Jeanne Moreau : une certaine idée de la femme française

Publié le 31 juillet 2017 - par - 42 commentaires - 1 864 vues
Share

Aussi discrètement que Claude Rich il y a quelques jours, Jeanne Moreau s’en est allée « Pour courir vers d’autres lunes / Pour courir d’autres fortunes » (dixit Gilbert Bécaud).

Jeanne Moreau c’était une certaine idée de la femme française, qui prenait son destin en main sans attendre l’aval d’un homme, elle qui les aimait tant…les hommes, que ce soit à l’écran ou pour de vrai, avec exigence : « J’ai toujours été vers des hommes qui avaient du talent. Je n’ai pas eu des amants pour avoir des amants. »
(http://tempsreel.nouvelobs.com/cinema/20121226.CIN5917/jeanne-moreau-les-zigzags-du-destin.html)

Elle disait : « La liberté, c’est de pouvoir choisir celui dont on sera l’esclave. » Phrase d’une femme passionnée, avouant aussi : « J’ai eu un enfant. Je n’en voulais pas. Je sais que je choque beaucoup de femmes. Mais je ne suis pas maternelle. »
(http://madame.lefigaro.fr/celebrites/jeanne-moreau-oui-jai-vecu-comme-garcon-060812-271722)

Est-ce blâmable ? Oui, non, je n’en sais rien. S’il fallait que j’expurge de ma tête toutes les personnalités qui m’ont quelque part façonné, au prétexte qu’elles ne répondent pas exactement à un strict cahier des charges moral, il ne me resterait pas grand-chose à me mettre sous la dent. Je laisse ça à d’autres qui, même dans mon camp, se livrent parfois à des réquisitoires dignes d’un imam « immodéré » ! La vie n’est pas aussi manichéenne, Jeanne Moreau le savait, qui voulait la dévorer et que la vieillesse emportait inexorablement sur l’autre rive : « La peur de vieillir abîme plus que l’âge », constatait-elle. Effectivement…

Au cinéma, elle pouvait être toutes les femmes : amante sensuelle dans Les Amants de Louis Malle, film qui provoqua un tollé à l’époque ; écartelée entre deux hommes dans Jules et Jim de Truffaut ; d’abord innocente puis dominatrice dans Le Journal d’une femme de chambre de Buñuel, etc.

L’actrice évoluera nécessairement avec les outrages du temps infligés à son physique si charmeur, tout en continuant de nous séduire, d’une autre manière, en ne cessant jamais d’explorer les possibilités de son jeu.
Lorsque Jeanne Moreau apparaissait, elle laissait dans son sillage comme un parfum mélancolique irrésistible, finalement plus tragédienne – sobre ! – que comédienne, peut-être à cause du théâtre.

Prenons l’exemple des Valseuses de Bertrand Blier, où elle campe une femme tout juste sortie de prison. Avec elle, le film devient grave, intense, beau même, loin de la franche gaudriole affichée jusqu’alors et après cette inoubliable scène. Et ça ne dure qu’un instant. Idem pour Nikita de Luc Besson, sa présence oblige le rythme très nerveux du film à faire une pause. Sans parler de son passage, plus jeune, dans l’exceptionnelle adaptation du Procès de Kafka réalisée par Orson Welles, lequel lui avait alors donné un conseil qu’elle n’a visiblement jamais oublié : « Quand tu veux comprendre un personnage, fais ses bagages. » L’intéressée avait d’ailleurs sa définition du jeu d’acteur : « Ce qui compte, c’est d’être ému comme les personnages ; ne pas être ému par les personnages. La sentimentalité est à rayer du vocabulaire de l’acteur. » Chez elle, on ne surjouait pas.

Évanescente, douce, amère, espiègle, vengeresse – voir La mariée était en noir, de Truffaut –, Jeanne Moreau pouvait donc tout interpréter avec brio, ce qui lui valut d’entrer à l’Académie des Beaux-Arts en 2000.
Enfin, sans être une militante politique, ce dont elle se gardait bien, elle aura eu des prises de position que je ne partage pas forcément, mais au moins elle sera demeurée une figure féminine libre comme je les aime, loin de ces nouveaux canons de pudeur fanatique qu’on voudrait nous imposer.

Alors, même si c’est trop tard, j’ai envie de lui dédier ces deux vers d’Alfred de Vigny, qui résument ce qu’elle m’a toujours inspiré :
« Que m’importe le jour ? que m’importe le monde ?
Je dirai qu’ils sont beaux quand tes yeux l’auront dit. »

(« La maison du berger »)

Charles Demassieux

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
Callum

J’espère que vous éteignez la lumière avant le faire le truc sale, là, enfin, ce que vous savez…

Carole.

Etre trop politisé(e) peut rendre bête. Quel que soit le parti …

Anne-Marie G

C’était, selon la formule consacrée et tellement méritée pour elle, une grande dame du cinéma français. Elle faisait partie de ceux dont la présence dans un film suffisait à me le rendre intéressant. Elle avait beaucoup de chien, une grande élégance, aussi bien vestimentaire que morale. Cela supposait peut-être un peu d’élitisme, mais de bon aloi car évitant les écueils du conformisme et du snobisme. Une figure de la stature d’une Arletty, autre actrice mythique et divine malgré son origine plus populaire.

Chataignelala

Voici encore une femme française courageuse : Témoignage de Priscille des Minières, femme de terrain, membre de SOS Chrétiens d’Orient, sur les risques terroristes en France
https://youtu.be/ExjyUNW6fF0 via @YouTube

Chataignelala

Voici une autre idée de la femme moderne francaise : la femme combattante. Quand Une Ex Musulmane Parle de L’Islam… Ca Fait Mal ! https://youtu.be/TKwOGRkVkTQ via @YouTube

Chataignelala

Une autre femme forte : une Finlandaise se bat contre un voleur noir…. Si tout le monde faisait comme elle ..
Damien Rieu‏@DamienRieu 27 juil.

Les Finlandaises ??? pic.twitter.com/QE4fZYhF4u

PLATIPUS

Joli texte, agréable à lire quand on a pas les moyens de s’acheter une revue.
Jeanne M, c’était l’époque où les acteurs (et aussi les chanteurs) se dessinaient (se détachaient); du charme, froide, déroutante, attirante, le noir et le blanc ajoutait à la poésie. Aujourd’hui, le cinéma est parasité – grand fracas et effets spéciaux; les chanteurs sont noyés dans une soupe de lights rouges, bleus et jaunes envahis par le virtuel; sans personnalités. Fatiguant et lassant.  » Pendant qu’Ils nous endorment, ils nous tuent  » disait Zemmour tjs acerbe: ‘ nous avons connu les grands crus’ (Brel, Brassens, Ferré; Jean Marais, Jean Piat dans ‘les rois maudits’…) .

Chataignelala

Voici maintenant un hommage à une autre femme française, le témoignage d’une femme du peuple, une Française « qui n’est rien » qui répond avec fierté, émotion et humour à Emmanuel Macron
https://youtu.be/niHjY5r-lAU

Carole

R.I.P. Jeanne Moreau, une grande dame du cinéma français. Le cinéma français et les Français cinéphiles sont en deuil avec la mort successive de deux de ses acteurs parmi les plus emblématiques, Claude Rich et Jeanne Moreau dont le souvenir restera je l’espère sur le petit écran et peut-être qui sait à nouveau sur le grand (certains cinémas font des rediffusions de films anciens). Jeanne, je l’ai vue et admirée dans plusieurs des films cités ici, Les valseuses, La mariée était en noir, Ascenseur pour l’échafaud, Le journal d’une femme de chambre, l’Amant (en guest star) . Viva Maria (avec Brigitte Bardot qui vient d’ailleurs de lui rendre hommage). Jeanne, un visage, une voix, une actrice inoubliable.

dufaitrez

Quelle apothéose ridicule pour l’éternelle « Mademoiselle » de 89 ans !
Oui ! Elle était Korrecte ! Encensée à ce titre !
Sa voix de crécelle manquait de cervelle. Libre ? Non ! Inféodée.
Plein de films ces jours-ci. Combien pour Claude Rich, autrement plus « riche » !
Je vois Ma BB, qui, lorsqu’elle disparaitra, n’aura droit qu’à des torrents de Haine !
Longue vie à elle !

Marie d\'Aragon

Grand sens de l’observation ! Parfaitement d’accord avec vous ! Bravo Monsieur !

Carole

« Votre Brigitte » aimait bien Jeanne, même si elle ne partageait visiblement pas ses idées politiques. Elle vient de lui rendre hommage.

Carole

Elle est encensée pour son talent, c’est tout. Il ne faut pas « jeter le bébé avec l’eau du bain », Rejeter une talentueuse actrice qui a largement contribué à la gloire du cinéma français est une erreur .

PLATIPUS

Longue vie à notre BB nationale tant qu’elle le peut, merci à elle pour sa franchise et son courage, elle vient d’écrire  » Répliques et piques » paraît-il.

Enée

Elle me dégoute.

Parlervrai

Jeanne Moreau a été de gauche. En 2014, elle a été membre du comité de soutien à la candidature d’hidalgo à la mairie de Paris.
Et je ne parle même pas de ses positions sur l’immigration !
Alors le couplet sur la femme libre…

Callum

Pour vous être libre signifie avoir les même idées que vous ? Ca nous promet de beaux lendemains si vous arrivez au pouvoir !

Callum

*les mêmes*, désolé.

berk

Super actrice !! Mais bon …Evidemment signer pour les migrants en habitant rue du FBG St HONORE ; immeuble cossu ; et ne les voir qu’à la télé !! VACHEMENT FACILE .. Balasko (super hôtel particulier 75018 (polonaise ) et michele Laroque (bulgare) , Bruel …. ETC AH Elle est belle la liste des donneurs de leçons .. Mais c’est vrai qu’à l’époque de Jeanne MOREAU , SIGNORET , GIRARDO , BARDOT , MORGAN ,etc ; et messieurs JOUVET ,SERAULT, MEURISSE , GABIN , MARAIS FERNANDEL DE FUNES BOURVIL ETC NOTRE CINEMA ETAIT SYNONYME DE LA CLASSE FRANCAISE ..CHARISME , TALENT … Le temps passe et ce ne sont vraiment pas ceux que l’on voit actuellement (voler , NULS , (au ras des pâquerettes ) dans les films français ; QUI REMPLACERONT NOS COMEDIENS DISPARUS .

Enée

Dans votre liste vous avez oublié le talentueux sur bien des points: Pierre Fresnay.

Krystyna

tout d’abord Balasko ou plutôt BALASCOVIC est d’origine croate et Laroque – roumaine. Je vous remercie de bien respecter l’identité, s’il vous plaît. L’Algérie a été française, mais un Algérien ne sera jamais Français.

Rosa ire

Ces comédiens peuvent être sublimes dans des films. Ils magnifient leurs personnages, les beaux sentiments, les situations. Il faut pouvoir convaincre en l’espace d’un film. Mais ils sont incapables de voir au-delà de l’humain, c’est une vision à la loupe mais pas une vision d’ensemble et surtout pas de vision géopolitique. Question géopolitique, beaucoup de politiciens sont ignorants, alors les zartistes ! Mais ça ne les empêche pas de prendre la parole !

belphebor

Flegme britannique du côté maternelle mâtiné de franchouillerie du côté paternel. Une cuillère en argent à la naissance, mais assurément beaucoup de talent.
.

robalba

toujours le même problème : JM fut une comédienne parfaite ….Quant à sa vie de « femme », cela relève de ce qui est personnel, et c’est honorable ou non…et pour ce qui est de ses engagements, dans la dernière période, ils sont pour le moins désastreux ! Donc, paix à son âme, et on passe à autre chose: « laissons les morts enterrer les morts »!

JEAN PN

Oui mais à une certaine époque …… Jeanne Moreau n’avait pas signé pour les jeunes migrants ?……..

Zorglub

Je n’en garderait que l’imitation de Laurent Gerard , c’est tout ce qu’elle vaut.

Tourange

Elle a oeuvré dans le camp d’en face ; donc pas de sympathie pour elle .

Spipou

« La vie n’est pas aussi manichéenne »

Ca fait du bien de lire ça dans RL !

Rien que pour ça, merci.

ésus

Quand les médias beurlent « que c’est une vraie femme »;alors que sont les autres personnes du sexe féminin.

zorbalegrec

Une bobo avant son heure, une vie de bourge et des discours pour les autres, paroles en l’air.

Hank

On ne la regrettera pas cette vieille peau.

Callum

Remarquez, vous non plus…

Haggar Dunor

Belle épitaphe pour une grande artiste française qui a tourné avec les plus grands réalisateurs…

Nicolas. L

N’oubliez pas qu’elle a soutenue Hidalgo et appeler à faire barrage au FN; elle était peut-être une bonne comédienne mais ça restait comme même une de ces trop nombreuses artistes gauchistes qui pourrissent chaques élections.

Philippe

Bah ouais, peut-être … mais on ne peut quand même pas tout ramener à la politique !
Jeanne Moreau avait du talent et de la classe et chantait
merveilleusement, et moi c’est la seule chose dont je me souviendrai.
Vous feriez bien d’en faire autant, et de ne pas vous gâcher la vie en pensant à la politique en permanence.

PS. Accessoirement, un petit stage d’orthographe vous ferait aussi le plus grand bien. Trois fautes en quatre lignes, c’est trop !

Nicolas. L

@Philippe. Sur téléphone portable pas évident d’écrire, la version mobile n’est pas évidente pour écrire un commentaire; on a pas tous les mêmes moyens ! Pour en revenir au sujet, moi c’est tous ces gauchistes qui me gâchent la vie, alors je vais tout de même pas avoir la moindre sympathie pour une femme qui crachait sur mes convictions politiques….après si vous avez des penchants masos c’est votre problème !

Philippe

Soit ! … mais je vous rassure, je ne suis pas maso …
Seulement, je ne mélange pas tout …

MARIE_FRANCE

Vous avez raison , Madame Moreau était avant tout une actrice de talent , le reste , est secondaire .

Franck

C’est surtout cela que je retiens aussi.. Grande artiste, je m’en tape.. Mon boulanger aussi est un artiste ?.. Et lui m’est plus nécessaire que Jeanne moreau.. Je lui reconnais l’intelligence mais mis à profit de la.gauche, elle ne sert alors à rien puisque tout est pré digéré intellectuellement…

Lili

C’est là qu’elle m’a déçue…Elle a eu la chance de vivre sa vie librement, sortir et s’habiller comme elle le voulait….Aujourd’hui, les femmes n’ont plus ce droit à cause des islamopithèques soutenus par la gauche….
C’est contre eux qu’elle aurait dû se battre , pas contre Marine LePen et soutenir les femmes…. Donc, pour moi elle a fauté et je lui préfère mille fois Brigitte Bardot !!

Anne-Marie G

« islamopithèque », jolie trouvaille, vous permettrez que je le reprenne, sans pouvoir vous verser des droits d’auteur !

Lili

Je vous permet ….. c’est pour la bonne cause !!
Je songe à la déposer comme propriété intellectuelle….. ça devrait être très utilisé au présent comme à l’avenir… Hélas ! l:-)