Kenya : Pour l'AFP, les chrétiens sont des non-musulmans!

KonkramadanPour les journaleux de France Télévision, les étudiants massacrés au Kenya ne sont pas chrétiens, ils sont « non-musulmans »! C’est ce qui nous a été asséné aujourd’hui 3 avril au journal de 13h sur la 2! Les assassins Shebab auraient fait le tri ( tout de même, difficile de ne pas en parler, n’est-ce pas?), les Musulmans d’un côté et les « non-Musulmans » de l’autre!
http://www.francetvinfo.fr/replay-jt/france-2/13-heures/jt-de-13h-du-vendredi-3-avril-2015_860491.html(à partir de 11mn 45 environ)
Il faut rappeler, pour dénoncer l’imposture de cette formulation que le Kenya est à 84% chrétien, une partie de la population étant composée d’ environ 10% de Musulmans et, pour le reste, d’animistes et d’Hindous.
Mais les soumis à l’info pré-mâchée politiquement correcte, les affidés de l’AFP, qu’il serait malvenu de nommer « journalistes », afin de ne pas souiller la mémoire d’Albert Londres, ont, ultime trahison, refusé de nommer les victimes! Tués deux fois : une fois par le terrorisme mahométan et une deuxième fois par l’émétique langue de bois des régurgiteurs de dépêches estampillées « La voix de son maître ». Chrétiens, nom de Dieu, Chrétiens, voilà un nom si difficile à prononcer, qu’ils soient morts ou vivants!
La presse écrite n’est pas en reste comme avec cet article du Nouvel Obs : http://tempsreel.nouvelobs.com/monde/20150402.OBS6245/kenya-prise-d-otages-dans-une-universite-au-moins-deux-morts.html
« Un porte-parole des Shebab, Cheikh Ali Mohamud Rage, contacté par l’AFP, avait revendiqué l’attaque dans la journée, assurant que le commando avait relâché les musulmans et gardé les autres étudiants en otage ».
Pas d’allusions aux massacres de Chrétiens sur Le Point :
http://www.lepoint.fr/monde/une-explosion-des-coups-de-feu-le-reveil-dans-l-horreur-des-etudiants-kenyans-de-garissa-02-04-2015-1918271_24.php
Pas plus sur le Figaro :
http://www.lefigaro.fr/international/2015/04/02/01003-20150402ARTFIG00188-kenya-au-moins-15-morts-dans-l-attaque-d-une-universite-par-un-commando-shebab.php
L’express garde le cap :
http://www.lexpress.fr/actualite/monde/afrique/kenya-des-morts-dans-une-prise-d-otage-a-l-universite-de-garissa_1667578.html
« Très rapidement, les islamistes shebab ont revendiqué l’attaque. Ils ont dit détenir des otages, uniquement des non musulmans (ils ont libéré les autres) »
Idem pour Le Parisien où les victimes sont également nommées « étudiants ». Il est inutile de chercher dans ses lignes la moindre référence à leur confession :
http://www.leparisien.fr/faits-divers/kenya-au-moins-deux-morts-lors-d-une-attaque-dans-une-universite-a-garissa-02-04-2015-4659221.php
Cependant, au coeur de l’article, une vidéo fort instructive relaie une communication du ministre kenyan de l’intérieur : »Ils ( les Shebabs) se sont approchés de la porte de l’université et ont attaqué par la mosquée où des croyants commençaient leur prière du matin » (à 48 secondes).Seraient-ils donc rentrés dans l’université par la mosquée, en épargnant les « croyants »…?
Un peu plus loin une étudiante chrétienne témoigne : »Les membres du syndicat chrétien étaient en train de prier dans la salle de lecture (1mn10) et soudain je les ai vus jeter des explosifs alors qu’ils rentraient dans la salle de lecture, là où les étudiants priaient (1mn25) et je me suis enfuie. » :
http://www.dailymotion.com/video/x2llrtp_kenya-au-moins-147-morts-dans-une-attaque-des-shebab_news
Il faut aller chercher ailleurs des informations dignes de ce nom dans une autre presse francophone ; en voici quelques exemples accompagnés de citations :http://francais.rt.com/lemonde/1499-kenya–bilan-lattaque-terroriste
« Quatre terroristes ont fait irruption dans le campus jeudi avant l’aube et ont fait un carnage. Les islamistes ont épargné les étudiants musulmans et pris de nombreux chrétiens en otage. »
 
http://french.peopledaily.com.cn/International/n/2015/0403/c31356-8873473.html
« Le nombre total des élèves de l’école est de 815. 60 membres du personnel, y compris le principal, auraient également été pris en otage. Les étudiants ont déclaré que les hommes armés ont séparé les chrétiens des musulmans et placé les otages dans un seul dortoir. Des explosifs auraient été installés autour des otages chrétiens, a indiqué la police. Les soldats kenyans ont pris le contrôle des deux autres dortoirs sur le campus.
Cette attaque arrive à la suite d’un rapport des renseignements publié la semaine dernière par les agents de sécurité avertissant que les Shebab prévoyaient une attaque sur des institutions majeures en représailles à une action militaire kenyane en Somalie dans le cadre d’une initiative de l’Union africaine contre le groupe. »
http://www.aleteia.org/fr/international/actualites/carnage-au-kenya-les-islamistes-massacrent-des-etudiants-chretiens-5812877663404032
«  Ils ont fait le tri entre chrétiens et musulmans »
« La prise d’otages hier dans l’Université  s’est achevée par un carnage, 16 heures après le début de l’attaque. Plus de 150 morts, 80 blessés dont une dizaine dans un état critique, des étudiants pour la plupart. «Les assaillants sont entrés de force dans l’université de Garissa en tirant sur les gardes surveillant le portail d’entrée vers 5 h 30» (4 h 30 en France) et «ont ouvert le feu aveuglément à l’intérieur du campus», explique le chef de la police kényane » (Le Parisien)
Après avoir pris en otage quelque 400 étudiants , ils ont comme à leur habitude fait le tri entre chrétiens et musulmans pour garder captifs les chrétiens dont beaucoup ont été massacrés avant l’assaut de forces de l’ordre. »
http://www.rts.ch/info/monde/6671849-des-shebab-affirment-avoir-tue-des-etudiants-chretiens-au-kenya.html
« Les shebab, un groupe affilié à al-Qaïda, ont attaqué jeudi à l’aube le campus de Garissa. Séparant les étudiants musulmans des non musulmans, ils ont laissé partir les premiers et abattu ou retenu en otage les seconds. »
 http://www.rfi.fr/afrique/20150402-kenya-shebab-prise-otages-universite-garissa-terrorisme-operation-sauvetage/
« Ces hommes, membres de la milice shebab ont ensuite pris en otage 400 étudiants environ, répartis dans six dortoirs. Ils ont libéré 50 musulmans, gardant captifs les chrétiens, racontent les journalistes présents sur les lieux. »
Mais pour que tout soit dit, y compris l’innommable, y compris la réalité du terrorisme islamique, y compris ce que veut cacher à tout prix la propagandastaffel AFP, il faut se tourner vers la presse anglophone. On y apprend que les Shebabs ont pratiqué le sport favori de tout djihadiste bien élevé : la décapitation! Les rescapés témoignent, ils ont vu des corps décapités, « beheaded bodies »
http://www.news24.com/Africa/News/BREAKING-NEWS-Al-Shabaab-beheading-students-in-Garissa-20150402
« Winnie Njeri, one of the escapees, told News24 Kenya that she saw beheaded bodies when she was rescued by Kenya Defence Forces personnel.
« We saw beheaded bodies when we escaped. It is very bad, they have killed many people, » an emotional Njeri said.
Omar Ibrahim, also a student at the university, said that there were several bodies which had been badly disfigured ( on peut traduire part affreusement mutilés)by the attackers.
« I was in a group that was saved by the KDF just after one o’clock. We saw many many bodies, some did not have heads. »( certains corps n’avaient pas de tête)
http://www.jihadwatch.org/2015/04/raymond-ibrahim-are-you-muslim-or-christian-death-to-christians
« Collins Wetangula, vice chairman of the student union, said he could hear from inside his room where he was hiding the gunmen opening doors and inquiring if the people inside were Muslims or Christians: “If you were a Christian you were shot on the spot.  With each blast of the gun I thought I was going to die.”According to eyewitnesses present at Garissa University, the Islamic gunmen were careful to separate Christians from Muslims before they began the carnage of the former. » 
 
Cet article nous explique comment les terroristes triaient les étudiants en leur demandant de prouver leur islamité en récitant la Chahada. Un étudiant musulman témoigne que ceux qui ne le pouvaient pas étaient donc abattus :
http://www.wsj.com/articles/gunmen-attack-kenyan-university-firing-randomly-in-student-hostels-1427960178?mod=e2tw
“One gunman ordered us to lay down on the ground, and we did that. He asked us are you Muslims and I responded: ‘Yes. Please don’t kill us, we are Muslims,’ ” said Nasir Abdurahman, a second-year student at the university. “He asked if we could recite the Shahada [the Islamic creed] and I recited it loudly. My friends also recited the prayer loudly. He said, ‘You can go now.’ ”
He said he heard gunshots and screams as he fled.
Honte à nos médias, honte à l’AFP, honte à leurs colporteurs!
Danielle Moulins

image_pdf
0
0