Jugé en mon absence : 2 mois de prison avec sursis et 2 000 euros d’amende !

Publié le 4 juillet 2019 - par - 23 commentaires - 2 314 vues
Share

Il n’y a pas que les animateurs de Riposte Laïque qui ont quelques ennuis, souvent étonnants, avec la Justice. Thomas Joly, secrétaire général du Parti de la France, présidé par Carl Lang, a lui aussi, quelques démêlés avec la noble institution…

Riposte Laïque : Vous attendiez le verdict de la cour d’appel d’Amiens, où vous étiez poursuivi pour apologie du terrorisme. Pouvez-vous rappeler le contexte de cette affaire, pour laquelle vous vous êtes retrouvé devant les tribunaux ?

Thomas Joly : Non, je ne suis pas poursuivi pour « apologie du terrorisme », c’est plus vicieux que cela puisque a été retenue la « diffusion d’un message violent ou pornographique accessible à un mineur », comme pour Marine Le Pen et Gilbert Collard poursuivis pour exactement les mêmes faits. Un peu comme si j’avais montré mes attributs sexuels à la sortie d’une école maternelle ou bien des photos de décapitations…

Suite à ma condamnation inique en première instance pour avoir dénoncé la barbarie islamiste dans un article de mon blog en l’illustrant de photos pourtant trouvables dans la presse française et internationale, j’avais immédiatement fait appel de cette décision politique.

Le 24 octobre dernier, la cour d’appel d’Amiens ajournait l’audience en exigeant que je subisse une expertise psychiatrique comme aux plus belles heures de l’URSS. Le procès est alors reporté au 15 mai.

Riposte Laïque : Et vous avez donc été de nouveau condamné, sans même avoir été présent à votre procès ! Que s’est-il passé ?

Thomas Joly : Une semaine avant le 15 mai, mon avocat étant retenu à 500 km d’Amiens ce même jour pour une audience qui ne pouvait être ajournée, il demande, comme c’est l’usage, le report de mon procès au greffe de la cour d’appel d’Amiens qui lui répond que sa demande sera transmise à la présidente de la cour d’appel. Celle-ci ne signifie un refus à mon avocat que le matin-même de l’audience ! Alors même que mon procès ne comporte aucun caractère d’urgence et qu’elle n’invoque aucun motif pour justifier son refus, ce qui démontre clairement une hostilité politique à mon égard.

Sur les conseils de mon avocat, je ne me suis évidemment pas présenté au palais de justice, l’objectif des magistrats de la cour d’appel étant de me priver de mon défenseur. Ils m’ont donc jugé en mon absence.

L’arrêt de la cour d’appel a été rendu le 3 juillet. La cour a suivi les réquisitions de l’avocate générale et confirmé la peine infligée en première instance, soit deux mois de prison avec sursis et 2 000 € d’amende (peine bien souvent même pas appliquée aux islamistes faisant l’apologie du terrorisme).

Riposte Laïque : Parlez-nous de l’expertise psychiatrique à laquelle vous avez dû vous soumettre. Finalement, êtes-vous normal ?

Thomas Joly : En effet, j’ai passé une expertise psychiatrique, comme la procédure judiciaire m’y obligeait pour ce genre de poursuites qui, en temps normal, concerne des pédophiles ou autres demeurés pervers. La psychiatre qui m’a reçu était très aimable et presque gênée de devoir m’imposer cette expertise, me confiant même en partant que la justice avait sûrement mieux à faire que de me contraindre à cela.

Pour autant, il semble qu’elle m’ait trouvé – ce n’est pas une blague – un peu trop « normal », ma stabilité matrimoniale, professionnelle, politique et idéologique s’apparentant, selon ses critères, à une « rigidité de fonctionnement ». De plus, elle a déploré mon manque d’autocritique parce que je me scandalise des poursuites à mon encontre. La professeur Folledingue a donc suggéré dans son rapport remis à la cour de me proposer un travail psychothérapeutique pour corriger cela, mais quand même pas par le biais d’une injonction. Ouf !

Je pense que cette pauvre fille, à force de soigner des tarés à longueur de journée, ne sait même plus reconnaître un individu sain d’esprit lorsqu’elle en croise un. Ou alors s’agit-il d’une brave gauchiste qui souhaitait, elle-aussi, y aller de son coup de pied de l’âne à la Bête immonde.

Riposte Laïque : Après cette nouvelle condamnation, qu’allez-vous faire ?

Thomas Joly : J’ai immédiatement formé un pourvoi en cassation pour atteinte manifeste aux droits de la défense. Il est hors de question de laisser des juges rouges bafouer le droit et ma liberté d’expression face aux atrocités des islamistes fanatiques.

Riposte Laïque : Quel a été votre regard sur le résultat des élections européennes ? Vous vous êtes réjoui de la première place du RN, devant Macron ?

Thomas Joly : Il faut savoir que les élections européennes ne sont pas structurantes de la vie politique française et que le FN, en 2014, était aussi arrivé en tête de ce scrutin sans que ça ne change quoi que ce soit par la suite. Le Parlement européen n’a que très peu de pouvoir et ne sert, un peu comme le Parlement français, qu’à enregistrer les décisions de la Commission européenne où tout se décrète. Avoir des élus patriotes est évidemment une bonne chose, mais encore faut-il qu’ils aient le cran de s’opposer avec vigueur et fermeté aux délires migratoires, sociétaux et économiques des instances euro-mondialistes. Or, la plupart des députés sortants, dont Jean-Marie Le Pen et Bruno Gollnisch, n’ont pas été reconduits pour être remplacés par de pâles apparatchiks du RN et des margoulins venus des Républicains ou de la très obscure société dite « civile ». Je crois hélas qu’il n’y a pas grand chose à attendre de ces gens qui vont grassement toucher leurs indemnités tout en faisant le service minimum au sein d’un parlement-croupion.

J’ajoute que le Parti de la France n’a pas participé à ces élections européennes pour des raisons strictement financières puisque le coût du matériel officiel (professions de foi, bulletins de vote, affiches) s’élevait à plus de 1 million d’euros, ne souhaitant pas non plus présenter de liste virtuelle pour obtenir un score infinitésimal et anecdotique dans l’anonymat le plus complet.

Riposte Laïque : Comment le Parti de la France voit-il la situation de cette France, qui paraît accélérer son suicide, jour après jour, dans une espèce d’indifférence générale ?

Thomas Joly : Nous sommes hélas dans une phase nouvelle de submersion migratoire que les forces cosmopolites qui contrôlent nos gouvernants semblent vouloir accélérer. Je suis tout à fait en phase avec Jean-Marie Le Pen qui annonce des heures très sombres à venir avec l’explosion démographique des pays du Tiers-Monde. Celle-ci se traduira par un tsunami migratoire (et islamique) qui, si des mesures radicales de rétablissement de nos frontières ne sont pas prises, aboutira à la destruction pure et simple de notre civilisation.

Mais je reste persuadé que tout est encore possible si nos compatriotes sortent de leur torpeur et choisissent de reprendre en main leur destin. Rien n’est inéluctable. Le « sens de l’Histoire » est une élucubration marxiste. La reconquête se fera si nous en avons la volonté et que nous nous en donnons les moyens.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Thomas ?

Thomas Joly : Aux lecteurs de Riposte Laïque : ne vous contentez pas de râler sur les réseaux sociaux, ce qui sera d’ailleurs bientôt même plus possible vu les lois liberticides que nous concocte le gouvernement. Engagez-vous politiquement en rejoignant ou en aidant financièrement ceux qui se battent, sur le terrain, à visage découvert, pour que la France redevienne française et que le cancer islamique soit éradiqué de notre continent.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Print Friendly, PDF & Email
Share

23 réponses à “Jugé en mon absence : 2 mois de prison avec sursis et 2 000 euros d’amende !”

  1. Torpillator dit :

    « Jugé en mon absence » : le mec n’a pas le courage de se défendre et d’affronter ses accusateurs à son procès, et il vient chouiner qu’on l’a jugé en son absence. T’avais qu’à y aller, à ton procès, gros malin.

    • La_Soupape dit :

      Pourquoi tu dis ça toi ? Y chouine rien du tout, son baveux demande un report d’audience et le président du tribunal le refuse le matin même, ce qui est pour le moins curieux.
      Il aurait même pas pu parler si il y était allé vu qu’en cour d’appel, sauf erreur de ma part, seul un avocat peut prendre la parole pour représenter un justiciable…

  2. patphil dit :

    rejoignez donc le RN

  3. Lotus bleu dit :

    «Condamné pour avoir diffusé un message violent et pornographique accessible aux mineurs.»
    Bah oui quoi, on est en France républicaine, c’est donc logique.
    Allez les athées/païens/hyper intelligents et rationnels et logiques lâchez pas! Et c’est vous qui avez raison, car seuls vous détenez la Vérité et êtes rationnels et logiques et sains d’esprit, tandis que nous les chrétiens, on est irrationnel et illogique, bref des gens à éviter et à ignorer.
    Qu’est-ce qu’on rigole chez les chrétiens quand on voit les actions des super intelligents athées païens rationnels scientifiques et leurs jugements tordus et comment ils se condamnent entre eux! C’est le grand Amour, la grande Fraternité Universelle.

  4. wika dit :

    Charlotte d’Ornellas pose la question : montrer les morts du Bataclan, c’est interdit, montrer les migrants morts, c’est autorisé, pourquoi ? Vidéo
    https://lalettrepatriote.com/la-presse-traite-t-elle-differemment-les-photos-de-morts/

  5. POLYEUCTE dit :

    « Des grenouilles dans une casserole » selon l’adage maintenant bien connu…
    La température de l’Inquisition a atteint son point limite.
    Sautons ensemble pour sauver les têtards que nous sommes devenus !

  6. Youtube et le Stormfront islamique dit :

    Par contre, pas de plaintes contre l’identitarisme maghrébin , Sibeth Ndiaye et Rokhaya Diallo regardent ailleurs
    Vidéo – Cet identitaire taulard ouvre des comptes Youtube à la chaîne et s’exprime comme un David Duke musulman , appelle à surveiller les beurettes à Khrel (nègre)
    L’auditrice algérienne balance l’hypocrisie racialo-islamique : surveiller ses sœurs pendant que les hommes maghrébins draguent les blanches

    Sur Youtube , si vous êtes blanc et contre le métissage , vous serez signalé automatique à la plateforme PHAROS . Le Stormfront islamique s’exprime tranquillou et fait en même temps la police en mode SOS racisme « li franci si di racistes »

    29 mai 2019 BASSEM BRAIKI CLASH UNE BEURETTE A KHEL

  7. eric delaitre dit :

    Je souhaite à M Joly le succès auprès de a cour de Cassation, là, ne pas permettre à un justiciable de bénéficier de ses droits à la défense semble totalement irréaliste, mais bon, qu’importe, le magistrat ne risquant strictement rien, il ne se prive pas d’ennuyer un justiciable. On se demande parfois jusqu’où sont magistrats sont capables d’aller ? C’est clair, bien plus loin que nous ne pourrions l’imaginer.

  8. eric delaitre dit :

    Monsieur Thomas Joly est bien gentil,aider ceux qui se battent sur le terrain, la plupart du temps ils n’ont pas la parole sur les grands médias, je milite avec quelques autres dans mon coin, à mon niveau, je diffuse les adresses des sites comme RL, BV FdS , Mais même s’ils nous en coupent l’accès, il y a d’autres moyens d’accéder à Internet. Aux dernières nouvelles, ils voudraient envoyer Afflelou consulter, normal, il est fou. Quand on censure, quand on traduit devant des psychiatres on n’est plus très loin du Goulag.

  9. Franàçois BLANC dit :

    les magistrats dont l’idéologie vient des thèses du camarade Karl, n’allaient pas passer une occasion se se faire un type de vraie droite, déjà qu’il font pareil avec les ni droite ni gauche du RN

  10. Perpétue et Felicitas dit :

    La conclusion est à mettre en pratique s’engager politiquement et aider financièrement ceux qui se battent ……plutôt que d’uniquement de « râler sur les reseaux sociaux »

  11. bruno dit :

    Dictature en marche . . .

  12. François Desvignes dit :

    Il a raison.

    Mais dans les commentaires, nous avons une liberté de parole que les auteurs n’ont pas dans leurs articles :

    – Le chaos est insuffisant pour l’anonymat
    – L’anonymat est la condition de notre soulèvement armé.
    – Nous n’avons pas d’armes de guerre
    – Nos armes ne sont pas équipées de silencieux.

    Ce sont nos quatre demandes.
    Elles permettraient une guerre de libération « du coin de la rue ».

    Car, en effet, si ces quatre conditions étaient remplies,(elles le seront un jour) l’espérance de vie des collabos, des noirs et des musulmans ne dépasseraient pas 72 heures en Europe.

    • Torpillator dit :

      Tant qu’on aura pas exterminé le collaborisme à l’invasion le mal mahométan ne cessera d’avoir le vent en poupe.

    • Torpillator dit :

      Espérons que les « quatre conditions » soient remplies avant notre disparition effective qui ne saurait tarder en cas de temporisation trop réfléchie au sujet de notre sauvetage en territoire de plus en plus mahométanisé.

  13. BERNARD dit :

    Prendre des références évoquées dans un roman (le camp des Saints pour ne pas le citer), fait montre, à l’évidence, d’un déséquilibre mental ne pouvant se corriger que dans un goulag, ça me semble assez clair.
    Si cette jurisprudence inique est appliquée à MLP et à G. Collard, je crois qu’on va bien se marrer… oseront-ils seulement .. ça yen à être, je pense, une bonne question.

  14. Pascal Olivier dit :

    On ne peut réduire le sens de l’histoire à son acception marxiste. La notion de sens de l’histoire ou de philosophie de l’histoire est propre à notre civilisation helléno-chrétienne (relire Éthique à Nicomaque). Notre croyance dans le progrès vient de là.

    Et c’est bien là le gouffre qui nous sépare de l’islam. L’islam ne connaît pas de sens à l’histoire, sa « théologie » est a-historique, on ne trouve pas dans le Coran d’histoire du salut, pas de Τέλος. Sa « philosophie » qui considère dieu comme créant directement lui-même à chaque instant les actes de l’homme n’accorde pas d’importance aux problèmes de la temporalité. C’est pourquoi l’islam est stérile tant en littérature, en philosophie, en sciences et dans tous les domaines hormis dans celui de la nocence et de la destruction.

    • François BLANC dit :

      Il n’empêche que depuis 1945 le formatage marxiste des esprits par les institutions conduit à la situation actuelle avec les formatés importateurs des bledards au nom de leur internationalisme similaire à celui de l’islam
      tout le reste n’est que baratin de guignol

      • Pascal Olivier dit :

        Le libéralisme économique et sociétal a plus besoin de l’immoralité de l’islam pour accomplir son œuvre que de l’universalisme égalitaire du catholicisme.

        Le vieil Engels avait été quasi prophétique : « En dissolvant les nationalités, l’économie libérale fit de son mieux pour généraliser l’hostilité, pour convertir l’humanité en une horde de bêtes féroces – les concurrents sont-ils autre chose ? – qui se dévorent mutuellement parce que les intérêts de chacun sont égaux à ceux de tous les autres. Après ce travail préliminaire, il ne restait plus à l’économie libérale qu’un pas à faire pour atteindre son but : il lui fallait encore dissoudre la famille ».

  15. Robert Le Priellec dit :

    Pourquoi avoir accepté cette « expertise » psychiatrique ? On a voulu faire le même numéro avec Marine Le Pen, et elle a envoyé péter cette racaille judiciaire et ses « experts » à la con.
    Quant à l’attitude des magistraillons d’Amiens, illuminés débridés, on aurait pu espérer que l’agression à domicile de la juge Magali Tabareau le 17 juin dernier allait calmer ses congénères, mais manifestement ce n’est pas le cas.

    • zéphyrin dit :

      c’est vrai que cette « humiliation constructive « qui n’est réservée qu’aux militants « d’extrême droite » pourrait être étendue à tant de personnes qui en ont davantage besoin dans d’autres partis . Je pense qu’il faut refuser cette parodie, les juges n’ont pas besoin de psychos pour condamner. Ils condamnent un profil, pas un individu

    • Jonathan dit :

      Un seul magistrat attaqué, cela passe pour un accident qui n’inquiète pas les autres.
      Ce qu’il faut, c’est généraliser ce genre d’action, et les mener sur tout le territoire national.

    • lavandin dit :

      l’agression de cette magistrate n’est peut être pas suffisante pour leur ouvrir les yeux. Nous avons une justice digne d’une république bananière