Joffrin est le seul Français qui rêve du retour de Hollande

Publié le 31 août 2018 - par - 19 commentaires - 885 vues
Share

La lettre apostolique de Laurent Mouchard, dit le petit Joffrin, annonce une « rentrée trompeuse ». Selon le petit Mouchard, dit Laurent Joffrin : la rentrée des partis politiques : « Un vaste trompe-l’œil ! Dans tous les partis, mâles déclarations, philippiques tonitruantes, plans stratégiques annoncés à son de trompe »

Mais à y regarder de plus près, Laurent Mouchard, qui soutient Hollande à Libé, y voit « plutôt le bal des déconfits, le chœur des penauds, la légion des contrits« . Après un an de macronnerie, « la plupart des acteurs politiques ont vu leurs stratégies désavouées par l’opinion. À gauche comme à droite, on proclame l’offensive politique, c’est une apostasie qui se dessine. On change son fusil d’épaule, on bifurque en exaltant la ligne droite, on se dédit en plaidant la cohérence, on va droit au but par des chemins de traverse ».

Côté pouvoir LREM, l’élection de Macron avait consacré le « en même temps », le « ni droite ni gauche », installant une force LREM dominante du vide du centre imaginaire et introuvable. En trois mois, à cause de sa politique de racket fiscal, Macron est affublé de l’étiquette de « président des riches » qui rebute ses électeurs venus de la gauche. Du coup, « Macron premier », président des premiers de cordée, s’avise que les pauvres sont plus nombreux que les très riches et que leur défection le ramène à la banalité sondagière avec une popularité en berne. Drôle de « Macron premier », président du nouveau monde… avec la méchante croissance qui se dérobe. On songe à ces quelques douceurs de la macronnerie ordinaire avec la vaissselle en or, alors que la manne des recettes du racket fiscal se tarit. Il faut prélever et ruiner les retraités pauvres et les familles.

Les réformes de la macronnerie ordinaire sont euphémisées, d’autres sont reportées. Les retraités, déjà ruinés par la hausse de la CSG, sont soumis au gel des pensions et de la consommation, à l’inflation qui ne cesse d’augmenter avec le coût des charges, les taxes et les impôts de la macronnerie vulgaire. L’objectif verbal des déficits et de la dépense publique ne sera pas tenu alors que les taux du crédit vont augmenter.

Pire que Hollande ! En 2017, la croissance héritée du mandat précédent se montait à 2,2 %. En 2018, elle tombe à moins de 1,8 %, alors que les réformes de la macronnerie verbale sont en attente d’une pseudo-application. Les médias larbins-collabos accusent la hausse du pétrole et oublient la hausse des taxes sur le pétrole, le repli chinois, le protectionnisme de Trump. Mais la perte de confiance des Français a bien lieu.

En clair, l’opinion ne manquera pas d’en déduire que la chanson des réformes verbales annoncées n’a pas et n’aura pas d’effet. Pourquoi attendre encore des résultats décevants de la macronnerie vulgaire et des taxes et impôts nouveaux ? Et les Français pourraient bien en conclure que cette politique du racket fiscal de Macron est le signe patent de l’incompétence économique au sommet de l’État, ce qui ramène à Hollande avec l’inefficacité absolue des charges, des taxes et des impôts de la macronnerie vulgaire sur la croissance.

La lettre apostolique de Joffrin : « Côté opposition, mêmes déconvenues. Mélenchon en appelait à la rue, au tsunami populaire, à la sainte indignation du peuple devant les méfaits de l’oligarchie qui allait balayer les projets scélérats du pouvoir. Après cinq ou six manifs ratées, il doit mettre de l’eau réformiste dans son vin dégagiste. Il déroule samedi un programme argumenté digne d’un candidat à l’ancienne.

« Il récuse la sortie de l’euro et promet de rester dans l’union en la changeant de l’intérieur, ce que la plupart des responsables avaient déjà proclamé. Un bon point puisqu’il revient vers un certain réalisme. Mais un changement de cap. Vis-à-vis de ses concurrents, écolos, communistes ou socialistes, il passe du vinaigre au miel. Il était Némésis animé de colère contre les mous et les traîtres de la fausse gauche. Le bon apôtre appelle au débat loyal, à la convergence, au respect mutuel. Il ne veut plus pulvériser ses concurrents, il veut les amadouer. Il est le fermier dans le poulailler susurrant « petits, petits… » pour mettre les poules à la broche.

« Wauquiez avait fait fond sur un salvinisme avant la lettre, identitaire et provocant à souhait. »

Pour le coup, il a fait long feu de la droite molle UMPS incarnée par Bayrou-Juppé-Pécresse qui ne lui pose plus aucun problème. Plus besoin de composer, sauf à décomposer le parti de la droite molle UMPS.

« Il paraît qu’il songe à mettre Michel Barnier à la tête de la liste de droite aux élections européennes. Si tel est le cas, c’est enrober son acide populiste de guimauve europhile. Curieux mélange

« Jadot était monté dans la barque Hamon jusqu’au naufrage final. Il navigue en solitaire en hissant le drapeau vert sur son frêle esquif, croyant se refaire aux européennes sans le secours de Génération.s. laquelle est fort dépourvue, confrontée au risque de la marginalisation après avoir annoncé la régénération.

« Faure, qui sort difficilement de sa faiblesse, voulait tourner avec fracas la page du hollandisme. »

Anne-Sophie Chazaud sur Causeur ironise sur l’hypothèse d’un retour du président déchu !

« C’est pas une blague. L’hypothèse d’un retour de Hollande, le président déchu : le changement c’est demain, plus que quatre ans à tenir… S’il est une chose que l’on peut porter au crédit de Hollande, c’est qu’il ne craint pas le ridicule. Il l’a prouvé avec opiniâtreté en de nombreuses circonstances et il en poursuit sans relâche la démonstration. Hollande peut se vanter d’avoir connu les cotes de popularité les plus basses de toute la Ve République et les Français se demandaient chaque mois comment il était possible de tomber encore plus bas, sauf à obtenir des scores négatifs et à rejoindre ainsi le centre de la Terre à force de creuser.

« Hollande n’a pas eu peur de s’humilier et d’humilier les Français dans l’affaire Léonarda, il s’est rué au chevet de Théo, mais pas de Marin, sans attendre les résultats d’aucune enquête. Il faisait les unes de la presse à scandale avec son casque de scooter, ses croissants et ses aventures improbables tout en assistant impuissant à la plus grande série d’attaques terroristes sur le territoire national en raison d’un islamisme à peine nommé du bout des lèvres. Hollande l’audacieux s’est auto-paralysé sur la déchéance de nationalité.

« Hollande l’homme bavard qui murmurait à l’oreille des journalistes du Monde de gauche des choses qu’un président ne devrait pas dire, Hollande dont l’impopularité était telle en fin de mandat qu’il ne pouvait pas même se représenter, conscient, en dépit de cette grotesque obstination du personnel politique français, qu’il allait droit dans le mur. Hollande la petite blague qui s’est fait doubler par Macron sans avoir rien vu venir à force de béatitude, Hollande cette figure nationale de la « lose » sur qui même les cieux faisaient s’abattre des pleins baquets d’eau à chaque discours en plein air, Hollande semble espérer sans honte l’hypothèse d’un retour (pour le bienheureux de la paresse, de la bonne table et des grands vins de l’Élysée) en 2022. »

La lettre apostolique de Joffrin fait la louange de Hollande et l’éloge de son « livre à succès ». Joffrin conseille « au chef du PS de cesser de tancer l’ex-président déchu Hollande, prenant acte de son début de réhabilitation (?), appelant au travail commun, tandis que son aile gauche est entraînée vers La France insoumise, comme le PCF. Pour espérer sauver le PS, Faure doit se tourner vers l’avenir (de Hollande !) au lieu de ressasser le passé… » Ben voyons ! TAKAYCROIRE ! L’avenir de Hollande est derrière lui !

« La vérité, c’est que Macron a mangé son pain blanc. Il ne lui reste que des (aventures amères) qu’il doit avaler l’une après l’autre. Voilà qui implique pour tous les autres une grande révision stratégique. »

Thierry Michaud-Nérard

Print Friendly, PDF & Email
Share
Notifiez de
le Franc

le gauchisme pervers s’est lamentablement planté ; vive le Populisme !

astrid

Il y a encore des gens pour acheter ce canard dirigé par ce commissaire politique ?
L’avez vous déjà entendu parler ? C’est un monument de suffisance et d’arrogance.

DUFAITREZ

« Qui se sent morveux, qu’il se mouche » !
Signé : Mouchard, alias Joffrin

patphil

erreur, il y en a un autre (au moins) qui souhaite tellement que hollande se présente en 2022 et prenne la baffe monumentale qu’il a évité en 2017!
hélas il n’osera pas!

Marnie

Hollande c’est comme Sarko : toujours prêts à revenir pour sauver la France si besoin est ! Ils rêvent peut-être mais nous nous avons cessé d’y croire depuis longtemps car nous allons de déception en déception depuis plus de 50 ans.

jeannot

N’importe quelle entreprise n’ayant plus de clients serait déclarée en faillite. comme dit la pub : what did you expect ?

De Profundis Macronibus

Non, ils sont au moins deux car je suis certain qu’Hollande en rêve aussi… Ils pourront toujours faire un tennis ensemble !

Fleur de Lys

I-Média n°213 – Les bobards d’été : la propagande ne prend pas de congés (VIDEO TVL)

https://www.tvlibertes.com/2018/08/31/25401/i-media-n213-bobards-ete

René

Hollande de retour? J’en meurs de rire. Hahaha hihihi , je me tiens les côtes.

Jill.

Hollande… je me gausse. Il avait un potentiel de
chef de bureau de sous-préfecture, ce qu’il a confirmé à l’élève.

bernard

Quant au retour de l’amant de Mlle Gayet permettez-moi d’en rire : outre
le fait que son quinquennat fut calamiteux, les fleurons médiatiques dont il réussit
à le couronner : l’un brenneux (Théo) et l’autre boutonneux (Léonarda), le rendent
inéligible à jamais…

Kader Oussel

Hollande-le-Bretonneux ! Terminus, tout le monde descend !

singe et torix

je suis bien oblige de dire que c est grace a lui et au retablissement des carriere longues que je suis parti en retraite a 60 ans avec 43 ans de cotisations sinon avec le bonimenteur sarko je me tapais 45 ans de cotisations et en plus voir des muzzs toute la journee sans rien pouvoir dire;.rien que pour ça merçi capitaine pedalo

Kader Oussel

« en plus voir des muzzs toute la journee sans rien pouvoir dire »
Que voulez-vous dire justement ? Quand vous étiez au boulot, vous aviez moins le temps de les voir ! Si la retraite, c’est voir les muzzs comme vous dites, le travail a encore quelque vertu !
Pour  » le retablissement des carriere longues », je ne me fais aucune bile. Le sens de l’histoire, ça va être de travailler jusqu’à 65, puis 67, puis 70 ans, puis jusqu’au bout ! Vous pariez combien ?

singe et torix

je voulais dire au travaille j etais bien oblige de supporter la presence de colleguesmuzzs maitenant c est fini pour les carrieres longues ils y aura des possibilites suivant l age auquel vous aurez commence vous trop pessimiste s il le faut un impot indirect serra cree pour secourir les caisses de retraite

Bien sûr, Joffrin est nostalgique du temps où son pote-président et sa Gayette venaient honorer de leurs ébats sa maison de campagne normande.
Aujourd’hui ils continuent, mais le charme est bien moindre que lorsque Hollande était l’hôte de l’Elysee.

kabout

joffrin le chef des collabo,le kapo de service,je le voyer debattre sur plateau tv avec notre ami Ivan Rioufol qui l’a remis souvant en place,ce type est a gerber

Kader Oussel

Mais s’il est le seul soutien de Hollande, c’est bien. Il peut toujours s’imaginer premier ministre…

Dupond

Macron a niker les français comme l’a fait sarko en son temps avec le karcher ( qui n’a pas fonctionné) et la supression de la double (qui elle a bien été supprimée) . Ils ne sont pas étrangers tous les deux a la montée de l’antisémitisme en France losrque l’on voit renifler autour d’eux les attali ,les agnes saal ,les maitres de la finances et les BHL .Les FDS sont agréssés chaque jour dans l’indifference des « zélites » et maintenant les FDS sont indifferents aux zélites et a leurs amis