Journaliste tuée : Israël coupable, forcément!

Shireen Abu Akleh.jpg

La journaliste palestinienne Shireen Abu Akleh qui se drape de la nationalité américaine afin de venir librement verser son venin contre Israël, a été hier, malencontreusement, tuée par une balle qu’aucun des opposants impliqués ne peut, en vérité, en assumer la responsabilité. Situation qui nous rappelle une autre : celle de la vilaine affaire d’Al-Dura.

Un petit sommaire sur la polémique Al-Durah : L’affaire Mohammed al-Durah – Wikipédia : Mohammed al-Durah, tué par balles alors que son père tentait de le protéger, lors d’échanges de tirs dans la bande de Gaza entre les terroriste/militants palestiniens et l’armée israélienne, le 30 septembre 2000, au début de la seconde intifada.

Une controverse prit rapidement corps après la diffusion du reportage. Des commentateurs pro-israéliens alléguèrent que les balles ayant causé la mort de l’enfant auraient pu provenir de tirs palestiniens. Une autre théorie affirma ensuite qu’il s’agissait d’une « mise en scène » des Palestiniens et que l’enfant n’aurait pas été tué par le feu des soldats israéliens. Lancée et soutenue en France par un petit nombre de personnes (Gérard Huber, Stéphane Juffa, puis Philippe Karsenty, Luc Rosenzweig), cette controverse est devenue avec le temps une polémique multiforme à rebondissements judiciaires.

De questions en rebondissements, l’affaire prend des dimensions internationales, et se traduit par la suite en la position de photo d’Al-Durah en forme de murale sur les grandes artères des villes.

Murale au Mali.

Mais là n’est certainement pas la question.

Combien de journalistes dans le monde sont morts durant leur reportage live sur des affrontements militaires ou terroristes ? Je vais vous citer quelques-uns :

Le bilan de 2020 pour les journalistes sans frontières : 50 JOURNALISTES TUÉS POUR AVOIR EXERCÉ LEUR MISSION D’INFORMATION

En 2017 -journalistes tués pour avoir exercé leur mission d’information -18% par rapport à 2016 dont 50 journalistes professionnels 7 journalistes-citoyens 8 collaborateurs des médias

https://rsf.org/fr/les-journalistes-tues

2 000 journalistes tués depuis les années 1990

Il existe une liste interminable.

Par contre quels sont les pays qui ont été mis au banc des accusés – Aucun !!!

Indice mondial de l’impunité en 2016

Publié le 27 octobre 2016

Dans son dernier Indice mondial de l’impunité, qui met en lumière les pays où les assassins de journalistes échappent à la justice, le CPJ a trouvé que parmi les taux d’impunité les plus élevés pour les meurtres de journalistes figurent ceux que l’on peut attribuer aux exécutions commises par des groupes islamistes. Le pays en tête du classement depuis deux ans est la Somalie, où le groupe militant al-Shabaab est soupçonné d’être impliqué dans la majorité des meurtres de personnel des médias, suivie par l’Irak et la Syrie, où des membres du groupe militant État islamique a assassiné au moins six journalistes au cours de la dernière année.

Des groupes extrémistes ont également visé à plusieurs reprises, avec impunité, des journalistes en Afghanistan, au Bangladesh, au Nigeria et au Pakistan, qui figurent tous dans l’indice pour au moins la deuxième année consécutive.

En même temps, des violences perpétrées à l’encontre de journalistes par des groupes criminels et des responsables locaux ont permis à l’impunité de resserrer son emprise en Amérique latine, où le Brésil et le Mexique ont avancé chacun de deux places dans l’indice de cette année.

Le Sri Lanka, où les violences contre les journalistes ont reculé depuis la fin d’une guerre civile longue de plusieurs décennies, a disparu de la liste pour la première fois depuis que le CPJ a commencé à compiler l’indice en 2008.

L’indice de l’impunité, publié annuellement pour marquer la Journée internationale de la fin de l’impunité pour les crimes commis contre les journalistes, le 2 novembre, calcule le nombre de meurtres de journalistes non élucidés par rapport à la population de chaque pays. Dans cette édition, le CPJ a examiné les meurtres de journalistes qui se sont produits dans chaque pays du monde entre le 1er septembre 2006 et le 31 août 2016. L’indice n’inclut que les pays ayant enregistré cinq cas non élucidés ou plus. Cette année, treize pays ont atteint ce seuil, par rapport à quatorze l’an dernier. Les cas sont considérés comme non élucidés lorsqu’aucune condamnation n’a été prononcée ; les cas où certains auteurs mais pas tous sont amenés devant la justice sont classés comme une impunité partiale et ne sont pas inclus au compte du seuil de cinq cas. Les cas où les suspects sont tués pendant l’arrestation sont également classés comme une impunité partiale.

Si les militants extrémistes sont responsables du plus grand nombre d’attentats contre les journalistes depuis quelques années, ils ne sont pas les seuls à s’en tirer impunis ; de même, les zones de conflit ne sont pas le seul théâtre de l’impunité.

L’indice :

  1. La Somalie
  2. L’Irak
  3. La Syrie
  4. Les Philippines
  5. Le Soudan du Sud
  6. Le Mexique
  7. L’Afghanistan
  8. Le Pakistan
  9. Le Brésil
  10. La Russie
  11. Le Bangladesh
  12. Le Nigéria
  13. L’inde

Aucun de ces pays n’a été contraint de se plier à une enquête… Hormis Israël qui se démène comme dix pour prouver son innocence ou son infortunée culpabilité, alors qu’il n’y a en réalité aucune culpabilité. L’unique coupable est la journaliste elle-même qui s’est affichée sur terrain de tirs des deux côtés.

Les journalistes sont conscients du danger qu’ils encourent en se positionnant sur un terrain de conflits où l’arme à feu est activée, où les bombardements sont fréquents et donc, il n’y a aucun moyen de prévoir qu’ils s’en sortent indemnes. En général, ils s’affublent de gilets pare-balle et de casques… Ce qui n’est guère assez pour enrayer toute possibilité d’être touché par une balle folle ou perdue.

Il faut aussi considérer que les palestiniens sont friands de situations pareilles qu’ils manigancent afin de discréditer l’armée israélienne et ses commandants, afin de gagner la sympathie de l’Occident et certainement celle des pays arabes. J’irai même plus loin en insinuant qu’il serait fort possible que la journaliste Shireen Abu Akleh ait été abattue par les palestiniens dans l’unique but d’en faire une supposée victime et d’en accuser les israéliens. La haine du juif est beaucoup plus forte que toute conscience professionnelle ou autre.

Golda Meir disait : « Le jour où la mère palestinienne aimera ses enfants plus qu’elle ne déteste les juifs, la paix sera possible ».

Israël doit absolument cesser de se justifier, de subir des accusations et des blâmes totalement mal placés puisque ce petit pays est en général celui qui est menacé à perpétuité par la terreur palestinienne laquelle vise effrontément tant les civils, les enfants que les soldats d’Israël…

Thérèse Zrihen-Dvir

image_pdfimage_print

17 Commentaires

  1. On remarquera surtout le silence complice des journaleux au regard des attentats terroristes qui visent les civils Israeliens depuis qqs semaines. Dans cette affaire, la culpabilite d’Israel semble evidente puisque la malheureuse journaliste cochait toutes les cases du camp du bien. A noter, que les palestiniens on enterre la martyr dans les 2 heures et ont refuse toute enquete. Tiens, comme c’est bizzare.

    • Il fallait dare-dare couvrir tous les indices qui prouvent la culpabilité des palestiniens…C’est la raison derrière cette hâtive inhumation

  2. Israël aurait demandé qu’on lui montre la balle qui a tué cette pauvre dame lors de l’enquête; Tsahal n’exclut pas un tir palestinien !

  3. Je pense, pour ma part, que, si cela s’était passé en Ukraine, les Russes auraient été
    directement accusés, parce que le mode opératoire est le même :

    On fabrique de fausses scènes de crimes de guerre, et on accuse celui que l’on veut voir détruit, parce qu’il gène certains plans mondialistes !!
    Exemple : BOUTCHA ou BOUCHA …

    Ce qui est, une fois de plus, « bizarre », est qu’outre les accusations, on « demande » immédiatement une enquête, tout en soustrayant les éventuelles preuves à décharge…

    Vous aurez remarqué que les ukro-nazis ne font pas, encore, l’objet d’une enquête sur leurs crimes de guerre avérés, contrairement aux Russe, et que les journalopes en France, et en Europe plus généralement, ont juste « oublié » de « couvrir » les plus de 13000 morts en Ukraine !

    Et l’autre CONNASSE sur LCI qui parle de « folklore », l’autre abruti lui répondant, « ils ont juste quelques malheureux insignes » …On croit rêver là !!

  4. Merci Thérèse de citer Golda Meir. Issue d’une famille ouvrière, elle travailla dans sa prime jeunesse dans un kibboutz. Elle a été la première femme à devenir Premier ministre en Israël. En 1974, après sa défaite électorale, elle se retira dans un kibboutz. Femme d’une grande probité morale et intellectuelle. J’aime beaucoup une de ses citations : « On ne peut pas et on ne doit pas tenter d’effacer le passé simplement parce qu’il ne répond pas aux exigences du présent. »

  5. Les choses changeront aussi lorsque les Juifs feront enfin l’effort de s’ouvrir aux autres, de ne plus se considérer comme le peuple élu au détriment des autres, de ne plus avoir cette attitude condescendante et méprisante envers les autres…
    La dramatique pauvreté, le manque de tout, les innombrables vexations quotidiennes que subissent les Palestiniens, à quelques dizaines de mètres souvent de l’abondance matérielle et médicale des colonies orthodoxes ou ultra-orthodoxes, explique la haine ressentie par les Arabes envers les Juifs…
    Cette obsession maladive du sentiment de menace et d’agression par les Juifs, qui ne s’intéressent ni ne s’interrogent JAMAIS sur les problèmes des autres, est pour moi une faute morale, mentale et spirituelle gravissime.

    • Vous vous trompez. Les juifs ne sont ni arrogants ni méprisants… la majorité cherche avec sincérité de vivre en paix avec le monde entier. Les palestiniens vivent à l’heure actuelle leur meilleure époque, bien meilleure que sous tous les régimes tyranniques arabes. Ils ont la possibilité de travailler en Israël et de conserver leur dignité. Ceux qui les envoient mourir ou se faire exploser sont leur malheur… et c’est ce que le monde doit pointer du doigt. Je connais beaucoup de palestiniens qui meurent d’envie de devenir israéliens… les arabes musulmans et chrétiens qui vivent en qualité d’Israéliens sont très heureux et beaucoup même s’enrôlent dans l’armée israélienne et paradent avec le drapeau d’Israël. Ils sont étouffés et craignent pour leurs vies par tous les radicalisés qui veulent l’anéantissement de l’état Juif. Si Israël disparaissait, toute la région redeviendra un bled invivable.

      • Vous avez une minorité qui devient de plus en plus importante, ce sont vos ultra orthodoxes… et ceux-là, par leur comportement du à une mentalité epouvantablement sectaire, raciste, misogyne et j’en passe, vous causent le plus grand tort ! Réalisez vous qu’ils sont en fait la plus grande menace pour la survie d’Israël ?

    • Lee and Colbert tu ne connais rien à rien ! tu explique que les arabes vivant en Palestine sont pauvres de la faute d’Israël. Non espèce d’ignare. Regarde l’Algérie, des sommes énormes ont été perçues pour le pétrole et le gaz exporté. Mais le peuple n’en voit pas la couleur. Ce pays que je connais bien pourrait être le paradis du tourisme. Mais l’islam des arabes de Palestine, comme celui d’Algérie maintient ces populations dans la misère et la pauvreté. Une question comment explique tu les attentats subis par nos compatriotes ? Quelle responsabilité nous attribue tu ?

  6. Décréter qu’Israel est forcément innocent est aussi peu pertinent que décréter que les palestiniens sont forcément innocents, comme il est également peu pertinent de décréter que les ukrainiens sont forcément coupables et les russes forcément non coupables des exactions constatées en Ukraine.

  7. depuis l’affaire Mohamed al Dura, la presse mainstream n’est plus crédible

  8. une enquête ? mais pourquoi faire? puisque le monde entier accuse israel, l’examen de la balle aurait pu donner la solution! si les palestiniens refusent, c’est qu’ils ont une raison

  9. l’antisémitisme sous toutes ses formes a cinq mille ans d’âge, pour l’excellente raison que c’est le groupe humain le plus faible depuis cinq mille ans et que les agresseurs de juifs ne risquent rien. la résistance de ce peuple en Israël est non seulement héroïque mais stupéfiante de courage, d’abnégation et d’humanité

    • De là à en faire le groupe humain le plus innocent de la terre, il ne faudrait peut-être pas nous prendre pour des trompettes non plus…

  10. toujours le deux poids deux mesures : ils font moins de cirque quand depuis plusieurs semaines des israelites sont tués par de multiples attentats palestiniens

  11. L’affaire du petit Mohamed Al Doura est une cabale montée contre Israël par le salopard Charles Enderlin. Nous savions tous que les balles qui ont atteint cet enfant venaient du coté des arabes.

  12. Ma chère Thérèse, nous nous épuisons a essayer d’expliquer des choses d’une très grande simplicité à des gens incapables, aveuglés par leur haine des juifs et d’Israël, de comprendre. Mahomet a créé cette religion pour qu’elle domine le monde. Les Coptes, Bizance, les Ouigours, tous sont les victimes de l’islam, Israël sera toujours coupable aux yeux d’incapables. Refusant de reconnaitre leur incapacité au combat, ils accusent Israël, c’est lamentable. Israël Haï !

Les commentaires sont fermés.