on trouve que les bases même du latin et du grec et par consequance le français leur bases sont arab jusqu au lettres tout vient du finicien alif ba jim del sont devenue alpha beta gama delta dans le grec et transmit en suit vert les langues european d au jourd’hui. zero ortho mais je croix que l idee est passé. »

Mes amis, si les Gaulois ne sont plus des Francs, ils seront des soumis.

Nadia Furlan

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
malein

Nos ancêtres les Arabes?… C’est la 1ère fois que j’entends cet « analphabètologisme ». Ce Jean Pruvost devrait arrêter de regarder des films de science-fiction sinon bientôt il va finir par nous dire que nos ancêtres sont les Klingons…

netrick

En fait une des langues antiques qui nous a donné la majorité des mots les plus riches de notre langue est ..le Grec ! Nous parlons tous le Grec sans le savoir: télévision, architecture, philosophie, mathématiques, style, téléphone, …..

Victoire de Tourtour

Les mots que vous citez sont des mots « savants », qui sont apparus assez tardivement dans notre vocabulaire, au fur et à mesure des besoins.La plus importante partie de la langue française vient du latin, y compris quelques mots venant de l' »argot » latin (par exemple « tête » (<latin "testa", une cruche ronde avec deux anses, en lieu et place du latin classique caput/capitis)

Nadia Furlan

Merci Victoire de Tourtour (on les aura !) C’est consternant de constater le décalage entre ce qu’on dit et ce qui est compris, la confusion entre l’ensemble et le détail, le tout et la partie…
On parle de l’origine de la langue française, et on cite « téléphone » ou « télévision » qui est d’ailleurs un mot composé d’un élément grec télé et d’un élément latin vision…. Bien sûr, Charles le Chauve et Louis Le Germanique communiquaient au moyen d’un téléphone…
Oui, juste un petit ajout à votre moulin : le mot manger, qui vient de manducare, agiter les mandibules, mâcher… qui a remplacé comere, conservé en espagnol… et d’où vient comestible .

POLYEUCTE

Rien que d’écrire de droite à gauche montre qu’ils pensent tout à l’envers !
EDREM !

Paskal

« Le francisque » ? Plutôt le francique. La francisque est une hache chère à Mitterrand.
D’après les spécialistes, à l’origine, Franc (ou Frekr) voulait plutôt dire hardi.
Il semble bien que les alphabets grec et latin (à plus forte raison hébreu) soient inspirés de l’alphabet phénicien, comme les chiffres « arabes » sont en fait indiens, et alors ?

Nadia Furlan

Je ne sais pas quels « spécialistes » vous ont inspiré cette étymologie nouvelle. L’étymologie « libre » est celle donnée par plusieurs dictionnaires, dont le Littré, qui le rapprochent de l’allemand frei et de l’anglais free. L’ensemble des emplois sémantiques n’est pas dans le domaine de « hardi » , qui vient du francique « hard » qui subsiste dans le prénom Bernard (ours fort).

Nadia Furlan

Oui, cet auteur emploie ce terme rare de francisque pour désigner la langue. Dans mes études, on employait le terme de francique pour la langue. Cela permettait de distinguer de la hache de jet, la francisque.

Victoire de Tourtour

Et alors nous n’avons rien à voir, mais alors rien de rien, avec les Arabes.

BARRET Alain

Bonjour Nadia,
Merci pour cette mise au point avant peut-être d’en arriver à une mise aux poings salvatrice.
@lincho.

Spipou

J’ai adoré le commentaire de Youcef Aoufi ! ☺

Serait-il possible de le traduire en français ?

Johanna

Ha ! ha ! ha !
Vil roumi ! ti compren pa li francé modern ? Ignoran !

incongru

lequel ?

Josyane

Toujours pareil, ils veulent nous faire avaler « nos ancêtres les arabes ».

Michou

Un mec qui s’appelle rachid benaissa qui vient m’expliquer à moi ce qu’est la langue française, je le pourfends sans somation !
Et puis il a certainement oublié que les mots arabes prononcés actuellement en France, ne sont pas des mots français pour autant.

Urbain

Un connard du gabarit de Maurice Bucaille.

Johanna

Ah oui, ce Bucaille vaut un déplacement sur wikipédia… Converti à l’islam, il prétend qu’il y a des incohérences dans la Bible mais qu’il n’y en a pas dans le koran… Comment peut-on être un médecin formé en France, et proférer de telles absurdités ??? Interrogation vertigineuse. Surtout quand on sait que dans le privé, les chefs des états islamiques sont souvent totalement incroyants et ne se servent de la religion que pour dominer.
Ce pauvre Bucaille avait une mentalité de semelle.
Mais ce n’est pas sans conséquence pour nous, hélas.