1

Justice pourrie : des racailles en liberté après avoir amoché un flic

MIEGEjugeindependantDans la nuit du 1er novembre au 2 novembre 2015, un collègue, adjoint de Sécurité –  vous savez ces flics au rabais employés par le ministère de l’Intérieur, qui font le même travail que les autres, et sans qui nous serions bien en peine pour remplir toutes les missions que nous imposent la cadence infernale des villes d’aujourd’hui en matière de délinquance, d’agression, et de charges indues… mais qui sont bien évidemment payés à coup de lance pierre- …donc, un de ces braves et jeunes collègues, en poste dans le métro de Toulouse, alors qu’il se balade tranquillement lors d’une journée de repos bien mérité, est reconnu par une bande de racailles.
Bien évidemment il fait l’objet d’un tabassage en règle et s’en sort miraculeusement après avoir été frappé à coup de ceinturon, de tessons de bouteille, de pieds, de poings…
10 jours d’ITT sont attestés par le médecin légiste.
Là nous sommes dans le cadre strict de VIOLENCES AGGRAVEES par 3 conditions, à savoir :
– en réunion.
– avec arme.
– sur un dépositaire de l’autorité publique.
Ce délit est passible d’une peine de 5 à 10 ans de prison…
Deux auteurs sont interpellés, ils sont étrangers, et sont connus de la justice pour des faits de violences… Ils sont donc en RECIDIVE LEGALE.
Et bien mes amis, une fois de plus grâce à ces juges gauchistes et aux ordres de Taubira, voilà que nos deux « chances pour la France » sont aussitôt relâchées et convoquées ultérieurement… Ah si, quand même! Ils sont placés sous contrôle judiciaire… mazette, quelle terrible sanction.
Voilà ou nous en sommes aujourd’hui en France…
D’un côté, un policier qui, pour maitriser un fou furieux armé d’un couteau et ayant sauvagement agressé un comparse, tire au moyen d’une arme non létale, qui manque de chance tue le fou furieux, est envoyé  aux Assises… ah non en correctionnelle c’est vrai, c’est moins cher et plus rapide; de l’aut des crapules en bande qui agressent sauvagement un policier reconnu comme tel par eux-mêmes, et qui sont remis en liberté…
Je me pose la question: que veulent nos dirigeants? Une guerre civile ?  Si c’est le cas, ils n’ont qu’à continuer comme cela et tout ira dans ce sens… vite, très vite…
M’est avis qu’ils ne savent tellement plus comment faire pour se dépatouiller de tous ces juges incapables et nuisibles, de toutes ces racailles de cité parasitaires et incultes, qu’ils espèrent que la population fasse le travail, en tirant dans le tas, ou en pratiquant l’auto-défense.
Surtout, gardez bien les vieux fusils des grands-pères, vous risquez d’en avoir besoin incessamment sous peu…
En tout cas, aucune trace de cet événement nulle part dans les médias nationaux comme d’habitude…
GERONIMO