Jeannette Bougrab est-elle une traîtresse ?

Publié le 5 décembre 2011 - par - 2 096 vues
Share

Suite à la remarquable intervention de notre ministre Jeannette Bourgrab, je cite : « il n’existe pas d’islamisme modéré » je lisais avec délectation les opinions des internautes qui dans leur immense majorité la félicitaient de son courage. La frustration des « bien-pensants » qui ne pouvait pas la traiter de raciste, cette belle femme est d’origine Algérienne, était patente et leurs faibles arguments « ils ont voté il faut respecter leur choix » était hors sujet comme pourrait le dire Christine Tasin. Alors finalement l’injure suprême est venue : fille de harkis ! Traitre à sa « cause » ils n’ont pas osé mettre le mot race. Mais cela était certainement sous-jacent. Il est amusant de voir des « antiracistes » tomber dans des propos « nauséeux qui nous rappellent les heures les plus sombres de etc. »… Sans autres commentaires.
Pour le reste on reste très inquiet pour cette dame qui a osé critiquer l’islamisation des pays du Maghreb, avec ses lois liberticides. Ou alors c’est une manœuvre pour contrer le FN ? Si c’est le cas, cela est une preuve éclatante du bienfait du brassage des idées et l’intérêt de toutes les opinions. L’épisode des 500 signatures n’en prend pas le chemin.
Je ne résiste pas à vous faire connaitre le commentaire d’un internaute sur la déclaration de notre ministre. J’ai essayé de le joindre mais ce genre de forum ne permet pas de messages personnels.
Je cite :
« Comme le démontrent les lignes qui suivent, j’ai été contraint de prendre conscience de l’extrême difficulté à définir ce qu’est un infidèle. Choisir entre l’islam ou le Christ, alors que l’islam est de loin la religion qui progresse le plus vite dans notre pays.
Le mois dernier, je participais au stage annuel de remise à niveau nécessaire au renouvellement de mon habilitation de sécurité » dans les prisons. Il y avait dans le cursus une présentation par trois intervenants représentant respectivement les religions Catholique, Protestante Juive et Musulmane, expliquant les fondements de leurs doctrines respectives. C’est avec un intérêt particulier que j’attendais l’exposé de l’imam. … A l’Issue des représentations vint le temps des questions/réponses, je demandais : Je vous prie de me corriger si je me trompe mais j’ai cru comprendre que la majorité des imams et autorités religieuse ont décrété le jihad (guerre sainte) à l’encontre des infidèles (ce qui est une obligation faite à tous les musulmans) ceux-ci sont assurés d’aller au paradis. Dans ce cas pouvez-vous me donner la définition de ce qu’est un infidèle ? »
Sans rien objecter à mon interprétation et sans la moindre hésitation l’imam répondit : un non musulman !!! Je rétorquai : « alors permettez-moi de m’assure que j’ai bien compris : l’ensemble des adorateurs d’Allah doivent obéir au commandement de tuer quiconque n’appartient pas à votre religion afin de gagner le place en paradis, n’est-ce pas ? »
Son visage qui affichait jusqu’alors une expression pleine d’assurance et d’autorité se transforma soudain en celui d’un garnement surpris la mains dans le pot de confiture !!! C’est exact murmura-t-il dans un murmure. Je repris : « eh bien, j’ai beaucoup de mal à essayer de m’imaginer le Pape Benoit XVI exhortant tous les catholiques à massacre vos coreligionnaires ou le pasteur Stanley en faisant autant pour garantir aux protestants une place au paradis. L’imam se retrouva sans voix. Je poursuis : J’ai également des difficultés à me considérer comme votre amis, lorsque vous même et vos confrères incitez vos fidèles à m’égorger !
Juste une autre question : choisiriez-vous de suivre Allah qui ordonne de me tuer afin d’obtenir le paradis ou le Christ qui m’incite à vous aimer afin que j’accède, moi aussi au paradis, parce qu’il veut que j’y sois en votre compagnie. »
On aurait pu entendre une mouche voler, tandis que l’imam restait silencieux.
Inutile de préciser que les organisateurs… n’ont pas particulièrement apprécié cette façon de traiter le ministre des cultes islamiques et d’exposer quelques vérités à propos des dogmes de cette religion.
Au cours des trente années à venir, il y aura suffisamment d’électeurs musulmans pour installer un gouvernement de leur choix avec l’application de la charia en guise de loi. Il m’apparait que tous les citoyens devraient pouvoir prendre connaissance de ces lignes, mais avec le système de justice et de médias libéraux combinés à la mode du politiquement correct, il n’y a aucune chance que ce texte soit largement publié. Fin de citation.
De Philippe 94 – le 03/12/2011 à 17h 30 sur orange. FR

A voir la conclusion de ce sympathique avocat, vous comprenez la raison pour laquelle je me permet de vous transmettre son texte. Quel talent d’argumentation et d’écrivain. Ce serait une magnifique recrue pour Riposte laïque.
André Faivre

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.