Kermesse scolaire « halal » à Hagondange : le maire et la FCPE doivent s’expliquer

Fabien Engelmann nous avait prévenus de cette kermesse scolaire à Hagondange (Moselle), où, dans l’invitation aux parents, il y avait la « remarque » suivante : « les brochettes de bœuf et les saucisses proviennent d’une boucherie halal ».

Nous étions évidemment choqués de voir imposer un principe de la charia à tous les participants à cette kermesse, parents et enfants, musulmans ou non-musulmans (sans compter tous les autres aspects que j’ai développés dans mes articles sur le halal : violation de la liberté de conscience, laïcité, vente forcée, et bien sûr risque sanitaire e-coli).

Au lieu de rétablir l’ordre laïque, l’école a tout simplement décidé de supprimer entièrement la kermesse, comme nous l’ont expliqué Christine Tasin et Josiane Filio.

J’attendais une réaction officielle des responsables, et je la trouve dans un article du « Républicain Lorrain » très justement intitulé « Kermesse annulée pour cause de halal ».

Oui, c’est bien les grillades halal qui ont poussé les responsables à annuler cette kermesse et à en priver les enfants et leurs parents.

Le quotidien précise : « Une phrase qui a déplu à une minorité de parents, avant d’être relayée par un site internet d’extrême-droite ». On aurait bien aimé connaître l’ampleur de la « minorité de parents » et le (ou les) sites internet évidemment qualifiés « d’extrême-droite » mais l’article ne le précise pas. Il joue simplement de la diabolisation : anti-tout-halal = extrême-droite.

Ce qui est également intéressant, c’est la réaction de Jean-Claude Mahler, maire de la commune, qui évoque « une maladresse ». Une « maladresse » de qui ? De ceux qui ont rédigé l’invitation ? Fallait-ils qu’ils enlèvent la phrase incriminée pour aggraver leur cas, en faisant manger du « halal » à des parents et des enfants à l’insu de leur plein gré. ?

Le maire confirme que la fête est annulée. Pourquoi ? Ne pouvait-on pas organiser cette kermesse à laquelle les enfants se sont préparés, en annulant les brochettes halal qui du reste sont contraires dans ce cas à nos lois laïque ?

Le maire poursuit : « Cette polémique a pris une tournure particulière dans le contexte économique et politique de ces dernières semaines. » Pur baratin politicien ! « Il s’agit de personnes qui n’ont pas compris l’esprit des organisateurs. » Quel était cet « esprit » ? Le maire ne le précise pas.

Le président local de la FCPE (Fédération des conseils de parents d’élèves) dit n’avoir pas été informé. Il précise : « Ma première pensée va aux enfants qui avaient préparé leur spectacle de fin d’année et se réjouissaient de la kermesse. À cause de paroles malencontreuses d’adultes, les élèves payent les pots cassés. C’est un spectacle de guignols. Dans cette école, certains ont tout simplement oublié les enfants. »

Quelles « paroles malencontreuses d’adultes » ? On n’en saura pas plus que sur la « maladresse » qu’accuse le maire. Est-ce si difficile de nommer les choses et les gens, de défendre la laïcité et de combattre le communautarisme ?

Oui, « on a oublié les enfants » qui s’étaient préparés à cette fête qu’ils méritaient, ainsi que leurs parents. Donc le problème reste entier : pourquoi avoir tout annulé au lieu de remplacer les brochettes « halal » par de la viande normale, ce qui serait normal dans une école laïque ?

Il y a donc beaucoup de non-dits dans cet article, de la part du maire et du responsable de la FCPE. Ils auraient eu tout le temps de corriger le tir en apportant un correctif à l’invitation aux parents pour ne pas priver des non-musulmans de brochettes normales.

Christine Tasin dit dans son article : « Les Résistants ont gagné ». J’en suis moins sûr : c’est le lobby musulman et surtout ses idiots utiles dhimmis qui ont gagné, en faisant annuler une kermesse d’école. Ça me rappelle les articles de Djamila Gérard sur Dounia Bouzar : il faut « islamiser, halaliser, etc. » tous les secteurs de notre société civile.

A Hagondange, le chantage islamique a parfaitement fonctionné. A Hagondange, c’est le lobby musulman qui a cassé le vivre-ensemble, divisé les familles et déçu les enfants. Il faut que chaque Français s’en souvienne et résiste en disant « On est chez nous » et à Rome faites comme les Romains. Les Français n’ont pas à manger halal, et que je sache aucun musulman n’est mort en mangeant de la viande non halal ou même du porc.

Roger Heurtebise

image_pdf
0
0