Juppé, droit dans ses bottes, ou à côté de ses pompes ?

Juppé-Bouteflika

 

Début février, le présidentiable Juppé est allé faire campagne en Algérie, passage obligé pour un candidat à la présidentielle qui compte sur le vote d’au moins un million de bi-nationaux algériens installés en France. Il a été reçu par le président algérien Abdelaziz Bouteflika.

Après son entretien avec Bouteflika, Juppé a gratifié ses hôtes, ministres et journalistes locaux, d’une déclaration bla-bla-bla de 3 minutes indigne d’un présidentiable qui a l’air de se demander ce qu’il fait là, qui a l’air à côté de ses pompes, en se tournant les pouces pendant deux minutes, puis en étant incapable de nommer le problème de l’islamisme dans sa phrase, le « phénomène de radicalisation, heu, heu, heu, djihadiste, je cherche les mots, difficile de trouver le bon mot ». Car pour Juppé le radicalisme ou le terrorisme n’a bien sûr rien avoir avec l’islam !

Allocution pathétique !

https://www.youtube.com/watch?v=fMxJ4WM6IiQ#t=99

En Algérie, Juppé a aussi voulu se démarquer de ses adversaires de la primaire : « Vous savez la position qui est la mienne : je réfute l’idée que la religion musulmane ne soit pas compatible avec les principes de la République. Je pense qu’à condition de faire tous les efforts pour clarifier les choses, il y a aujourd’hui un islam moderne qui est tout à fait compatible avec les principes républicains ».

Un islam moderne ? Sans doute celui de cet obscurantiste imam bordelais Tareq Oubrou, ce Frère musulman qui enfume Juppé au fil du temps ? Juppé est là vraiment à côté de ses pompes !

http://www.rfi.fr/france/20160203-visite-algerie-candidat-alain-juppe-differences-primaire-republicains

Alors on donne un conseil à Juppé, s’il veut avoir une dernière chance de se remettre droit dans ses bottes par rapport à la position qui est la sienne. C’est d’aller voir cette fin de semaine, les confrères d’Oubrou au congrès UOIF de Lille, présidé par Amar Lasfar l’imam de la grande mosquée locale et Tariq Ramadan, qui devrait recevoir des orateurs illustres, de grands humanistes dans la lignée des grands théoriciens de l’islam, cette idéologie d’amour, de paix et de tolérance. https://ripostelaique.com/lille-socialistes-laissent-luoif-parader-temps-de-guerre.html

 

affiche-Juppe2

Si le Marocain Abouzaïd Al-Mokri, le Saoudien Abdallah Salah Sana’an et le Syrien Mohamed Rateb Al-Nabulsi, son présents à ce congrès pour prêcher comme à leur habitude, leur haine des juifs, des mécréants, des apostats et des homosexuels, Juppé pourra-t-il se tourner les pouces au risque de rester définitivement à côté de ses pompes ?

Le Front national qui a demandé dans un communiqué une « interdiction d’entrée sur le territoire national pour les trois prédicateurs syrien, marocain et saoudien invités à Lille» et «l’interdiction de ce rassemblement dans un contexte sensible » et qui a rappelé également son vœu d’une « dissolution de l’UOIF », sera-t-il soutenu par Juppé et entendu par l’islamo-collabo Cazeneuve ?

http://www.leparisien.fr/lille-59000/reunion-de-l-uoif-a-lille-cazeneuve-promet-une-une-totale-vigilance-02-02-2016-5508529.php

Et si Juppé veut vraiment nous prouver qu’il est bien droit dans ses bottes, on attend sa lettre au peuple français qui reprend le constat de celle qu’il a envoyée à Valls au retour de son déplacement à Mayotte en décembre dernier. Il a ainsi écrit à Valls que « la situation est très préoccupante, que l’immigration en provenance des Comores n’est en rien contenue, que l’insécurité au quotidien devient extrême, que chacun se barricade chez lui et que les antagonismes s’exaspèrent ». Tant et si bien que Juppé « craint à court terme des flambées de violence et des affrontements interethniques ».

Et selon Mansour Kamardine ex-député UMP, « dans le flux de migrants se glissent des individus qui s’improvisent imams ou maîtres coraniques. Ils prônent un islam qui est à mille lieues de celui qui est pratiqué par la majorité des habitants de Mayotte ». « L’Etat ferme les yeux, ce sont les Mahorais eux-mêmes qui veillent à prévenir les dérives religieuses ». « On est au bord de la guerre civile ».

http://www.la1ere.fr/2015/12/21/alain-juppe-en-precampagne-mayotte-et-la-reunion-316707.html

Ce constat, un Juppé droit dans ses bottes devrait le faire de la même manière pour la France continentale comme il l’a fait pour ce département d’outre-mer.

On est loin de l’identité heureuse, et le chaos qui menace mériterait un état fort qui nomme et contraint ses ennemis. Mais les vingt propositions pour un état fort de Juppé sont en droite ligne de l’inefficacité de la clique gouvernementale actuelle.

JuppeenAlgerieEn conclusion, la programmatique présidentielle de Juppé n’est pas à la hauteur des enjeux sociétaux à cause de sa conception d’un islam moderne qui n’existe que dans son esprit soumis, ni des enjeux économiques à cause de son inféodation à cette Europe mondialisée qui mène la France à la ruine.

Comment peut-il ne rêver que d’une culture et d’une civilisation européenne dans un projet européen commun, alors qu’il est incapable de faire son travail d’analyse des conditions du vivre ensemble en France compatibles avec nos valeurs démocratiques ?

http://www.ina.fr/video/I12045404

Juppé n’a toujours pas compris où est l’intérêt de la France et comment faire son travail au service du peuple de France.

Juppé est gravement à côté de ses pompes !

Alain Lussay 

image_pdf
0
0

3 Commentaires

  1. Pour Juppé, il existe un « Islam moderne »? Quelle plaisanterie…
    Et pourtant, la réflexion de son ami l’imam de BDX ( des Frères Musulmans) devrait lui ouvrir les yeux, quand il dit:
    « Les musulmans n’ont pas besoin de Constitution, ils ont la leur: le Coran »
    Il faut que Juppé lise d’urgence ce Recueil.
    Il est vrai qu’il a besoin de leurs voix pour être élu! (bien que sa derniere condamnation assortie de son inegibilité temporaire devrait le radier à tout jamais de cette prétention, s’il avait un brin d’honneur!).

  2. Ali est déjà dhimmisé, il ne sera pas président en 2017. Il y croit comme Edouard en 1994, c’est tout vu. Comme un engin de plage se dit un jour, dans ses rêves, qu’il aimerait traverser l’Atlantique… Trop vieux, trop conciliant, président des maisons de retraites. Arrête Ali, c’est mort pour toi ! Prends ta retraite, tu l’as bien méritée, t’auras 71 balais en entrant à l’Élysée, arrête, c’est pas raisonnable, Tu ne vas faire qu’arroser les chrysanthèmes. Laisse la place aux jeunes, c’est fini la gérontocratie ! Et puis depuis quand un personnage en tête des sondages un an avant l’élection la gagne. Le lièvre et la tortue… En 2011, DSK commençait déjà à repérer les entrées secrètes du 55, pour les p’tites. Il avait pas les plans du Sofitel ni de Rikers Island… Dommage, mauvaise pioche !

  3. S’agissant de Juppé il n’est pas question de bottes ou pompes,rien que des babouches,sacré Ali.

Les commentaires sont fermés.