J’étais avec les Gilets jaunes à Saint-Étienne

Samedi après-midi, le cortège s’est formé aux environs de la gare SNCF de Châteaucreux, gare principale d’accès à la ville par la rue de la République. Les marcheurs en jaune venaient de loin puisque du rond-point de Monthieu après avoir, comme depuis plusieurs jours, filtré la circulation de l’A47. Comme aussi, à l’opposé, celle de l’A72 et la RN 88. Saint-Étienne étant une souricière facilitée par sa topographie.

Et dès le début, « le Macron » de la république en marche en prenait plein les oreilles, avec l’accent stéphanois. Ce qui ne gâche rien.

Le défilé scandait tour à tour : « Macron démission ! » « Macron dégage ! » « Macron salaud, le peuple aura ta peau ! » Quelques : « pourri, pourri ! » faisaient chorus. Le tout dans une bonne odeur de poudre, pour l’heure limitée à celle des pétards.

Énormément de monde, habillé en gilet ou pas, et beaucoup de gens sur les trottoirs qui applaudissaient.

Destination, la préfecture, vrombissement de motos, slogans, fumigènes et sit-in.

Dans la foule, la même colère de ne plus pouvoir vivre, ou survivre, c’est selon. Alors il était fortement question : « d’aller sortir Macron par la peau du cul ». Et je tairai les appréciations au sujet de sa « souris » « et « du pognon qu’elle nous coûte ». Une histoire de vaisselle paraît-il, mais pas que.

Les :  « ces véreux de députés » en ont pris également pour leur grade. Seul Jean Lassalle trouvait grâce.

Après tout, les 576 autres n’avaient qu’à, eux aussi, s’habiller en jaune.

Les rangs des Gilets jaunes grossissent jusqu’à la préfecture

« Macron salaud, le peuple aura ta peau !  » « Macron salaud, le peuple aura ta peau !  »  bis repetita placent.

https://youtu.be/84MngYPK4SY

Le temps fort de la manifestation : les Gilets jaunes en hyper-centre de Saint-Étienne devant l’hôtel de ville et la préfecture

https://youtu.be/9cp1xBC5AS0

Marche à partir du rond-point de Monthieu où le trafic Lyon – Saint-Étienne a été réduit par les Gilets jaunes plusieurs jours

https://youtu.be/kszrbhw9n7U

Rue de la Montat, l’une des artères principales de Saint-Étienne

https://youtu.be/jVP6LgjznBc

Gilets jaunes : le blocage s’est poursuivi sur l’autoroute A47

https://youtu.be/16ZWCdgfvcA

Jacques CHASSAING

image_pdf
0
0

12 Commentaires

  1. et moi à saint bonnet le château avec 40 « gilets jaunes  » !!!
    bravo à vous tous et toutes !!!!!!!
    merci Jacques !!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!!

  2. St Etienne ? Siège des Manufactures d’armes d’antan ?
    Plutôt un bon présage….

  3. Je ne sais pas pourquoi mais je le sens de plus en plus mal barré le petit chéri à Brigitte…

  4. Ya plus qu’à souhaiter qu’il démissionne illico…
    Emission « c dans l’air » : une journaliste qui aurait été à la rencontre des G. dit que sur la dizaine qu’elle a interrogée, 2 ont voté poutou, 2 marcron, 2 MLP, 2 abstentions, 2 autres.
    Bizarre ce « 2 ».
    Sur 10, il y avait 2 de chaque.
    Etrange.

  5. combien d’infiltrés de la CGT lâ dedans, les héritiers de ceux qui ont détruit ManuFrance ?

    • EXACTEMENT, merci de montrer la réalité sur les G J à ceux qui gobent encore tout ce que leur raconte Macron, Castaner et les médias collabos à la solde de Macron !

  6. Merci Jacques Chassaing pour cette mise en situation sur le terrain qui démontre bien qu’on peut se passer des merdias et de leur désinformation, à la solde de l’oligarchie macronienne. On observe une grande solidarité parmi les GJ, une organisation interne et une logistique qui va leur permettre de durer et avec le temps de casser Macron.

    • les merdias, ce qu’ils appellent la presse ?
      -ce qui s’est passé à toulouse ( les journalistes, les pauvres de bfm auraient été « conspués », « menacés de mort »)-comme beaucoup de nos concitoyens au quotidien, mais ça ils se gardent bien de le dire- et en cela, de la part de ces journalistes qui bossent à 100% pour macron, les gilets jaunes ont perpétré un crime de lèse-majesté, même si aucun d’entre eux n’a essuyé de coup de poing ; ils se considèrent, direct, comme faisant partie d’une caste monarchique à sang bleu…..en france quand on est journaliste, on se doit d’être protégé au même tître qu’un diplomate de haut rang, rien que ça je ne sais pas où ils ont été éduqués, ces gueux, mais ils sont craignos et ça c’est certain.

Les commentaires sont fermés.