Justice : rien ne changera sans une révolution judiciaire et la venue de nouveaux magistrats

Publié le 19 octobre 2014 - par - 1 331 vues
Traduire la page en :

juge

Message à Jeanne Bourdillon

 

Je viens de prendre connaissance de votre exposé relatif à la justice actuelle. Il est rigoureusement exact.

https://ripostelaique.com/la-justice-taubira-policiers-agresses-inculpes-racailles-liberees.html

Je pense que vous auriez intérêt à prendre contact avec l’institut pour la justice qui fait depuis plusieurs années le même constat que vous, à savoir une inversion systématique des culpabilités.

Le dernier ouvrage de l’institut est “Quand la justice crée l’insécurité” de Xavier Bébin(diplômé de sciences po, juriste, criminologue et secrétaire général de l’institut pour la justice).

Je vous transmets la quatrième de couverture.

 

“Des jeunes essaient de tuer des policiers à coups de marteau et sortent libres du tribunal.Des violeurs en série sont libérés sans précaution et récidivent dans la foulée.Des récidivistes accumulent des sanctions symboliques avec un sentiment d’impunité.

Des victimes terrorisées doivent déménager à la suite de jugements qui autorisent leur agresseur à revenir vivre à proximité.

Face à un ministère de la Justice qui ne croit plus à l’utilité de la prison, ce livre choc démonte les illusions d’une pensée dominante qui s’évertue à nier la réalité des faits et des chiffres.Quand l’insécurité éclate, la question n’est plus:”que fait la police?”mais “que fait la justice?”

Grâce à un travail en profondeur avec tous les acteurs concernés(juges, avocats, psychiatres, policiers, victimes, responsables politiques) et une riche documentation, Xavier Bébin nous livre ici un texte vif et courageux qui analyse les dérives de notre justice et propose des solutions concrètes pour un système pénal crédible et efficace”

 

Ces prises de position en faveur des agresseurs ne sont pas nouvelles. Elles sont dans le droit fil de la pensée 68 qui voit dans la délinquance un acte positif à l’égard d’un ordre social injuste.

Cette perversion a été dénoncée par quelques journalistes et humanistes courageux mais tous les écrits à valeur de réveil sont en général mis au placard par la quasi totalité de la presse sympathisante de cette idéologie mortifère.

Le livre intitulé “sécurité, la gauche contre le peuple” D’hervé Algalarrondo (2002; journaliste au Nouvel obs) dit la même chose que vous aujourd’hui.

Le portrait inquiétant du syndicat de la magistrature est bien décrit. les citoyens ont raison d’être inquiets face à de tels idéologues forcenés qui vont jusqu’à dire dans leurs congrès qu’il “faut mettre la loi hors la loi”.

 

 

Deux humanistes sont en contact avec l’institut pour la justice et en savent très long sur l’abandon des enfants victimes en France et même en Europe.

Madame Homayra Sellier, présidente d’innocence en danger, se bat depuis 14 ans pour tenter de réveiller les politiques et la justice face à d’incroyables mais pourtant réels faits criminels à l’égard des enfants.

Son dernier livre “enquête sur une société qui consomme des enfants” est un violent réquisitoire sur les lâchetés de nos sociétés incapables de protéger les enfants et malheureusement très capable de protéger leurs agresseurs dans bon nombre de situations.

Quand les agresseurs appartiennent au monde politique, aux institutions en général, la loi du silence s’abat sur les victimes et leurs défenseurs.C’est ainsi que des mères ont été emprisonnées pour avoir cherché à protéger leur(s) enfant(s) victimes.

 

Gérard Lopez “psychiatre, président fondateur de l’institut de victimologie à Paris) dans un ouvrage choc intitulé “enfants violés et violentés, le scandale ignoré” ce professionnel dénonce lui aussi l’abandon tragique des enfants face au pire et l’infiltration de nos institutions par des pervers sexuels.

C’est ainsi qu’il dénonce un fait seulement connu par ceux qui étudient le problème en profondeur.

 

page 229: “n’est il pas inouï que le syndrome d’aliénation parentale (sap/ap) soit enseigné à l’école nationale de la magistrature alors qu’il n’est validé ni par la recherche scientifique ni par les consensus professionnels”. Incroyable mais vrai! On enseigne comme vérité une thèse utilisée par les agresseurs pédocriminels pour nier la parole des enfants(et des femmes) agressés sexuellement.

 

En conclusion: rien ne changera sans une révolution judiciaire avec sélection de nouveaux magistrats partisans de la loi.

En attendant le massacre continue, lire dans la revue nexus (de mars avril 2014) le terrible dossier de 40 pages consacré à la pédocriminalité infiltrée(Madame Sellier dit ce qu’elle sait). Parents, sans céder à la panique, soyez vigilants envers vos enfants, surtout les très jeunes(moins de huit ans) dont les pervers sont très amateurs!

Si vous rentrez en contact avec Madame Sellier, vous comprendrez qu’elle n’est pas plus acceptée pour la défense des enfants que Christine Tasin pour l’islamisme. Vous verrez ce qu’elle pense des politiques. Honte à eux!

Compliments aux citoyens courageux de Riposte Laïque!

cordialement.

Hervé Jean

 

Print Friendly, PDF & Email

Riposte Laïque vous offre la possibilité de réagir à ses articles sur une période de 7 jours. Toutefois, nous vous demandons de respecter certaines règles :

  • Pas de commentaires excessifs, inutiles ou hors-sujet (publicité ou autres).
  • Pas de commentaires injurieux ou diffamants envers les auteurs d'articles ou les autres commentateurs.
  • La critique doit obéir aux règles de la courtoisie.
  • Pas de langage ordurier ou scatologique, y compris dans les pseudos
  • Pas de commentaires en majuscules uniquement.
  • Il est rappelé que le contenu d'un commentaire peut engager la responsabilité civile ou pénale de son auteur

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi