Johnny Hallyday, déjà quatre ans

Johnnyobseques.jpg

«Souvenir, souvenir…»

Voilà déjà quatre ans que Johnny Hallyday nous a quittés. D’aucuns vont se demander ce qu’une telle information vient faire dans un site comme Riposte Laïque, et je suis le premier à les comprendre !

Il reste, cependant, que par-delà leur étonnement demeure l’existence d’un homme né dans une France qui était encore la France, cette même France qui s’était précipitée pour le voir chanter lors du concert donné à Paris, Place de la Nation, le 22 juin 1963.

Depuis, force est de constater que les choses ont bien changé… mais pas en bien !

Certes, j’ignore ce qu’Hallyday en penserait s’il était encore parmi nous, mais je sais ce qu’en pensent les Français qui aiment la France. Tout le problème est là, et ce problème s’aggrave avec le temps, car nos frontières n’arrêtent personne, et surtout pas les islamistes.

Il faudra donc qu’un jour – et le plus tôt sera le mieux – nos responsables politiques prennent le taureau par les cornes, s’ils veulent que les Français puissent continuer à se réjouir ensemble, lors de concerts à la française.

Mais je crains qu’il n’y ait là qu’un vœux pieux, ce qui est on ne peut plus étrange pour un site comme Riposte Laïque !

Maurice Vidal

image_pdfimage_print
5
2

16 Commentaires

  1. Mais, Cher Monsieur Vidal,
    C’est bien évidemment ce à quoi pensent tous les « Refuzniks » qui ont été démissionnés pour refus de s’aplatir devant l’autorité covidiste:

    à « La disparition d’un « d’Johnny Hallyday », d’il y a 4 ans.

    A ça, et à se demander comment ils vont vivre, eux et les leurs, cela va de soi.

    Vous ne vous trouvez pas légèrement décalé ?

  2. Peu me chaud (orthographe correcte ?).
    Il y a plus intéressant et urgent qu’une commémoration de plus.
    Et encore un macchabée, comme si on faisait l’Histoire qu’avec des macchabées.
    Ben m…, alors !

  3. C’était pas vraiment ma tasse de thé Johnny mais faut admettre que ce mec était rock and roll !
    Malheureusement pour lui, sa dernière conquête féminine l’a sali à sa mort et ça continue encore maintenant !!

  4. Vu en avant-première le film « Mon nom est Johnny ». Exceptionnel et émouvant ! Depuis les années 60, la vie des Français a défilé au rythme de Johnny. Filmé en gros plans, impressionnant !

  5. Mouais… En toute franchise, Johnny Hallyday, ça ne m’a jamais parlé. Dans cette veine musicale, je préfère nettement me tourner vers Creedence Clearwater Revival et John Fogerty en solo (Johnny H. était juste une version francisée et variétisée de ce qu’ont fait CCR et John Fogerty). Et quitte à écouter du Rock made in France, je préfère nettement Les Variations, Little Bob, Ange ou, pour les années 80, Trust (même si leur chanteur me gonfle), Warning, Vulcain.

    • Creedence a réussi à moderniser le rock’n’roll
      des fifties sans le dénaturer. Pratiquement tous les titres de Creedence sont excellents ! Les dieux incontournables du rock sont les
      grands Elvis, Eddie Cochran, Chuck Berry,Little Richard, Jerry Lee Lewis, Gene Vincent, Buddy Holly, et les milliers de rockers U.S. méconnus des fifties.
      Ça n’empêche pas d’aimer Johnny,qui avait une sacrée présence en concert.

  6. Le peuple français devrait demander à laticia halliday de lui rembourser les frais d’obsèques instrumentalisées [obsèques », pas les frais !] par macron payées avec nos sous ? Je ne crois pas une seconde que la veuve du chanteur en eût eu de sa poche et encore moins notre Saigneur.

    • @ jerhum
      Et alors, réfléchissez à mon commentaire et vous saurez le pourquoi du comment, en buvant de la tisane de thym qui vous décongestera le foie. Vous aurez, en outre, l’humeur moins bileuse car je devine à votre ton toute la hargne dégagée par la lecture de mon post. Cordialement.

    • 👍👍👍👍👍👍 jerhum.
      Ca veut dire que le mec n’a rien à nous mettre sous la dent qu’un article que je ne prends même pas la peine de lire.

Les commentaires sont fermés.