Pourquoi pas des journées de la lapidation à Sciences Po ?

 

ecolecentralehijab

 

Pourquoi pas des journées de la dhimmitude, du djihad et de la lapidation à Sciences Po ?

A droite, une étudiante de Sciences Po qui porte le voile tous les jours. A gauche, une autre qui en a revêtu un en solidarité, lors du Hijab Day, le 20 avril.

La pire insulte jamais faite à la condition féminine dans le monde est l’organisation du « hijab day » à l’I.E.P. de Paris. L’horreur absolue. Le summum de l’infamie. La trahison suprême. L’allégeance d’un dhimmi à son protecteur-racketteur islamique.

En célébrant une journée du voile islamique qui est la négation de l’humanité de la femme, dans l’enceinte de leur école ces élèves ont fait acte de leur engagement collaborationniste en faveur de l’islam.

De par leur témoignage obséquieux et criminel, ils se rendent complices des meurtres, exactions et services dont sont victimes les filles et les femmes musulmanes qui refusent de le porter. Se sont-ils posés la question pourquoi les pays les plus liberticides au monde sont ceux sont ceux où le port du voile est le plus répandu ? Est-ce que la femme le porte-t-elle par conviction et de son plein gré ? La réponse est non.

Ces petits bobos-lèche-babouches prêts à tout pour vendre leur âme d’enfants pourris gâtés aux futurs recruteurs des banques islamiques devraient aller faire un tour dans 9-3 et certaines villes du 78 pour cerner la problématique sociale et identitaire du port du voile. Il est le reflet de la culture machiste, sexiste, phallocrate, et patriarcale, dominante devenue la norme chez la majorité des musulmans de France qui rêvent d’imposer la dictature des lois hégémoniques et rétrogrades de l’islam.

De par leur geste, ils ont déshonoré la France et la république qu’ils ne sont pas dignes de représenter demain. Pourquoi n’ont-ils pas choisi de soutenir les mouvements des femmes musulmanes dans les banlieues qui militent au péril de leur vie contre le port du voile premier obstacle à l’émancipation de la femme et son intégration dans l’espace républicain ? À qui profite cette opération de com ? Ont-ils été téléguidés par des organisations musulmanes pro voiles proches des Frères musulmans telle l’U.O.I.F .qui ne manqueront pas en 2017 de soutenir la candidature de Juppé ?

Que connaissent-ils de son caractère éminemment politique, de sa symbolique et de son histoire ? Savent-ils que les femmes musulmanes vivant sous la dure loi de la Charia n’ont guère le choix entre son port ou la lapidation ? Il n’est pas une chaîne aliénant l’esclave, il est le linceul de ces femmes en butte à despotisme et totalitarisme musulman.

Le voile islamique qui est différent du hijab dans son sens littéral, rideau, tenture, voilure, est aux islamistes ce que la Croix gammée est aux nazis et les chemises brunes pour .
Ces écervelés irresponsables viennent d’adresser un message fort de soutien aux bourreaux des droits de la femme musulmane et un blanc seing aux fascistes islamistes qui oeuvrent à la destruction de l’Occident.

Des pauvres benêts et fayots de service qui n’ont jamais ouvert le Coran de leur vie et qui seraient arrêtés dès la sourate d’ouverture, la Fatiha, s’ils avaient un fond d’humanité et de dignité en eux..

La femme n’existe pas en tant qu’être humain dans l’islam. Elle doit obéissance totale et absolue à son conjoint, n’a aucune emprise sur le cours de sa vie ni des choix à exprimer. Elle peut être violée et coupable de son viol.

Ces apprentis collabos ne semblent pas très au fait de l’actualité dans les pays musulmans et pas seulement et leur ré-islamisation galopante se manifestant à travers la prolifération du voile.

En Egypte et en Tunisie par exemple, 9 femmes seraient voilées aujourd’hui, alors qu’il était quasi inexistant dans ces pays et ce à cause de l’influence grandissante des frères musulmans.

Plus on voile les femmes, plus on obstrue l’horizon de la société et on va tout droit vers les limbes de l’histoire.

Partout où l’islamisme progresse, son corollaire le voile aussi. Il est son spectre. Aucune des femmes n’en a fait le choix en toute liberté, c’est comme si le juif pendant l’Occupation avait fait le choix de son étoile. Il dénote du regain de l’archaïsme musulman et du pouvoir exorbitant de l’homme musulman sur les femmes. Et celles qui le portent ne le font pas par convenance personnelle, elles sont toutes conditionnées soit idéologiquement et politiquement.

Sont fabulatrices celles qui prétendre le contraire. Beaucoup d’entre elles le portent pour échapper à la pression sociale de leur milieu grégaire, pour se livrer à des activités pas aussi vertueuses que celles de prostituées sacrées de Mésopotamie qui devait le porter, voire pour certaines d’entre elles un moyen de trouver un mari parce que de plus des musulmans préfèrent des femmes voilées.

Le voile n’est pas non plus une ceinture de chasteté ou un bunker imprenable qui protège la femme voilée contre les ardeurs prédatrices du mâle musulman en rut.

Plutôt que d’imposer le port du voile à leurs femmes dès le berceau les musulmans devraient apprendre à contrôler leurs pulsions libidinales agressives, à sublimer leurs frustrations sexuelles et de cesser de fantasmer sur l’érection éternelle. Les étudiants-dhimmis de Sciences Po devraient savoir que l’islam est le pire ennemi de la femme, quelle soit voilée ou non, elle est reléguée dans l’ombre de l’homme et le voile n’est rien d’autre que la lumière dont elle est privée pour la cantonner dans l’obscurité.

Les femmes voilées en Occident sont des cellules cancéreuses métastatiques qui mettent en péril l’humanité de la femme musulmane dans son ensemble. Elles font le jeu des partisans de son port contre celles qui luttent pour le faire tomber et assoiffées de liberté.

Peut-être espèrent-elles ainsi parmi les 72 houris promis à leurs laboureurs ? S’il n’y avait pas cette très hypothétique perspective l’auraient-elles porté ? Cupides et niaises. Ce n’est certainement pas ce qui va leur permettre de faire évoluer leur place dans l’islam. Elles resteront des femmes dépourvues de foi et de raison selon un célèbre hadith. Le voile ne va pas les réhabiliter pour autant aux yeux de leur prophète misogyne : »Je n’ai laissé après moi aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes » (Vol. 7:33) Manipulées par leurs charmeurs de serpents, elles sont des pions sur leurs échiquiers pour pour afficher le mépris de l’islam pour les non-musulmans.

Son port n’est pas un acte libre, volontaire et réfléchi, il signifie « Je suis chez vous, je suis musulmane et j’en ai que faire de votre culture et votre mode de vie et un jour j’envelopperai vos corps dans le linceul que je porte aujourd’hui. Mon voile est le deuil de vos vies ».

Ces femmes voilées sont le terreau fécond du djihadisme musulman. Et en l’arborant, les étudiants de sciences po me font penser aux moutons tout heureux de goûter aux joies du couteau du boucher.

image_pdf
0
0

24 Commentaires

  1. n’ est il pas le résultat aussi du financement de cette école par le Qatar !!!!

  2. pour des étudiants de sciences po ils ne sont pas des plus intelligents , ne se rendent-ils pas comptent , qu’ils font le jeux des terroristes ? nous sommes vraiment dans un pays de tarés ,

  3. Soutenons, et exigeons de participer à une semaine de la lapidation à Sciences Pot !
    Toutes les spices di counasses qui ont ôté leur voile, seront volontaires pour être lapidées en priorité.

  4. Elles font des études, pas pour ça qu’elles deviendront intelligentes, le problème, c’est que la jeunesse d’aujourd’hui est déjà prête pour changer de religion, et le pire, c’est que ce sera la faute des anciens qui ne leurs ont pas fait la vie assez belle. Pourtant, ce qui les attends en prenant cette direction va être bien pire. Pauvre France ou ce qu’il va en rester

  5. des pauvres écervelé(e)s qui ne connaissent rien de la vie ; trop jeunes, trop bêtes et endoctrinés ( ou cyniques) pour se rendre compte de ce que représente le geste et l’action de mettre un voile ; pour eux la triste condition des femmes obligées de porter le voile à travers les pays musulmans du monde leur échappe ; pour eux c’est carnaval et inconscience ! ils font des hautes études mais on ne doit pas leur enseigner l’histoire et les humanités

  6. Excellent : des journées du blasphème, de la pendaison des homos, de la découpe des membres pour vol de données à ses condisciples, des journées de la coupe des pieds pour ne pas avoir enlevé ses chaussures à l’entrée du grand amphithéâtre halal, etc…, la journée aussi de l’idiot utile exécuté par Khomeiny de retour au pays…

    La journée de la lapidation pourrait suivre la journée de l’Auberge Espagnole, puisque tout le monde sait qu’Erasmus a été un immense programme européen d’échange de gamètes… donc que la lapidation se justifierait pour outrage à la pureté avant le mariage (salles de coups de fouet+rites sataniques à prévoir). Enfin la journée de la lapidation pourrait être suivie pour les pubères désirant abjurer l’Auberge par la journée de la restauration de l’hymen… Bref, il y a tout un bréviaire IEP nouveau à inventer !

    • Parfait tout cela … Mais, il manque quelque chose, s’il vous plait pensez un peu aux pauvres en esprit : une journée durant laquelle on cracherait sur les cons…patriotes;
      J’y trouverais certainement une place, juste une toute petite, je ne suis pas exigeant.
      Allez les SciPo’s, encore un petit effort, vous allez bientôt toucher le fond !

      • je ne sais pas si nous aurions assez de salive tant ils sont nombreux …..signé paule di Malta

  7. Lapidation day, idée intéressante si on se réfère aux textes de la loi islamique qui définissent qui doit être lapidé (fornicateurs de tous bords) la lapidation laissera des chaises vides à Science po et ailleurs..

    * Le dessinateur de Charlie, Juin, a fait un dessin dans le même esprit que hijab day.
    On y voit une fille se marrer avec une paire de ciseaux à la main en tirant son clit* de l’autre, qui affirme :
    « Escalade à Science Po après le jour du voile : J’essaie l’excision pour une journée »
    http://hpics.li/d5a0bc2

    Pour celles ceux qui pensent, elles ils en ont le droit, qu’un rapprochement entre le voile et le clitoris n’est pas possible..
    la finalité en est la même : le voile de même que l’excision, sert à détruire la femme, à lui ôter sa féminité son droit au plaisir (dans les deux cas voile et excision beaucoup de musulmanes sont d’accord).

    * un « souvenir day » : Amel Zanoune jeune algérienne étudiante en droit, égorgée pour avoir refusé de porter le voile »

  8. « Je n’ai laissé après moi aucune calamité plus préjudiciable aux hommes que les femmes » (Vol. 7:33). »
    Franchement, cela m’étonnerait fort que le « prophète » ait tenu de tels propos !
    A moins qu’il ne se fût pris pour « Dieu » ?
    Encore un mensonge de + à son sujet. S’il considérait les femmes comme une calamité, alors pourquoi se serait-il marié ?
    N’oublions pas que les Arabes ont toujours été misogynes, de même que les Israélites, et de nombreux peuples du Proche et Moyen-Orient. Leurs coutumes discriminatoires envers les femmes sont juste venues compléter les injonctions « divines ».

    • Pour nos amis, il serait utile de préciser, afin qu’il n’y ait pas de confusion, que la référence citée (Vol. 7:33) est celle d’un hadith et non celle d’un verset du Coran.

      Le texte cité serait « … une traduction erronée et propagée par des islamophobes … »

      La « bonne traduction » serait « Je n’ai laissé derrière moi aucune tentation plus préjudiciable aux hommes que les femmes. »

      Ce hadith aurait été rapporté par al-Boukhari et par Muslim (dans leurs recueils, considérés comme « saints » (sahih).

      Quant à ce qu’a dit ou aurait pu dire le prophète : tout et son contraire doit être possible, surtout quand on « fait parler un illettré » disparu depuis bientôt 14 siècles …

    • mais oui il s’est bien pris pour dieu(allah)……et ceux qui l’ écoute le lisent aussi signé paule di Malta

  9. Quelle bande de petits enculées ces espèces d’étudiants ! Et dire qu’il y a des généraux qui donne des cours à Science Po, ils n’ont pas honte !?

  10. Salem, pour Sciences Po, vous avez oublié – pour être complet dans la panoplie de l’exclusion islamiste – la …. Journée de l’Excision grr…

    • Salem l’a oublié mais d’autres y ont pensé. Voyez ici :
      https://twitter.com/hashtag/HijabDay?src=hash

      « EXCISION DAY . Pour sensibiliser l’ensemble des étudiants aux rites et coutumes des autres cultures, et démystifier le corps et le sexe de la femme, les étudiants du département de chirurgie de la Faculté de médecine Paris-Descartes encouragent leurs camarades à expérimenter le vendredi 22 avril l’ablation du clitoris. Le temps d’une journée. Venez nombreuses et nombreux. »

  11. Comment peut-on être si bête ? Là est a vraie question. Souvent jeunesse pense s’affranchir des règles des anciens pour conquérir sa liberté. ici, erreur sur toute la ligne : c’est pour s’enferrer dans une prison. A quel âge devient-on intelligent ?

  12. ramassis de provocateurs de gauche , entre autre , école bolchevik pour journaleux prétentieux

  13. Cette école, « Sciences Po », est là où sont formées nos future élites. A fermer comme l’ENÂ !

    • science POT commence à sentir mauvais il est temps de fermer quant à l’ENA IL FAUT RENVERSER LE SENS pour savoir ce que çà vaut : A N E signé paule di Malta

  14. Le milieu etudiant est gangrené par la gauche donc pas étonnant de les voir se comporter en collabo avec l’ennemi.

  15. Le voile est évidement obligatoire pour la musulmane. Prétendre que c’est un choix c’est juste obéir à son mâle pour s’éviter une raclée hallal: Cf coran 4-34
    Et c’est pour quand la journée « étoile jaune » à l’université Du Caire? Ou la journée « crucifix » à Médine?
    Bien que pour la croix, l’Islam peut faire preuve de tolérance, mais uniquement si elle est gammée.

Les commentaires sont fermés.