Juges et écolos ont condamné à mort le dresseur de tigres Mario Masson

Le dresseur de tigres Mario Masson est condamné à 5 000 euros et à la saisie de ses 10 tigres, pour mauvais traitements.

Le dresseur de tigres Mario Masson est notamment condamné à 5 000 euros d’amende pénale, à la suppression de ses droits civiques pendant deux ans, à la saisie de ses 10 tigres. Il doit verser 246 000 euros aux diverses parties prenantes du dossier, à savoir des associations écologistes.

Afficher l’image source

 

Afficher l’image source

Pauvre France ! Alors que de faibles peines de prison (avec sursis dans certains cas) condamnent les migrants ayant commis des actes délictueux ou criminels, le tribunal de Beauvais vient de condamner très lourdement un patron de cirque, Mario Masson. Son crime ? Elever et présenter un spectacle avec dix tigres. Présent à l’audience, avec mes confrères du Courrier Picard, j’ai été tétanisé par le lynchage juridique de ce patron de cirque et dresseur de fauve, qui a tout perdu lors de l’énoncé du verdict en quelques minutes. A cela s’ajoute le préjudice économique et les pertes d’emplois.

Un routier meurt peu après une altercation avec des migrants

https://www.20minutes.fr/faits_divers/3202103-20211220-calais-routier..

Oise: les tigres de l’éleveur confisqués et une lourde amende …

https://www.courrier-picard.fr/id364889/article/2022-11-28/oise-les…

Sous la pression d’une association écologiste, Mario Masson a été reconnu coupable de détention d’animaux non domestiques de 2019 à 2020, d’acquisitions et cessions irrégulières d’animaux, etc. Suite à ce jugement rendu ce lundi 28 novembre,  Mario Masson a l’interdiction de se livrer à une activité en lien avec des animaux pendant 2 ans, peine aggravée par 2 ans d’inéligibilité et une amende de 5 000 euros, ainsi que la saisie de ses dix tigres. Il devra aussi s’acquitter de 246 000 euros aux diverses parties prenantes du dossier, à savoir des associations écologistes.

Sans la pression des associations écologistes, qui font désormais la loi dans les cantines et les prétoires, les magistrats auraient sans doute été plus cléments. Car leur verdict ruine un cirque, mais aussi la vie d’un homme, dont les économies ont été saisies. Pensez ! Dans le détail, outre les sanctions pénales infligées, comme si Mario Masson était l’ennemi public numéro 1, le « Jacques Mesrine du cirque », le tribunal condamne Mario Masson à une interdiction d’élevage pendant deux ans, ainsi qu’à de sévères amendes. Toutes causes de préjudices et de frais de justice confondus, l’association One Voice doit recevoir 34 500 €. Les fondations Lamart et Brigitte Bardot, qui s’étaient portées parties civiles, doivent recevoir chacune 1 800 €.

33 000 € doivent revenir à l’État. Et 55 000 € doivent aller à l’Urssaf. Les dix tigres saisis et recueillis près de Saint-Etienne (Loire) par l’association Tonga Terre d’Accueil, resteront dans ce refuge. Aux frais de Mario Masson qui doit 120 000 € pour cela. Son plan d’épargne logement (les économies d’une vie) est également saisi, soit 61 425,78 €.

Un délibéré de près de trois ans

Pendant trois ans, les associations écologistes ont eu le temps de multiplier les pressions. Car ce délibéré est le dénouement d’une histoire qui commence en janvier 2020 avec une plainte de l’association One Voice , qui remet à la justice des photos de tigres dans des camions de transport.

Du côté des associations écologistes, Muriel Arnal, présidente de One Voice, exprime son immense satisfaction en ces termes : “C’est la première fois en France qu’un dresseur de cirque est reconnu coupable de mauvais traitements sur des animaux avec cette circonstance aggravante d’être un professionnel. Il nous a fallu essuyer beaucoup de revers avant cette victoire, elle est d’autant plus forte. Un grand merci à tous ceux qui ont cru en notre détermination indéfectible pour ces tigres et nous ont soutenus dans l’adversité. ”

D’une manière plus générale, cette affaire montre qu’on est tombé bien bas en France. Les agresseurs des « petites vieilles » dans le métro ou sur le trottoir bénéficient de peines légères aménageables. Des migrants arrêtés pour agressions sont remis en liberté dans les heures qui suivent leur interpellation. Des retraités sont torturés à leur domicile sans qu’on retrouve les auteurs des sévices et vols de liquidités et de bijoux, etc, etc. Des Français sont agressés à coup de couteau ou de machette dans la rue et les auteurs sont internés en psychiatrie au lieu d’être jugés.

Dans cette même France, 40 000 étudiantes se prostituent pour survivre, pour payer leurs études, leur appartement, après la diminution des APS par Emmanuel Macron.

« Octopus » accuse Macron : il a livré 40 000 étudiantes à la …

Et dans le même temps, alors que la plupart des cirques sont en dépôts de bilan, on jette en pâture au grand public un dresseur de tigres qui a souvent fait partager la Piste aux étoiles aux enfants défavorisés des banlieues, apportant un moment de rêve à bien des gamins, qui ressortaient du chapiteau avec des étoiles plein les yeux.

On est très très loin du film des années 70 « Itinéraire d’un enfant gâté » avec Jean-Paul Belmondo et Richard Anconina. Car ce lundi la justice n’a pas gâté Mario Masson pour son dernier tour de piste, après une vie de labeur.

Francis GRUZELLE

Journaliste et écrivain
Carte de Presse 55411

 

 

image_pdfimage_print
32
3

35 Commentaires

  1. Ceux qui approuvent le fait d’enfermer toute leur vie des animaux sauvages en cage sont les mêmes que ceux qui jouissent devant le spectacle sadique et barbare de la corrida, des grosses mères.

  2. Quand j’entends le mot écologiste , je sors mon recvolver . Oh, malheur, il ne fallait peut être pas dire que je l’avais encore !

  3. Les félins dans les cirques, ce sont d’abord des animaux nés en captivité, ce ne sont pas des adultes qui sont dressés mais des petits.
    J’ai connu un dresseur qui passait l’hiver à Ostende, ses animaux étaient bien traités.
    Nourriture de bonne qualité et en suffisance – les abattoirs DONNENT les carcasses de boeufs –
    Jamais un animal n’est frappé. Le fouet, c’est pour le sifflement et pour  » allonger  » son bras.
    Les animaux aiment les prestations en public, ils en sont fiers !Le dresseur ne va jamais rendre un de ses animaux ridicule, il a du respect pour eux (et du courage aussi, ne rentre pas dans la cage aux fauves qui veut)
    Et la langue du dressage, c’est soit l’allemand, soit le russe !leur remise en liberté en milieu sauvage, ils seraient morts en très peu de temps.

  4. Francis Les animaux ne sont pas heureux en cage ou enchainés Qui n a pas pas croisé le regard d un singe, d un éléphant de cirque ou d un lion ? intelligent, plein d émotions et….complétement dépréssif ! et comment se fait leur dressage ? le plus souvent par violence Rien ne vaut la liberté dans la nature pour ces animaux sauvages Les zoos sont utiles car ils préservent les especes en voie de disparition Le cirque, au 19 eme siecle, permettait de voir des lions etc qu on ne pouvait pas voir autrement Aujourd hui, y a le cinéma et l avion ! Ces associations, plus protectrices des animaux qu écologiques ont surement leurs raisons pour avoir retiré les tigres

  5. Rappel : « écolo », « écologistes », « écologie » sont des gros mots orduriers.

    • Je suis d’accord avec vous : pas de fauves en cage, mais ce dresseur n’a pas à subir cette sanction. D’autres par contre ……

  6. Deux poids deux mesures. Le dresseur de tigres interdit de droits civiques ne peut plus bosser alors qu’un escroc & voleur condamné par deux fois sévit sur CNEWS » et à la SNCF. Donneur de leçon et chantre de la moralité, condamné en appel à 5 ans d’interdiction de droits civiques et de droits civils, qui ment à l’antenne, disant que la cassation est suspensive. Ce fils de moudjahid collecteur de l’Impôt révolutionnaire du FLN, (ceux qui ne le payait pas étaient égorgés vifs) est le représentant de la SNCF en Algérie, où Vincent Bolloré a lui aussi des intérêts logistiques et financiers ce repris de justice c’est Karim ZERIBI .

    • ALORS LA, j’approuve vraiment à 100%. Depuis que je me demande ce que « fout » ce zeribi sur cnews avec toutes ses casseroles aux fesses et qui donne des leçons de démocratie aux Français de souche.

  7. Ce qui est gênant dès qu’il est question de défense animale, de biodiversité ou d’environnement c’est que vous êtes nombreux à vous focaliser sur le terme « d’écologistes », qui a lui seul, revêt toutes les tares de notre société actuelle ! Si des personnes, telles que. B. Bardot et les associations One Voice ont amené la justice sur le cas de ce directeur de cirque, sans être forcément écologistes, mais certainement soucieuses du bien-être animal, c’est qu’il y avait faute grave de sa part. Qu’il assume ses responsabilités. Des tigres n’ont rien à faire derrière des barreaux ! Des documentaires magnifiques sont visibles pour les enfants pour « leurs étoiles dans les yeux ». Quant aux crimes ordinaires, l’Institut pour la Justice, se bat pour les faire punir. Je vous incite à vous rapprocher de cette association. On peut militer autant pour la défense des humains que pour celle des animaux, à part égale.

  8. c’est animaux non absolument rien a foutre dans un cirque ,,, même si pour moi les écolos ne sont que des connards dégénérer là ils ont raisons !!!!

  9. Bravo à ces grandes dames que sont Madame Arnal, BB et beaucoup d autres, à Mr Mme Thivillon du Parc de Saint Martin la Plaine et Tonga qui réintroduit dans leur s nature s quand ils le peuvent au frais de leur association

  10. Bien fait pour sa gueule, quand il se pavanait à la télé bien qu il était en infraction, cirque = intermittents du pestacle, cirques finances par nos impots depuis tonton, comme pour les journalopes. Vous parlez dans le vide pour dire n importe quoi, les associations que vous citez sont des sociations de protection animale. et non ecologiste, quand on ne sait pas pas au lieu d ouvrir sa bouche on ferme sa gueule, pourquoi être poli quand on voit vos messages mr grosseille
    Cela ne devrait pas empecher de condamner lourdement les autres
    N importe qui peut se présenter journaliste ecrivain

  11. Un tigre c’est fait pour vivre en « Tigrie », pas dans un zoo… point barre !

    • Pauvre imbécile, sans les zoos il n’y aura plus de tigres ou de lions sur terre bientôt. Franchement être aussi péremptoire sans connaître les animaux et vivre avec eux est la preuve de l’effondrement anthropologique dont vous être un témoin.

    • Les zoos : c’est un autre problème !
      Là, il s’agit de fauves tenus constamment en cage…
      Les zoos : c’est vrai qu’ils aident à garder certaines espèces de tigres, ou d’autres espèces animales, qui seraient éliminés à jamais dans la nature.
      Il y a zoo et zoo : le zoo de Jersey n’a pas de cage à l’extérieur. Les animaux s’ébattent dans de larges terrains délimités par des fosses. La princesse Anne en est la marraine. J’y suis allée et j’ai été éblouie.
      Magnifique ! Sans parler de la superbe serre aux papillons.
      Les zoos d’Afrique du Nord, du Moyen-Orient, et en Afrique en général, sont miteux, misérables, tristes, avec des animaux à moitié morts de faim. Vivant dans leurs crottes, c’est pitoyable.
      Dans des zoos intelligemment aménagés, les animaux y sont plus heureux que dans la nature, victimes des chasseurs et autres viandards prompts à appuyer sur la gâchette.

  12. A Cuba, tuer un bœuf , c’est 20 ans de prison ! Tuer un homme, c’est beaucoup moins, et si vous avez des amis (pardon des camarades) au pouvoir, ça peut être relaxe pure et simple,
    Le Frankistan : le communisme en marche ….

  13. Je me demande si les Français sont conscients du délabrement de leurs pays. Tout est bon pour détruire ce qui faisait le bonheur du pays autrefois. Je pense que la France n’est plus qu’une vaste bergerie où les moutons n’ont même plus le courage de bêler.

  14. Ah oui : c’est tout de même grave tout ce qu’il a magouillé…:
    https://www.oisehebdo.fr/2022/09/21/tigres-de-mario-masson-la-procureure-demande-la-confiscation-des-animaux/
    Ce monsieur a essayé de survivre à cause du confinement et il en a été réduit à faire n’importe quoi. Bébés tigres arrachés à leur mère dès leur naissance, un bébé mangé par sa mère, peu ou pas d’espace pour vivre en dehors des spectacles, vie continuelle dans un camion, viande avariée, petite bassine d’eau pour boire… et surtout il a caché des revenus au fisc. Alors là, vlan ! Ca ne pardonne pas.

    • Réponse à Fabiola Ferrante : Merci beaucoup pour vos messages qui rétablissent les choses à leur place. J’ai su aussi par ONE VOICE le sort de ces malheureux animaux et franchement, je ne pleurerai pas sur cet individu.
      On sait comment ces gens traitent leurs animaux.
      Et tout cela n’a rien à voir avec « les écolos et le délabrement de la France » et autres formules. C’est mettre fin à une situation immonde.

      • Merci ASTRID pour votre soutien.
        Souvent je me retrouve seule à lutter pour les animaux. Même si j’y suis habituée (petite fille révoltée dans une famille de chasseurs), ça fait toujours chaud au cœur d’avoir des soutiens avec moi. MERCI 🌹👍❤️
        Mais nous ne serons jamais assez nombreux !

        • Les parcs animaliers jouent le rôle de préservation des espèces, notamment celles menacées ! Nul besoin des cirques où les animaux sont en cages, privés de la liberté dont tout être vivant à besoin. Il suffit de voir les dégâts du confinement sanitaire pour prendre la mesure de la privation de liberté sur l’individu. Ce qui est valable pour l’humain et valable pour toutes les espèces !

  15. (2) Avec ONE VOICE, j’ai eu connaissance des animaux utilisé pour le cinéma. Pour obtenir un animal RAPIDEMENT efficace, certains dresseurs sont des bourreaux : un lion mort sous les coups de bâton, la tête déformée par les coups (et combien d’autres qu’on ne sait pas) !!! A vomir…
    Maintenant, c’est mieux surveillé, mais bon : à vérifier.
    Des éléphants de cirque, pareil, les pieds en sang par les chaînes, surtout aux USA, les oreilles déchirées, un œil arraché par le pic bullhook, c’est aussi INSUPPORTABLE.
    Les capacités professionnelles de ce monsieur pourraient être utilisées pour sauver d’autres animaux, aider les pompiers, les transporteurs, je ne comprends pas ce verdict parce que les photos nous montrent des animaux magnifiques et bien traités… (???). Je vais mener mon enquête.

    • C est comme pour les élevages dit de boucherie, ils nous montrent que les belles images, ils aiment leurs animaux, pleurent lors d une attaque, vendent sous le manteau, organisent même des abattages rituel à la ferme, alors oui n en déplaise a certains certaines sur ce site laique, ce sont des lanceurs d alertes comme L214 que vous avez oublié de citer dans votre article, également heureux que de trouver de belles personnes sur ce site

      • Merci CHIARTANO : 👍🌹❤️
        J’ai fait votre connaissance avec l’excellent article anti-corrida de Jacques GUILLEMAIN.
        Effectivement, souvent les centres hippiques sont à la campagne, près des fermes. Lors des tueries à la ferme pour l’Aïd, il y avait des kilomètres de queue de voitures venant chercher leur mouton…
        Les chevaux sentaient l’odeur du sang, et ces jours-là, ils refusaient de sortir du box. Ils étaient nerveux. Ils sentaient quelque chose d’anormal, la peur des moutons, le sang, à 2 ou 3 kilomètres à la ronde.
        Alors imaginez la détresse atroce des animaux qui sentent qu’ils approchent de l’abattoir lorsqu’ils arrivent en lourds chargements de camions. Ils sont enfermés et ont très peur. Certains ont des crises cardiaques.
        Nous, les humains, en sommes encore à la préhistoire au niveau sensibilité. Nous menons nos vies impitoyablement sans nous soucier de celle extrêmement fine des animaux. Nous devons parler pour eux !

  16. (1) Par principe, je suis toujours du côté des animaux qui ne peuvent pas parler et doivent subir les humains et leurs folies, parfois jusqu’à la mort.
    Dans ce cas, vous êtes un parfait avocat et on voudrait prendre votre parti.
    Mais je connais les associations citées, je connais leurs façons de faire, les méthodes de constitution des dossiers.
    Si ce dresseur est aussi bon que vous le dites, on aurait dû utiliser ses capacités pour aider à sauver d’autres félins, aider à les comprendre, les transporter dans leur terre d’asile, etc. Au lieu de cela, il est carrément matraqué sans aucun recours… C’est que son dossier doit être costaud.
    Les photos nous montrent des animaux bien nourris, bien soignés. A ce stade, je ne comprends pas.

    • Fabiola, je mène la même lutte que vous. Ma conscience de la souffrance animale remonte à mon enfance, tout comme vous ! Il faut beaucoup expliquer… Ce qui est navrant c’est que le mot « écologiste » est devenu passe-partout et synonyme d’excès et de bêtise pour nombre de nos contributeurs… Alors que le souci de la Nature et du bien-être animal participent à l’amélioration de notre société que nous recherchons tant. Comme si défendre la nature et les animaux enlever quelque chose à l’humanité…

    • D’accord avec vous, je défends depuis toujours ces pauvres bêtes qui subissent la haine des certains humains. Je protègerais toujours les animaux ainsi que les personnes faibles (enfants et gens âgés), contre les exactions de pourris

  17. Les tigres vivaient dans des cages à barreaux entre le dressage, les pistes de cirques et les cages à barreaux sur camions. J’ai vu des lions trimballes de cette façon qui se retenaient de leurs pauvres pattes dans les virages.
    Les tigres vont pouvoir vivre décemment. La civilisation-ca s’apprend.

    • Ils vont encore nous la jouer les enfants ne verront plus d animaux dit sauvage, quand vos mêmes bambins ne savent meme pas capable de distinguer une vache d un autre animal, tout nos soutiens a des dames comme Mme Ferrante, Astrid Jessica etc et j ose esperer qu il y a quelques guguses, même si l on va nous traiter de tous les noms
      Les mots de Paule de Minute :tout dans la douille, rien dans les couilles. Minute, journal traité d extrême droite, comme quoi.

  18. La France est en pleine déconfiture morale. Par la trahison et une partialité autant honteuse que déconcertante, on est en train de former les équipes populaires qui finiront un jour prochain par s’affronter dans la douleur et le sang. Mais la priorité exigera de commencer par punir tous ceux qui auront contribué à organiser de près ou de loin les hostilités qui s’annoncent. C’est dans l’ordre logique des choses…

  19. je me sens co-responsable d’avoir engendré une telle génération de salauds-connards pareille et tout ça parait-il au nom du « flower power » de leurs ainés.

Les commentaires sont fermés.