Joséphine Baker serait outrée d’être honorée par de tels collabos

Dans mon village de 640 habitants, non loin d’une petite ville de 1200 habitants, je croyais que je serais loin des contraintes de la région Île de France. Vivre un peu plus libre, et débarrassé des contingences sanitaires liberticides.

Grosse erreur, car depuis le confinement, j’ai pu observer que la population de ces communes obéit aux mêmes réflexes de terreur que le reste du pays. Les rues vides, les parkings des rares supermarchés où défilent des masqués, où ils circulent parfois seuls, dans leurs voitures, et puis les regards suspicieux, etc. La période Macron aura été la pire chose que j’aurai vécu finalement. Certains nous prédisent que ce n’est pas fini.

Nous allons mettre Joséphine Baker au Panthéon et c’est Emmanuel Macron qui a fait le discours pour saluer cette héroïne qui a participé à la résistance contre les nazis, et pour la France qui refusait l’occupation allemande et le discours antisémite. A cette époque, l’immense majorité ignorait le drame des camps nazis, la volonté d’extermination des juifs et des opposants politiques, y compris allemands.

Au passage, il est toujours bon de rappeler que le grand Mufti de Jérusalem, Haj Amin al-Husseini, principal dirigeant de la Palestine alors sous mandat britannique, a fait à Hitler, la suggestion de cette extermination lors d’un entretien en novembre 1941. Il soulignait la haine millénaire inscrite dans le Coran qui anime l’Islam. D’où l’expression nazislamisme.

Joséphine Baker sera l’objet de la nouvelle dévotion Macronienne, mais à la manière de George Orwell, car la Macronie représente le mal qui ronge la France. Il s’en veut le défenseur, comme la corde qui soutient le pendu.

Joséphine Baker aurait été outragé d’entendre ce Président la féliciter, alors qu’il passe son temps à vomir sur son pays et son peuple partout où il fait un discours. Que ce soit à l’ONU contre la France qui « aurait fait beaucoup de mal » ou en Algérie où la France aurait commis des « crimes contre l’humanité » !

Joséphine Baker serait aujourd’hui horrifiée par les natives où issues d’Afrique, comme Rokhaya Diallo, Danielle Obono, Angelique Skajo, Houria Bouteldja, Sibeth N’diaye, Hapsatou Sy, Hulya Sahin, et j’en passe, qui insultent la France et les Français en les accusant de crimes datant de plusieurs siècles (Traite négrière) ou de la colonisation qui débuta au 19ie siècle sous l’égide des radicaux-socialistes. Une colonisation qui n’aurait produit que des injustices et des horreurs qu’elles dénoncent en oubliant de dire qu’elle a aussi permis d’éradiquer la traite négrière inter africaine, le cannibalisme, les sacrifices humains et les guerres tribales. Il y a désormais, de nombreux ouvrages d’historiens africains qui le soulignent.

Joséphine Baker était issue d’un pays qui pratiqué l’esclavage. Issue d’un peuple qui avait des lois ségrégationnistes. Issue d’un pays qui méprisait les noirs et qui imposait une véritable dictature raciale envers les noirs américains, que je refuse d’appeler afro-américains.

Je rappelle d’ailleurs, que les noirs qui ont rejoint l’Afrique à la suite de la guerre de sécession, grâce à des associations blanches humanitaires ont fondé le Libéria. Le seul pays qui n’a jamais été colonisé. Ils y ont pratiqué l’esclavage aux dépends des natifs africains.

La guerre du Libéria avait pour origine, un conflit entre ces natifs et les noirs ancien esclaves américains. De fait, ces anciens esclaves fondèrent une société profondément raciste.

La bêtise, l’injustice, l’horreur n’a pas de couleur contrairement à ce pensent les indigénistes et autres tarés woke.

Joséphine Baker ignorait sans doute ces détails historiques, mais en venant en France, elle a pu à sa descente d’un taxi, voir une main blanche, galante, qui lui tendait la main pour l’aider à sortir. Elle a pu voir de ses propres yeux qu’elle pouvait boire un verre, déjeuner, et diner en ville dans n’importe quel restaurant de France, sans qu’on lui fasse la moindre remarque, ce qu’elle ne pouvait pas faire aux USA.

Ce sont des mégères natives ou issues d’Afrique qui viennent donner des leçons aux Français.

Le plus ridicule est qu’ils le font à des postes bien rémunérés, et qu’ils occupent dans les divers assemblées de France, et dans des journaux gauchistes des places de choix. Le comble étant que ces mêmes mégères le font à partir des USA, à travers des journaux comme le New-York Time.

Joséphine Baker serait stupéfaite de voir ce que les Français subissent en ce moment. De voir s’installer dans les esprits, le poison des indigénistes et woke, au même titre que la terreur mis en place par nos dirigeants sous le prétexte d’un virus qui lui, n’est qu’un simple virus, ne tuant que très peu de personnes, et dans tous les cas, bien moins que les nazis lors de l’occupation, ou les communistes dans leurs divers camps.

Joséphine Baker aurait été outrée que je sois pris à partie pas des consommateurs dans le Super U de cette petite ville, comme d’autres d’ailleurs, pour un masque jugés par deux collabos, mal positionné à leur yeux. Devant leurs réflexions courroucés, leurs propos sur « l’obéissance aux règles », je leur ai demandé s’ils allaient me dénoncer à la Kommandantur. S’ils avaient conscience que leurs propos de trouillards, de collabos, avaient comme conséquences pour eux, comme pour tous ceux qu’ils jugeaient comme « désobéissants aux règles ».  

Le marquis de Rivarol disait « Les peuples les plus civilisés sont aussi voisins de la barbarie que le fer le plus poli l’est de la rouille » Les Français ont hélas, cette faculté de devenir très vite des collabos dès lors qu’on les met en situation. Soit par une peur irraisonnée dans le cas du Covid 19, soit par intérêt pour les médias et les pseudos experts.

Plus que jamais, Joséphine Baker est un exemple à suivre. Une preuve que l’on peut résister, une preuve qu’au-delà des collabos de type Bruel vomissant sur les « non vaccinés », qui rappellent d’autres artistes qui hier, chantaient, jouaient, buvaient du champagne sous la botte allemande, Joséphine Baker, comme Jean Gabin sont et restent des exemples de la résistance.

Je salue au passage, toutes les autres femmes de la résistance comme :

Geneviève de Galard, Jeannette Guyot, Madeleine Pauliac, Maiti Girtanne, Marie-José Chombart de Lauwe, Maryse Bastié, Mila Racine, Simone Matthieu, Simone Segouin, Valérie André, Andrée Borrel, et pardon pour toutes celles que je ne cite pas. Nul doute qu’elle seraient dans la résistance à la dictature sanitaire. D’une manière ou d’une autre.

Gérard Brazon

image_pdfimage_print
18

20 Commentaires

  1. Joséphine Baker n’avait rien à faire au Panthéon. Elle fût résistante, mais pas plus que des milliers d’autres jeunes femmes, et certaines payerent cher leur engagement.
    Où sont d’ailleurs les 6 femmes compagnon de la Libération ;enfin les 5,Bertie Albrecht est au Mont Valérien. Et Marie-Madeleine Fourcade, la seule femme à avoir dirigé un réseau de Résistance et non des moindres :Alliance.

    • ce que la presse a oubliez de dire,josephine bakker,n’est pas noire mais metis,de pere espagnol et de mere afro americaine(elle n’a pas connu son pere) comme obama,de mere blanche americaine,mais cela fait mieux de dire qu’ils sont noirs,josephine etait aussi une franc maconne

    • Des Millers d’autres jeunes femmes résistantes ?peut être este vous comme moi né après la guerre mais je vous trouve bien optimiste, en France ,la Resistance 🇫🇷 la vrai aux dires des historiens honnêtes n’ jamais excédé 5% de la population sauf à prendre en compte ceux de la dernière heure ,ce qui rend d’autant plus admirable les 6 femmes auxquelles vous faites référence

  2. Sur le parvis du Panthéon l’hidalgo voulait chanter :
    J’ai deux amours
    Mohamed et Kadour
    Mohamed est mort
    Mais Kadour vit encore…

  3. Un des plus grands traitres que la France ait connu qui fait l’éloge de Joséphine Baker ! Dans quel pays sommes-nous ?

  4. une dame qui se faisait appeler « baquère » et non « beikeur », qui remerciait la france de l’avoir transformée en être humain, une vraie collabo disent les wokistes ! une métis (latino/noire) qui ne crache pas sur les blancs, une vraie traitresse! la faire entrer au panthéon, c’est bien la seule chose de bien qu’à fait ô-micron

  5. je pense que Joséphine Baker n’aurait pas apprécié tout cela, elle a donné une belle leçon de patriotisme à tous ces lâches, doit-on demander l’autorisation à ses héritiers pour cela? sinon abus de pouvoir, même après la mort , déduction faite votre corps de nous appartient pas

    • Il serait bon de rappeler au poudré quelque soit l’opinion que l’on aie de Joséphine Baker concernant son utopie cosmopolite qu’elle n’a jamais insulté la France même lorsqu’elle était à l’étranger

    • réponse à Inconnue : il semble déjà depuis un moment que tous les enfants de Joséphine Baker ne partagent pas le même avis. La preuve, la dépouille reste inhumée à Monaco. Le plus ardent partisan de ce transfert et qui aime se mettre en avant est Brahim Bouillon, le fils algérien. Celui là même qui nous a gavé de ses commentaires lors du secret d’histoire de Stéphane Bern. Il a même eu la délicatesse de déclarer que sa mère avait la folie des grandeurs. Même si c’est exact, ce commentaire est odieux. Sa soeur Mariane Baker, algérienne aussi et qui veut se faire appeler Baker aime beaucoup passer à la radio..l’autre jour, chez la grande « intellectuelle » alba Ventura.
      Bon, il faut dire que tous les deux et surtout Brahim se disent « artistes ».
      Donc, je crois qu’effectivement, elle n’aurait certainement pas apprécié ce déballage d’imbécilités et ces pitreries.

    • j’ai encore une fois de plus honte . foutriquet m’aura vraiment fait vomir avec de plus sa cour impressionnante de collabos maléfiques et fossoyeurs ! il me tarde de partir définitivement de ce qui fût un pays ici . à 72 ans pas facile , mais rien ne me retiens , ils ont tout saccagé etc etc etc …

  6. Joséphine Baker n’aurait pas beaucoup aimé les wokes et les racialistes et les wokes et les racialistes considèreraient certainement une statue de Joséphine Baker comme une « macro-agression ».

  7. Pourquoi toutes ces pseudo-Françaises, Sénégalaises, Togolaises, Maliennes, Gabonaises, Kamerounaises, … ne retournent-elles pas dans leurs pays d’origine pour y être excisées, analphabêtisées, mariées de force avec des polygames, et éventuellement lapidées si elles sont lesbiennes !?

  8. Vous attendez quoi de ce type qui n’est pas patriote, qui matraque et fait gazer le peuple de souche pendant qu’il lèche le fondement du Qatar et qu’il a comme meilleurs amis les frères musulmans qui implantent la charia avec son aide en F.? Mettre Mme J. Baker au Panthéon chose AMPLEMENT MERITEE à quelques mois des présidentielles est pour Macron une façon de soutenir les noirs et de se mettre leurs votes dans la poche. S’il avait vraiment voulu rendre hommage A CETTE MAGNIFIQE FEMME DEVENUE FRANCAISE DE COEUR, il l’aurait fait avant. Après TOUT ce quelle a fait pendant la guerre, à quel moment Macron et les autres avant lui lui ont rendu hommage pour toute ce qu’elle a fait pour son pays de COEUR = JAMAIS. Pas une seule fois, ils ont déposés UNE GERBE SUR SA TOMBE lors de commémorations en reconnaissance de tout ce qu’elle avait fait. Macron se sert uniquement des gens, peu lui importe qu’ils soient vivant ou morts !

    • Une patriote,
      pouvez-vous me rappeler « tout ce qu’elle a fait pour son pays de coeur » ? Je suis dans l’attente d’en savoir plus.

      Mme (Joséphine) Benetton ressemble à Christine Kelly, c’est le point le plus positif dans son rapport avec la France…

  9. Les mégères de la période post soixanthuitarde, génération de l’enfant roi.
    Elles n’existent que par le discours vindicatif et accusateur, parce qu’elles n’ont trouvé rien d’autre pour se faire remarquer.
    Elles abîment la cause des femmes, la cause des « gens de couleur »
    Et le pire est qu’il y a des médias pour relayer leurs discours.

  10. Poourtant baker reste enterrė a Monaco(voeu)
    J ai pas tout pigė de cette ceremonie

  11. Quand Zemmour a parlé devant le Bataclan. la plupart des médias ont dit qu’il faisait de la récupération électorale. C’est marrant mais je n’entends rien sur Macron par rapport à Joséphine Baker… Dois-je en conclure que Macron est le seul homme politique qui ne fait jamais de récup?

  12. Le panthéon pour celle qui vendait ses fesses pour une Rolls ça c’est l’ascenseur social.

  13. Il n’est entré au panthéon qu’une caisse de bois à moitié remplie de terre. Cela montre le niveau de c… atteint par la France. Faire tout un patacaisse pour rien , c’est typique de ce pays.
    Je m’étonne du silence des féministes qui n’ont pas encore demandé que l’exergue du fronton du panthéon ne soit pas détruite pour machisme !

Les commentaires sont fermés.