Juppé peut-il encore imaginer être candidat présidentiable ?

Publié le 30 mars 2015 - par - 1 899 vues
Share

Ri7juppe et Feltesse, concours de lèche baboucheFace à Michel ONFRAY, Alain JUPPÉ ne faisait pas le poids : l’intelligence érudite face à l’intelligence interdite. Le maître devant l’élève qui prend conscience qu’il ne sait pas.

Stupéfiant ! l’ex premier ministre de la France ne connaît rien de l’islam : il n’a pas lu le coran, source de cette religion totale et ne connaît sans doute pas grand chose de la vie idéalisée de Mahomet.

Stupéfiant ! il va jusqu’à avouer qu’il a bien essayé, mais que c’était ILLISIBLE

http://www.canalplus.fr/c-divertissement/c-le-grand-journal/pid5411-le-grand-journal.html?vid=1237777&sc_cmpid=SharePlayerEmbed

Rien que cette remarque spontanée et comique nous prouve que Mr. JUPPÉ est sincère à n’en pas douter : il aurait dit pareil blasphème en pays musulman, on ne donnerait pas cher de sa vie.

Si donc, comme je le redoute, il est sincère, il devrait abandonner son ambition présidentielle, dans la mesure où il ignore les problèmes majeurs que causent les vrais adeptes et excellents connaisseurs de leur livre supposé divin.

A maintes reprises, Mr. DUPÉ a fait l’éloge des Frères Musulmans, organisation terroriste pour plusieurs pays musulmans (c’est dire…).

Il a grandement facilité et subventionné le projet de grande mosquée de Bordeaux, avec le financement silencieux des contribuables laïcs.

Il a offert la légion d’honneur à Tarek OBROU, imam extrémiste, reconverti  à la modération « sincère » des Frères Musulmans, mentor de l’islam de France, auquel pas un « bon » musulman ne peut adhérer, tant ce faux concept est étranger au dogme du divin d’abord.

Et lorsque Alain JUPPÉ parle des crimes commis par des musulmans au nom de leur dieu et de leur religion (Allah Akbar, tout de même), il ne cite jamais l’islam, mais « le terrorisme, l’extrémisme, les radicaux, DAECH… », comme la plupart des hommes politiques de tous bords. On pourrait croire que prononcer les mots-clés « islam, musulman, religion » serait raciste par évidence…

Quelles sont donc les sources de la connaissance de surface de l’ex premier ministre sur l’islam, puisqu’il n’a pas lu les textes essentiels, à l’origine de tant de dangers potentiels ?

Les discours lénifiants de ces nouveaux musulmans croyants, sûrement fiers des valeurs de la république, les imams modérés souriants, ayant souvent délaissé leur habits folkloriques et la barbe agressive pour les costumes cravate et le visage rasé, ont structuré la bien-pensée dans l’imaginaire d’un islam doré, idéalisé, qui a tant apporté à nos civilisations, dans ce décor de paix angélique, mais sans partage.

Ces pires menteurs cyniques des plateaux télés viennent, après chaque horreur mahométane dans le monde, dédouaner le bel islam ( çà n’a rien à voir avec çà. Mais alors, avec quoi d’autre ?) et tenter culpabiliser les victimes qui, malgré tout, l’auraient bien cherché par leurs provocations et leurs blasphèmes insoutenables.

Respect…de cette « religion »?… qui prescrit de tuer les athées et de soumettre les autres religions ( Mr l’ex premier ministre l’ignore ou ne le prend pas bien au sérieux. Il faut sauver la « politique arabe de la France », dixit lui-même.

Imaginons à notre tour : Chamberlain avait-il lu Mein Kampf ? Il a rencontré Adolf souriant, qui lui a juré, main sur le cœur, qu’il ne souhaitait que la paix, l’amour et la tolérance… Chamberlain a sans doute aussi rencontré des bons allemands de base qui ont dû lui assurer que le nazisme, ce n’était pas çà, qu’il ne fallait pas faire d’amalgame avec le peuple pacifique, qu’Adolf condamnait au fond les incendies de synagogues, encore qu’il pouvait comprendre que les juifs avaient tout de même un peu provoqué…

Imaginons plus proche de l’actualité : ces iraniens souriants, dont on connaît le profond attachement à la sincérité et l’éthique, vont signer un papier déjà truqué, promettant, la main sur le cœur, qu’ils n’ont jamais voulu la bombe, mais que des méchants ne veulent pas leur permettre un nucléaire bien civil, voire civilisé (la preuve, les écologistes ne manifestent pas).

D’ailleurs, la notion de « dissimulation » (taqyya) a été « inventée par les chiites, alors persécutés, et aujourd’hui perse-cuteurs, victimes de l’agressivité des autres frères en religion…

Donc, surtout, ne doutons pas de l’authenticité de leurs démarches pacifiques : nous aurons bien la guerre, elle est d’ailleurs déjà là.

Mais chut, messieurs JUPPÉ, FABIUS, HOLLANDE et compagnie font comme s’ils ne savaient pas.

Le monde doit continuer à être ce que l’on voudrait qu’il soit.

Guy SAUVAGE

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.