J’en ai marre d’engraisser la pieuvre islamique

Publié le 12 avril 2013 - par - 2 491 vues
Share

Fureur, ras le bol, colère, rejet, révolte sont devenus le lot de tout un chacun et pour ma part en ce qui concerne l’alimentation. Il faudrait faire ses courses avec constamment en poche la liste OABA. Sinon, hors de l’islam point de salut.

On en a marre d’engraisser la grosse p… islamique, qui avance voilée (sic), à nos dépens et en contradiction totale avec les convictions intimes religieuses ou non de la grande MAJORITE des consommateurs. Benoît Hamon, ministre délégué auprès du ministre de l’économie et des finances, chargé de l’économie sociale et solidaire et de la consommation, lors du scandale de la viande de cheval nous certifiait que toutes les viandes vendues en France devaient porter les mentions obligatoires concernant l’origine, le numéro de l’abattoir et de traçabilité. MENTEUR, TRIPLE MENTEUR. Ou bien c’est un incapable totalement ignorant de ses dossiers (pas étonnant) ou bien c’est un menteur patenté qui, la bouche en cul de poule, a trompé et trompe (et continuera à tromper) ses concitoyens.

Il devient quasiment IMPOSSIBLE d’échapper à la pieuvre islamique si vous êtes un consommateur de viandes de bœuf ou d’agneau. Quant au steak haché, alors là, il faut absolument s’en dispenser. Heureusement il reste le cochon et dans le cochon tout est bon. Intermarché, Auchan, etc… nous vendent des produits carnés abattus selon des mœurs barbares, abusent de notre libre arbitre, nous imposent des choix qui ne sont pas les nôtres. Les abattoirs, les gros producteurs de viande avec la complicité des nos représentants et des services vétérinaires sont devenus les maquereaux des circuits d’abattage de la viande islamique. A qui profite le crime ? Racolage actif par la pute islamique de la viande hallal des circuits de grandes distributions et des services de la consommation de l’Etat non passibles d’amendes, ce serait de la stigmatisation, de la discrimination et de l’islamophobie.  On parle des scandales des fraudes fiscales à grande échelle, mais soyons sérieux c’est tous les jours qu’il y a tromperie et fraude sur le mode d’abattage des produits bovins et ovins vendus aux consommateurs. Et allah sait combien le commerce est juteux. Alors le scandale (je n’aime pas le mot « affaire » qui est un anglicisme) Cahuzac c’est une goutte d’eau dans l’océan de ce grand corps malade, gangrené et pourri de l’intérieur qu’est devenu notre pauvre pays de France.

Cassandra Troie

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.