J’étais aux manifestations demandant l’abrogation des lois islamophobes

Publié le 17 mars 2014 - par - 2 567 vues
Share

Dans sa grande piété le Cheikh Abd el Aziz ibn Baz indique sur son site de quelle façon doit se vêtir la bonne musulmane : « Nous conseillons de ne pas porter le pantalon, car il fait partie des vêtements des mécréants. Il convient donc de le délaisser. La femme ne doit porter que ce que portent les filles comme elle, les filles de son pays ». Le vêtement « doit couvrir, ne pas être serré, ne pas décrire le corps, ne pas ressembler aux mécréants ni aux hommes ». Et elle ne doit pas porter de « vêtement qui attire le regard des gens de manière blâmable ».

Il y a dix ans jour pour jour était votée la loi interdisant le port du voile à l’école, au grand dam des islamistes qui aiment à se distinguer. Car il faut bien admettre que sous nos contrées, loin d’être un élément d’humilité (hidjab venant de « hadjaba » qui signifie humilité en arabe), le voile et ses variantes sont bien au contraire des sortes de gyrophares permanents appelés à capter le regard puisque les Françaises ordinaires usent de tenues qui les laissent libres de leurs gestes, aux antipodes de ces encombrants voilages. Imaginerait-on les Français déambuler en tenue d’il y a 2 000 ans sous prétexte de faire comme du temps de Jésus ? Il nous faudrait renoncer aux voitures, à la télévision, au portable, au mp3, pour être un minimum cohérent.

Afin de contester les lois de notre pays qui ne leur conviennent pas et demander l’abrogation de cette loi sur le voile de mars 2004, deux manifestations géantes ont rassemblé à Paris ce samedi tout ce que le gratin islamiste compte de lumineux. Il faut préciser que des émules s’étaient joints aux manifestants voilus et barbés, notamment quelques couples de lesbiennes se tenant gentiment par la main et ignorant manifestement que l’islam condamne avec violence l’homosexualité. On aura sans doute omis de leur dire, le prosélytisme obligatoire vaut bien un peu d’hypocrisie.

Avec deux de mes camarades rédacteurs que j’ai retrouvés à la station Couronnes nous guettions avec impatience l’arrivée massive des voilées, imaginant qu’au moins toute la Seine-St-Denis serait là. Nous n’avons pas été déçus, les voilées étaient au moins une bonne douzaine ! Quelques barbus faisaient l’animation devant une planche de bois, accrochant un drap peint en jaune avec une main noire rappelant étrangement le logo de la LDJ !

Photo3900

Ceux-là étaient les membres actifs du Collectif Campagne pour l’Abrogation des Lois Islamophobes. Regardant l’heure, nous nous disions que la manif ne faisait que commencer, que le gros de la troupe allait forcément arriver bientôt. Au plus gros de l’action, il devait y avoir vingt-cinq personnes à la louche, plus quelques badauds curieux.

Ce quartier est en phase terminale d’islamisation. Les devantures des boutiques sont en langue arabe, des librairies vendent des tapis de prières, des corans, des tenues islamiques. Où que l’on regarde, l’islam est partout, les hommes sont en kamis, les femmes en tenues noires, bleues ou violettes, des pieds à la tête. Certaines sont maquillées comme des camions volés. Elles sont halal mais point trop quand même…

Sur le trottoir d’en face, nous pouvions apercevoir l’entrée bleue de la mosquée… L’homme qui tenait le mégaphone alléchait son public en annonçant des intervenants, des discours. En fait d’interventions, c’est lui qui a fait le show, réclamant l’abrogation de la loi et… l’autonomie ?! Oui, le message avait beau être simple, pour ne pas dire simpliste, la pensée de fond restait difficile à percer.

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=8vw9W-LZCH0[/youtube]

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=YFMblWDP7YU[/youtube]

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=E9UUIPr0ULk[/youtube]

[youtube]https://www.youtube.com/watch?v=uPEYRn4X2cw[/youtube]

Afin de compléter notre expérience islamique, nous avons décidé de nous rendre à la seconde manifestation qui se tenait devant la fontaine des Innocents à Châtelet et qui était organisée par le Collectif Féministe pour l’Egalité, une équivalence de la CAFFEN de notre chère Leïla Adjaoud sans doute, l’humour en moins.

Sur leur site, ces dames interpellent sur l’exclusion d’une jeune lycéenne musulmane intégriste qui portait une jupe longue, se gardant bien de signaler qu’en septembre 2013 des lycéens avaient également été exclus pour avoir porté des tenues trop légères.

Elles entendent donner des leçons sur l’égalité des droits et sur l’émancipation des femmes quand l’islam considère que ces dernières n’ont droit qu’à la moitié d’un héritage quand les hommes ont droit à l’héritage tout entier, quand ce même islam les considère comme « un champ de labour » où l’homme doit se rendre quand l’envie lui en prend. Elles portent en étendard et avec fierté les symboles d’une idéologie qui infériorise les femmes et les infantilise, et entendent imposer à la femme française cette rétrogradation quand les acquis de ces dernières ont été remportés de haute lutte. Le témoignage d’une femme en islam a moins de valeur que celui d’un homme… La femme musulmane, cette éternelle mineure…

Le rassemblement de Châtelet était aussi impressionnant que celui de Couronnes. Trois individus masqués peinaient à accrocher leur banderole, tandis que six ou sept voilées se congratulaient. Après quelques minutes, nous avons vu arriver une poignée de personnes vues un peu plus tôt à Couronnes, histoire sans doute de faire du nombre. Le fait est qu’il y avait bien quinze personnes. Quand même !

Un jeune homme, peut-être un converti, et arborant un t-shirt sur lequel était écrit « fuck racism » a tenté de nous expliquer qu’être contre le voile relevait du racisme. Il nous a assuré que les races n’existaient pas mais le racisme oui. Quand je lui ai demandé quel rapport il y avait entre le racisme, donc lié à la couleur de la peau, et le voile, il m’a répondu que le sens de racisme avait évolué, qu’il s’était élargi au voile, à la religion, aux cultures. Surprise, je lui ai alors demandé s’il savait si cette nouvelle définition apparaissait explicitement dans la dernière édition du Larousse.

Conscientes de tenir un interlocuteur de choix, nous avons continué sur le sujet de l’esclavagisme. Ce brave garçon savait tout sur ce sujet, absolument tout : les méchants blancs, les Espagnols, les Portugais, les Hollandais, les Français, tous des méchants esclavagistes sans foi ni loi. Selon lui, les avancées médicales n’auraient jamais pu avoir lieu sans les esclaves. Nous lui avons demandé ce qu’il pensait de l’esclavagisme arabo-musulman, des Barbaresques. Il n’a pas compris la question et m’a fait répéter le mot qu’il découvrait… Pas de chance, c’est l’esclavagisme qui a duré le plus longtemps et le seul à n’avoir laissé aucun survivant…

Il nous a également appris que l’organisation Ni Putes Ni Soumises visait les « putes travailleuses du sexe » et les femmes voilées… Devant notre étonnement à cette nouvelle inattendue, il s’est justifié en se tordant les mains « je schématiseau fil du temps, je pense que ça a évolué« . Concernant les femmes voilées, il a expliqué que « c’est une contestation politique du colonialisme« …

 

Photo3972

Photo3996

Entre temps, diverses banderoles avaient été accrochées « avec ou sans foulard, mamans toutes égales », ou encore « libertaires contre l’islamophobie ». Une brave dame, toute fière, a brandi devant mon objectif une Joconde voilée, balayant d’un revers islamiste un éternel sourire vieux de 500 ans, œuvre d’un De Vinci qui aura passé sa vie à croquer des corps nus. En voilant Mona Lisa, c’est tout le génie d’un De Vinci avant-gardiste qui a été insulté. L’arriération du dogme mahométan demeure tout entière dans cet outrage. La Joconde, la femme la plus célèbre du monde, ce symbole de notre patrimoine culturel, a été ce samedi voilée, bafouée, insultée et violée devant la foule boboïsée de la fontaine des Innocents.

Caroline Alamachère 

Photo3896

  Photo3902

 Photo3904

Photo3908

Photo3910

Photo3913 Photo3919

On aperçoit la mosquée à côté de la boucherie musulmane

Photo3924 
Photo3928

La librairie islamique rue Jean-Pierre Timbaud, avec des tapis de prières

La librairie islamique rue Jean-Pierre Timbaud, avec des tapis de prières

 

Le paradis de la femme musulmane... "émancipée" !!!

Le paradis de la femme musulmane… « émancipée » ! Oui, c’est bien à Paris !

Photo3943blind Photo3952blind

 

Photo3958

 

"Abrogation loi 2004" écrit avec les couleurs du drapeau algérien que des manifestants non loin brandissent. Ici, c'est la France pourtant...

« Abrogation loi 2004 » écrit avec les couleurs du drapeau algérien que des manifestants non loin brandissent. Ici, c’est la France pourtant…

Quelques bobos au look mi-yogi mi-islamiste

Quelques bobos au look mi-yogi mi-islamiste

 Photo3977     Photo3983

Papa porte une robe... et un voile !

Papa porte une robe… et un voile !

 

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.