1

A Perpignan, Kader égorge Erika : l'Aid version crime passionnel

erikaMardi. Perpignan, ville de contrastes. Une adolescente est égorgée dans un parc (à thème?). Je mets 15 euros sur un jeune égaré dans les amours coraniformes. http://www.lindependant.fr/2015/08/25/perpignan-une-adolescente-retrouvee-egorgee,2075918.php
Mercredi matin. Voilà, crime passionnel. « Ça finit mal« , comme on dit au Parisien. Ah, vraiment ?  http://www.leparisien.fr/faits-divers/jeune-fille-egorgee-a-perpignan-une-crise-de-jalousie-qui-finit-mal-26-08-2015-5036349.php#xtor=AD-1481423551 Allez, les journalistes, un petit effort et vous aurez le nom de l’égorgeur. Vladimir ? Kevin ? Je mets 20 euros sur Sofiane. Ou Mustapha ? Voire Mohamed.
Mercredi soir. Les choses vont vite. Même plus besoin d’enquête. C’est Kader ! Ah, ces prénoms gaulois… Fiché-Signalé-Stigmatisé-Padamalgamé-Coranisé-Négligé (par Cazeneuve)-Pré-pardonné (par Taubira). Il est gentil, ce Kader. C’est l’élément pieux d’un vieux couple (il a 18 ans et Erika 17 ans). Il s’est rendu, il coopère avec la police, en quelque sorte, c’est juste un égorgement passionnel, une espèce de fête de l’Aid version jaloux. Avec un bon avocat, il prendra cinq ans et puis quoi, il n’a pas décapité l’amour de sa vie alors que c’est tout de même recommandé noir sur blanc dans les textes sacrés ; puisque c’est bien ainsi, n’est-ce pas, qu’Allah est le plus grand.
http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/perpignan-le-suspect-avait-ete-signale-aux-services-de-renseignement-en-debut-d-annee-7779513295
« Et voilà Madame pourquoi votre fille est muette » (Molière, Les femmes savantes).
Boubakeur va nous faire son petit théâtre d’ombres, l’Archevêque va nous gronder pour notre génétique égoïsme de nantis,
Guidère va nous causer des dégâts du frelon asiatique dans les ruches du nord-Mali, maman va répéter ad nauseam que Kader est un bon garçon, qu’il ne prend jamais le Thalys et que http://www.rtl.fr/actu/societe-faits-divers/meurtre-a-perpignan-mon-fils-etait-follement-amoureux-d-elle-dit-la-mere-du-suspect-7779514267,
Domenach va implorer qu’on lui livre d’urgence quelques centaines de Kader à loger dans sa misérable mansarde,
Plenel ferme sa gueule pour le moment mais rassurons nous, ça ne durera pas,
Juppé ira demander dès demain à Oubrou si tout ça est vraiment écrit quelque part, parce que si c’est le cas, il faudra peut-être prévoir une mosquée un peu plus petite sur la rive droite de la Garonne…
…et le reste, les autres, le magma de la pensée conforme et des lâchetés cumulées, trop nombreux pour qu’on les nomme tous. Sentez les. Ils crapotent au fond du grand chiotte francoranique où, nez bouché, semelles rouges de sang, leur caste d’envouteurs-envoutés dégueule son quatre-heures en se racontant les Mille et une nuits, pendant que s’affutent les lames des tueurs.
Pauvre Erika, pauvre gosse, pauvre innocente, très précisément égorgée par tous ces gens réunis ce soir, autour de ton cadavre, pour la prière oecuménique aux agneaux du sacrifice.
Jean Sobieski