1

Kenza Tall, 42 ans, se déplaçait pour ses enfants quand Idriss H. lui a foncé dessus…

Pendant que politiques et journaleux s’en donnent à cœur joie dans leurs continuels concours d’enfumage des citoyens, l’islam meurtrier progresse désormais à visage découvert puisque malgré mensonges et non-dits, les Français, chaque jour plus nombreux, réalisent maintenant que derrière chaque attentat, quelles que soient les contorsions des pourris pour le cacher, … ce sont toujours des islamistes qui sont derrière, qu’ils soient 100 % d’origine ou simples convertis.

Pour les pourritures qui nous gouvernent, et ceux qui vivent grassement de leurs prébendes avec nos impôts (médias, associations bidons…), un type prétendu dépressif, malgré deux témoignages attestant du contraire, est donc totalement exonéré de ses actes et de ses tragiques conséquences. Le génial processus de « repérage en amont », recommandé par Collomb, n’étant pas encore en usage, il n’a donc pas pu éviter de foncer sur d’innocents dîneurs dans une paisible pizzeria, et les déclarations de ses proches, certifiant qu’il a toujours été un fils merveilleux, un voisin sympathique, un citoyen irréprochable… pleuvent littéralement des plumes, micros et caméras des merdias.

Mais QUID des nombreuses familles des victimes assassinées ou traumatisées à vie ?

Aucune importance pour tous les corrompus, puisque « l’assassin n’aura pas leur haine » … ainsi qu’expressément recommandé par toute la bien-pensance bêlante, tant qu’aucun des siens n’est touché bien sûr.

Pourtant, pensez-vous sincèrement que les parents de la petite morte de Sept-Sorts et de son petit-frère, également gravement touché, soient effectivement dans un tel état d’esprit de magnanimité sans borne ?

Non, bien sûr puisque, afin d’être sûr d’éviter d’éventuels dérapages, personne ne les interroge, laissant ainsi libre cours aux douloureuses manifestations des proches du tueur… bien vite dédouané d’une quelconque accointance avec l’islam.

Pour les ordures précitées, le sort inacceptable de cette jeune femme qui vient de trouver la mort à Marseille, simplement parce qu’elle stationnait dans un abribus, à la merci du premier innocent dépressif, d’une voiture folle ou d’un déséquilibré islamique… donc irresponsable, n’était pas plus intéressant que les continuels égorgements de mécréants, les caillassages de médecins et pompiers, les guet-apens tendus aux forces de l’ordre… puisque chaque fois en provenance de gentils inoffensifs citoyensdevenus fous sans raison !

Pendant plusieurs jours absolument aucun renseignement ne fut donné sur cette pauvre jeune femme, vraiment sans intérêt, ce que Paul Le Poulpe résumait par :

« On peut supposer que si elle avait été maghrébine, ou musulmane, les journalistes auraient sans doute insisté, comme ils l’ont fait à Nice (en gonflant les chiffres), sur le fait que les musulmans étaient les principales victimes des islamistes. On peut supposer que le silence sur son nom indique qu’elle est probablement d’origine française, ou peut-être africaine chrétienne. Mais  il serait vraiment étonnant qu’elle soit musulmane » …

http://ripostelaique.com/marseille-ecrasee-par-idriss-la-morte-de-42-ans-na-pas-de-nom-pas-dexistence.html

Dans ce cas de figure, le manque de renseignements et de témoignages pouvait signifier tout simplement qu’il s’agissait incontestablement d’une Française de souche, non immigrée, non convertie à « la » religion intouchable, qui a juste eu comme tort de se trouver au mauvais endroit au mauvais moment, et basta ; circulez, y a rien à voir !

Et c’est seulement après de longues heures que l’info a fini par filtrer. Je peux donc enfin vous présenter « la passante » ainsi désignée par les medias :

Il s’agit de Kenza Tall, d’origine Sénégalaise, 42 ans, mère de trois enfants, qui se rendait au centre commercial pour acheter des fournitures scolaires à ses enfants…

Sans l’article de Paul Le Poulpe, l’aurions-nous su ? Ce n’est pas certain !

La colère et le mépris que nous ressentons chaque jour face à cette presse  immonde, me semble parfaitement résumée sur un blog éclectique, par Jackturf, sous le titre « Même les chiens sont mieux traités par nos journalistes dans la rubrique chiens écrasés » :

« Il paraît que les journalistes, dans les métiers les plus détestés, se situent même devant les huissiers, dans l’opinion que se font les français de ce que j’appelle désormais « les télégraphistes hystériques » et pour cause, quand on voit le traitement de l’information au quotidien de ces bons à rien, tout juste bon à relayer les dépêches de l’AFP. »

http://actucourses.blogspot.fr/2017/08/mort-de-kenza-tall-meme-les-chiens-sont.html

Nous ne pouvons donc qu’approuver la famille de la victime qui a décidé de porter plainte ; l’enquête de la police qui a conclu à un acte de psychopathe n’étant pas du goût de Abdourahmane Tall, père de la victime, qui pense que « seule une personne dotée d’intelligence avec une envie de nuire peut agir de la sorte. « 

Une piste nous est d’ailleurs donnée quant à ce méprisant silence, lorsqu’il ajoute :  » J’ai 76 ans, je suis venu en France dans les années 1970 et j’ai trois enfants. », puis  » « Moi je suis sûr qu’il s’agit d’un terroriste, c’est un acte terroriste plutôt qu’autre chose. D’ailleurs, c’est pour cela que j’ai décidé de porter plainte. »

J’ignore quelle est la religion de la famille Tall, mais le chagrin ne semble pas avoir entamé le bon sens de cet homme, et nous pouvons en déduire que cette famille sans histoire représente justement ceux qui ont fait de la France leur terre d’accueil, sans pour autant renier leurs origines, mais sans volonté d’imposer à tous leurs propres valeurs… contrairement à l’armée des pleureuses islamiques, toujours prête à se porter en victime, sans JAMAIS admettre que tous les terroristes sont toujours islamistes, puisque tuer les mécréants est inscrit dans leur coran !

De là à conclure que les propos du père, extrêmement gênants pour la doxa dominante (soit il est islamiste et n’a pas peur des mots, soit il est catho ou autre et donc sans intérêt) ont induit la pudeur excessive des médias, autrement prolixes en détails lorsqu’il s’agit de « sales fachos identitaires » … il n’y a qu’un pas, que je franchis allègrement !

http://www.sen360.fr/actualite/attaque-a-la-fourgonnette-la-famille-dekenza-tall-porte-plainte-contre-l-039-assassin-852383.html

http://radiomedtunisie.com/la-senegalo-tunisienne-kenza-victime-du-conducteur-fou-a-marseille-enterree-a-tunis/

Imaginez d’ailleurs juste un instant, une situation différente : un « chauffard » chrétien, au casier judiciaire vierge, sans un gramme d’alcool dans le sang, mais dont le pied aurait inopportunément glissé sur l’accélérateur, encastrant son véhicule dans un mur tenu par un des nombreux jeunes affectés à cette noble besogne… le ratant de peu mais lui ayant causé une insurmontable frayeur (3 semaines d’ITT minimum) …

Quelle serait, à votre avis, l’attitude de nos journaleux et autres islamo-collabos ?
Vous avez 30 secondes !

J’ai peut-être l’air de plaisanter, mais c’est pourtant la rage qui m’anime lorsque, m’abreuvant chaque matin aux nouvelles diffusées par la réinfosphère, je découvre le perpétuel « deux poids-deux mesures » pratiqué à outrance par ceux dont le rôle (pour lequel ils sont payés) est précisément de chercher et trouver la vérité pour nous la divulguer sans détour !

Malheureusement, j’ai bien peur que tant qu’un attentat encore plus monstrueux que les précédents, faisant non plus des centaines mais des milliers de morts, ou encore touchant (enfin) la précieuse personne d’une de ces ordures, ou l’un de leurs proches… rien ne sera fait, et pour cause, puisqu’il est largement démontré que  c’est leur but ultime : éradiquer ce peuple de gaulois braillards et ingérables, pour les remplacer par de gentils migrants, trop contents de trouver du travail pour n’importe quel salaire (bas de préférence)…

Ces abrutis n’ont pas encore compris qu’avec leurs hordes d’invités sans scrupules, venus juste pour vivre à nos dépens, et imposer leur mode de vie (arriéré), ils se mettaient le doigt dans l’œil, jusqu’au coude !

Pourtant, le Président syrien, Bachal el-Assad, nous avait bien prévenus… raison pour laquelle il est tant honni, tout comme Vladimir Poutine et Donald Trump, par tous ceux qui sont accros aux mensonges et manipulations des peuples !


Josiane Filio, au nom de la Liberté de penser