1

JO 2024 : MM. du CIO, voilà ce que Hidalgo a oublié de vous dire…

Non ! Tout ne va pas mieux à Paris, c’est même le contraire !

Marre que la snobinarde peaufinant l’œuvre de Delanoë (l’infernale spirale de dettes des contribuables parisiens), n’aie en tête que ses fameux J.O. 2024 qu’elle veut à toutes forces dans ce qu’elle considère comme « sa » propriété : l’ex Ville Lumière transformée par ses soins en ville poubelle !

A-t-elle seulement quelques instants à consacrer au bien-être de ses concitoyens, et par équité à la souffrance de certains, qu’à moins d’être totalement bouchée à l’émeri, elle devrait connaître ?

Question ô combien légitime quand il est aveuglant que parmi ses principales préoccupations, les meilleures places sont occupées par :

l’organisation du désormais rituel « pince-fesses » fêtant le ramadan dans les locaux de l’Hôtel de Ville, au mépris de la loi 1905 … pas encore abolie par Macron et sa clique !

la recherche ou la construction de nouvelles structures d’accueil pour tous les miséreux de la planète, quand des SDF (nauséabonds et repliés sur eux ?) meurent dans ses rues, de faim, froid et désespoir, sans que cela n’émeuve le moins du monde cette femme prétendue de « gôche »,

son indécente cour au Comité International Olympique (C.I.O.) pour que « sa » ville soit choisie pour l’organisation des Jeux Olympiques de 2024 !

Nul doute que tout récemment lors de sa visite en ses murs, elle ait su, telle Salomé, se livrer avec application à la danse des sept voiles devant le CIO (Hérode Antipas) pour lui livrer les Parisiens (Jean-Baptiste) sans défense dans ce régime de dictature de moins en moins discrète, à laquelle elle participe avec ferveur !

https://fr.wikipedia.org/wiki/Danse_des_sept_voiles

Tous les C.I.O. ne sont pourtant pas logés à la même enseigne par cette femme sans honneur, puisque, dès février 2015, elle annonçait au rectorat la fin de la prise en charge financière de l’hébergement et du fonctionnement des 11 CIO (Centre d’Information et d’Orientation, donc rien à voir avec les J.O.) dits départementaux à la rentrée 2015.

Conséquences catastrophiques pour les publics fréquentant ces espaces de proximité, d’écoute, de dialogue, de réflexion et de médiation que sont les CIO, prenant en considération les adolescents et les jeunes, les familles, les jeunes en situation de décrochage scolaire… et au-delà, de tous les publics.

Et ceci pour une économie de seulement 45 600€ par an de budgets de fonctionnement, les bâtiments étant en général rattachés aux écoles ou aux collèges ; ce faisant, pour des économies de bouts de chandelles, madame Hidalgo brisait, ni plus ni moins, le service public d’information et d’orientation sur la capitale !

Madame Hidalgo préférant sans doute plus opportun de souscrire aux demandes incessantes de lieux de cultes musulmans… lesquels ne sont pas, cela devient de plus en plus difficile à cacher, uniquement des lieux de cultes mais des lieux d’embrigadement et de lavage de cerveaux à la mode islamique !

http://www.daniellesimonnet.fr/hidalgo-liquide-les-11-cio-departementaux-parisiens/

Une question me taraude : madame Hidalgo qui souhaite tellement que les prochains JO se passent dans sa ville, afin d’y briller sous le feu des projecteurs internationaux, a-t-elle bien conscience de l’état plus que lamentable dans lequel se trouve dorénavant la capitale, par ses soins ?

Cette arrogante s’est-elle donnée la peine de se balader ailleurs que dans les beaux quartiers protégés, puisque c’est là qu’elle et ses pairs habitent ? Certainement pas !

Pense-t-elle pouvoir éviter que le monde entier découvre ce qu’est devenue l’ex-ville lumière, sous sa houlette ?

Réalise-t-elle que ces dernières années des touristes se sont fait racketter à plusieurs reprises, par les racailles en forte explosion démographique, bien que ce ne soit qu’un début, et que ce risque serait encore accru lors des J.O. à Paris ?

Se soucie-t-elle de l’infernale augmentation des impôts que le coût de cette organisation vaudra aux contribuables parisiens, alors que les retombées financières ne seront certainement pas pour les payeurs ?

Cela m’étonnerait fortement et je ne suis pas la seule à le soupçonner !

Comme tant de citoyens, je suis excédée par l’ignoble préférence ethnique outrancière pratiquée par cette gauche-caviar et tous ses soutiens, prenant garde de se tenir eux-mêmes bien loin de cette misère qu’ils nous imposent d’accepter sans broncher, clouant le bec des contestataires par leur sempiternelle formule magique : racistes !

J’ai donc décidé de vérifier si par hasard, madame Hidalgo n’aurait pas volontairement omis d’apporter quelques précisions importantes au C.I.O., lors de sa récente visite dans la capitale.

Pour cela, rien de plus simple que d’écrire directement au plus haut responsable, Monsieur Thomas Bach, Président du Comité International Olympique, 9 Route de Vidy à Lausanne (1007), dont voici copie :

Monsieur le Président,

Connaissant la grande responsabilité qui est la vôtre dans l’attribution de l’organisation des Jeux Olympiques à certaines villes plutôt qu’à d’autres, il m’est apparu que dans cette féroce « compétition », bien des coups bas, des cachotteries, des tromperies… devaient parfois être constatés, mais également qu’il n’était pas impossible que certaines précisions, aptes à faire pencher la balance du mauvais côté, pouvaient sciemment vous être dissimulées.

Habituée à dire sans ambages ce que je pense, je n’irai pas par quatre chemins, en portant à votre connaissance, un « détail » dont Madame Hidalgo, Maire de Paris, mais surtout virago n’ayant rien à voir avec ses sourires et courbettes officielles, ne s’est certainement pas vantée ; le véritable état désastreux dans lequel se trouve cette ville autrefois si florissante, objet de bien des désirs, devenue un véritable dépotoir sous la férule de cette snobinarde se souciant uniquement de sa carrière et rien d’autre !

Si j’en juge par un article de l’Equipe, insistant sur les trois temps forts de la visite de votre comité d’évaluation :

РLe d̨ner de gala au Petit Palais,

– La course au Stade de France,

– Le petit-déjeuner à l’Elysée… avec le tout nouveau président.

Il parait impossible que ce comité ait pu juger objectivement du véritable visage de Paris, englouti dorénavant, au détriment des populations locales, sous des milliers de migrants économiques envahissant l’espace vital des citoyens français, à l’invitation de nos dirigeants obéissant en cela à l’ogresse U.E. décidant désormais de tout en nos lieux et places.

https://www.lequipe.fr/Tous-sports/Actualites/Jeux-olympiques-2024-les-trois-temps-forts-de-la-visite-du-cio-a-paris/801810

Ainsi quelques photographies vous aideront mieux que mille mots, à vous faire une opinion en toute connaissance de causes ; à moins qu’Anne Hidalgo ait carrément prévu de faire transporter ces migrants qu’elle accueille à bras ouverts tout au long de l’année, aux quatre coins du pays… reportant le problème au lieu de le résoudre… cela s’appelle cacher la misère sous le tapis, et cela, Monsieur le Président, les Parisiens et l’immense majorité des citoyens français, en ont plus qu’assez !

http://www.lexpress.fr/actualite/societe/paris-la-vie-precaire-des-migrants-entasses-a-jaures-en-attendant-un-camp_1814368.html

Etre pris en otages par une caste arrogante, « tirant la couverture à elle » au moindre prétexte, sans jamais se soucier des conséquences désastreuses pour beaucoup d’entre nous, est totalement intolérable.

Alors sauf si vous aussi, êtes membre de cette grande famille d’imposteurs sans honneur et sans véritable patrie … vous saurez je pense, tirer les conclusions qui s’imposent : en aucun cas la ville de Paris, ne se limitant pas aux Champs-Elysées et autres beaux quartiers, et offrant désormais dans plusieurs autres, le visage du tiers-monde que de beaux esprits nous contraignent « démocratiquement » d’accueillir, ne saurait remplir les conditions de beauté, hygiène et sécurité, indispensables pour recevoir des millions de férus de jeux olympiques.

La décision vous incombe ; quant à moi, quelle qu’elle soit, j’aurai accompli mon devoir de citoyenne amoureuse de son pays et respectueuse de ses lois, de souligner la réalité, incapable de me résigner à assister sans broncher à sa mise à mort, voulue par de vils charlatans et escrocs.

Et dans le doute, je n’aurai donc à vous offrir, Monsieur le Président, que l’expression de mes sentiments patriotiques.

Josiane Filio

Soyez nombreux à suivre mon exemple en écrivant vous aussi au CIO, afin de faire échec aux visées insensées de l’infernale Hidalgo.

Pour ceux qui préféreraient un appel téléphonique, cela peut se faire au : +41 21 621 61 11

Fax :
+41 21 621 62 16