Jésus, le lien indélébile entre les juifs et les chrétiens

Noël, Copier, Grange, Bethléem

Jésus était juif, né et circoncis en Israël,  excellent étudiant de la Torah, puisque dans le Talmud on nous signale sa présence au Temple de Jérusalem.

Nous allons mettre de côté les élucubrations des chrétiens de l’antiquité qui prétendent que Jésus est le fils de Dieu, que Marie était vierge, d’où la sainte Trinité (copiée du Paganisme). Il fallait trouver un bouc émissaire pour sa crucifixion, et pourquoi ne pas en accuser les juifs de l’avoir vendu aux Romains ? Inutile de vous faire un croquis du nombre de juifs assassinés sous cette fausse accusation.

Nous allons aussi mettre de côté ces nouvelles élucubrations des Arabes de Palestine qui en ont fait un palestinien et nous allons nous concentrer en ce lien ferme et indubitable entre les juifs et les chrétiens.

Une approche bien différente nous est fournie par le docteur Dan Yaffe PhD, professeur en Judaïsme à l’université de Bar-Ilan, Israël.

« Quelles ont été les causes qui avaient poussé la société juive hétérogène de la fin du Second Temple à se substituer en société centralisée où l’autorité suprême redoute toute influence étrangère qui pourrait absorber ses croyants ? Comment expliquer que nulle personne n’ait prévu les portées de ces limites et le succès de ce qui se profilait d’abord comme un courant auxiliaire entre d’autres – pour devenir une nouvelle religion, qui par le temps, raflera un succès foudroyant et s’imposera comme la religion officielle de l’immense Empire romain avant de se métamorphoser sur une étendue de plusieurs siècles en autorité hostile et persécutrice de sa source mère – le judaïsme ?

De nouvelles perceptions nous sont offertes par Dr. Dan Yaffe, professeur au Département d’études juives fondamentales à Bar – Ilan, traitant la formation du christianisme, le personnage historique de Jésus et les interrelations entre les Sages et les premiers chrétiens.

Dr. Yaffe affirme dans ses nouvelles recherches que Jésus n’a ni créé ni établi une nouvelle religion rivale du judaïsme – En revanche, Jésus appartenait au courant de la pensée pharisienne qui se distingue notamment par le recours à la Torah orale pour fixer la Loi Juive. Bien qu’il n’ait donné que des interprétations différentes sur des issues fondamentales, son approche intellectuelle dérive de la pensée pharisienne.

Dr. Dan Yaffe définit dans sa nouvelle recherche que le groupe naissant de judéo-chrétiens, qui entourait Jésus et voyait en lui un prophète et un prêcheur spirituel, ne visait, ni ne désirait se séparer du peuple juif, au contraire, nous affirme-t-il. On trouve dans ces réunions bilatérales, des discussions fructueuses et une étude mutuelle entre les adeptes de Jésus et les rabbins/sages. Mais la destruction du Second Temple et la menace existentielle de la continuité du peuple juif avaient contraint les rabbins/sages à opter pour une politique rationnelle et adopter des lignes conceptuelles religieuses claires. Dans son étude, Dr. Dan Yaffé déclare que la forte opposition et la condamnation vigoureuse des rabbins à l’encontre des judéo-chrétiens a culminé par leur expulsion, d’abord dans les synagogues.

L’influence déterminante du processus de l’isolement des judéo-chrétiens de la société juive s’explique par « Birkat Haminim », malédiction qui condamne toutes les sectes étrangères. Son apparition après la destruction du second temple, dirigée contre les judéo-chrétiens symbolise leur dissolution de la société juive. Cependant, les commentaires dans la littérature chrétienne révèlent la crainte réelle des judéo-chrétiens à l’égard de cette nouvelle malédiction. La peur de l’ostracisme social a forcé nombreux d’entre eux à dissimuler leur foi et à perpétuer leurs visites à la synagogue, prenant part à la prière publique, indiquant, selon le Dr Jaffe, l’échec de l’expulsion des judéo-chrétiens de la communauté juive au courant des premiers siècles de notre ère.

« Est-ce que l’attitude rigide des sages visait exclusivement les judéo-chrétiens, ou était-elle identique envers toutes les sectes incompatibles avec le courant prédominant ? »

Les sages après l’an 70, avaient pour ambition de piloter la société selon les normes prescrites et, de créer une identité juive homogène qui répondrait aux critères énoncés, dénonçant et condamnant tout mouvement juif qui néglige les ordres. Si à l’égard des autres juifs indifférents en termes de respect des instructions des sages, on distingue des tentatives de les ramener au sein de la communauté juive, on se heurte à une ligne tranchante claire et rigide d’éloigner les judéo-chrétiens. Ainsi ces derniers furent absorbés par des groupes païens et l’histoire nous apprend qu’ils ne réintégrèrent jamais le peuple juif.

Quelle est la raison de cette forte opposition à l’encontre des judéo-chrétiens – Quelle est la nature du danger que les sages entrevoyaient ?

« Le danger n’est pas dans la « praxis » (épistémologie), mais dans la « doxa ». Le problème, ne se trouve pas paradoxalement dans l’observation des commandements décrétés auxquels les sages attribuaient une importance capitale, mais plutôt dans la perspective religieuse. Les sages, en cette même période et de façon inédite et révolutionnaire, progressaient vers la structuration d’une doctrine définie où n’existait aucun interstice aux alternatives conceptuelles concurrentes.

Dr Jaffe décrit dans son étude la sensation de regret que l’on trouve dans le Talmud babylonien émanant des sages/rabbins envers l’attitude rigide des judéo-chrétiens et leur expulsion. Les corroborations de cet aspect Dr. Jaffe les trouve dans le récit talmudique (Traité Sanhédrin K-Z, page B ; masque falsifié, page M-Z, paragraphe A) qui nous présente Jésus en tant que disciple de Joshua ben Perahiya, contrairement à la chronologie historique : Rabbi Yehoshua Ben Perahiya a vécu 150 ans environ avant la naissance du Christ, de sorte que l’objectif des rabbins de transmettre un message sur le christianisme par la réalisation de ce récit n’est pas réaliste.

Jésus est mentionné comme un sage érudit qui dévie de la voie de son maître, bien qu’il fût un étudiant intelligent. Mais au-delà de cela, le récit met en relief un manque fondamental de compréhension entre juifs et chrétiens, lacune qui mènera au sentiment de regret chez les sages/rabbins et à l’expulsion des judéo-chrétiens de notre sein. C’était là une occasion extraordinaire de ramener cet étudiant problématique.

Conclusion : nous pouvons déclarer en fonction de la nouvelle étude menée par Dr Jaffe qu’en dépit de la prédominante ascendance dans la structuration du christianisme, il existe un consensus dans les sources juives que Jésus n’a pas créé une nouvelle religion rivale à la religion reconnue et acceptée de lui. Aux yeux de Dr Jaffe on peut associer Jésus au courant pharisien, vaste monde composé de filiales scolaires et de différents courants. Bien que Jésus ait donné une interprétation différente sur certaines questions fondamentales, son approche intellectuelle est tirée de la vision pharisienne ».

En termes plus simples, il est évident que Jésus cherchait des réformes, peut-être dans le but d’améliorer la compréhension du Judaïsme, et que les sages/rabbins du temple refusaient surtout en temps d’occupation romaine, sous une exposition flagrante du paganisme, et nous savons tous combien l’influence, la résilience, l’ignorance et surtout l’opportunisme peuvent, dans certaines circonstances, dévier les peuples de leur propre nature, de leurs propres frères.

Est-ce que l’ère du Christianisme est révolue ? Du Judaïsme ? Israël est divisé en deux camps, ceux qui préfèrent la foi et ceux qui l’ont partiellement ou complètement mise de côté. Il est vrai que la foi chrétienne subit en ces dernières décennies les contrecoups du laïcisme, tout comme pour le judaïsme. Ne soyons donc pas surpris de l’orientation théologique des peuples, face à la perspective d’une dominance islamique.

L’être humain a un besoin crucial d’équilibre psychologique et théologique qu’il ne peut obtenir qu’à travers la foi. Sa disparition entraîne le vide, l’instabilité et le manque d’amarres.

A l’ère moderne, où tout se dissout depuis le genre, l’identité, la race, la nation, la foi, les peuples… que reste-t-il à l’homme pour qu’il s’agrippe à la vie ? Rien. L’unique dieu que le monde entier vénère est l’ARGENT. Peu importe le nombre de morts qu’il laissera sur le terrain. Les démocraties basculent sans vergogne vers la dictature, l’injustice, la partialité, vers l’abandon total de toute conscience, vers l’indifférence et l’hypocrisie… Alors, Jésus ou pas ? Qu’est-ce que cela peut changer lorsque plus rien n’a de valeur aux yeux de l’homme…

Joyeux Noël.

Thérèse Zrihen-Dvir

image_pdfimage_print
10
3

94 Commentaires

  1. Sans vouloir me montrer désagréable ou déplaisant ,la modération a bien travaillé sur ce coup là. Elle devient en toute sérénité une commission de censure . Cette chère Thérèse, lumière de l humanité, prophétesse à ses heures , souille la dimension sacrée de Jésus Christ Notre Seigneur . Comme je l’ai déjà dit dans une de mes commentaires supprimé, je préfère la Sainte Trinité à la feinte Lucidité. Les juifs dans leur ensemble ignorent tout en ce qui concerne le Sacré, la Transcendance , et Israël, à la l origine est un état Spirituel . Quant au Talmud , …d autres ont déjà écrit à ce sujet et je partage leur point de vue. Un texte haineux , une souillure indélébile sur le corps du Christ .

  2. « Jésus, le lien indélébile entre les juifs et les chrétiens »…et t’a sœur elle est indélébile ?
    C’est surtout t’a connerie talmudique qui est indélébile !
    C’est pas dans le talmud qui prétend que le CHRIST-ROI
    Boue dans un chaudron de pisse et de merde?

  3. Dieu n’est qu’une personnalisation de la nature. Et en ce sens, ce sont nos ancêtres polythéistes qui avaient le plus d’intelligence alors que le patriacat fait appel à ce qui existe de plus primitif pour soumettre l’être humain et l’enchaîner.

  4. La religion est la mère de la politique ayant le meme but: fasciner les masses pour qu’une minorité en tire profit comme l’araignée qui garde sa proie vivante pour en profiter le plus longtemps possible. Alors croisez et mutipliez pour nourrir ces immondes vermines.

  5. Albert Einstein a dit : » Le mot dieu n’est pour moi rien de plus que l’expression et le produit des faiblesses humaines ;la bible un recueil de légendes , certes honorables mais primitives qui sont néanmoins assez puériles ; Aucune interprétation aussi subtile soit elle ne peut selon moi changer cela …..Et j’ajouterais; des humains qui parlent à des forces invisibles et implorent leur secours est de nos jours d’une incongruité . La religion est un poison ; la spiritualité est tout autre chose .

    • La religion n’est pas un poison mais une seconde nature de l’homme ( par exemple une dimension incontournable des anthropologues ) Elle participe au plus haut degré à notre cosmologie ( Jean pierre Petit en ce sens combat tout autant pour la foi que pour la vérité scientifique ),ce qui ne veux pas dire que nous devons accepter n’importe quoi :
      EINSTEIN ( 160 de QI et je n’en ai que 140 au maximum ) devrait aussi ne pas trop la ramener au vu des applications de l’une de ses découvertes. Et la religion n’est certainement pas un poison quand je me souviens de certains curés de ma jeunesse qui réunissaient tous les voyous du quartier en toute amitié durant ma jeunesse.

      • La religion est un cadre qui nous permet de connaître les aspects de la vie, d’en craindre quelques-uns, d’en adopter d’autres…J’ai rencontré des religieux extrémistes qui s’étaient portés volontaires pour collecter les restes humains des victimes de la terreur. C’est un travail que nulle personne n’était prête à le faire et pourtant ce groupe de religieux l’a fait par respect des morts, afin d’enterrer leurs restes et ne pas les laisser être le repas des vautours. j’appelle cela la religion, le courage, le respect de toutes les créatures, même des arbres, des plantes qu’ils refusent d’abattre…Certains ne connaissent aucune limite face aux malheurs des autres… comme venir embrasser la main de l’assassin de son propre fils et lui pardonner…ne me dites pas d’où Jésus avait ses qualités qu’on trouve chez beaucoup de religieux juifs ???

  6. L’une de mes amies, juive (et rabbin!) m’a dit : « Yeshua est le plus grand rabbin de tous les temps ».
    (Alors certes, il a étudié, mais n’est pas resté étudiant!
    De plus, je ne vois pas du tout où la trinité est païenne.
    Yeshua (comme Krishna) est né d’une vierge et d’un souffle de Dieu : donc 3 : le papa, la maman et l’enfant. (à la limite, le papa biologique Joseph en plus)

    Ensuite, Yeshua a dit : « Ne croyez pas que je sois venu pour abolir la loi ou les prophètes; je suis venu non pour abolir, mais pour accomplir. Car, je vous le dis en vérité, tant que le ciel et la terre ne passeront point, il ne disparaîtra pas de la loi un seul iota ou un seul trait de lettre, jusqu’à ce que tout soit arrivé. » (Mathieu 5-17 et 5-19)

  7. Juifs et chrétiens sont évidemment très proches, « à l’insu de leur plein gré » pour beaucoup d’entre eux, puisque Jésus, le messie des premiers était un Juif.
    Jésus était à n’en pas douter un personnage extraordinaire, hors du commun, dans le bon sens. Mais, franchement, si aujourd’hui se présentait un homme se disant fils de Dieu (l’a-t-il dit ainsi, d’ailleurs ?) et né d’une mère vierge et du Saint-Esprit, perso je n’y croirai pas.

  8. c’est comme si on disait qu’entre marx-mao-lénine-trautsky et leurs 150 millions de morts qui ont découlé de leur action un lien organique de sympathie immense supposée et atemporelle, entre les deuxièmes et les premiers ne pouvait en résulter qu’indélébile.

  9. Franchement que vous ayez raison ou non, je trouve que cet article n’est pas très délicat justement à la période de Noël !
    Chacun croit en ce qu’il veut, du moment que l’humain trouve une spiritualité suffisante pour s’améliorer dans ses contacts avec les autres, laissons faire.
    Ce que je ne supporte pas ce sont les abattages rituels. Le Christianisme a de bon d’avoir fait du Christ « l’Ultime Sacrifice », et que tout autre sacrifice par la suite n’est absolument plus nécessaire. Les animaux sacrifiés n’ont jamais donné leur accord pour subir toutes ces horreurs.
    Quelle que soit la religion dont on se prétend, il faut en être digne par son comportement, malheureusement on trouve des assassins et des bouchers partout… Ce qui doit bien attrister le dieu dont le tueur se dit « disciple »…😟☠️

    • F Ferrante
      Le CHRIST n’a pas accompli un sacrifice . Il a été sacrifié par des gens ….( on sait qui sauf l’auteur de l’article ci dessus ) qui , apparemment , pensaient rendre un culte à Dieu ou/et voulaient éliminer un gêneur qui remettait en cause leur autorité et leur pouvoir . Dans sa prescience il l’aurait accepté comme si il absorbait , comme un paratonnerre la foudre , le MAL qui est dans le monde et qui est évident , tellement gros , visible et bruyant . Ce mal qui est une perversion ne peut se comprendre que comme négation d’un BIEN premier corollaire de l’ETRE , ou l’exister … Bref le « sacrifice du Christ » n’est pareil à aucun autre il en est la fin comme le christianisme serait la « religion » de sortie de la religion comme cela a été dit…..

    • « pas très délicat » c’est un gentil euphémisme : Noël 2022, allumage d’une Ménorah GEANTE sur une dizaine de places Publiques très fréquentées à PARIS : dans les 1er, 3e, 6e,7e, 8e, 10e, 11e, 14e, 15e 16e arrondissements pour ne citer que les plus voyantes. On livre une guerre sans merci aux crèches chrétiennes et on les remplace sûrement et fermement par des chandeliers à 9 branches. Qui est aux manettes ?

      • Qui livre une guerre sans merci aux crèches? Les français laïcs… surement pas les juifs si c’est ce que vous voulez nous faire croire.

  10. Mais bon… Quand on termine un article par une phrase aussi pessimiste que : « …Qu’est-ce que cela peut changer lorsque plus rien n’a de valeur aux yeux de l’homme… », c’est qu’on ne croit plus en rien, qu’on n’espère plus rien, qu’on a tourné le dos à la lumière. Faites un autre demi-tour !
    Notre époque est moche, mais celle de Jésus était pire (terreur Romaine, esclavage, massacre de toute rébellion). Ce n’est pas à vous que je vais apprendre la phrase : « Qui sauve une âme de l’Alliance, sauve la Création »…

  11. Article avec un titre prometteur mais qui dérape dès les premières lignes : « …Nous allons mettre de côté les élucubrations des chrétiens de l’antiquité qui prétendent que Jésus est le fils de Dieu, que Marie était vierge, d’où la sainte Trinité (copiée du Paganisme)… »
    Mettons aussi de côté les propos de celle et ceux incapables de comprendre que sans les nombreux miracles accomplis devant des foules, malades soignés, résurrection de Lazare et jusqu’à sa propre résurrection, Jésus ne serait pas le Christ et Saül (ou Shaul) devenu Saint Paul (encore par un miracle) n’aurait pas évangélisé en dehors du peuple juif et l’Eglise n’existerait pas.

  12. Thérèse toujours en forme ? Je n’ai ni dieu ni maître mais l’histoire violente de Jésus est terrifiante ! Le rapprochement entre chrétiens et juifs sauvera les deuxièmes peut-être les troisièmes sans les nommer…
    Je me suis toujours posé la question il manque le ‘j’ au crif ? Pour asseoir de l’autorité il ne faut rien cacher ! Ta lumière Thérèse STP

  13. Therese, Therese, pourquoi tant de haine pour les Chrétiens? Vous attendez un Messie (un guerrier qui doit mettre la pâté à tous les goys) Il ne viendra pas, Il est déjà venu, mais Il revendra! Soyez prête. Mais merci à vous de nous souhaiter un Joyeux Noël, jour de naissance du Fils de Dieu!

    • Joyeux Noël et bonne année – Si votre Messie est venu tant mieux pour vous… s’il revient il aura un sacré boulot à faire.

    • mais enfin ! tout le monde, enfin ceux qui aiment la vérité et qui cherche a savoir, sait que la naissance de Jésus n’est pas le 25 décembre et que c’est une fête païenne , condamnée par le Créateur en plus, car c’est une adoration d’un faux dieu, le dieu soleil . Mais qui veut savoir ? Pas grand monde en fait , et ceux qui savent et qui en parlent sont pas franchement les bienvenues , en réalité les humains préfèrent vivre dans le mensonge, comme Satan …. Mais quand cette dame dit que la trinité est aussi d’origine païenne et non chrétienne , elle a parfaitement raison.

      • Oui, bien sur, mais qu’importe la date exacte.
        L’important est de fêter la nativité, point barre, que ce soit le 25 décembre, (ancienne date pour fêter le solstice d’hiver), ou une autre date.
        l’important est le message fêté, la symbolique, à savoir la victoire du jour sur la nuit.
        Quant à la trinité, l’important est également le symbole qui est loin d’être satanique, sauf si un papa + une maman + l’amour (et l’intelligence) est satanique!
        Je vois mal où et comment la trinité serait païenne…

      • Preuve en est ,que les religions sont des poisons , la religion empoisonne tout ,la religion se mêle de sexe , contrôle ce que nous mangeons et multiplie les interdits les plus arbitraires . La religion diabolise la science , se fait complice de l’ignorance et de l’obscurantisme ( Christophe Hitchens )

    • Qui vous a dit qu’il était le fils de « dieu » ? Albert Einstein répondit a un « journaliste » lui demandant si il croit en « dieu » ? Ce a quoi il répondit : « Donnez moi la définition de dieu ,et je vous dirais si j’y crois » . A méditer .

      • Einstein »La pensée que je suis un athée repose sur une erreur manifeste.Celui qui veut le déduire de mes recherches scientifiques, n’a pas compris ces dernières.Je crois en un dieu personnel et je peux dire en toute conscience que jamais je n’ai eu une attitude athée devant la vie.La recherche scientifique est fondée sur l’idée que tout ce qui existe est déterminé par les lois de la nature, y compris les actes humains.tout individu passioné par l’évolution de la science est convaincu de la présence d’un esprit derrière les lois de l’univers. Un esprit bien supérieurà celui de l’homme et devant lequel on doit se montrer fort humble.

  14. Dont acte???? à chacun sa foi, ses croyances, ses lumières ou ses ombres… Je connais les miens…et il m’importe vraiement peu de connaître les vôtres.

    • « à chacun sa foi, ses croyances, ses lumières ou ses ombres » =
      Merci, signe de tolérance.

      « Je connais les miens…et il m’importe vraiment peu de connaître les vôtres. »
      Oooh!
      Donc vous écrivez pur faire passer vos dogmes, critiquez les autres et leur pont de vue n’a pas d’importance?
      Génial, car d’un amour, d’une tolérance, d’une empathie remarquables (humour)

      • Vous vous trompez tous sur moi. Je ne passe aucun dogme, je respecte toutes les religions, toutes les races et je tolère même l’intolérable. Mon but est d’étendre un pont entre tous les humains afin qu’ils comprennent que nous sommes frères, peu importent nos origines et croyances. Nous sommes faits à base de sable auquel nous retournons après avoir rempli le contrat limité de la vie. Nos malheurs proviennent de certains d’entre nous qui ont oeuvré dans le but contraire de nous diviser,créant des montagnes de mensonges, de dégoût de l’autre. En parlant de Jésus qui était juif et n’avait aucune intention de créer une religion rivale à la sienne, je voulais abolir ces mensonges qui ont entrainé des crimes perpétuels et nuisibles. Enfant juive, j’ai fêté Noel avec les chrétiens et j’ai aimé le sapin étincelant. je n’ai pas vu le christianisme, j’y ai vu la joie et j’y ai pris part. Joyeux noël à tous -bonne et heureuse année.

  15. Les disciples témoins de la vie, la mort et la résurrection du Christ sont pratiquement tous morts en martyr. Ce témoignage surnaturel leur a permis de soutenir les tortures… Non Jesus n’était pas un rabbi parmi d’autres, un pharisien de plus. Il est le chemin, la vérité et la vie.

      • Jésus n’est pas apparu le jour de sa naissance, mais en tant que Verbe de Dieu, existe de toute éternité. Oui, c’est un peu difficile à comprendre pour certains…

      •  » Jésus lui répondit : « Je suis le chemina, la vérité et la vie. Personne ne peut aller vers le Père si ce n’est par moi  » ‘ les Évangiles en jean 14:6 )  » Ainsi la Parole devint chair et vécut parmi nous, et nous avons contemplé sa gloire, une gloire comme celle d’un fils unique et qui vient d’un père ; et il était plein de faveur divine et de vérité  » ( Jean 1 : 14 ) » Ne vous étonnez pas de cela, parce que l’heure vient où tous ceux qui sont dans les tombes entendront sa voix 29 et sortiront, ceux qui ont fait des choses bonnes, pour une résurrection de vie, et ceux qui ont pratiqué des choses détestables, pour une résurrection de jugement  » Et oui, évidemment ça bouscule certaines certitudes ça…..

      • toutes les routes religieuses plaisent-​elles à Dieu ? Non. Jésus, prophète de Dieu, a montré qu’il n’y a que deux routes. Il a déclaré : « Large et spacieuse est la route qui mène à la destruction, et nombreux sont ceux qui entrent par elle ; tandis qu’étroite est la porte et resserrée la route qui mène à la vie, et peu nombreux sont ceux qui la trouvent » (Matthieu 7:13, 14).

  16. Tout est bien dit Therese. Les juifs sont nos frères. Jésus n’a jamais renié sa religion.

      • Bien sûr Jésus n’a jamais renié sa religion mais il y a quand même une rupture. Par exemple avec l’épisode de la femme adultère. Ou quand il guérit la petite fille de la Cananéenne qu’il rejette dans un premier temps.

      •  » Je suis la nouvelle alliance ». Peut être un reniment ? Surement! Et  » mon royaume n’ est pas de ce monde »!

    • Cela est OK, je vous l’accorde.
      Le reste de l’article me dérange un peu.
      Mais c’est mon point de vue, je qu partage avec vous.
      Ensuite, eh bien, « aimons nous les uns les autres, comme je vous ai aimés »

  17. les non juifs sont des goys, ils sont traités d anime aux, on a le droit de voler ou tuer un goy qu n est pas un être humain
    Marie et Jesus sont traînés dans la boue
    le judaisme talmudique est farouchement anti Chretien
    Toute révolution a une origine juive
    alors amitiés? pas possible

    • Les juifs d’antant ont vite compris que Jésus n’y était pour rien – Marie non plus. Le Christ a été fabriqué à Rome… alors cessez cette haine inutile. Si les juifs refusaient le christianisme c’est parce que c’est du paganisme… rien à voir avec le judaisme. En ces récentes années, il y a un réveil qui permet un rapprochement entre les deux religions qui se basent toutes les deux sur l’Ancien Testament…

      • « Les juifs d’antant ont vite compris que Jésus n’y était pour rien » ? Ah bon ? Voyons ce qu’en disait votre « grand » Maïmonide : « Le premier à avoir adopté ce plan (prétendument d’œuvrer à détruire toute trace de la nation Juive) a été Jésus le Nazaréen, que ses os soient réduits en poussière… Il a incité les gens à croire qu’il était le prophète envoyé par Dieu pour clarifier les ambiguïtés dans la Torah, et qu’il était le Messie qui était prédit par chacun des prophètes. Il a interprété la Torah et ses préceptes de telle façon que cela conduisait à leur suppression totale, à l’abolition de tous les commandements et à la violation de tous les interdits. Les sages, que leur mémoire soit bénie, ayant été au courant de ses plans avant que sa réputation ne se répande parmi notre peuple, lui infligèrent une punition. »

      • « En ces récentes années, il y a un réveil qui permet un rapprochement entre les deux religions qui se basent toutes les deux sur l’Ancien Testament » = Je dirais plutôt qu’en ces récentes années, depuis la calamiteux concile Vatican II et ses hérésies faussement humanistes, il y a un aveuglement et une forme de soumission et de repentance des catholiques envers les juifs qui, eux, n’ont pas bougé d’un iota sur leur conception erronée du christianisme.

  18. Normalement si j’ai bien compris, les Juifs et les Catholiques, partagent l’Ancien Testament, qui s’appelle la Torah chez les Juifs.
    Après c’est vrai que les Chrétiens n’ont pas toujours été très gentils, avec les Juifs. C’est vrai.

    • Ce n’étaient pas de vrais chrétiens , ces gens ont tous été manipulés par l’Eglise qui se dit chrétienne mais qui ne l’est en aucune façon , ces enseignements sont tous mensongers, et il est écrit dans les Évangiles que Satan est le père du mensonge, donc…..La Bible a été très longtemps interdite de lecture au petit peuple , il faut savoir qu’à l’époque de la grande puissance de la noblesse Française ( dont ma famille en est descendante ) les prêtres disaient aux nobles concernant le petit peuple:  » gardez-le pauvre, nous, nous le garderons ignorant » Cela n’a pas beaucoup changé, jusqu’en 1960, ou j’étais au catéchisme le curé était venu voir ma mère pour lui dire qu’il fallait qu’elle interdise à ses enfants de lire la Bible, parce que, d’après lui, c’est dangereux.Je sais depuis très longtemps pourquoi que pour l’église une bonne connaissance de la Bible c’est dangereux pour elle , ça oui….

  19. « Jésus était juif, né et circoncis en Israël » = Non, Jésus est « fils de l’homme » par sa mère et « Fils de Dieu » par le Père. Quant à sa circoncision, c’était pour accomplir la Loi instaurée … par Lui-même et non par les israélites. « Excellent étudiant de la Torah » = Idem que précédemment : la Torah venant de Dieu, comment aurait-il pu en être « excellent étudiant ». Quant à ce que le talmud dit du Christ, nous nous tairons sur ce point.
    « Nous allons mettre de côté les élucubrations des chrétiens… » = On pourra dire plus encore des juifs que leur élucubration consiste à nier le Messie Jésus pourtant annoncé par les prophètes.

      • Thérèse : Avez-vous reçu de Hashem la révélation suprême pour dire que vos élucubrations sont la seule « vérité » à entendre ? Non. Souffrez donc de vous voir opposer ici la contradiction. La Torah vient elle de Dieu ou des hommes ? Si vous êtes juive croyante vous répondrez « de Dieu ». Jésus étant Dieu avec le Père et le Saint-Esprit, il n’avait en rien à être « étudiant » de la Torah : le Christ a accompli (et non aboli comme le disent faussement certains rabbins) la Loi et les prophètes, il ne les a donc pas subis ni appris. Jésus étant le seul Chemin qui mène au Père, c’est bien vous qui, vous mettant hors de ce Chemin, avez « déraillé » depuis deux mille ans.

        • ET puis, si vous vous trouvez bien dans ces « illusions » grand bien vous fasse. Pour moi il n’y a qu’un seul et unique Dieu… Il n’est ni juif, ni chrétien, ni musuman. Il est DIEU. C’est tout. Les religions c’est du tricottage de tous ceux qui cherchent à vous imposer leur domination.

          • Thérèse : vous prouvez ici votre ignorance du christianisme et de la Réalité de Dieu : Pour moi, pour l’univers tout entier et pour les Cieux au-delà des cieux, il n’y a qu’un seul et unique Dieu : UN Dieu Unique en Trois Personnes, comme vous-mêmes, créée à l’image de Dieu, êtes unique en « trois personnes » : chair, esprit et âme. Si vous n’êtes pas capable de comprendre cela, abstenez vous de vos élucubrations publiques.

          • Il y a vraisemblablement un créateur de l’ univers (créature extraterrestre) mais je doute fortement qu’il réponde à un critère fixé par les 3 religions du livre à savoir la miséricorde .
            De plus, son fils INRI, jadis clouté à une croix sur le Golgotha, pour endosser les péchés des hommes 😁😁😁 , serait né des oeuvres du saint esprit, aurait multiplié les miracles (Lazare, multiplication des pains et poissons, …) : du grand guignol en bref . 🤣

      • Et vous vous pédalez un peu dans le vide , même beaucoup . JJP et Nehou, bravo et merci d apporter votre eclairage . Bonne fin d année Thérèse. Grand bien voys fasse de vous complaire dans la médisance et l irrespect .

    • et oui , il y a bien beaucoup de prophéties sur Jésus dans ce qui est appelé  » l’ancien testament  » Et elles ce sont toues accomplies en Jésus , il était difficile de ne pas reconnaître le messie , ceux qui l’ont rejetés jusqu’à vouloir le faire mourir , étaient précisément des pharisiens , ( l’Apôtre Paul, lui-même ex pharisiens , dit bien qu’il avait reçue des lettres du Sanhédrin , le tribunal juif, pour détruire des chrétiens) Mais bon , si on considère que ce ne sont que des élucubrations chrétiennes , alors …. Ah, j’aimerais signaler aussi , nous ne disons pas « antisémites  » mais nous qualifions ces racistes, d’anti juifs plutôt, car si on se réfère à la Bible on voit nettement qu’il n’y a pas eu seulement que des juifs qui sont descendants de Sem il y a eu bien d’autres tribu , peuple.

      • Nehou, je vous conseille aimablement de lire les dites prophéties dans l’ancien testament dans leur composition originelle et vous constaterez qu’elles ont été falsifiées. Je fais tout le trajet lorsque j’avais pris l’initiative de faire une étude sur Jésus. C’est bouleversant le nombre de falsificiations et distortion de la vérité. Tenez l’exemple de la vierge qui donnera naissance à l’enfant béni :
        https://www.bible.com/fr/bible/63/ISA.7.BFC
        Un message pour le roi Ahaz
        C’était l’époque où Ahaz, fils de Yotam et petit-fils d’Ozias, était roi de Juda. Le roi Ressin de Syrie vint avec Péca, fils de Remalia et roi d’Israël, pour attaquer Jérusalem. Mais leur tentative allait échouer. 2 On informa Ahaz, le descendant de David, et sa cour que les Syriens avaient établi leur camp sur le territoire d’Éfraïm. Le roi et son peuple furent secoués par cette nouvelle comme les arbres de la forêt par le vent.à suivre

        • 3Le Seigneur dit alors à Ésaïe: «Prends avec toi ton fils Chéar-Yachoub et va voir Ahaz; il est à l’extrémité du canal du réservoir supérieur, sur le chemin qui mène au champ des Blanchisseurs. 4Tu lui diras: “Attention! Garde ton calme, n’aie pas peur et ne te laisse pas intimider par la brûlante colère de Ressin le Syrien et du fils de Remalia. Ce ne sont que deux bouts de tisons fumants. 5Je sais que les Syriens, ainsi que Péca et les troupes d’Éfraïm, ont des projets agressifs contre toi. Ils ont dit: 6‘En avant contre le royaume de Juda! Faisons-lui peur, forçons-le à se joindre à nous, et imposons-lui comme roi le fils de Tabéel.’ 7Mais voici ce que le Seigneur Dieu déclare:‘Cela n’a aucune chance d’arriver. 8-9Car Damas est la capitale de la Syrie, et Ressin n’est chef qu’à Damas.D’ici soixante-cinq ans il n’y aura plus de peuple d’Éfraïm.’

          • « je vous conseille aimablement de lire les dites prophéties dans l’ancien testament dans leur composition originelle » = On ne vous a pas attendu pour le faire chère Thérèse ! Prenons la Bible du Rabbinat (Sefarim) et lisons Isaïe 7 : 14 : « Ah certes! Le Seigneur vous donne de lui-même un signe : Voici, la jeune femme est devenue enceinte, elle va mettre au monde un fils, qu’elle appellera Immanouel ». L’hébreu porte « almah » qui désigne : la jeune fille, la vierge ou la jeune femme nouvelle mariée. Quant à l’hébreu « immanuw’el » il signifie « Dieu avec nous ». Vous en connaissez beaucoup, vous, des hommes célèbres nés d’une jeune femme dont l’Ecriture dit qu’il est « Dieu avec Nous » ? Moi je n’en connais qu’un JESUS-CHRIST !

          • Votre problème, et celui des rabbins, est que vous lisez l’Ecriture comme un roman de gare et que pour vous un verset doit être toujours, et obligatoirement, lié à celui qui le précède et à celui qui le suit. Sauf que si vous lisez Isaïe 7, vous voyez que les versets 13 et suivants forment une parenthèse dans le récit, parenthèse signalée par ce « Et le prophète (Isaïe) parla »…

            • Ecoutez JJP. je sens que cela vous tient à coeur. Sinon pourquoi cette polémique? Lisez; ne lisez pas cela vous regarde. Croyez ou ne croyez pas aussi. Je vous respecte sans aucun besoin de vous suivre…je ne vous demande pas d’accepter tout ce que je dis. Si cela vous confond, passez votre chemin sans vous arrêter.

              • Pourquoi cette polémique ? Oui, pourquoi vous pointer sur RL et y traiter d’entrée le christianisme d' »élucubrations » ?! VOUS initiez des polémiques et NOUS n’aurions que le seul droit de nous taire ? Non, cela ne se passe pas comme ça. Vous n’avez plus la science infuse depuis deux mille ans quand vous avez rompu l’Ancienne Alliance, nous, si !

        • Bien , merci , mais simplement si le Tout Puissant a décider de faire naître dans le seins d’une vierge un être dont l’origine était céleste, un être de nature spirituelle, qui sommes nous , fut-t-ont juive ou juif , pour dire,  » ce n’est pas possible ! , nous ne sommes que de la poussière, juifs y compris. Si ce Créateur décide d’enlever à une nation qu’il a créé lui-même, sa grâce et sa protection , personne ne peut aller contre lui. mais il dans la Thora que le peuple juif est un peuple dur, au coup raide , obstiné, c’est Yahweh qui dit cela. « .Comme l’Apôtre Paul le dit :  » tout ce qui a été écrit ( la Thora ) a été écrit pour servir d’exemples à ceux qui vivront aux temps de la fin , c’est-à-dire en réalité , le temps de la fin de la domination de l’homme par l’homme. C’est peut-être proche.

      • Suite 3Le Seigneur dit alors à Ésaïe: «Prends avec toi ton fils Chéar-Yachoub et va voir Ahaz; il est à l’extrémité du canal du réservoir supérieur, sur le chemin qui mène au champ des Blanchisseurs. 4Tu lui diras: “Attention! Garde ton calme, n’aie pas peur et ne te laisse pas intimider par la brûlante colère de Ressin le Syrien et du fils de Remalia. Ce ne sont que deux bouts de tisons fumants. 5Je sais que les Syriens, ainsi que Péca et les troupes d’Éfraïm, ont des projets agressifs contre toi. Ils ont dit: 6‘En avant contre le royaume de Juda! Faisons-lui peur, forçons-le à se joindre à nous, et imposons-lui comme roi le fils de Tabéel.’ 7Mais voici ce que le Seigneur Dieu déclare:‘Cela n’a aucune chance d’arriver. 8-9Car Damas est la capitale de la Syrie, et Ressin n’est chef qu’à Damas.D’ici soixante-cinq ans il n’y aura plus de peuple d’Éfraïm.’

      • Car Samarie est la capitale d’Éfraïm,et Péca n’est chef qu’à Samarie.Vous ne pourrez tenir bon qu’en vous tenant au Seigneur.” » Emmanuel 10Le Seigneur ajouta cet autre message pour Ahaz: 11«Demande au Seigneur ton Dieu un signe de son appui. Qu’il te le donne au fond du monde des morts ou là-haut dans le ciel.» 12Mais Ahaz répondit: «Non, je ne demanderai rien; je ne veux pas mettre le Seigneur à l’épreuve.»13Alors Ésaïe lui dit: «Écoutez-moi, toi et ta famille, les descendants de David. On dirait que cela ne vous suffit pas d’épuiser la patience des hommes, et qu’il vous faut aussi épuiser la patience de mon Dieu. 14Eh bien! le Seigneur vous donne lui-même un signe: la jeune femme va être enceinte et mettre au monde un fils. Elle le nommera Emmanuel, “Dieu avec nous”.

      • Suite et fin
        15L’enfant sera nourri de crème et de miel, jusqu’à ce qu’il soit capable de refuser ce qui est mauvais et de choisir ce qui est bon. 16Avant même que le petit garçon soit en âge de faire cette différence, le territoire dont les deux rois te font si peur sera abandonné par ses habitants. 17Mais pour toi, pour ton peuple et pour ta dynastie, le Seigneur va faire venir un temps qu’on n’avait plus connu depuis le jour où le royaume d’Israël s’est séparé du royaume de Juda – c’est une allusion à l’intervention du roi d’Assyrie.» Il n’est donc pas question de Jésus ni de Marie. ceux qui ont écrit le Nouveau Testament n’ont pris qu’un moignon d’où la falcification.. Désolée

        • Ce n’est qu’une interprétation comme beaucoup d’autres , par exemple , dans la Bible il est parlé de la Jérusalem céleste, plus besoin après la mort et la résurrection de Jésus de la Jérusalem terrestre et de son temple pour représenté Dieu sur la terre , c’était fini, d’ailleurs jésus l’avait bien prédit la destruction de Jérusalem et de sont temple. Nous attendons l’intervention du Royaume de Dieu , par l’intermédiaire de son Roi Jésus, qui est prophétisé en Daniel 2:44. D’ailleurs Yahweh à travers Daniel le dit bien :  » aux temps de la fin , seuls les perspicaces comprendrons. Les batailles d’interprétations ne nous font jamais progresser dans la connaissance véritable du Créateur , mais c’est vrai que ça peut satisfaire certains désirs d’un côté comme de l’autre.

  20. Le Dieu des juifs qui aime tant l’odeur de l’agneau grillé les massacres et les guerres n’est en rien celui des chrétiens et ce sont bien les premiers qui ont demandé que le Christ soit mis à mort ! Personne ne peut effacer ça !

  21. On arrête tout de suite dés les premières lignes cette tentative grossière , mais réitérée notamment depuis la fin de la 2de guerre mondiale , de judaisation et de réduction ou « normalisation » du christianisme via un grossier révisionisme historique .
    Aujourd’hui , dans l’Eglise catholique , ça tombe « bien » , on fête la St Etienne lapidé par des juifs dont un certain Saul de Tarse futur St Paul …
    Ne vous en déplaise , Madame , les chrétiens confessent le Credo ( catholiques , protestants et orthodoxes ) . Alors vous êtes gentille vous n’allez pas prétendre redéfinir le christianisme . Mais je comprends le malaise qui sous-tend cette pauvre tentative .
    Le christianisme reste , comme le dit le fameux St Paul qui s’y connaissait , « scandale pour les juifs …folie pour les paiens »

  22. L’histoire officielle a occulté deux faits importants : 1/ Les Romains n’ont pas crucifié le rabbi Yeshua pour avoir fondé une nouvelle religion, puisque celle-ci ne s’est structurée qu’après sa mort.
    Et d’ailleurs, tous les cultes des provinces de l’empire étaient autorisés à Rome.
    2/ Les Romains craignaient que Jésus fédère les mécontents contre eux, et pour parler comme aujourd’hui, ils ont utilisé des collabos juifs pour neutraliser le chef d’un groupe de résistants qui prenait trop d’importance.
    Les Romains une fois la démonstration de force faite, préféraient vivre en paix avec leurs colonies, et utiliser des indigènes pour le maintien de l’ordre.

    • Exact.
      merci pour cette mise au point (écrite, d’ailleurs par Flavius Josèphe, dont les écrits sont, certes controversés)

  23. C’est l’aristocratie sacerdotale juive et ses chefs, les grands prêtres, qui demandent que Jésus soit mis à mort. Si Jésus se prononce en faveur de l’impôt dû à l’empereur, il conteste par contre le paiement de l’autre impôt que payaient également les Juifs : l’argent « sacré », une somme destinée à Dieu, en fait versée aux prêtres, source de grandes richesses pour l’aristocratie sacerdotale. C’est en cela que le message du Christ est contestataire : s’il est normal qu’un empereur étranger perçoive un tribut, il est au contraire aberrant de croire que Dieu puisse souhaiter qu’on lui verse des pièces d’argent. Dieu n’a que faire d’une somme en métal précieux.

      • C’est un fake Sniper – Le christ – christianisme a été conçu à Rome par l’empereur Constantin

        • Si le christianisme a été conçu par Constantin, pourquoi est-ce que le livre des Actes des Apôtres et certaines épitres de saint Paul y font allusion déjà au premier siècle ?

          • Je vous conseille de lire mon étude sur « comment Jésus fut créé ». J’ignore s’il est toujours en vente. Je n’ai personnellement plus de stock.

            • Et moi je vous conseille plus encore de lire les quatre évangiles, les Actes des Apôtres et les épitres de saint Jean et de saint Pierre.

            • Vous n’êtes visiblement pas faites pour « l’étude » trop verbeuse pour ne pas dire anormalement logorrhéique traduisant la confusion et le désordre de la pensée conséquence de ….perturbations qui viennent de plus ou moins loin , plus ou moins profondes . Mais c’est pas grave . Cela peut s’arranger après un long temps de silence et de réflexion ….

          • Je vous ai donné une réponse à cette question, si elle n’est pas censurée. En réalité cette brave Dame confond chrétienté, qui a effectivement été créée par l’empereur Constantin, et christianisme , qui est l’enseignement de Jésus et de ses disciples. Les vrais chrétiens actuellement sont toujours rejetés, considérés comme secte comme Jésus l’était , pas les gens de la chrétienté.

            • Néhou cette « brave dame » cherche constamment la guerre sur ce site, elle rallume les incendies de façon récurrente et de plus en plus rapprochée…et elle est tjrs publiée : lui dire ses vérités c’est s’exposer au mieux à voir son commentaire censuré (et censure il y a), au pire se faire virer…désolant d’hypocrisie, mais tel est son plaisir et son orgueil de venir nous humilier…

              • ça c’est vous qui le dites… si vous vous sentez humilié… Je n’y ai rien fait pour cela.

        • Non , c’est un faux christianisme qui a été mit en place , d’ailleurs par des païens Romains. Ce n’est pas du christianisme dont vous parlez mais de la chrétienté , il y a une grande différence , les enseignements des églises dites chrétiennes n’ont rien à voir avec le vrai christianisme, ,c’est de la chrétienté dont vous parlez , des églises qui porte le nom de « chrétienne  » mais qui en sont très éloignées . Vous le rappelez vous-même , la trinité d’origine païenne, la fête de Noël également , la pâque catholique n’a rien à voire avec la pâque de la Bible. il y a plein de choses dans les églises qui sont tout sauf chrétienne. Ce n’est pas un hasard si des gens qui veulent vivre en harmonie avec le vrai enseignements de Jésus dans tout les domaines de leur vie, sont encore maintenant rejeté et considérés comme des secte.C’est en réalité Jésus et son Père Yahweh qui sont rejetés, par des gens qui en plus se disent croyant chrétiens.

    • Le message du Christ sur l’impôt qui serait dû à César est d’une grande subtilité et finesse , comme souvent , derrière une apparente simplicité visant à désarmer des facheux cherchant encore et toujours à le prendre en défaut .
      Car , en effet , si on y réfléchit un peu … , qu’est ce qui est DÜ à « César » et que faut-il « rendre à Dieu ? Vaste question qui a plongé les inquisiteurs du moment dans la perplexité et leur a cloué momentanément leur ….bec

  24. Les liens indélébiles ? T’a raison les uns ont fait crucifié le second par ponspilate (gouverneur militaire de la judé /occupation militaire)… donc ça sa resteras forcément indélébiles…surtout pour les chrétiens en CHRIST-ROI😡😠😤 ….🤗

Les commentaires sont fermés.