Juifs de France, votez FN ! Évitez un nouvel Holocauste !

manifestantspalestineCeci est un appel à mes concitoyens coreligionnaires Juifs Français à ne pas céder aux manipulations des désinformateurs professionnels, ceux du soi-disant « front républicain », – ces parasites d’un système corrompu jusqu’à la moëlle. Ceux-ci n’ont comme seul but que de reproduire un nouvel Holocauste socialiste, faire de vous, de nos femmes et de nos enfants, leurs nouvelles victimes, puis, encore une fois, utiliser ces martyrs en guise d’armes pour leurs règlements de comptes entre socialistes internationaux et nationaux. Leur objectif suprême : « améliorer » l’homme tant haï par ces droits-de-l’hommistes. Pour mieux illustrer mes propos, j’ai fait de  mes démarches administratives auprès du Conseil National des Universités (CNU) le sujet de mes séminaires académiques lus à travers l’Europe afin d’éterniser, dans les annales universitaires, l’immondice corruptionnelle, et ce, en décortiquant les réflexes de ses principaux acteurs, fonctionnaires de l’Université française.
Je me livre chaque année à cette ignominie en victime volontaire. Je présenterai ici pour les médias français l’essence de la corruption que je subis chaque année, depuis 2011, afin que les centaines de milliers de mes coreligionnaires concitoyens, Juifs de France – qui, horrifiés, commencent par fuir leur Patrie ou, comme moi, entrent en résistance – voient que le fameux « devoir de mémoire » n’est réellement qu’un sujet de ricanement pour les « gouvernants » lorsqu’il est bafoué publiquement et par écrit, sous couvert du tampon du Ministère de l’éducation <supérieure> ( !) lors d’une procédure républicaine (procédure de qualification du Conseil National des Universités), par les zélateurs serviles de ces massacreurs de la France.
Nous sommes à la rentrée de l’année 2015, période à laquelle commence de facto non seulement la préparation aux diverses élections mineures, mais aussi la campagne présidentielle dans le cadre de laquelle nos grands démocrates français, toujours soucieux des causes humanitaires planétaires, vont donner des gages de leur bonne foi devant les gourous médiatiques et leurs autres maîtres authentiques, les assurant de leur amour du « migrant », du « réfugié », de « celui qui souffre ». C’est à cette seule fin que toute une campagne médiatique « J’ai été migrant » a été lancée par des médias systémiques. C’est pour cela que madame le ministre de l’enseignement nous a parlé de l’enrichissement qu’apporteraient les enfants des « réfugiés ». C’est également pour cela que les charlatans titularisés par l’Université française ont fait la promotion, forcément carriériste, dans les journaux détenus par des milliardaires allochtones de la nécessité pour leurs universités de recevoir, pour les former, des soi-disant « réfugiés » de la dernière marée humaine qui nous vient d’Asie et d’Afrique. Chacun de ces actes est un mensonge et une manipulation ! En effet, les réfugiés authentiques, ceux qui répondent aux critères de la Convention de Genève de 1951, nos « gouvernants » et leurs sbires universitaires s’en foutent ! Ils ne font qu’utiliser cette avalanche issue de crises qu’ils ont eux-mêmes organisées pour anéantir la nation française ainsi que toutes les nations européennes. Et j’en ai la preuve issue de mon expérience personnelle.
Juif né en Union soviétique, petit-fils de l’adjoint au ministre des transports de l’URSS, j’ai subi, à la fin de la Guerre Froide, des persécutions de la part des services spéciaux soviétiques. Ces violences de la police politique de l’URSS se « justifiaient » à la fois par mon action contestataire (car, naturellement, je suis animé d’un esprit de liberté) et par mes origines juives, lesquelles étaient marquées noir sur blanc dans mon passeport intérieur soviétique. Pour les raisons que je viens d’évoquer, à la fin de la Guerre Froide, j’ai obtenu l’asile politique, conformément aux critères de la Convention de Genève, en France. Je suis donc un authentique « migrant », un vrai « réfugié politique » qui, au moment de son expulsion de l’URSS par le KGB, a été déchu de sa nationalité soviétique et jeté à l’Occident comme apatride avec un certificat de déchéance de ma nationalité.
Une fois arrivé en France, j’ai tâché de devenir un Français à part entière, dans une tradition qui commence pour moi bien avant le putsch de 1789 (et il est vrai que parfois, en tant que Français, je suis plus royaliste que le roi). J’ai ainsi intégré l’Université française et ai enseigné à Paris IV-Sorbonne et à Nice-Sophia Antipolis (université où j’ai rédigé avec Patrick Quillier, puis soutenu avec succès, une thèse de doctorat). De plus, j’ai suivi durant les vingt dernières années les cours des meilleurs germanistes, hellénistes et philosophes français, certains d’entre eux ayant publié mes découvertes (ainsi l’actuel directeur de la Faculté d’Études Grecques de Paris IV-Sorbonne Alain Billault qui a fait paraître ma découverte sur Tête d’Or de Claudel – Empereur Julien l’Apostat). Une fois docteur français, ayant enseigné dans deux universités françaises, j’ai postulé pour obtenir le simple droit de chercher un poste de maître de conférences en France auprès du Conseil national des universités (CNU) au terme d’une procédure républicaine pour laquelle j’ai été recommandé par le doyen de la faculté de lettres de Nice-Sophia Antipolis, lequel avait mentionné que j’avais déjà délivré des cours magistraux, soit ceux d’un Professeur universitaire : « Je recommande la candidature de M. Anatoly Livry à une qualification aux fonctions de maître de conférences » Alain Tassel, Doyen, Nice, le 6 décembre 2012.
Ayant recueilli tous ces éléments et étant en outre l’auteur de quatre monographies publiées et récompensées par des prix internationaux (et même par cette nouvelle Russie qui m’avait précédemment expulsé quand elle était une séquence de l’URSS), j’ai donc demandé au Conseil National des Universités (CNU) le droit de chercher un poste de maître de conférences dans mon pays qui est la France, pays qui m’a accordé l’asile politique en raison des persécutions politiques et antisémites que j’avais endurées dans mon pays d’origine.
Il est important de souligner que ma demande a été refusée par le CNU à deux reprises, et ce, parce que j’ai été jugé par mes concurrents directs comme le souligne – dans ses articles académiques constamment étouffés par les principaux intéressés – l’un de mes biographes universitaires français. Il me faut en effet préciser que, auteur d’une quinzaine d’ouvrages littéraires, publiant dans de grands médias russes, j’ai des collègues français et étrangers du monde académique qui me consacrent certains de leurs travaux.
Suivant cette procédure républicaine qu’est la qualification du CNU, j’ai formé en juin 2013 un recours auprès du groupe compétent qui doit juger, selon le principe d’équité, du bien-fondé de ma candidature. Notons que ce recours eut lieu précisément au cours de ce mois de juin 2013 lors duquel cette procédure de qualification du Conseil national des universités a été supprimée par le Sénat. En effet, cette procédure a été considérée par des Sénateurs français, il y a à peine deux ans, comme non républicaine. Suite à cette décision, une foule d’apparatchiks s’est élevée, prétendant auprès de la Commission Mixte Paritaire que cette procédure de qualification du CNU était nécessaire pour juger objectivement des candidatures des futurs fonctionnaires universitaires, une pétition ayant même été signée à ce sujet. Et la procédure de qualification du CNU a été maintenue, la Commission Mixte Paritaire ayant été outrageusement manipulée par des corruptionnaires comme le démontre le présent article : cette procédure de qualification du CNU qui coûte chaque année environ 20 000 000 euros aux contribuables français selon la déclaration de ses propres défenseurs a été maintenue. Voyez maintenant comment cette procédure de qualification du CNU fonctionne de facto.
Lorsque, au cours de ce mois de juin 2013, j’ai présenté mon recours devant le CNU, je me suis retrouvé face à, comme rapporteuse, l’une des signataires de cette pétition visant le maintien de la procédure de qualification du CNU. Croyant en la dignité d’une procédure républicaine, j’ai exposé dans une lettre officielle toutes les raisons pour lesquelles moi, un réfugié politique ayant subi des persécutions antisémites à l’étranger, j’avais dû faire toutes mes études universitaires dans mon pays d’adoption qui est la France, étant dès lors forcé d’entamer ma carrière universitaire dans ma nouvelle patrie. À cette occasion, j’avais donc quelque peu étalé les persécutions antisémites que j’avais subies en URSS. Accordant ma confiance à ce fonctionnaire de la République française, j’ai évoqué mes propres origines juives et ai expliqué pourquoi, Juif né en URSS, j’avais dû venir en France pour y mener ma carrière académique : j’ai bénéficié de l’asile politique selon les critères de la Convention de Genève de 1951, et c’est pour cela qu’il était légitime pour moi, Français naturalisé, ancien « migrant », de me retrouver ici et d’être devenu ce que l’on appelle au Japon un « trésor national » français compte tenu des études classiques (littérature française et philosophie) que j’avais menées parallèlement à mon doctorat en littérature générale et comparée soutenu avec Patrick Quillier à Nice-Sophia Antipolis.
Quel ne fut pas mon étonnement quand, dans son rapport officiel effectué dans le cadre de cette procédure républicaine qui venait juste être supprimée par le Sénat français, la rapporteuse m’a présenté à ses collègues, avant leur vote officiel sur mon dossier, comme quelqu’un menant des « recherches d’informations sur l’appartenance ethnique, religieuse, syndicale ou politique, et même sur la vie personnelle des universitaires français ».
Encore une fois, que ce soit clair pour le lecteur de cet article (qu’il soit membre du gouvernement actuel ou son adversaire politique) : Juif, petit-fils de rescapés de l’Holocauste, ancien réfugié politique statuaire en France, je me suis borné à faire état de mes propres souffrances dues à l’antisémitisme soviétique dans une lettre officielle adressée à un fonctionnaire de l’Université française, et ce, dans le cadre d’une procédure républicaine qu’elle-même s’était efforcée de maintenir alors qu’elle avait été supprimée par le Sénat français ! Cette même fonctionnaire, professeur universitaire de linguistique (dont on ne peut donc supposer qu’elle ne maîtrise sa langue maternelle), avait détourné la description de mes propres souffrances de réfugié politique pour annoncer à ses collègues, desquels dépendait mon sort professionnel, que ma démarche manifestait mon désir de faire des recherches sur les origines religieuses et ethniques de mes collègues, autres fonctionnaires de la République ! Elle se moquait donc ouvertement – dans le cadre d’une procédure républicaine ! – de la Convention de Genève sur les réfugiés puisqu’à mon recours à la décision de non-qualification, j’avais joint ma carte de réfugié politique obtenue en France.
Les lecteurs doivent comprendre le hic de l’affaire : nos membres du gouvernement actuel, ou leurs sbires universitaires, se moquent de l’humanité ! Ils se moquent de la souffrance humaine ou des enfants morts pris en photo sur des plages quelconques ! Ils se moquent d’accueillir en France des « réfugiés » ou de leur permettre d’entrer dans l’Université française ! Tout ce qu’ils veulent, c’est d’user de ces populations allogènes comme d’un levier qui anéantira la France et l’Europe : il existe en effet un « pays réel » chez cette France profonde encore consciente de ses racines, ennemi juré de nos « gouvernants » qui s’acharnent à y dispatcher de force leur cinquième colonne venue d’ailleurs. Nos hypocrites « gouvernants » se foutent littéralement de l’Holocauste et des millions de Juifs qui ont été tués par les Nazis. Car quand un Juif, authentique réfugié politique en raison des souffrances subies à cause de ses origines ethniques, se pose en concurrent de leurs larbins universitaires, ils envoient alors valser aussi bien l’Holocauste que l’antisémitisme ou l’humanité, et ce, dans les rapports du Conseil national des universités (CNU) tamponnés par le sceau du Ministère de l’enseignement national !
Vous pensez bien qu’à la lecture du rapport du CNU, je n’ai pas voulu laisser les choses en l’état et ai cherché à faire remonter cette information, que je juge dégradante et honteuse pour la France et sa fonction publique.
Bien plus : déjà en mai 2013, prévoyant la catastrophe et donc le déshonneur international de l’Université française, j’avais rencontré le conseiller personnel du ministre de l’enseignement supérieur de l’époque, la supra-diplômée Fioraso. Quelque temps plus tard, déjà conscient de la déchéance de l’image de l’Université française, j’avais écrit au ministre de l’Education Nationale Benoît Hamon qui n’a pas répondu, estimant certainement que le problème évoqué était insignifiant. Selon Benoît Hamon, l’on peut donc se foutre des réfugiés politiques qui ont obtenu l’asile politique en France en raison de persécutions antisémites, et ce, dans le cadre d’une procédure républicaine relevant du ministère qu’il est censé gérer. Il faut que les adversaires politiques de monsieur Hamon se souviennent de ce fait !
J’ai également envoyé ce dossier à madame le ministre Belkacem. Contactée à deux reprises et notamment dans une publication lue par des millions de Français, elle, qui fait la promotion de la LICRA jusque dans les collèges français, a estimé que la persécution antisémite que j’avais subie dans le cadre d’une procédure républicaine de son ministère était normale, puisqu’elle n’a pas donné suite aux lettres que je lui ai envoyées.
Passant par un autre vecteur, j’ai prié une députée de l’Assemblée nationale, Madame Claudine Schmid, d’interpeller le ministre Belkacem dans le cadre de l’hémicycle sur les critères régissant la procédure de qualification du CNU en lui posant une question enregistrée au Journal Officiel. À cette question, il est impossible de répondre sans avoir recours à la langue de bois car, en vérité, il n’y a aucun critère objectivement défini qui régirait la procédure de qualification du CNU. Lisez vous-même la réponse de madame le ministre Belkacem enregistrée sous le n° 71227 au Journal Officiel. Peut-on faire réponse plus absconse ? Il est savoureux de penser que cette réponse est parue dans le Journal Officiel du 4 août 2015, au moment-même où l’on s’acharne à forcer les Français à accueillir le maximum de « migrants ». Madame le ministre, dans sa réponse, n’a-t-elle pas oublié de mentionner qu’un des critères pour évaluer un dossier dans le cadre de la procédure de qualification du CNU est de détourner les explications fournies par un authentique réfugié politique quant aux persécutions subies en raison de ses origines et de sa religion juive, lesquelles ont justifié l’accord du statut de réfugié politique en France conformément aux critères de la Convention de Genève ? Et tout cela dans le cadre d’une démarche administrative devant le groupe compétent du CNU qui, selon les apparatchiks, serait l’ultime recours de cette procédure républicaine ?!
Je me suis donc adressé à Bernard Cazeneuve, qui, semble-t-il, lit ce site Internet vu qu’il en attaque les auteurs pour diffamation. Il m’avait répondu et vous pouvez lire sa réponse sous le lien que voici : http://anatoly-livry.e-monsite.com/medias/files/cazeneuve-1.jpg. En effet, le digne successeur de notre premier ministre actuel m’incite, comme vous pouvez le constater, à attaquer en pénal la fonctionnaire du CNU.
Nous ne sommes pas au bout de nos peines puisque, selon la conduite suggérée par Saint Augustin, je ne cesse de persister. Ayant attaqué la décision du groupe de recours du CNU devant le Tribunal Administratif de Paris, j’ai appris que le ministère de l’enseignement avait défendu l’acte immonde de sa fonctionnaire, laquelle, par ailleurs, n’a nullement été sanctionnée. Pour cette raison : trêve d’hypocrisie ! Les membres de notre gouvernement qui piquent des crises dignes de la Saint-Guy à l’Assemblée nationale en fustigeant leurs concurrents politiques, lesquels soi-disant n’aimeraient pas les « réfugiés » ou mépriseraient l’Holocauste de mes coreligionnaires, n’agissent que par haine du peuple français, ou de ce qu’il en reste … Car quand il y a devant eux un authentique Juif persécuté et réfugié politique statuaire mais adversaire de leurs larbins universitaires, ils étouffent les plaisanteries antisémites commises dans le cadre d’une procédure républicaine !
Et comme le ridicule ne connaît pas de limite, dans son rapport officiel du CNU, le successeur de la fonctionnaire qui s’était foutue de l’antisémitisme étatique dont j’avais été la victime a prétendu qu’en étalant cette vérité (autrement dit en utilisant mes droits d’homme et de citoyen définis par une déclaration mondialement célèbre de me défendre contre l’oppression), je m’attaquais à cette fonctionnaire (!?!) Il avait alors exigé du ministère de l’enseignement de me faire taire à tout prix, et cela, dans le cadre d’une autre procédure de qualification.
Dès lors, Français, docteur de l’Université française, ayant enseigné dans deux de ses établissements, lauréat de sept prix internationaux, je fus obligé de rentrer … en Russie pour poursuivre ma carrière académique ! C’est aussi ridicule que si un Juif allemand, s’étant sauvé en Palestine en 1933, devait retourner à l’université de Berlin en 1939. C’est pourtant ce qu’il m’arrive ! Sans détenir la nationalité russe, Français et docteur français, je fais bénéficier de mes aptitudes acquises auprès de sommités de l’Université française un pays qui … m’a expulsé il y a un quart de siècle et m’a déchu de ma nationalité de naissance ! À cela, je suis poussé par nos « gouvernants » et leurs larbins titularisés par l’Université française – que leurs adversaires politiques le sachent !
Visiblement, tous les membres du gouvernement contactés – et j’ai écrit jusqu’à ce Valls issu d’une famille franquiste et dont le père avait été récompensé par le gouvernement du Caudillo – pensent le contraire de Bernard Cazeneuve ! Pareil pour les fonctionnaires du CNU, pour lesquels il est normal de se foutre, dans le cadre d’une procédure républicaine, des souffrances d’un réfugié politique engendrées par l’antisémitisme d’État ! En effet, qu’ils soient « gouvernants » actuels ou fonctionnaires de l’enseignement supérieur, nous avons affaire à des schizophrènes malfaisants qui agissent par à-coups, obtiennent rémunérations pour leurs démarches administratives et effectuent sur eux-mêmes et leurs proches un forcing psychique pour oublier l’acte de forfaiture commis. Nous sommes les otages de ces corruptionnaires pratiquant une perpétuelle tabula rasa !
Quelle est l’origine de ce ridicule ininterrompu de l’Université français et de la France ? Dans mes travaux académiques publiés en France, notamment sous la forme d’une thèse de doctorat soutenue avec Patrick Quillier à Nice-Sophia Antipolis, j’espère présenter des découvertes raffinées, nuancées, profondes, servant à élever une élite authentique. Peut-être que mon objectif, qui est l’élévation, est en passe de réalisation si nos « gouvernants » en sont à me considérer comme un ennemi à abattre, nuisible à ces « gouvernants » et à leurs serviteurs titularisés par l’Université, eux qui n’aspirent qu’à la destruction systématique de l’humain ? Car ancien réfugié politique ayant obtenu l’asile politique en France en raison des persécutions antisémites subies dans ma patrie, je suis de facto un ennemi mortel pour nos droits-de-l’hommistes qui, lorsqu’il s’agit de la pratique, haïssent l’homme : dans chacune de mes publications académiques ou littéraires, j’essaie de faire revivre l’ancienne France ! Parfois, je le fais mieux que bon nombre de Français de souche, et ce, grâce à ma passion du Savoir que je continue d’acquérir au Collège de France chaque mois lorsque je rentre à Paris.
Ce que nous devons tous avoir à l’esprit avant de voter aux présidentielles en 2017 et aux autres élections qui s’annoncent, c’est que nous vivons dans une tyrannie schizophrène qui n’a rien à voir avec la France et qui déteste son peuple et même les anciens « migrants » réfugiés politiques Juifs, tel que je le suis, qui se sont assimilés à la France via l’antique Science française !
Voilà pourquoi, pour terminer cette publication, je m’adresse à mes coreligionnaires Juifs français : les « gouvernants » vous manipulent ! Tout leur cirque sordide autour du « devoir de mémoire » officiel ou de leur « repentance » hypocrite, ce n’est qu’un nouveau tournant dans l’histoire mondiale pour nous sacrifier une fois encore, nous, les Juifs d’Europe ! L’on monte les Français de souche contre nous Français juifs par cette permanente hystérie ! Dans le même temps, l’on importe, à toute allure et en mettant une pagaille « démocratique » en Asie et en Afrique, une force tierce, moyen de faire imploser l’univers millénaire européen issu, dans sa majorité, d’une seule et même souche. En revanche, de vous mes coreligionnaires juifs français, de nos femmes, de nos enfants, ces manipulateurs n’en ont que faire ! Ils veulent la mort du peuple juif européen comme dans les années 30 et 40 du siècle passé. Ayant ainsi provoqué un nouvel Holocauste, ces criminels contre l’humanité se saisiront, encore une fois, des cadavres de notre peuple pour utiliser nos souffrances afin de démolir davantage les restes des nations de l’Europe.
Mes coreligionnaires Juifs de France, lorsque vous voterez, pensez à cela et renseignez-vous auprès de l’Association qui fut créée en Suisse afin de faire connaître toutes les nuances de l’affaire Livry, affaire qui compte maintenant des milliers de pièces, qui est l’objet de plusieurs articles académiques et est en ce moment même jugée par divers tribunaux administratifs de Paris. Prenez soin de lire les pièces de l’Affaire Livry. Puis, donnez vos voix au Front National ! Ne cédez surtout pas aux subversions des membres de ce système corrompu et inhumain qui nous sacrifiera, nous tous, nos femmes et nos enfants, dans sa haine infini de l’homme que ces manipulateurs pervers s’acharnent à « améliorer » !
Dr Anatoly Livry, Professeur-invité à l’Université de Moscou – Lomonossov

image_pdf
0
0

31 Commentaires

  1. M. Livry ne doit pas s’adresser à des ordures « antiracistes ». Ça sera leur donner du crédit, à ces vermines.
    Il doit casser la totalité du système « antiraciste ». Et ainsi enlever la gamelle – salaires, retraites – à tous les parasites !!!

  2. FAITES PASSER LES COSAQUES SUR LE C.N.U.
    il faut supprimer le CNU ; faire passer les Cosaques du Caucase sur la 9° section du CNU (littérature comparée) et les Cosaques Zaporogues sur la 13ème section (études slaves) ; en supprimant le CNU, on supprimera du même coup ses insuffisances si exactement délimitées par le Dr Livry.
    J’ajoute que le Dr Livry est Vice-Président de l’ONG internationale et multinationale un « Monde sans corruption 2011-2020 » ; il faut qu’on le sache et que le CNU le sache. Si le CNU le sait, il doit s’attendre à une lutte implacable de cette ONG internationale et de son vice-président. Il n’y aura donc plus la moindre injustice au CNU. Merci, Dr Livry, ici aussi.

  3. Si le Dr Livry a subi, comme il l’écrit, une « persécution antisémite (…) dans le cadre d’une procédure républicaine de son ministère (celui de Mme Belkacem) » , le Dr Livry, comme lui conseille par ailleurs fortement le Ministre de l’Intérieur, doit porter plainte pour racisme et antisémitisme et, s’il obtient gain de cause, demander la radiation du personnel concerné ; certains organismes antiracistes pourraient au reste le seconder en cette démarche et donner publicité à cette radiation.
    Je lis d’autre part que le Dr Livry se présente comme un « trésor national », au sens japonais de cette expression : je suis tout à fait d’accord avec lui ; sa thèse est une référence pour nombre de lettrés ; où, comme il l’avoue très justement, il « espère présenter des découvertes raffinées, nuancées, profondes, servant à élever une élite authentique. »
    Je découvre aussi avec admiration qu’il compte déjà plusieurs « biographes » (au pluriel), alors que la quasi-totalité des universitaires français en fin de carrière n’en compte pas un seul. Il faudrait du reste peut-être organiser une table ronde avec ces « biographes » et en rendre compte dans des actes ou équivalent.
    A Litvinenko

  4. il faut supprimer le CNU et avec les millions ainsi économisés, financer trois bombes à lancer sur DAESH ; il faut supprimer le Prix Nobel, le Prix Goncourt ; que l’on se reporte à l’analyse du Docteur Livry (professeur en Sorbonne et à l’université de Nice, figure majeure de cette dernière université avec une thèse mémorable à jury prestigieux, dont le célèbre slaviste Pr René Guerra) sur le récent nobel biélorusse
    merci Dr Livry, : vous honorez la lucidité française et vos deux universités françaises ; vive la France tricolore venue, à travers vous, du tricolore étendard de l’éternelle Russie, la seule qui vaille et nous ressuscitera toujours
    Anton Litvinenko

  5. Appeler les juifs de France à voter FN n’est que pure logique. Quand on a vécu un génocide, comme les juifs ou les royalistes, on vote FN pour que cela ne recommence pas avec les mahométans !

  6. Cher Docteur Anatoly LIVRY,
    Le moins qui puisse vous être reconnu est que vous savez parfaitement à quoi vous en tenir sur la république tout en faisant preuve d’ un véritable amour pour la France éternelle… laquelle n’ a rien à voir avec la république.
    Quand vous le souhaiterez, vous serez le bienvenu au Cercle Légitimiste de France où vos compétences seront reconnues comme elles le méritent.
    FCDC Cercle Légitimiste de France fcdc@bbox.fr Tél.: 06 04 08 46 36

  7. @ Anatloy Livry
    « tel que je le suis, qui se sont assimilés à la France via l’antique Science française » –>
    « tels que moi, assimilés à la France via l’antique Science française », pour parfaire encore un peu plus votre excellente et remarquable maîtrise de la langue française.
    Vous avez été victime de deux fautes délictuelles :
    1°) Etre jugé par un de vos concurrents, ce qui constitue un conflit d’intérêt manifeste que vous avez bien fait de contester.
    2°) Avoir subi une déformation de vos propos à fin de discrédit dans un rapport.
    Vous êtes donc dans votre bon droit et avez raison de recourir à la justice. Néanmoins, je pense que vous auriez tort de croire que vous êtes victime de persécution de la part des membres du gouvernement qui vous ont adressé la plus unanime indifférence, car eux se foutent de tout et de tous, pas seulement des juifs et ils n’ont certainement pas le temps de s’occuper des centaines de cas comme le vôtre qui tombent chaque jour sur leur bureau dans une France totalement dysfonctionnelle.
    Egalement, le caractère répétitif, certes mentionné à dessein pour donner un caractère officiel à votre article, de votre identification à une victime de persécution antisémite de la part du régime russe a malheureusement le contre-productif effet de vous attribuer une tendance à la dérive obsessionnelle. Je pense que ce travers vous dessert plutôt qu’il ne vous avantage. Car il est vrai que dans les deux exactions dont vous êtes victimes, finalement, on en arrive à se dire « oui mais quel rapport ? ; arrêtez avec cette complainte en persécution antisémite ». Et c’est peut-être là que le bât blesse. Peut-être que vous avez simplement, de façon certes excessivement subjective, déplu par ce trait qui ressemble à une dérive obsessionnelle, et ainsi sanctionné abusivement par des gens – les français ont de gros défauts – qui ne voulaient pas avoir l’impression de céder à un chantage émotionnel sur votre persécution passée ( ? ). Quoi qu’il en soit, si je peux me permettre, je vous suggère de penser à lisser votre image sur ce point, ça ne peut que vous rendre service.
    Cordialement.

  8. Merci pour cet article qui particulièrement important face à la gravité de notre situation.
    Vos craintes sont fondées, d’une manière que seuls les peuples qui ont connu la Shoah ou un autre génocide peuvent comprendre.
    La question n’est pas de voter FN ou Républicains.
    La question est de réunir TOUT le peuple de droite, comme sait se réunir ce peuple de gauche sur des inepties qui finissent par faire saigner la France. Comme elles ont fait saigner beaucoup de peuples.
    La question est de voter pour un rassemblement de toutes les forces conscientes des enjeux.
    Nous avons besoin des français juifs, comme des français harkis (car craignons que certains leur règlent leur compte, même ici en France, si les choses tournent encore plus mal).
    Besoin des régionalistes, car qui peut imaginer que les musulmans en ont à faire de l’identité bretonne ou catalane?
    Besoin des chrétiens, tous sans exception, en dépassant les querelles de chapelles.
    Besoin des athées, car s’ils croient (!) qu’ils auront une place dans le cloaque intolérant de l’Islam, ils se mettent la faucille et le marteau dans l’oeil.
    Certains y rajouteront utilement l’équerre et le compas!
    Francs Maçons souvenez-vous de vos vraies racines spirituelles, elles n’ont rien à voir avec l’Islam. Même si le soufisme peut parfois faire passer la pilule.
    On a tous besoin de tous, même des immigrés qui ont eu le courage de choisir la France avec leur coeur!
    Mais tous ces hommes et ces femmes doivent se retrouver autour d’un espoir pour le futur, même si nous sommes tous profondément différents. Les partis ne sont que des partis, des morceaux.
    Seule une vraie union des patriotes de coeur aura sens, par-delà les partis, qui doivent marcher derrière le peuple de DROITE et non pas devant.
    Si les partis ne sont pas capables de s’unir, alors un mollusque froid et vide sera probablement réélu. Ensuite un autre mollusque, mais froid et sanglant?
    Alors sincèrement, amis Français Juifs, il sera temps de faire votre Alya, car je n’ai pas envie que vous viviez un second génocide.
    Amis Français Arméniens, peut-être trouverez-vous refuge en Arménie, la terre de vos ancêtres. Car ceux qui ne vous épargnèrent pas en Turquie, pourquoi vous respecteraient-ils, s’ils ont le pouvoir ici?
    Mais amis Français qui n’avez que la France…prenez courage. Et préparez-vous à disparaître, pour n’avoir pas eu le courage de vous unir, au nom des valeurs pour lesquels moururent tant de vos pères.

  9. très bon slogan BALT. tous derrière Marine en 2017 si ça explose pas avant.
    L’islam (ce cancer) doit disparaître c’est une évidence.

  10. Je propose au Front National un slogan : « Juifs , ne partez pas ! Nous arrivons !  » .

  11. De plus, si on cherche sur le Web, on trouve facilement qui est la prof. de Paris – Sorbonne qui a explosé – à long terme ! peut-être pour toujours … – la carrière de Hamon et de Belkacem.
    Voici ce que j’ai trouvé sur celle qui a fabriqué l’Affaire Livry : :http://faussebuhkssorb.canalblog.com
    Le plus drôle est que cette nora buhks est … toujours fonctionnaire de l’éducation nationale ! La folle a anéanti les carrières des ministres, mais … on lui verse un salaire garanti ! Puis, on lui versera – de nos poches de CONS-tribuables – sa pension de retraite!
    Vive la France … ruinée !
    Et ses ministres (tout puissants ?) qui ne peuvent même pas radier une prof détraquée de l’éducation nationale ?!?!?!?!?!

  12. je peux vous dire qu’énormément de juifs votent Marine le Pen. je le vois dans mon entourage de plus en plus. il faut une grande union en France fasse à cette pourriture islamique. je vis dans le 94 et c’est invivable, dès que je peux je pars en campagne 🙂

  13. A Namer, vous connaissez très mal l’histoire de vos coreligionnaires. Dois-je vous rappeler, que les arabo-musulmans, conquérants sanguinaires et dévots d’un dieu inventé par les hommes, ont été les premiers et plus grands négriers de tous les temps, durant 13 siècles sans interruption ?
    Ils ont massacré et déporté 17 millions d’africains sub-sahariens (voir : Le génocide voilé de Tidiane N’diaye).
    Je crois en Dieu, mais dans un Dieu d’Amour. Un Dieu d’Amour n’exige pas de sacrifices sanglants et autres monstruosités, pour sa seule gloire. Il est bien au-delà des contingences humaines. Vous vénérez, adorez, exaltez, un monstre assoiffé de sang et d’orgueil. Comme je ne veux froisser personne, pour le moment, je n’en dirai pas davantage. Mais le temps viendra, où il faudra regarder l’histoire passée, pour comprendre…

  14. A mon humble avis les chrétiens de France et les juifs de France doivent s’unir et faire front commun contre l’islam de France, cette secte n’est pas Franco ou Euro compatible alors RAUS !

  15. Juifs de France, évitez un nouvel Holocauste !
    Armez vous !
    (légalement en prenant une licence, ou mieux que votre communauté décrète l’Autorisation de détention d’armes au titre des Articles 33,34 et 35 de la DDHC de 1793 ! ) !
    Je vais le dire une dernière fois à l’adresse des auteurs de RL : IL N’Y AURA PAS DE PRESIDENTIELLES EN 2017 !!

    • A Mathieu: pourquoi pensez vous qu’il n’y aura pas d’élections présidentielles en 2017?

    • Je vais le dire une dernière fois à l’adresse des auteurs de RL : IL N’Y AURA PAS DE PRESIDENTIELLES EN 2017 !!
      —————————————————————————-
      C’est ce que je pense également. Tout ceci tombe à point nommé, avant les élections régionales, qui seront les dernières élections de cette décennie. Les choses s’emballent, deviennent incontrôlables.
      Néanmoins, je garde une lueur d’espoir. Le cas échéant, notre seule chance de renverser la situation à notre avantage, c’est de porter Marine au pouvoir. A défaut, il faudra un Putsch militaire pour prendre le pouvoir aux criminels qui gouvernent, car, c’est ce qu’ils sont. Ils ont trahi la patrie et la nation, collaboré avec l’ennemi, défait notre armée etc. etc. Ils sont coupables de haute trahison. Ils méritent le peloton d’exécution. Nous sommes en guerre, et pour longtemps…

  16. @narmer apprends déja le français, après tu pourras répondre à un homme de cette qualité. Des crétins comme toi sont la honte de notre pays.

  17. Narmer
     » Les musulmans n’ont jamais fait d’holocauste  » !
    La première « Razzia » de Mahomet a été menée contre les juifs … 800 morts !
    Au nom de l’Islam !
    Bien d’autres massacres ont suivi… que je ne vais lister ici par manque de place !
    Tous, au nom de l’Islam !
    Il suffit de lire un peu, Monsieur le Savant, pour savoir que les musulmans sont responsables du plus grand génocide humain de la planète qui ait été perpétré, depuis le Maroc jusqu’aux Indes ! Au nom de l’Islam !
    Et puis … pour répondre à votre question … est ce que le butin amassé par les barbaresques qui attaquaient, pillaient et rançonnaient les bateaux sur la Méditerranée, avant 1830 et depuis des siècles, est toujours à Alger ?

  18. Juifs de France, votez FN ! Évitez un nouvel Holocauste !
    —————————–
    mais comment tu fait le débile… pour dire des âneries Pareil ???
    les musulmans non jamais fait d’holocauste, on ne peut pas en dire autant des occidentaux !!
    j’ai une question.. es que l’argent des juifs spolié par les nazis européens est toujours en suisse ???

    • Souviens toi du massacre de medine, premier holocauste de l’histoire des musulmans, directement ordonné par leur psychopathe de faux prophète

    • L’idéologie de l’islam est celle qui a fait le plus de mort dans le monde.
      En commençant par l’éradication totale des juifs et chrétiens en Arabie après la victoire de l'(‘infâme Mahomet
      l’islam a commis le plus grand génocide religieux de l’histoire en massacrant près de 80 millions d’ Hindous
      Depuis 14 siècle cet islam ( is-mal..) infâme tue , massacre détruit, viole, met en esclavage ( domestique et sexuel ) selon les prescriptions, transcrit dans le coran, de cet infâme chef de guerre ( et non prophète ), qui lui même a tué, massacré, pillé, violé, et était intolérant , menteur hypocrite,esclavagiste, raciste , antisémite et pédophile ( que le remord et la repentance soit sur lui…)
      A bas l’islam !

    • À voir l’orthographe,vous n’avez pas l’éducation de Mr. Livry et encore moins son savoir. Le terme d’holocauste a été dédié au massacre des juifs par les nazis spécifiquement, quant aux musulmans, ils se sont arrogés le droit et le devoir de massacrer les juifs, comme écrit de façon très claire dans ce condensé d’imbécilitéset de haine appelé le coran. Je rappellerai aussi au passage la charte du hamas ou les déclarations des leaders iraniens, déclarant vouloir rayer Israël de la carte. Aucun dignitaire musulman ne s’y oppose apparement… Holocauste vous avez dit?
      Quant à l’argent spolié des juifs sur les banques Suisses, si vous vous étiez intéressé à la question, vous sauriez que le montant sur des comptes de l’époque etnon réclamés, se montait il y a environ 10 ans à un peu plus de 6 mio CHF.

      • il y a environ 10 ans à un peu plus de 6 mio CHF.
        ——————-
        vous voulez sûrement dire.. 6 millions de juifs gazer et brûlé par les occidentaux Blancs Nazi

        • mon pauvre narmer (vous ne méritez pas une majuscule ),APPRENEZ DONC LA GUERRE DE 39/45.LE MUFTI hadj amin el husseini, apesé de tout son poids pour convaincre les allemands de s’en prendre aux juifs ,chose qu’hitler avait déjà en tête .CES DEUX SALOPARDS SONT DEVENUS TRES TRES AMIS ,le mufti  » AVAIT SOIF DU SANG DU JUIF  » CA VOUS SUFFIT?????ALORS ARRETEZ AVEC VOS MENSONGES ,Je vous signale que je ne suis pas juive ,mais je les préfere MILLE FOIS A UN TEL ABRUTI QUE VOUS ET JE LES DEFENDRAIS ENVERS ET CONTRE TOUT

    • J’ai failli rire en lisant que les musulmans n’ont jamais fait d’holocauste.
      Il faudrait demander aux Arméniens, Berbères ou à n’importe quel peuple exterminé par le sabre pour ne pas avoir voulu se soumettre à la charia

    • Avant d’écrire, allez apprendre l’ortographe, c’est navrant de voir des ignares s’exprimer ainsi.

    • Le massacre des Arméniens c’était quoi ? Ah oui, c’est vrai, les turcs sont des occidentaux !

    • Aux alentours de l’An mille des dizaines de millions d’Indiens (sous-continent Indien) ont été décimés par Mahmud de Ghazna dit le briseur d’idoles. Massacres de masse, viols, vols, razzias, destructions de grands centres de l’Hindouisme, conversions forcées, mutilations, j’en passe et des pires. C’est un des plus grands exterminateurs, non seulement, MUSULMANS de l’Histoire mais de l’Histoire de l’Humanité. A première vue votre Holocauste à vous, c’est l’ O R T H O G R A P H E !

Les commentaires sont fermés.