1

Jeannette et Zineb, arrêtez de vous mentir et allez au bout !

Chacun connaît le proverbe « Qui aime bien châtie bien ». Alors je vais l’utiliser envers Jeannette Bougrab et Zineb El Rhazoui.

Et pourtant, je les adore, ces deux femmes. Elles sont de vraies rebelles, elles ont su s’émanciper de l’islam, s’occidentaliser, vivre en femmes libres, et tiennent des propos souvent admirables sur l’islam, qui tranchent avec la couardise de la plupart des personnes qu’on voit sur les plateaux de télévision.

Jeannette s’est distinguée, quand elle était à la tête de la Halde, en tournant le dos à la politique menée par Louis Schweitzer, son prédécesseur. Depuis l’affaire Charlie, et la révélation, controversée, de sa relation avec Charb, elle est partie vivre en Finlande. Et elle vient de tenir des propos sans la moindre ambiguïté, enfin normalement… « Il faut expulser l’islam de la cité ».

C’est pourquoi on reste sur sa faim, quand on lit cette interview de Jeannette Bougrab, parue sur Causeur. Commentant sa phrase, elle se réfugie derrière des lieux communs sur la loi de 1905 pour ne pas aller au bout de son raisonnement. Pourtant, la question est extrêmement simple : l’islam est-il compatible avec la République, oui ou non ? S’il est compatible, à quoi sert d’écrire qu’il faut l’expulser de la cité ? Mais s’il est incompatible, il faut le dire, Jeannette, car il faut dans ce cas proposer des solutions immédiates, si on veut sauver une France qui vous tient à cœur.

Mais le plus dérangeant n’est pas là. Craignant sans doute d’être étiquetée « raciste », elle ose écrire, suite à une question pertinente de Daoud Boughezala, que l’immigration n’a rien à voir avec la progression de l’islam. Comment peut-on dire de telles stupidités, si ce n’est pour donner des gages à la bien-pensance, et paraître ne pas mordre le trait.

Quand l’intervieweur lui fait remarquer que pourtant, dans les pays comme la Pologne, qui refusent l’immigration musulmane, il n’y a pas d’actes terroristes, elle se lance dans une diatribe contre ce pays catholique qui refuserait le droit à l’avortement des femmes. Et elle se croit obligée de renvoyer dos-à-dos le catholicisme polonais et l’islamisme. Pourquoi faire du Obono à la petite semaine, Jeannette ? Pourquoi être incapable de vous opposer à l’islam sans proférer des contre-vérités évidentes ? Si vous aimez la France, vous devez reconnaître que son islamisation est liée à l’invasion migratoire (osez utiliser ces mots) et que la Pologne, la Hongrie, la République tchèque et la Slovénie en sont préservées.

Vous nous faites perdre du temps, Jeannette !

Jeannette Bougrab: « On vous traite de raciste et d’islamophobe quand vous êtes laïque »

Même reproche à Zineb, que j’adore, pourtant. Elle n’a plus rien à perdre, elle a tout dit sur l’islam, elle a écrit un livre, « Détruire le fascisme islamiste » publié chez Ring, éditeur de Laurent Obertone. Elle a quitté Charlie Hebdo.

http://www.bvoltaire.fr/zineb-el-rhazoui-avait-pourtant-bien-commence/

Sur BFM-TV, comme le fait remarquer notre collaboratrice Caroline Artus, elle se permet de tenir des propos qui vaudraient, tenus par d’autres, des hurlements de la part des journaleux.

Islam religion de paux : « Même les musulmans n’en croient pas un mot ! Parce qu’au fond d’eux, ils savent qu’ils n’aiment pas Dieu mais qu’ils le craignent. La preuve, l’islam signifie soumission, qui s’est très largement faite par la terreur […] » C’est dit ».

« Il y a de tout, chez les terroristes confirmés ou en devenir, du musulman de souche, du converti, du riche, du pauvre, de l’Occidental et de l’Oriental, des gens qui ont fait des études, qui avaient un boulot, des gens en perdition, des pères de famille, des hommes, des femmes. »

Et de dénoncer l’idéologie islamiste : « Un vrai fascisme, affirme-t-elle avec force, avec son prêt-à-parler et son prêt-à-penser, son drapeau, son costume, son uniforme, sa promesse de terre promise (des vierges au paradis), la force spirituelle du chef et le fait de lui prêter une allégeance absolue. »

Et puis, elle gâche tout, à son tour, par un relativisme à deux balles, indigne d’elle. Elle renvoie dos-à-dos l’extrême droite islamiste et l’extrême droite traditionnelle, blanche et catholique.

Vous êtes vraiment obligée de raconter des bêtises pareilles, Zineb, pour sauver votre place sur les plateaux de BFM-TV ? Qui vous menace de mort, les cathos tradi ou les islamistes ? Qui menace l’avenir de votre fille ? Qui tue les infidèles et les apostats de l’islam, que vous incarnez à merveille ?

Jeannette et Zineb, vous avez un devoir de vérité, vous faites preuve d’un courage exceptionnel, et on sent au fond de vos tripes votre refus de la dictature des barbus et des voilées.

Mais vous devez aller au bout de votre logique. Sans interdiction de l’islam, sans désislamisation totale et remigration massive, l’islam va gagner la guerre, et vous ne pouvez pas l’ignorer.

Alors, encore un petit effort et vous serez parfaites… Mais faites-le, cet effort !

Jeanne Bourdillon