1

Jusqu'où ira la soumission des Français ?


Ce n’est pas difficile, quand je lis la presse ou lorsque je regarde la télé, je me demande comment il est possible qu’on  puisse parler d’autre chose que du danger qui nous menace !
On discute de la voiture électrique. Du panier de la ménagère (important, mais on pourra peut-être s’en soucier APRES, car nous risquons bien, à court terme, de ne plus y trouver que du halal).
On lance de grandes phrases sur la transition écologique. Celle-là, elle m’intéressera à nouveau dès que le danger sera écarté. On s’inquiète de la reine d’Angleterre et de la douleur qu’elle doit ressentir suite au départ de son petit-fils au Canada !
Je n’y crois pas. C’est du délire. La France (et le reste de l’Europe, excusez-moi quand même) est en train de crever. De faire place à des sauvages, des primaires, des barbares qui n‘ont aucune culture et qui dégainent plus vite que leur ombre. Et on discute de la hausse des cours en bourse ?
De la culpabilité de Weinstiiiin ou d’Epstiiiin (le mec qui s’est fait suicider dans sa cellule pour que personne n’apprenne que des sommités faisaient partie de son club d’obsédés sexuels). Je n’y crois pas ! Mais ON S’EN FOUT, de Weinstiiin, on s’en tape de la détresse de la reine !
Désolée si je me répète, je vous préviens, je n’ai pas l’intention d’arrêter, je retranscris l’avis de Philippe Bilger, magistrat français, juge d’instruction, avocat général, resté au service de la justice pendant près de quarante ans, ancien responsable du service de la cour d’assises au sein de la cour d’appel de Paris. Auteur de nombreux ouvrages. Il ne s’agit donc pas ici d’un rappeur débile genre Booba, mais d’un érudit qui fait fonctionner ses méninges.
Il faut dénoncer, vitupérer, condamner, ruer dans les brancards, n’avoir pas peur d’être traité de tous les noms ! Les insultes importent peu mais il ne faut surtout pas, par une lâche complaisance, s’habituer. Ne vous inquiétez pas, Monsieur Bilger, je ne compte pas m’habituer. Ce sont les autres ! J’accuse ! J’accuse les Français (les Belges, les Allemands, les Suédois, Danois et Britanniques et surtout les sardines italiennes) de confortablement s’accommoder de la situation.
Vous n’en avez pas encore assez ?
Après Charlie Hebdo, après l’Hyper-Cacher, l’évidence : la France est la cible du terrorisme islamique. Une immense manifestation à Paris, a réuni un million et demi de personnes, à laquelle se sont jointes des personnalités politiques (l’hypocrisie à son comble !) venues du monde entier. Pendant un moment, la France semblait être le pays où les gens voulaient défendre la liberté de parole, où le gouvernement voulait se battre pour les valeurs de la civilisation occidentale. Cette impression n’a pas survécu à la journée.
https://ripostelaique.com/france-vers-une-soumission-totale-a-lislam-et-la-destruction-de-la-liberte-dexpression.html
Que faire quand un peuple refuse de voir qu’il détruit l’avenir de ses propres enfants ?
Depuis des années, la liberté d’expression est en cours d’étouffement pour tout ce qui concerne l’islam. Celui qui ose critiquer l’islam fait l’objet de poursuites systématiques
Les attentats perpétrés en France en 2015 et en 2016 n’ont donné lieu à aucune manifestation, juste à de lamentables spectacles de fausse compassion, faisant immédiatement grimper le chiffre d’affaires des marchands de bougies et d’œillets.
Un lecteur notait la semaine dernière : Leur faudra-t-il subir une nouvelle attaque massive (qui ne saurait tarder) ? Ils la préparent c’est évident, mais où, quand ? Ils ont déjà réussi à créer un climat de peur sauf que les naïfs veulent se convaincre du contraire en criant « tu n’auras pas ma haine !
Dans ma famille, pour mes amis, mes voisins, je passe pour une excitée rebelle qui voit un jihadiste à chaque coin de rue (le dernier il a y 45 minutes exactement, à la caisse de mon supermarché. Pansu, barbu, inquiétant). Si le caissier n’est pas djihadiste, pouvez-vous me dire pour quelle raison il en revêt la tenue ? Tiens je reviens au prince Harry. Vous souvenez-vous de son déguisement en nazi et de l’indignation MONDIALE qu’il a provoqué ?

Chez Carrefour, en revanche, des copies de djihadistes servent les clients sans provoquer la moindre inquiétude !

Je suis une emmerdeuse et je me tais pour ne pas gâcher les soirées. Comme ce n’est pas tellement mon genre, je sors de moins en moins. Les non-concernés (lâches, hypocrites, autruches) me répondent : les violences, ça a toujours existé. Tu regardes trop les mauvaises nouvelles. Les services secrets sont au courant de tout. De toute façon, c’est trop stressant, je n’ai pas le temps, je préfère ne pas savoir sinon on ne vit plus.
Des millions de français ne se sentent pas concernés. Il faut le croire ! PAS CONCERNÉS. On leur souhaiterait presque d’être rapidement concernés. Comme Patrick Jardin, par exemple. Qui lui, ne se gêne pas pour le dire, et se fait sanctionner pour cette raison !! (Pour ceux qui ne connaitraient pas : Patrick est le papa d’une jeune fille sauvagement assassinée au Bataclan. On lui interdit d’en parler. Croyez-le-vous ? Il ose écrire, il est fiché S !) Pendant que Booba et ses copains débiles répandent leur haine en toute liberté.
Vont-ils encore me traiter d’excitée ? Ou alors, me radoter qu’ils connaissent une famille musulmane, qui habite à deux pas de chez eux. Des gens charmants. Calmes, serviables, pas du tout comme je crois. Je leur réponds, moi, à ces tartufes, qu’en 40, il y avait AUSSI des allemands charmants. Et que pourtant, 6 millions de juifs ont été, gazés ! Les Fischer (*) par exemple, Burgenstrasse 45 à Alzembergen. Gentils, empressés, de bons voisins, n’auraient pas voulu blesser un Juif, même en rêve ! Et les Schmidt, dans la Ringstrasse, mais jamais ils n’auraient fait de mal à une mouche !
6 millions !!
Jusqu’où ira la soumission des Français ? Vous n’en avez pas encore assez ?
Depuis l’élection de macronescu, la situation ne cesse de se détériorer. En juin 2017, à la fin d’un dîner avec des dirigeants musulmans, l’arrogant a déclaré qu’ « affirmer que l’islam cautionne le meurtre et la terreur » doit être condamné. La plupart des critiques de l’Islam ont compris et la ferment.
Les attaques antimusulmanes sont la plupart sans gravité et rares, conduisent toutes à de lourdes condamnations : en janvier 2016, un homme a fait tomber des lardons devant une mosquée, et a été immédiatement envoyé en prison. Les attaques contre le Christianisme sont innombrables, en revanche. Elles ne mènent presque jamais à la moindre incrimination par la justice.
Macron souhaite « réorganiser l’islam de France « mais manie la capitulation. Il désire créer le poste de « Grand Imam de France », sorte de chef spirituel de l’Islam en France. Il aimerait voir construire de grandes « mosquées cathédrales » dans toutes les grandes villes. Il veut aussi que l’arabe soit enseigné dans toutes les écoles secondaires. Il promet une lutte résolue contre « ceux qui attaquent l’islam ». 

Ceux qui attaquent ? Parlons-en donc :
Depuis des mois, les agressions à l’arme blanche se multiplient en France dans le silence pesant du pouvoir et les tentatives de fabulation des médias.
Quelques « faits-divers » :
Mai 2018, passant tué et quatre personnes blessées dans le quartier de l’Opéra par un homme armé d’un couteau qui avait crié « Allah Akbar », attaque revendiquée par l’EI.
23 août à Trappes, un homme armé d’un couteau a tué sa mère et sa sœur et blessé grièvement une troisième personne. Les autorités évoquent l’acte d’un « déséquilibré », malgré une revendication de l’EI.
Juin à Tours, un homme qui menaçait des passants avec un couteau sur un pont piétonnier avait été interpellé.
En juin, une femme voilée blesse deux personnes au cutter dans un supermarché près de Toulon, en criant «Allah Akbar».
Vous n’en avez pas encore assez ? Qu’est-ce qu’il vous faut, encore ? Un Trade Center ? 2.750 morts ?
Abattu par une rafale de kalachnikov ou par balles, tué d’un coup de couteau, blessé grièvement de plusieurs coups de couteau, violée, agressé, frappé, volé, oui, on n’entend plus que ça. Les commissariats sont attaqués, des policiers assassinés, des pompiers poignardés, des voyous agressent, incendient, vandalisent, volent, mais on laisse agir en toute impunité.
Nancy, un homme âgé de 37 ans égorgé à l’arme blanche et abandonné dans une mare de sang.
Villeneuve-Saint-Georges, un homme de 34 ans, d’origine moldave, tué de deux balles dans la poitrine.
Grenoble, 3 blessés, dont deux gravement, par des tirs d’arme à feu, et une quatrième victime poignardée au thorax, pronostic vital engagé. Tous d’origine tchétchène.
Dans les Yvelines, une jeune femme de 28 ans a vécu avec une lame dans sa gorge durant deux semaines, poignardée par son compagnon.
Aubervilliers, un migrant soudanais poignardé au foyer Adoma, par d’autres migrants.
Olonzac, Antoni Gally, (équipe de rugby de l’AS Olonzac-Minervois), violemment agressé par une bande de 7 voyous et 2 chiens d’attaque. Hospitalisé avec de nombreuses plaies et morsures (!!) , une oreille arrachée et partiellement défiguré.
Banlieue de Lyon : assassinat volontaire, à l’aide d’un fourgon, du policier Franck Labois.
Ça ira comme ça, ou je vous en mets encore une tranche ?
https://ripostelaique.com/rafales-de-kalach-coups-de-couteau-de-tous-cotes-on-nentend-plus-que-ca.html
Pardon, j’oubliais, on est méchants avec eux, on les méprise, ils sont tellement frustrés qu’ils appellent la maréchaussée pour un lardon !
Anne Schubert
P.S : les noms et les lieux sont le seul fruit de mon imagination