Les kapos du Mrap veulent une sanction exemplaire contre Riposte Laïque

Publié le 21 mai 2015 - par
Share

kapo-pontecorvoLes textes du Mrap sont toujours de grands moments de littérature. Mais cette fois, ils se sont surpassés, dans un communiqué intitulé « Riposte Laïque appelle à interner les musulmans, la sanction doit être exemplair ». D’abord, cela fait désordre, une faute dans un titre. De même nous avouons que nous avons du mal à comprendre cette phrase d’un Français douteux : « Le Mrap va déposer plainte pour incitation à la haine en fonction des convictions religieuses musulmanes ».

http://www.mrap.fr/riposte-laique-appelle-a-interner-les-musulmans-la-sanction-doit-etre-exemplair

Mais allons sur le fond de ce communiqué, repris par les associations palestiniennes. Notre ami Salem Ben Ammar (non cité dans le texte), au lendemain de l’internement du maire de Venelles, Robert Chardon, a commis un article, intitulé dans sa version brouillon : « Ce sont les musulmans qu’il faut enfermer pour trouble d’islam ».CommuniqueMrap

Bien évidemment, nous savons, connaissant Salem, que ceux qu’il appelle les musulmans sont des religieux qui se reconnaissent totalement dans les concepts de l’islam, c’est-à-dire le respect strict des textes sacrés du Coran et le devoir d’imiter la vie de Mahomet. S’ils prennent des libertés avec ces fondamentaux, ils ne sont plus de vrais musulmans. Malgré tout, afin d’éviter toute mauvaise interprétation, nous avions décidé, avec l’accord de Salem, d’ajouter « fanatiques » derrière le mot « musulmans ».

http://ripostelaique.com/ce-sont-les-musulmans-quil-faut-interner-pour-trouble-dislam.html

http://ripostelaique.com/ce-sont-les-musulmans-fanatiques-quil-faut-interner-pour-trouble-dislam.html

Il se trouve que le jour de la publication de cet article, le 17 mai, correspondait avec notre changement de maquette, avec toutes les complications techniques que comporte un tel exercice. La version originale, en brouillon, de l’article de Salem s’est retrouvée quelques heures sur notre nouveau site, suite à une mauvaise manipulation. Ce court délai a donc suffi aux kapos du Mrap pour pondre ce communiqué grotesque, et annoncer leur dépôt de plainte.

Comme on les imagine bien, les naseaux frémissants, téléphoner à tous leurs complices racketteurs et annoncer la couleur : cette fois, on les tient, RL ! On voit bien leurs avocats fantasmer sur des amendes et dommages et intérêts exorbitants. On devine les petits chefaillons annoncer à leurs camarades qu’ils vont déposer plainte, et les inviter à passer à la caisse en se portant partie civile. Peut-être même ces perspectives ont-elles provoqué orgasmes secrets et érections spectaculaires chez quelques animateurs de la secte…

Au-delà de ces considérations, le texte des complices des nazislamistes mérite d’être décortiqué.

La première énormité est qu’ils ne citent jamais le nom de l’auteur de l’article incriminé, et pour cause. Il s’appelle Salem Ben Ammar, et c’est un apostat de l’islam, comme Pascal Hilout. On comprend la gêne des lèche-babouches du Mrap, ils seraient beaucoup plus à l’aise pour poursuivre une Christine Tasin ou un Pierre Cassen, gaulois d’origine, en assimilant à du racisme leur critique de l’idéologie musulmane. Avec Salem Ben Ammar, c’est plus difficile, même si l’éléphantesque Tubiana, lors du procès évoqué dans le communiqué, avait osé accuser Pascal d’être raciste envers lui-même !

Ils évoquent ensuite la condamnation passée de deux responsables du site, là encore sans citer leur nom, et réclament de lourdes sanctions, pour récidive, rien de moins. Là encore, nouvelle erreur, puisque Pascal Hilout, né Mohamed, condamné lors d’un véritable procès en sorcellerie, n’a jamais été responsable du site. Quant à Pierre Cassen, jugé en tant que tel, il n’exerce plus aucune responsabilité à Riposte Laïque depuis octobre 2012, se contentant d’un rôle de conseiller rédactionnel, quand il est sollicité.

Par ailleurs, si on sait ce que les mots signifient, les kapos du Mrap demandent à la « société » « une sanction exemplaire ». C’est quoi la société, si ce n’est ce régime, sa Garde des Sceaux, Christiane Taubira et ses juges « Murs des Cons » ? Que peut être une sanction exemplaire, pour récidive ? Soit une amende exorbitante, qui ruine RL et nous amène à arrêter nos activités, soit la fermeture autoritaire du site, comme la nouvelle loi, prétendument dirigée contre le terrorisme, le permet. Dans les deux cas, c’est notre mort qui est demandée, rien de moins. Autrement dit, les 100 millions débloqués par Valls, pour trois ans, pour lutter contre le racisme (alibi officiel) vont donner des moyens aux complices des nazislamistes comme le Mrap et d’autres de multiplier les pressions vers Taubira et ses juges pour fermer les sites qui osent critiquer l’islam et, comme le fait Salem, démontrer les convergences entre son idéologie et le nazisme, notamment sur la haine des juifs.

hitler_muftiPuisque, sur ce registre, le Mrap ose faire le parallèle entre le sort des musulmans, aujourd’hui, et celui des juifs, hier, accusant Riposte Laïque, qu’il qualifie de « raciste » et « d’extrême droite » de se comporter comme les nazis il y a quatre-vingts ans, nous nous permettons de rappeler que Mein Kampf demeure le livre le plus vendu dans les pays musulmans, et que la connivence entre Hitler et les hommes d’Al Husseini se fit au détriment de milliers de juifs. N’oublions pas qu’on retrouve le Mrap aux côtés des supporters du Hamas, qui ne cachent pas leur volonté, dans leur charte, d’éradiquer l’Etat d’Israël et d’exterminer tous les Juifs de la planète.

D’où le mot nazislamiste, souvent utilisé par Salem Ben Ammar, et donc l’emploi du mot kapo pour le Mrap, cerbère de cette idéologie haineuse, raciste, sexiste et homophobe.

Enfin, on remarque que le Mrap, heurté par « l’incitation à la haine en fonction des convictions religieuses musulmanes » (sic !) ne parait pas choqué par la vandalisation d’une église par jour depuis le début de l’année, alors qu’il s’avère que la plupart du temps, les coupables sont des disciples de la religion d’Allah. Que dire de la multiplication des tombes détruites dans les cimetières, qui rappellent certains épisodes algériens.

Sur un plateau de télévision, un jour, le talentueux enseignant laïque Jean-Paul Brighelli, outré par le fait que le Mrap cautionne la fatwa émise contre le philosophe Robert Redeker, les avait qualifiés de « gros enfoirés ».

Un mot bien trop faible pour qualifier ces mouchards, quand on sait que Salem Ben Ammar est menacé de mort, suite à la publication du livre d’un chercheur, Kamel Metizi, auteur du livre « Dictionnaire de l’islamophobie », où notre ami était livré en pâture aux tueurs islamique.

http://www.postedeveille.ca/2013/10/un-dictionnaire-de-l-islamophobie-qui-met-des-vies-en-danger.html

En annonçant une plainte contre lui, le Mrap ne peut ignorer qu’il met encore davantage en péril la vie de Salem Ben Ammar. Il arme le bras de ceux qui, en France, rêvent d’imiter l’assassin de Théo Van Gogh, ou de tous ceux qui idolâtrent Merah, les Frères Kouachi et Coulibaly. Les dirigeants du Mrap se comportent donc comme de véritables salauds, jouant sans vergogne avec la vie d’un homme libre comme Salem, universitaire d’origine tunisienne. Quoi d’étonnant, par ailleurs, quand on sait que, par le passé, ils ont contribué à la ruine de Fanny Truchelut, et, récemment, aux grosses difficultés financières de l’écrivain Renaud Camus ou de notre ami Jacques Philarchein ?

Nous allons, pour finir, rassurer nos amis du Mrap. Nous ne voulons surtout pas que notre pays interne tous les musulmans, ce serait de la folie, même si l’actualité nous a montré que cette prétendue religion engendrait beaucoup de « déséquilibrés ». Nous voulons simplement que ceux que nous appelons les « vrais musulmans », ou « les musulmans fanatiques », aillent mettre en application les textes sacrés du Coran dans un des cinquante-sept pays de l’OCI, et donc qu’ils quittent la France au plus vite. S’ils embarquent avec eux tous les nuisibles islamo-collabos qui se disent antiracistes, cela fera un bon débarras pour notre pays.

Et cela, dans une période où les soldats d’Allah préparent la guerre pour imposer le Califat sur l’ensemble de la planète, donc en France, nous continuerons à l’écrire, et sommes prêts à l’assumer devant n’importe quel tribunal de l’Inquisition, devant les kapos du Mrap et leurs complices.

Hans Sutter

Share

Les commentaires sont fermés.