Jean Quatremer : « On a beau toucher le fond, on creuse encore ! »

Capture d’écran 2016-07-11 à 14.33.04

La propagande de Jean Quatremer sur Libération n’est pas sans rappeler la tyrannie idéologique des maoïstes, trotskistes et autres gauchistes embourgeoisés, les post-soixante-huitards attardés qui dominent la caste politico-médiatique de la gauchosphère. À propos de Quatremer de Libération, le site Les Crises nous parle de « Journalisme européiste, journalisme politique » (traduire : journalisme partisan et tendancieux) !

« Le référendum n’est pas le climax [traduction du dictionnaire : moment le plus intense d’une action dramatique (mot anglais)] de la souveraineté populaire« . (dixit Jean Quatremer)

Avec Quatremer, alias « Pour dix briques, t’as plus rien ! », « Le Brexit montre à quel point le référendum est à la démocratie ce que les œufs de lump (pour les prolos) sont au caviar (pour les journaleux socialistes de la caste politico-médiatique dite la « gauche caviar » dont se revendique bien malgré lui Jean Quatremer), un vague succédané et non le summum de la souveraineté populaire sous limpulsion de partis que l’on dit à tort « populistes », alors qu’ils sont (de très méchants) xénophobes, nationalistes, autoritaires, à l’image du FN.

Traduire : Jean Quatremer alias « Mon adversaire cest le peuple » n’est au journalisme européiste et politique de la « gauche caviar » « qu’un vague succédané de journalisme médiocre, partisan et tendancieux ».

« Référendum après référendum, (Quatremer) ne peut que constater les dommages qu’ils causent à la (soi-disant) démocratie représentative (de type UMPS), car ils procèdent de lidée que les (usurpateurs soi-disant) représentants du peuple, pourtant (soi-disant) démocratiquement élus, sont illégitimes pour engager leur pays, car incompétents, manipulateurs, soumis aux puissances de largent et indifférents aux citoyens.

« Le référendum, c’est l’exact contraire (de l’opium du peuple et de la propagande de type UMPS) de la (fausse) démocratie, qui nest (que) la dictature brutale de la majorité sur la minorité« . Quatremer devrait relire « L’État et la révolution » (1917) de Vladimir Ilitch Oulianov, dit Lénine, et sa critique acerbe et tellement efficace du parlementarisme moderne : « Décider périodiquement, pour un certain nombre d’années, quel membre de la classe dirigeante foulera aux pieds, écrasera le peuple au Parlement, c’est « l’essence véritable du parlementarisme bourgeois » dans les républiques (soi-disant) démocratiques. »

La propagande de Jean Quatremer sur Libération de gauche proclame la dictature brutale de l’UE qui est « l’essence même du parlementarisme bourgeois » des bobos de gauche contre le peuple. Le pauvre Jean Quatremer anti-Brexit, alias « Mon adversaire cest le peuple« , veut nous vendre « un mécanisme (mystificateur) de pouvoirs-contrepouvoirs destinés à éviter les décisions prises (dans l’intérêt des peuples) à lemporte-pièce, sur la base de mensonges (de type UMPS) et les réponses simplistes (pour les prolos) à des questions complexes (réservées aux fausses élites de la gauche caviar), comme celle de lappartenance à l’UE« .

Vladimir Ilitch Oulianov poursuit : « Cette critique du parlementarisme (de Quatremer) est (justifiée) du fait de la domination de l’opportunisme (des) parlementaires de profession, de ces traîtres au prolétariat, et (des) socialistes (opportunistes) « pratiques ». (Comme ils) ont laissé aux anarchistes le soin de critiquer le parlementarisme, ils qualifient « d’anarchiste » (traduire : extrémiste) toute critique du parlementarisme !

« On ne saurait s’étonner que le prolétariat des pays parlementaires « avancés », écœuré à la vue de « socialistes » ait de plus en plus souvent accordé ses sympathies à l’anarcho-syndicalisme (de type Sud), encore que celui-ci soit le frère jumeau de l’opportunisme. Marx a su rompre avec l’anarchisme pour son impuissance (et) donner une critique véritablement (fondée) du parlementarisme.

« Force est de dire et redire encore que le « social-démocrate » actuel est tout simplement incapable de concevoir une autre critique du parlementarisme que la critique anarchiste (extrémiste).

« Le moyen de sortir du parlementarisme ne consiste pas à détruire les organismes représentatifs et le principe électif, mais à transformer ces « moulins à paroles » (tant appréciés par Jean Quatremer) que sont les organismes représentatifs en assemblées « agissantes »… Voilà (une critique) qui s’adresse directement aux « toutous » parlementaires de la social-démocratie ! Dans les parlements, on ne fait que bavarder, à seule fin de duper le « bon peuple ». Les (socialistes UMPS réactionnaires) ont réussi à gangrener jusqu’aux (institutions) dont ils ont fait de stériles moulins à paroles sur le modèle du plus écœurant parlementarisme.

« Les ministres « socialistes » dupent les (gens) crédules par leur phraséologie et leurs résolutions.

« Au sein du gouvernement, c’est la course à l’échalote pour le pouvoir et le jeu des chaises musicales pour faire asseoir, à tour de rôle, autour de « l’assiette au beurre, des sinécures lucratives et honorifiques« , le plus possible de socialistes (et verts pour faire diversion et) « distraire l’attention » du peuple ». (Lénine).

La propagande de Jean Quatremer sur Libération de gauche ne s’en relèvera pas, même si avec lui : « On a beau toucher le fond de la médiocrité, on creuse encore ! » « Contrairement à un vote du Parlement, (c’est-à-dire un vote des toutous de la classe dirigeante qui foulent aux pieds les intérêts du peuple) qui peut être renversé par une autre majorité (UMPS ???), le référendum est devenu « LA parole du peuple« … En France, le référendum a toujours été un instrument plébiscitaire : on vote pour ou contre le pouvoir en place. »

Traduire : Quatremer alias « Mon adversaire cest le peuple » soutient le pouvoir socialiste en place.

« Surtout, (le référendum) laisse des blessures (et) aboutit à une opposition binaire sur des questions infiniment complexes, loin de tout compromis (UMPS ???), qui est la base de la démocratie parlementaire.

« En Belgique, le référendum de1950 a conduit le pays au bord de la guerre civile. Au Royaume-Uni, le référendum sur le Brexit laisse le pays profondément divisé, au point que son existence est menacée. »

Et Quatremer alias « Mon adversaire cest le peuple » de citer Alexander Hamilton, l’un des pères de la Constitution américaine, en 1788 : « Les principes républicains n’exigent point qu’on se laisse emporter (par les) passions populaires, ni quon se hâte d’obéir à toutes les impulsions (infantiles) momentanées que la multitude peut recevoir par la main artificieuse des hommes qui flattent ses préjugés pour trahir ses intérêts.

« Le peuple (est un grand enfant qui) ne veut, le plus ordinairement, quarriver au bien public… Mais (c’est un grand enfant qui) se trompe souvent en le cherchant… Lorsque les vrais intérêts du peuple sont contraires à ses désirs (infantiles), le devoir de tous ceux (ses parents et éducateurs UMPS) quil a préposés à la garde de ses intérêts est de combattre l’erreur (infantile) dont il est momentanément la victime

« Il est arrivé qu’un peuple, « sauvé«  ainsi des fatales conséquences de ses propres erreurs, s’est plu à élever des monuments de reconnaissance aux hommes (UMPS) qui avaient eu le courage de sexposer à lui déplaire pour le servir« . Quatremer alias « Mon adversaire cest le peuple » promeut le « mythe du sauveur« .

« La démocratie représentative a ses garde-fous (grâce à la collusion des fraternités GOF-UMPS). La démocratie directe, si elle veut garder le nom de démocratie, doit aussi avoir les siens. » (Et cela grâce à la police politique de la pensée politiquement correcte de type UMPS). Libération, Jean Quatremer, 06-07-2016.

James Traub écrit sur Slate de gauche : « Il est temps que les élites se soulèvent contre les masses« . « Le Brexit a dévoilé le schisme politique de notre époque. Ce n’est pas la gauche contre la droite, mais les sains d’esprit (les bobos de la gauchosphère) contre les débiles hargneux (le peuple)… Une caractéristique du vote pro-Brexit aura été la répudiation des banquiers, des économistes et des chefs d’État occidentaux ayant mis en garde les électeurs contre les dangers d’une scission avec l’Union européenne

« Les Britanniques connaissent leur heure de vérité, qui se profile pour les États-Unis… Si Donald Trump perd, le Parti républicain pourrait souffrir d’une rupture historique entre sa base ignare (le peuple) et sa classe dirigeante encravatée (de type UMPS). Et dans toute l’Europe, les partis d’extrême droite exigent un référendum de sortie de l’UE… Les partis d’extrême droite et nativistes arrivent en tête des sondages

« On pourrait voir (renaître « l’essence même du parlementarisme bourgeois » de type UMPS pour) former un nouveau centre (UMPS usurpateur), défenseur du pragmatisme et de la gouvernance efficiente.

« À gauche et à droite, les partis (de type UMPS) pourraient combiner leurs forces pour repousser les nationalistes… afin de barrer la route au Front national. Fondamentalement, c’est la mondialisation qui est au cœur du problème. Le Brexit, Trump, le Front national et consorts montrent combien les élites politiques ont sous-estimé la colère que pouvaient susciter les mouvements trans-nationaux… Les forces pro-Brexit l’ont emporté parce que des politiciens cyniques n’ont eu aucun scrupule à alimenter la paranoïa des électeurs, en leur mentant sur les dangers de l’immigration et les coûts de l’adhésion à l’UE. »

Traduction : « Ce sont bien les politiciens cyniques anti-Brexit qui n’ont eu aucun scrupule à alimenter la (prise de conscience) des électeurs, en leur mentant sur les dangers de l’immigration et les coûts de l’UE. »

L’insignifiant Stephen Clarke de gauche avait déjà déclaré  : « L’ignorance et la xénophobie ont gagné avec le Brexit« . Et le pauvre Jost en a remis une couche sur L’Obs Le Plus de gauche :

« Brexit : une faible majorité a décidé du sort du pays. Un semblant de démocratie ! »

Traduction pour les nuls : « Hollande en 2012 : une faible majorité a décidé du sort catastrophique du pays. Un semblant de démocratie ! » Et Jost sûrement un « semblant  » de journaliste partisan de gauche.

« Des conséquences dramatiques pour le pays ! D’abord que 51,9% des votants ont été favorables au Brexit. On se réjouit du taux de participation de 72,2%. Il signifie pourtant que c’est seulement un peu plus de 36% des Britanniques qui ont décidé de la sortie. » Bravo le petit « semblant  » d’analyste des médias Jost.

Comme l’élection catastrophique de Hollande en 2012 : « Un événement irréversible !

« Au moment où plusieurs politiques brandissent en France le référendum comme un « emblème de la démocratie« , comment peut-on accepter qu‘une majorité de deux points entraîne un événement irréversible, que vont subir plus de citoyens qui ne l‘ont pas voté que de citoyens qui l‘ont voté ? ».

Pauvre Jost, encore un qu’a jamais rien compris aux méfaits du vote démocratique qui a élu Hollande en 2012 pour détruire le pays. YAPUKA tourner la page des journaleux de gauche !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

17 Commentaires

  1. Je ne comprends pas votre position : une immense majorité de français voulait la juste et légitime loi Taubira, et vous aviez alors l’outrecuidance de vouloir nous dicter la tyrannie minoritaire du lobby catholi-conservateur. Cela ne vous dérangeait pas à l’époque.

    Maintenant, vous prétendez que Jean Quatremer adopte les positions antimajoritaires qui étaient les vôtres … et vous lui tombez dessus.

    Puisque vous citez Lénine à tout bout de champ, je ne peut que vous apostropher de la manière suivante : choisis ton camp, camarade Michaud-Neyrard ! (Excusez le tutoiement, c’est juste un effet de style).

  2. Un jour, le peuple agissant au lieu de causer ou d’écouter quatremerde, le pendra à une basse branche avec d’autres salopards de collabos de son espèce …
    Un jour …

  3. La Grèce Antique votait sur les forums et avait même inventé des machines à voter (pas à sous). Dans sa grande marche irréfragable de l’Humanité ( Européenne s’en faut) la Démocratie électoraliste avance à tel point que l’on va chercher l’électeur dans le moindre recoin.Même que des records sont battus puisque même certains font voter les morts. Socrate reviens !. Et bien il se trouve de nos jours que d’aucuns contestent les votes populaires. Que diantre, ces Peuples qui votent de moins en moins et se trompent de plus en plus ne devraient plus voter et laisser ce soin aux seules élites qui, elles savent fortement ce qui est bien pour le Peuple. Qu’à cela ne tienne, le Peuple ne convient plus, IL FAUT EN CHANGER, messieurs les censeurs !

  4. Le vote du Brexit est la victoire du pays reel sur le pays légal.

    La vengeance du pauvre sur le puissant.

    Le pays légal et le puissant qui pleurent beaucoup d’avoir perdu promettent aux pauvres une prochaine volée.

    Les pauvres et les anonymes qui n’en reviennent pas d’avoir gagné, constatant que cette victoire est leur seul bien, jurent qu’ils la défendront jusqu’au dernier.

    Normalement, le scrutin est clos :
    Britanniques locuta,
    Causa finita est

    Pourtant, la guerre ne fait que commencer :
    Le pouvoir légal vit (bien) de sa tyrannie et n’envisage donc pas d’en changer.
    Le pays réel ne compte ni renoncer ni s’arrêter à sa victoire.

    Nous allons donc en venir aux mains et à la rue.
    Du moins, c’est ce que nous espérons : nous sommes plus nombreux et connaissons mieux le pavé qu’eux.

    Ils sont foutus.

  5. En clair, après le brexit d’électeurs Anglais pas suffisamment intelligents, la nouvelle future élection présidentielle Autrichienne pour suspicion probablement illégitime de comptage lié à des troubles de la vue, les Français et les Peuples d’Europe doivent reprendre en mains leurs destinées et licencier tous leur bien trop intelligents pseudos représentants !

  6. Ben dis donc, après la lecture de cette intéressante collection de déclarations qui peut encore prétendre que l’infection marxiste ne continue pas ses ravages

    L’immigration arabo-musulmane ne résulte pas d’un référendum mais de la recherche d’un nouveau lumpenproletariat pat l’internationale socialiste qui nous dit maintenant trop tard fallait réagir avant maintenant vous n’avez plus le choix faut faire de la place et assimiler ces envahisseurs

    D’ailleurs on retrouve ce discours typiquement marxiste dans un parti qui a changé de ligne politique à 180° et dit aux militants et électeurs de l’ancienne ligne qui n’ont jamais été consultés sur cette évolution, vous n’avez pas le choix faut continuer à voter pour nous sinon vous allez créer la division

    • Yves ! Je vous suis entièrement chaque fois que vous dénoncez l’idéologie marxisme qui hante et dirige toujours et encore nos « zélites » !
      Mais dire que le FN … !
      Qui vous dit que ce n’est pas la bonne stratégie (la plus légale en tout cas) pour « dédiaboliser » et prendre enfin le pouvoir que le Menhir ne voulait pas ?
      Attendons au moins de les voir à l’oeuvre … nous pourrions être agréablement surpris.

      • J’ai déjà recruté beaucoup de salariés dans ma carrière et quand ce sont des débutants il faut bien se fonder sur autre chose que l’expérience

        Pour le débutant Néo FN je relève:

        -Rejet des militants identitaires et libéraux puis Parricide
        -Subreptice réorientation à 180° des convictions, taqqya me direz-vous ?
        -Remplacement des militants de base par des dissidents des MRC, PCF et LGBT

        Rien pour rassurer un électeur de vraie droite, donc je ne fais pas confiance et je ne recrute pas

        Pour les urnes, je reste dans le plus grand parti de France, ceux qui ne déplacent plus sinon pour aller au stand de tir

        Pour les burnes, c’est l’activisme identitaire et l’analyse de l’échec relatif de mes chers anciens, cadres OAS

  7. CELUI qui avait inscrit le REFERENDUM à la CONSTITUTION avait une autre pointure (physique et morale) QUE TOUS CES CONS QUI PERORENT A QUI MIEUX MIEUX qui s’intitulent journalistes écrivains présidents etc….. LE PARTI ISSU de cet HOMME renie carrément ce qu’il avait fait de meilleur pour son PEUPLE : SORTIR DE L OTAN, LE REFRENDUM qui donnait la parole au PEUPLE QUI SE TROUVE MUSELE PAR LE FAIT IDIOT DU PARFAIT IDIOT sarkonainul et ses amis socialopes au traité de >Lisbonne et il prétend se représenter : alors là MATRINE PEUT ETRE SURE DE SA VICTOIRE et c’est tant MIEUX paule di Malta

  8. à virer et vite hollande et toute sa clique en 2017 ne plus voir ces ordures qui nous ruinent et nous méprisent au plus au point.ainsi que lr et umps

    • il parait sur FRANCE INTER QUE MOUDUJNOU ne se représenterait pas alors méfions nous car MACRON EST UN MACRO SOCIALOPE auèssi aidé qu’il sera par ce mm moudujnou pour barrer la route à BALS (VALLS EN ESPAGNOL°) et là, est le piège car bon nombre de droitiers vont foncer sur son nom en tant que « conseiller en é »conomie de moudujnou il n’a pas brillé, pas plus que sinistre de l’economie alors ?se rappeler de ce que disait BLUM BLUM TRALALA  » si je connaissais quelques choses en économie je ne serais pas socialiste » il était loin d’etre aussi con que ceux qu’il a laissé derrière lui pensez-y avant de glisser votre bulletin dans l’urne si je puis me permettre un conseil ? paule di Malta

  9. Une seule solution : supprimer le régime parlementaire et redonner le pouvoir au peuple gouverné par 7 sages …

Les commentaires sont fermés.