Ker Adili : déjà deux flagrants délits de mensonge…

pinocchioLa presse de la Vienne commence à s’intéresser à la plainte déposée contre Riposte Laïque par le calligraphe de Montmorillon, Ker Adili.

http://www.lanouvellerepublique.fr/Vienne/Actualite/Faits-divers-justice/n/Contenus/Articles/2016/02/13/Le-calligraphe-denigre-par-un-site-islamophobe-2622565

Rappelons le contexte. A l’occasion de la préparation des journées Charles Martel, à Poitiers, notre contributrice Sophie Durand a raconté une anecdote qui l’a beaucoup marquée, il y a dix ans. Elle évoquait, à l’occasion d’un Salon du Livre parisien, sa rencontre, sur le stand de Montmorillon, avec un calligraphe qui lui avait raconté l’histoire de la ville, lors de la bataille de 732, et lui avait fait savoir, menaçant, qu’un jour les musulmans prendraient leur revanche contre Charles Martel, et deviendraient maîtres de la France et de l’Europe, ne laissant le choix aux Français que la soumission ou la mort.

Sophie avait émis l’hypothèse que ce calligraphe pourrait être Ker Adili, qui s’avère être la seule personne de culture arabo-musulmane de cette ville à exercer cette profession.

http://ripostelaique.com/charles-martel-les-musulmans-revent-de-revanche.html

Ayant appris, huit mois après la publication de l’article, la plainte de Ker Adili, nous nous sommes étonnés de sa démarche, faisant savoir que si Sophie avait commis une lourde erreur, il pouvait nous contacter, demander un droit de réponse, et que, dans ce cas là, bien évidemment, nous aurions retiré l’article tout de suite et présenté nos excuses à cet homme.

http://ripostelaique.com/la-curieuse-plainte-du-calligraphe-de-montmorillon-ker-adili-contre-sophie-durand.html

Voilà quel était le passage principal de notre réaction.

Il y a deux solutions. Soit Sophie Durand s’est lourdement trompée, et l’homme n’est pas Ker Adili, soit elle a raison. Admettons que la première hypothèse (qui serait fort surprenante) soit vraie. Comment aurait réagi une personne honnête et sincère ? Elle aurait contacté notre site, aurait fait connaître son indignation et sa colère (cela peut se comprendre). Elle aurait demandé à être mise en rapport avec Sophie Durand, aurait exigé une confrontation. Elle aurait demandé un droit de réponse (et l’aurait obtenu). Si nous avions été certains d’avoir commis une erreur, nous aurions retiré l’article de notre site, et aurions présenté, en donnant la parole à Ker Adili, toutes nos excuses à cet homme.

C’est ainsi que se comportent les gens civilisés, respectueux d’un échange démocratique. Ker Adili n’a entamé aucune démarche, il s’est contenté de déposer plainte contre RL et Sophie Durand.

Chacun en tirera les conclusions qui bon lui semblent.

A Riposte Laïque, nous avons, plus que jamais, confiance en Sophie Durand.

Et voilà que, curieusement, ce samedi, dans La Nouvelle République (où officient les sinistres journalistes Mascle et Benoit qui avaient déposé plainte contre moi, jugée coupable de les avoir qualifiés de « journaleux »), sous la plume de Sébastien Kerouanton, Ker Adili, après avoir déposé plainte, sort de son silence.

Il affirme d’abord qu’il n’a jamais porté de djellaba, contrairement à ce qu’affirme Sophie Durand. Premier mensonge, notre contributrice n’a jamais affirmé qu’il portait cette tenue, elle a écrit que l’un des deux hommes (pas le calligraphe) était accoutré ainsi, ce qui n’est pas pareil, et ne montre pas, de la part de ce monsieur, une grande rigueur dans son témoignage.

D’autre part, il affirme que son épouse et un de ses amis écrivains nous auraient contactés. Il confirme donc ne l’avoir jamais fait lui-même. Pourquoi ?

Deuxième mensonge, son épouse ne nous a jamais contactés. Par contre, nous avons eu un échange « musclé » avec une personne se disant son ami, un écrivain nommé Erick Mogis, qui s’est adressé à nous avec une telle arrogance que l’échange a tourné court. Et rien d’autre. Donc, déjà deux mensonges en quelques lignes…

Ensuite, il se dit copte et chrétien, et affirme avoir subi un très lourd préjudice, depuis cette affaire et ne plus être invité dans les salons. Si cela est vrai, son silence est encore plus stupide, car s’il nous avait contacté, et que nous ayons eu les preuves de cette erreur, nous aurions bien évidemment immédiatement retiré son nom de l’article, lui aurions présenté toutes nos excuses. Nous lui aurions même donné la possibilité d’expliquer à nos lecteurs la gravité de notre erreur. Or, il ne nous a jamais contactés.

Donc, s’il a subi des préjudices (ce qu’il affirme), son attitude est encore plus incompréhensible, car l’affaire aurait pu être réglée en une journée.

Reste que le calligraphe se dit copte et chrétien, argument que son copain Mogis, qui dit bien le connaître, n’avait pas utilisé lors de sa première lettre insultante. Est-il, dans ce cas, comme Joseph Fadelle, un ancien musulman converti au christianisme, donc un apostat de l’islam ?

On peut se poser la question, car voilà ce que nous avons trouvé, sur un vieil article du Télégramme de Brest, datant de 1999.

http://www.letelegramme.fr/ar/viewarticle1024.php?aaaammjj=19990325&article=19990325-5400968&type=ar#pt4ZlVbPd42x6FZY.99

Ker-Eddin Adili est venu au salon des écrivains en voisin. Ce calligraphe de Quimperlé a fait partager sa passion aux visiteurs. « Les Arabes n’ont pas le droit de représenter le visage de Dieu, ils doivent simplement le transcrire avec des mots. C’est ainsi qu’est arrivée la calligraphie, qui est à l’origine de l’écriture du Coran », explique ce maître calligraphe, qui sait captiver, d’emblée, son public. Égyptien d’origine, Ker-Eddin Adili connaît son métier sur le bout des doigts, métier qu’il tient de son père, spécialisé dans l’écriture des textes sacrés coraniques qui, lui-même, le tenait de son père… Dès l’âge de 5 ans, dans l’annexe d’une mosquée, il a repris le flambeau de cet art perpétué par ses ancêtres. La véritable calligraphie se réalise sur un parchemin d’origine végétale ou animale (mais pas n’importe quel animal, puisqu’il doit être cachère, en relation avec les pratiques religieuses). Pour l’écriture, on se sert de tiges de roseaux taillées (la calame), ou alors de tiges de bambous. Il est interdit de recourir à la plume en fer, « puisque c’est avec le métal que l’on fait les armes », précise Eddin Adili. « Une grande concentration est nécessaire. Le premier jet doit être le bon. Pas question de rectifier. La calligraphie est synonyme de rigueur », ajoute le calligraphe. Il prépare lui-même son encre, couleur sépia le plus souvent, selon des recettes qu’il garde jalousement secrètes, laissant échapper, à demi-mot, une vague potion faite de poils de mouton calciné et d’eau. Il y a dix ans en France Eddin Adili a été choisi par le gouvernement français, comme dix autres calligraphes, pour redonner un nouvel élan à cette technique. Il a participé à la décoration de la plus grande mosquée du monde, à Casablanca. Ce magicien de l’écriture sera penché sur son lutrin, au Salon du livre de Loudéac, le 11 avril prochain, et animera un stage, les 10 et 12 avril, toujours à Loudéac. Il rédige, sur commande, poèmes et menus, calligraphies sur parchemin, arbres généalogiques. Il travaille aussi pour des éditeurs, assure démonstrations ou stages d’initiation dans son atelier de Quimperlé. Pour tous contacts : M. Ker-Eddin Adili, BP 731, 29398 Quimperlé, tél. 02.98.96.03.04. 

D’où nos interrogations. Le père et le grand-père de Ker Adili sont spécialisés dans l’écriture calligraphique de textes sacrés coraniques. Peut-on être chrétien et se spécialiser dans ce domaine ?  Peut-on être chrétien et décorer une mosquée ? Et enfin, dernière question : si ce n’était pas Ker Adili qui était, en 2005, le calligraphe de la table de Montmorillon, quel autre calligraphe pouvait-il aussi bien connaître l’histoire de cette ville, en 732 ?

Alors, si Ker Adili est réellement chrétien et copte, s’agit-il d’une conversion, ou bien ces propos confirment-ils le dicton « jamais deux sans trois », et s’agit-il d’un troisième mensonge ?

Intrigués, nous avons sollicité l’avis d’une experte, par ailleurs chrétienne d’Orient. Réponse demain.

Jeanne Bourdillon

ARTICLE DE LA NOUVELLE REPUBLIQUE

Vienne – Montmorillon –

Le calligraphe dénigré par un site islamophobe

Le site Riposte Laïque déclare œuvrer « à l'unité de tous les patriotes ». - Le site Riposte Laïque déclare œuvrer « à l'unité de tous les patriotes ».

Le site Riposte Laïque déclare œuvrer « à l’unité de tous les patriotes ».

Un site islamophobe prête des propos intégristes à un calligraphe de Montmorillon. Ker Eddin Adili dément vigoureusement mais subit un grand préjudice.

Le calligraphe Ker Eddin Adili, un des artisans de la Cité de l’écrit de Montmorillon, a déposé plainte pour diffamation contre le site islamophobe «  Riposte laïque  ». Il demande, sans succès jusqu’à présent, le retrait d’un article qui le fait passer pour un islamiste intégriste.

«  Je suis copte, je suis chrétien !  »

Dans l’article incriminé, consacré à Charles Martel et au supposé « rêve de revanche » des musulmans contre l’Occident, l’auteur Sophie Durand rapporte, pour étayer sa démonstration, des propos agressifs que lui aurait tenu un homme vêtu d’une djellaba, présent sur le stand de la Cité de l’écrit, au salon du livre de Paris vers 2005. Elle reconnaît ignorer l’identité de cet homme mais écrit que « ce calligraphe pourrait bien être un certain Ker Adili, d’origine égyptienne, basé à Montmorillon, qui hante les salons du livre ».
Ker Eddin Adili est tombé des nues en découvrant cet article peu avant l’été dernier. « J’ai bien été à des salons du livre à Paris, mais je n’ai jamais porté de djellaba », affirme le calligraphe, qui nie absolument tout lien avec cette histoire. Et de préciser, à toutes fins utiles, qu’il n’est même pas musulman : « Je suis copte, je suis chrétien ! Cet article c’est n’importe quoi ! Je ne sais pas pourquoi ça a été inventé ».

Plainte pour diffamation

Mais le mal est fait. Le calligraphe a vu disparaître les clients depuis plusieurs mois : « Lorsqu’on tape mon nom sur Google, on tombe en premier sur cet article. Plus personne ne me prend sur les salons, ni les écoles pour les ateliers périscolaires. Pour les gens qui ne me connaissent pas, c’est compréhensible vu ce qu’ils lisent. On me fait passer pour un islamiste ! C’est une véritable horreur. Alors j’ai déposé plainte, mais pour l’instant ça ne bouge pas. Tout ce que j’espère c’est que l’article sera retiré du site et qu’un démenti sera publié. »
La gendarmerie nous a confirmé que cette procédure pour diffamation suit son cours. Elle a été transmise à la brigade la plus proche du siège social du site, dans l’Eure, « pour audition du responsable ».

Mercredi, le site Riposte Laïque a publié un article faisant état de la plainte, renouvelant sa confiance à l’auteur mis en cause et jugeant la démarche « curieuse », affirmant que Ker Eddin Adili n’a pas cherché à les joindre au préalable : « C’est faux ! rétorque le calligraphe : Ma femme et un de mes amis, écrivain, les ont contactés, mais ils se sont fait envoyer bouler. C’est pour ça que j’ai déposé plainte. » Nous avons sollicité jeudi le site Riposte Laïque, qui n’a pas donné suite à notre courriel.

Sébastien Kerouanton

 

image_pdfimage_print

7 Commentaires

  1. S IL SE DECLARE copte et chretien il n’y aurait donc pas lieu de déposer une plainte contre l’ISLAMOPHOBIE ? S4IL EST EST CHR2TIEN IL DOIT ALLER CONFESSER SES MENSONGES AU CONFESSIONAL LE PLUS PROCHE

  2. un chrétien qui se plaint d’avoir été pris pour un musulman, que cela lui a porté la poisse dans son travail ?
    Mais nous voilà en plein délit (re) d’islamophobie, aggravé de délit d’appel à la haine raciale en osant prétendre qu’être musulman serait préjudiciable à trouver du travail dans un pays où la devise gouvernementale est « touche pas à mon musulman » !
    Pourquoi ne fait il pas appel à la discrimination positive pour être embauché dans l’administration pendant qu’il y est ?!
    Encore un qui a trouvé le moyen de pallier à ses erreurs et à la crise économique actuelle en accusant RL de tous ses malheurs…
    NE CHERCHEZ PLUS :
    la guerre en Syrie ? RL !
    le réchauffement climatique ? RL ,
    le traité transatlantique et la mort de nos agriculteurs ? RL
    le bordel de notre dame des landes ? RL !!
    etc etc

  3. Je me demande si il ne serait pas temps pour Riposte Laique de joindre cette classe litigeante… et porter plainte elle-meme contre tous ces diffamateurs. Je trouve que, si il y avait une Justice en France qui merite son nom, Riposte pourrait demander un enorme nombre de dommages et interets, avec succes. Esperons qu’apres les prochains elections, l’honneur returne et la France sera a nouveau un etat de droit.

  4. Bizarre ce type. Il se rend compte subitement qu’il subit un lourd préjudice à cause d’un article publié dix mois plus tôt. Un article qui n’a été vu que par 1742 personnes (sur 60 millions en France et 7 milliards dans le monde) et « liké » par seulement 80.
    Une plainte, c’est une belle façon de justifier sa décadence et de soutirer des sous à RL. C’est ce qu’on appelle amortir le préjudice…
    Bonne chance Khireddine…

  5. Rappel : Loi n° 2004-575 du 21 juin 2004, Article 6 Modifié par LOI n°2009-1311 du 28 octobre 2009 – art. 12
    4. Le fait, pour toute personne, de présenter aux personnes mentionnées au 2 [=propriétaires d’un site internet] un contenu ou une activité comme étant illicite dans le but d’en obtenir le retrait ou d’en faire cesser la diffusion, alors qu’elle sait cette information inexacte, est puni d’une peine d’un an d’emprisonnement et de 15 000 Euros d’amende.

  6. ker -adili ce nom sonne Breton
    ker veut dire maison chez nous ou la maison de …
    je m ‘interroge la ???

  7. Il suffirait d’interroger l’église copte pour vérifier s’il est vraiment ce qu’il dit car cette église tient ses registres de baptêmes comme toutes les autres.
    La communauté copte en diaspora aurait vite fait de le démasquer. Mais à quoi bon, n’est ce pas?
    Cela dit , les coptes sont les meilleurs avertisseurs quant au danger d’islam (comme le Père Zakaria Boutros) ils en paient le prix fort cher( comme ceux de Lybie).
    Et ne confondons pas tous les « arabes »( en fait un grand nombre d’arabisés) avec l’islam et les musulmans.

Les commentaires sont fermés.