Si j’étais clandestin, j’irais en France plutôt qu’en Arabie saoudite

Publié le 9 août 2015 - par - 14 commentaires - 2 660 vues
Share

clandestinnpa.Si j’étais un Erythréen ou un Soudanais, que je n’avais aucune chance d’aspirer à une vie meilleure dans mon pays, que je souffrais de la misère et des conflits, et si j’avais un tant soit peu d’esprit logique, je me dirais qu’il me suffirait de traverser la Mer Rouge pour me retrouver en Arabie Saoudite, pays où l’argent coule à flots, dont les habitants, noyés sous l’argent et le pétrole ne savent pas faire les basses besognes et ont toujours besoin de quelqu’un pour les faire à leur place. Il y aurait donc dans ce pays de l’argent, du travail, et surtout aucun barrage de langue et encore mieux la même religion. Cependant, je me dis que, justement à cause de la religion, ce pays n’est pas très commode et moi ce que je veux c’est plus de liberté et un meilleur cadre de vie. Toujours dans cette même perspective, moi qui suis prêt à tous les sacrifices et à braver tous les risques, je me dis qu’en galérant un peu plus je pourrais traverser l’Arabie Saoudite et me retrouver aux Emirats ou au Qatar et là, en plus de tous les avantages précédemment cités, je pourrais vivre librement et jouir de certains plaisirs.

Mais non, tout ceci ne semble pas possible. D’abord, parce que ces pays, qui devraient être les premiers à manifester un semblant de solidarité arabo-musulmane avec leurs frères en détresse, ne laisseront jamais les migrants violer leurs frontières. Ils proposent du travail, mais à leurs conditions, et il n’est pas question de venir faire le parasite chez eux. D’autre part, moi, Erythréen ou Soudanais, je ne veux pas réellement travailler, non ça c’est ce que je raconte à la télé et aux gentilles dames des associations humanitaires, enfin je veux travailler mais juste un peu, pas comme je devrais le faire dans les pays du Golfe. Moi ce que je veux, c’est aller en France, toucher 11 euros par jour, squatter le premier local qui me semble convenable, exiger dans un français approximatif qu’on me donne le titre de réfugié, être nourri et logé aux frais de la princesse, avoir droit à l’aide médicale de l’Etat et faire trois ou quatre gamins pas parce que j’aime les enfants, mais parce que ça sera ma garantie de rester sur le sol français et surtout pour toucher les allocations et pouvoir glander toute la journée. Idéalement, je voudrais aller en Grande-Bretagne où je pourrais plus facilement me trouver un petit boulot au noir et puis j’ai plein de potes là-bas, je parle anglais et je sais que je trouverai toujours des associations qui revendiqueront pour moi des droits dont mêmes les Français et les Anglais ne jouissent pas parfois.

Voilà pourquoi, moi, immigré clandestin, préfère traverser la Méditerranée plutôt que la Mer Rouge ; parce que je sais que je peux exploiter l’Europe, jamais les pays arabes. Parce que pour ça j’ai une excuse toute faite, l’Occident nous a colonisés, pas le Qatar. Parce que je sais qu’en France il y aura toujours quelqu’un qui exigera pour moi d’être logé à l’hôtel si la douche du logement où je suis ne me convient pas, tandis qu’aux Emirats je devrais travailler dur pour mériter ce logement.

Pour toutes ces raisons et pour beaucoup d’autres, nous, immigrés clandestins, continuerons à envahir l’Europe, avec toujours plus d’exigences. Nous nous y installerons sans aucun scrupule, l’Europe est pour nous un droit acquis.

Sabine Miali

Print Friendly, PDF & Email
Share

14 réponses à “Si j’étais clandestin, j’irais en France plutôt qu’en Arabie saoudite”

  1. voyageur dit :

    hello,
    en complément d infos :

    un noir musulman n’as pas sa place en arabie et ou quatar.

    1: les arabes on toujours considéré les noirs comme des esclaves colonisé par leur soin. (ouvrez vos livres d histoire…)

    2: il y a une barrière de la langue (mais pour cela il faut avoir voyagé la moindre et pas de clubmed en clubmed)

    les écoles coraniques en afrique noir. ne font que leurs apprendre à réciter le coran en arabe PAR COEUR !
    98% des noirs musulmans ne savent pas l arabe. (mais il savent réciter des passage , donc naïvement on pense qu’ils parle arabes, souvent meme ils ne savent meme pas ce qu’ils  »récitent »

    3: la vie d un noir musulman n as aucune valeurs aux yeux d un arabe musulman car ils (les noirs) on été colonisé ducoup ils sont une sorte de 2eme classe de musulman (lire le coran pour comprendre cela)

    4: les noirs ferai mieux de rester chez eux ce battre pour leur terres/familles/traditions mais non 100% des africains avec qui j ai parlé (sur leurs terres durant mes voyages) ne veulent pas mourir pour les autres (ils sont laches, très!)

    • Sabrine dit :

      Merci monsieur pour ce complément d’infos je tiens cependant à préciser que je parle d’Erythréens et de Soudanais avec lesquels j’ai travaillé et qui parlaient parfaitement l’arabe. Par ailleurs je suis allée dans deux pays du Golfe et je les ai vus travailler et gagner leurs vies, je pense que le reste importe peu. Pour ce qui est d’essayer de changer les choses chez eux, je suis tout à fait d’accord.
      Et pour finir je ne suis jamais allée dans un club med :)

      • voyageur dit :

        vous parlez ici de 2 pays parmi les 54 (plus ou moins, ça dépend des années…) et vous cité uniquement les personnes avec qui vous avez travaillé.

        c’est aussi 2 pays limitrophe de l’arabe saoudite, faite quelques recherche sur l influence et ce que sont venus chercher le(s)  »Mahdi »

        concernant le soudan si je vous parle de Muhammad Ahmad In Abd Allha al-Mahdi ça vous parle?
        officiellement la langue administrative du pays est l arabe, exact mais avant étais un peu dans les montagnes ou la partie désertique?

        concernant l Erythrée c’était un sultana il y a de cela moins de 80ans (il fu meme vendu au italiens un temps…avant que les anglais s’en mêle …)
        il y plus de 10 langue différentes dans le pays, certaines utilisent l alphabet arabe mais ne sont pas l arabe.
        (mais pour le constater il faut bouger hors de sa zone de travail/confort)

        pour finir leur histoire fut aussi liée a son voisin (l’arabie)

        concernant leur travail dans le golf… combien sont’ils payés? en comparaison à un local? et quel sont les travaux que l’on leurs confient?

        avais vous vu des responsables de projet ou autres postes de cadres qui leurs donnent droits de signatures sur des document officielles? ;-)

        les castes sont là et bien encrées, désolé.

        la grandes partie des hommes erithréens ne veulent pas faire leurs service militaire obligatoire (ils ne veulent meme pas rester pour protéger leurs propre peuple! ils sont laches.) ducoup ils tentent ailleurs :-/

        bref, quoi qu’il en soit il a bcp a faire chez eux effectivement mais c est du 50-50 ils doivent rester sur place et ce bouger le gras.

        bien à vous et bonne continuations.

        • jo dit :

          Voyageur,
          le fond est important, la forme aussi : pourriez-vous vous relire la prochaine fois avant de poster svp ?…

      • voyageur dit :

        ps: avec mes propos je souhaite juste expliquer la situation complexe qui règne dans la région (la moitié nord du continent africain)

  2. DURADUPIF dit :

    Pour faire d’une terre asile une terre d’alliés. A grand pas…sauf si les Français excédés sortent de leurs.réserves !!!

  3. montecristo dit :

    Et quand il y aura plus d’émigrés que de français en France … qui va payer ?
    Je vous le demande !

    • Freezer dit :

      Et bien les émigrés va !

    • Ylorb dit :

      De part les immigrés vous sous entendez musulmans, aujourd’hui il y à 1 français sur 10 qui est musulmans donc ne vous inquiétez pas on est loin des crise identitaire et de la perte du patrimoine génétique. Mais si votre problème est de voir des gens « bronzés » allez vous en de la France car de part son histoire le France à toujours était une terre d’asile.

      • Vegeta dit :

        Enfin une personne qui connait son histoire (DBZ ^^). Vraiment j’étais désespéré lol Enfaite leurs seul problèmes c’est les musulmans. Qu’ils soient français, ou non même converties

        • Emy dit :

          Quelle histoire ? L’Histoire de France ? Ylorb répète simplement ce que clame la « bien-pensance » de gauche ! Les immigrations que la France a connues venaient principalement des Pays occidentaux et tous ces exilés se sont parfaitement intégrés, ils sont devenus Français !

      • bataille de Tourtour dit :

        La France une « terre d’asile » ? Vous rêvez, là. Une terre qui a subi des invasions,certes mais ni plus ni moins que nombre de pays. Le Maghreb, tenez, par exemple, a vu des Grecs, des Romains, des Byzantins, qui en avaient fait un pays riche et fertile où finalement se côtoyaient et se mélangeaient ethnies et cultures.Le christianisme s’y était bien implanté, aux côtés du judaïsme et du polythéisme quand, hélas, est arrivée,fin VIIe/début VIIIe la déferlante arabe, brutale, violente, sanguinaire et pillarde,qui a imposé en dépit de résistances acharnées, sa langue, sa religion, son obscurantisme,son besoin pathologique de domination .

      • Caroline dit :

        Quel culot !
        Je n’ai jamais entendu un Français d’origine polonaise, portugaise ou autre dire : Nous sommes là et si vous n’êtes pas contents c’est à vous de partir …
        Ils ne se le permettraient pas .Quand au sous entendu de racisme, c’est un peu facile . Les peuples occidentaux aussi ont le droit d’exister .Que ressentiriez vous si, vous rendant dans la ville d’origine de vos parents vous la trouviez peuplée de Scandinaves . Inch’Allah ?

      • ranguin dit :

        Quand on cherche une terre d’asile on s’intègre. Ce n’est pas le cas et loin de là de ceux qui nous arrivent aujourd’hui. Il veulent fuir leur merde mais nous l’impose une fois chez nous.
        Nous avons un certain niveau de vie, mais ce niveau n’est pas gratuit et nous n’allons pas payer indéfiniment pour les autres, nous avons une famille et c’est elle qui doit primer.
        Donc, conclusion, qu’ils restent chez eux.