Jean Sévillia et Jean-Pax Méfret sur la tragédie de la France algérienne

Les cérémonies du 5 juillet 1962 vont bientôt avoir lieu.

Pour mémoire, à Oran, le 5 juillet 1962, l’armée française a laissé le FLN massacrer 3 000 Français. Et encore ce chiffre est sujet à caution car estimé a minima.

https://ripostelaique.com/oran-5-juillet-1962-larmee-francaise-laisse-le-fln-massacrer-3-000-francais.html/comment-page-1

https://ripostelaique.com/oran-5-juillet-1962-dautres-temoignages.html

À l’approche de cette commémoration nationale, retour sur un récent débat sur la guerre d’Algérie et l’immigration algérienne massive en France aujourd’hui, entre le journaliste écrivain conférencier Jean Sévillia et le journaliste-écrivain auteur-compositeur-interprète, Jean-Pax Méfret, né à Alger (département français d’Alger).

Ce débat dure 1 h 50, et l’on ne s’ennuie pas une minute, tant il évoque de faits vécus 

Gravité, lucidité et aussi humour, comme lorsque que Jean-Pax Méfret dit avoir participé à sa façon au putsch à l’âge de 16 ans et demi, en rédigeant et en lisant des messages, dépêches et communiqués à Radio France désertée. Il fallait aussi balancer de l’intox par message bidon :  « le crapaud va sortir de la glaise », « à Paris ils prenaient ça pour de bon et c’est comme ça qu’ils ont commencé à croire que les paras allaient sauter sur Paris ». Trois jours inoubliables pour le jeune Jean-Pax qui a vu « défiler de grands soldats et officiers qui venaient parler à la radio pour essayer de convaincre » (à partir de 1 h 20’).

Intéressant et historique ce débat, et même à enregistrer, car en voulant adjoindre dans cet article des vidéos, comme le film La valise ou le cercueil, La Bataille d’Alger, etc., je me suis aperçu que YouTube avait opéré une scandaleuse censure.

Soirée avec Jean Sévillia et Jean-Pax Méfret sur le thème « La tragédie de l’Algérie française »

https://youtu.be/K_RkzZVimmg

lien de secours https://youtu.be/K_RkzZVimmg

« Jean-Pax Méfret a mené pendant plus de 30 ans une vie de grand reporter-baroudeur. En parallèle, il n’a jamais cessé de raconter en chansons les grands faits occultés par la pensée unique. Il a été le premier à dénoncer le goulag soviétique, le mur de Berlin, les atrocités des Khmers rouges, à glorifier les armées alliées qui en juin 44 ont libéré la France de l’occupation nazie et à révéler sur disque le calvaire des harkis. Il a rempli l’Olympia en 2012 et le Casino de Paris en janvier 2018 lors de concerts organisés par Diffusia. »

Les barricades (Jean-Pax Méfret)

https://youtu.be/bG893nLz6Mc

lien de secourshttps://youtu.be/bG893nLz6Mc

http://jean-pax.fr

Immigration algérienne : la plateforme de la Soummam a 63 ans cette année

Pleinement d’actualité, il s’agit du document  phare du Front de Libération Nationale  pour sa révolution algérienne, le 20 août 1956. Véritable manuel de harcèlement en armes contre la France abandonnée par ses politiciens (une habitude), il est encore dans bien des mémoires:

https://ripostelaique.com/immigration-algerienne-plateforme-de-soummam-a-60-ans-mois.html

Personnages clés ayant contribué à la création et la vie du Cercle algérianiste national

https://vimeo.com/119973840

lien de secours https://vimeo.com/119973840

La Bataille d’Alger pour comprendre la France d’aujourd’hui

https://ripostelaique.com/bataille-dalger-comprendre-france-de-2016.html

Hommage à Raoul Salan, un homme d’honneur

https://ripostelaique.com/hommage-a-raoul-salan-homme-dhonneur.html

https://youtu.be/taBD27fgLKc

lien de secours https://youtu.be/taBD27fgLKc

Enregistrement de la magistrale plaidoirie de maître Tixier-Vignancourt pour la défense du général Raoul Salan.

Cette plaidoirie reconnue comme un des plus grands moments de l’éloquence judiciaire rétablit certaines vérités historiques encore gênantes à ce jour.

https://youtu.be/Y_eHs7aVdx4

lien de secours https://youtu.be/Y_eHs7aVdx4

https://ripostelaique.com/hommage-a-raoul-salan-homme-dhonneur.html

La Guerre d’Algérie, le coup d’État des généraux, l’OAS, l’exode

https://youtu.be/SYT6nEciqvY

lien de secours https://youtu.be/SYT6nEciqvY

Saint-Étienne : Exposition parcours de harkis et de leurs familles

https://ripostelaique.com/saint-etienne-expo-parcours-de-harkis-de-leurs-familles.html

Parcours de harkis et de leurs familles en vidéos 

https://vimeo.com/161648127

https://vimeo.com/161656353

https://vimeo.com/161659125

https://vimeo.com/161763681

Jean Sévillia : « Les Algériens ne sont pas des victimes éternelles »

https://www.jeansevillia.com/2018/11/04/jean-sevillia-les-algeriens-ne-sont-pas-des-victimes-eternelles/

Maurice Audin, victime emblématique d’une tragédie collective

https://www.jeansevillia.com/2018/09/15/maurice-audin-victime-emblematique-dune-tragedie-collective/

https://www.jeansevillia.com

Jacques CHASSAING

image_pdf
0
0

38 Commentaires

  1. Le 5 Juillet est bien à nous pour la gloire et pour la peine
    SUR LE PLAN HISTORIQUE :
    LA DATE DE L’INDEPENDANCE DE L’ALGERIE EST LE 3 JUILLET 1962.
    LA DATE DE LA PRISE D ‘ALGER EST LE 5 JUILLET 1830,
    Avec la libération du joug Turc, la fin de la piraterie en Méditerranée et la naissance de l’entité « Algérie ».
    LA DATE DU SOUVENIR POUR LES MASSACRES D’ORAN LE 5 JUILLET 1962.
    LIVRE EN PDF SUR LES MASSACRES D’ORAN DU 5 JUILLET 1962
    http://p1.storage.canalblog.com/19/88/399668/114690293.pdf
    par le Groupe de recherches Oran 5 Juillet 1962

    • ALERTE DES 1998
      Après avoir pris connaissance sur le site LDH de l’article Oran, juillet 1962 de M. Saâdoune, Jean-François Paya, historien qui a été présent à la base de Mers-el Kébir jusqu’en 1965, nous a proposé de publier son point de vue
      Il ne nous appartient pas de prendre position sur le plan historique, mais il nous semble bon que différents points de vue puissent s’exprimer sur ces événements. C’est pourquoi vous trouverez ci-dessous une version actualisée en Janvier 2007 d’un article de Jean-François Paya publié en 1998 dans Pieds-noirs d’hier et d’aujourd’hui N° 92
      https://histoirecoloniale.net/le-5-juillet-1962-a-Oran-par-Jean.html

  2. Pour moi du vécu. J’étais à Oran les 3-4-5-et 6 juillet. Marin à bord d’un cargo les entrées et les barrières du port de Kébir et d’Oran gardées par les garde mobile et les CRS pour empêcher les gens de s’enfuir.
    Le 6 des patrouilles du l’ALN circulaient à pied et en voiture dans les rues regardées en silence par les troupes françaises de Katz derrière leurs barbelés et leurs sacs de sable.
    Arrêtés rue du Général Leclerc (rue d’Arsew) par une de ces patrouilles accompagnée par un peloton français conduit par un sous-lieutenant . Après identification de mon livret maritime je suis reconduit jusqu’au port manu-militari.
    Heureusement il n’avaient pas cherché plus loin, j’avais rejoint un Delta depuis un certain temps et pour le ¨¨pied-gris¨¨ que j’étais, la guerre d’Algérie continuait.

  3. Je regrette un peu que Jean Sévilla parle de la conquête de l’Algérie de 1830 sans parler des motivations politiques qui l’ont décidé. En effet, depuis des décennies les barbaresques pillaient les navires de commerce en Méditerranée et ce fut une expédition punitive avec l’accord de l’Autriche, de l’Angleterre et des nations qui ne pouvaient plus faire leur travail sans être agressés.
    Concernant la décision de mettre un terme au terrorisme à Alger, il faut préciser que les militaires ont reçu carte blanche par les politiques pour faire cesser les attentats ceci par tous les moyens, y compris la torture. Or on n’a jamais accusé Mitterrand d’avoir utilisé la torture en Algérie, et pourtant…..

  4. Nombre d’observateurs examinent les responsabilités des uns et des autres pour expliquer la fin de l’Algérie française et pensent que les choses auraient se passer autrement. Oui cela aurait pu se dérouler plus pacifiquement. Mais selon moi, l’affaire algérienne montre bien que les deux sociétés occidentale et musulmane sont incompatibles et qu’il fallait se séparer de l’Algérie. Je ne comprends mes contemporains qui laissent entrer autant de musulmans dans leur pays alors que tous les indicateurs sont au rouge. Je ne vois pas comment le vivre ensemble soit possible. Tout indique le contraire.

  5. Pour expliquer 1830, Sévilla, que j’apprécie beaucoup, évoque de nombreuses raisons qui sont bien réelles dont certaines à partir d’éléments psychologiques, toujours discutables. Il omet de parler de l’insécurité de la Méditerranée rançonnée par les barbaresques d’Alger. Avant la conquête Alger a été bombardé plusieurs fois par la France. Bombardée également par les Hollandais, les Anglais, les États-Unis. La conquête a été une suite logique aux méfaits d’Alger. Cela allait dans le sens de l’histoire. Et les pays européens, notamment ceux qui payaient tribu à Alger, sans aucune garantie de sécurité, ont poussé un ouf de soulagement.

    • Bravo Vincent L pour votre commentaire. Peu de personnes ont le courage de donner les vraies raisons qui ont abouti à la conquête de l’Algérie ce qui est franchement incompréhensible. Il apparait que de très nombreux pieds noirs ont occulté cette période où toute la Méditerranée était écumée par les barbaresques : navires détruits, les galères, les enlèvements de femmes et d’enfants, le bagne horrible d’Alger, l’esclavage à grande échelle des blancs, et dans ce dernier cas un véritable génocide.

  6. Non il y a eu 600 à 800 disparus à Oran. Les 2000 ou 3000, c’est pour toute l’Algérie. Chiffre considérable compte tenu des effectifs. Si l’on devait le rapporter à la population métropolitaine, il faudrait le multiplier par 50. Les victimes ont certainement été exécutées dans des conditions épouvantables. Ce qui est épouvantable également c’est ces morts ont été effacés de notre mémoire collective. Idem pour 400 bidasses qui ont disparu après l’indépendance.

    • Exact, le mythe des colonies, source d’enrichissement, n’est qu’un mythe, entretenu par la France elle-même pour justifier les colonies qui ne se justifiait, dans les faits, que pour satisfaire la gloriole du coq gaulois. Quant aux Comores… mais par quel processus la France a-t-elle fait une telle bévue ?

  7. Oran, on revient sans cesse sur cette événement.
    L’Algérie était indépendante et les Algériens se sont livrés à des exactions sur les européens.
    L’armée en la personne du Général Katz n’est pas
    intervenue… C’est une blessure encore béante pour ceux qui ont vécu cette tragédie.
    Mais il faut réfléchir à ce drame.
    Si l’armée était intervenue, des Algériens auraient forcément Été tués, et le pays se serait embrasé ;
    les pieds noirs auraient Été massacrés par dizaines de milliers. Il faut parfois faire des choix
    cornélien. Le FLN n’attendait que cela.

    • Dire que l’Armée n’est pas intervenue pour limiter les morts me semble une déduction qui ne tient pas. Quand des hommes et des femmes poursuivis par des lyncheurs sont parvenus devant les grilles d’une caserne en demandant du secours, les gardes n’ont pas ouvert et ont assisté au massacre devant leurs grilles. Un témoin militaire ne s’en est jamais remis. Il suffisait d’ouvrir les grilles et de faire entrer les personnes, leurs poursuivants n’auraient pu insister. Et pour démontrer que des hommes n’ont pas obtempéré aux ordres de de Gaulle et du Gl Katz : il y eut un officier français musulman qui avait fait l’ Indochine « Rabat Khélif » (Que sa mémoire soit bénie) Il sortit avec trois autres militaires français à bord de camions. Il sauva 300 personnes vouées aux abattoirs !

      • Je poursuis l’histoire de Rabat Khélif qui n’accepta pas les ordres iniques avec ses trois compagnons. Ils sortirent à bord de véhicules. Khélif intima l’ordre à un nouveau membre de la préfecture de lui remettre sans discussion ces 300 victimes potentielles qui allaient être emmenées « au Petit Lac », site de carnage.! Quand le Gl Karz furieux l’apprit, Il menaça l’insubordonné « si vous n’étiez pas arabe, je vous aurait cassé ! » Khélif fut muté en métropole..Lui et ses compagnons avaient juste élevé leur conscience contre des ordres inhumains donnés par salopards ! Sur 18000 hommes sous uniforme français…seulement quatre réagirent ! C’est ça la triste réalité…

      • C’est beaucoup plus compliqué que cela… Les poursuivants n’auraient pas insisté ? Ils se seraient rabattu sur d’autres victimes.
        L’embrasement de tout le pays était à craindre et le FLN et une grande partie de la population n’attendaient t que cela pour liquider ses comptes.

        • Jill ! vers De Gaulle compliqué, je partais avec des idées simples. De Gaulle a trahi sa parole, il a traité avec le FLN pour revenir au pouvoir par dessus le gouvernement légal de l’époque dès 1955. Cela s’appelle de la haute trahison en temps de guerre. Mon régiment l’a protégé fin 1959 lors de la fameuse messe au PC Artois près de Bougie où il affirmé que, lui vivant, le drapeau fellagha ne flotterait jamais sur Alger. Quelle honte ! J en ai encore la nausée…Mon Colonel avait été torturé par la Gestapo ! arrêté en 1961 au Shape de Fontainebleau par votre idole…Ex Colonel Comte Jean Marie de Sarrazin !

    • Cette analyse ne tient pas la route. Il suffisait de sortir des casernes pour un retour au calme mais l’armée serait partie plus tard. Militairement, le FLN était laminé. Et les tueurs musulmans étaient essentiellement des martiens sans aucune organisation. Pour preuve, il y a un lieutenant musulman qui, à Oran, a désobéi à Katz et qui a sauvé des dizaines d’Européens. Honneur à lui !

    • Je vous conseille de lire la lettre du général Vanuxem en suivant le lien :manifpn2012.canalblog.com/archives/2013/04/22/26983486.html
      Vous aurez peut-être un autre regard sur les harkis.

      • Arrêtons avec les harkis ;d’anciens fellouzes pour la plupart qui se foutaient autant de la France que de leurs premières babouches. Ils s’engagerent pour des raisons économiques ou pour se venger de leurs anciens camarades… à quelques exceptions près bien sûr.

        • Jill ! Vos acrobaties intellectuelles pour blanchir votre idole sont un délice. Le parcours du conseiller quotidien de De Gaulle Jacques Foccart lisible sur wikipedia rappelle ce que vous reprochez aux harkis. De Gaulle n’était pas regardant: La vie de l’Abbé Cordier véritable assassin ne vaut pas mieux. Et Papon Préfet de Paris de 58 à 67 ! félicitant Katz pour sa nouvelle étoile ! Et encore on ne sait pas tout ! Ce n’est pas pour rien que les ouvertures d’archives sont repoussées régulièrement.

          • Je ne reproche rien aux harkis, je constate.
            Analphabètes pour la plupart ils n’avaient aucune conviction politiques.
            Ils ont Été abandonnés… Ah oui ?
            En avril 1962, le capitaine Grillot patron du Commando Georges, la plus célèbre unité de
            supplétifs qui fit d’énormes dégâts dans les rangs du FLN, réunit ses hommes pour leur indiquer leurs possibilités :
            Soit démobilisation sur place moyennant une prime ;
            Soit integration dans des régiments de France ou d’Allemagne.
            200 étaient présents et à la surprise et au désarroi du capitaine, 23 hommes seulement choisirent d’intégrer des unités régulières ;les autres souhaitant rester sur place pour des raisons familiales.
            Voilà la réalité…

            • Un seul témoignage d’un capitaine qui a fini général ne suffit pas . Vous oubliez les autres récits d’autres témoins sur les harkis désarmés sans explication et abandonnés s’accrochant aux camions de notre armée qui fuyait, et les harkis refoulés de métropole égorgés sur le quai de Philippeville sous les yeux de l’Armée française. De Gaulle était un malade qui méprisait tout le monde et probablement se méprisait lui-même.

    • « Le FLN n’attendait que cela ». Non, il n’attendait que le départ des pieds noirs et de la France. Si De Gaulle avait dit au FLN je rapatrie tous les Français mais vous ne touchez à personne, il y aurait eut dix fois moins de drames. De Gaulle avait raison de larguer l’Algérie mais pas dans ces conditions. Et il fallait que l’Etat assume ses responsabilités. Ce ne sont pas les pieds noirs qui ont décrété l’Algérie comme des départements français.

      • C’est faux, des pieds noirs en instance de
        départ ont Été égorgés, et souvent par des Algériens qu’ils croyaient leurs amis, mais pressés de s’emparer de leurs Biens.
        Ceci étant, Ait-Ahmed l’un des chefs de la rébellion déclara quelques années avant sa
        mort, en substance :le plus grand malheur qui soit arrivé à l’Algérie, ce n’est pas le départ de la France, mais celui de la France.
        Quand le General est revenu au pouvoir, tout était consommé.
        L’indépendance aurait due être négociée dans
        la paix en 1945 avec des gens comme Ferrat
        Habas. Il a manqué un Mandela en Algérie.

        • Avec ou sans la France ,avec les algériens rien ne sortira de bon de ce pays qui est comme la Libye un agglomérat de tribues plus vindicatives et jalouses les unes que les autres ….seule la mane gaziere les tient en vie et la main d’oeuvre chinoise bon marché les loge au détriment des surfaces agricoles cotieres les obligeant a importer 90%des produits de premiere neccessité
          https://www.algeriepatriotique.com/2017/10/01/algerie-peuples-plus-faineants/

        • Arretez vos conneries en 45 c’est le pouvoir guaullo/communiste qui ordonna la répression des indépendentistes à Sétif (provoquée par les anglos saxons) Ferrat Abbas ne voulait pas l’indépendance !
          et Mandela et ses partisans n’etaient pas musulmans grosse différence !

          • Répression à Setif, oui… mais après le massacre par des Algériens, dans des conditions épouvantables d’une centaine
            d’européens… on oublie toujours ce « détail ».

    • Faux archi faux voir notre enquéte en PDF ci dessus chaque fois que l’Armée Française est intervenue heureusement (désobéissant aux ordres ;pas dans les archives)les émeutiers se sont « écrasés » avec l’accord de l’armée ALN arrivée aprés il suffisait d’apparaitre l’armée Française non vaincue etait encore crainte et réspectée Mais il ne fallait pas qu’elle apparaisse (voir l’enquéte)
      http://p1.storage.canalblog.com/19/88/399668/114690293.pdf

    • Ordre du Jour No 18 du Général Katz du 3 Juillet 1962
      « Les troupes du secteur Autonome restent à Oran et sont les garantes des accords d’Évian, elles sont là pour protéger les personnes et les biens Français, elles donneront l’exemple de la nécessaire réconciliation franco-algérienne. Leur attitude montrera que l’Armée Française fidèle à sa tradition demeure le symbole de la Liberté et de la Fraternité
      Donc on était en pleine tragicomédie « garantir les accords d’Evian »alors qu’on est en train de les violer le préfet d’Oran encore Français habilité à demander l’intervention des FAF tout cela pour permettre avec un retard fatal à l’ALN du Maroc de faire le ménage dans toute la ville ;ensuite comment ne pas supputer « un coup fourré » la dessous ?
      Voir notre enquéte citée

Les commentaires sont fermés.