Kevin Myers : l'Afrique n'apporte rien à personne, si ce n'est le Sida


Le journaliste Kevin Myers a publié cet article le 10 juillet 2008. C’est le journal irlandais qui lui a donné ce titre provoquant. Dans ce texte, Kevin Myers analyse de manière percutante les rapports entre l’aide alimentaire occidentale et l’explosion démographique africaine.
Une réflexion qui n’a rien perdu de son actualité à l’heure où la propagande immigrationniste parle non plus de « réfugiés de guerre » mais de « migrants climatiques », nous encourage à réduire nos naissances afin de réduire notre impact sur le climat tout en encourageant l’immigration afro-musulmane pour lutter contre le vieillissement de notre population. 
Alors même que les États africains refusent de prendre des mesures pour restaurer un semblant de civilisation au Zimbabwe, il nous faudrait de nouveau faire l’aumône, à l’Éthiopie cette fois.
L’Éthiopie était déjà au centre de l’actualité il y a près de 25 ans (1984), avec la campagne contre la faim de Bob Geldof. Et durant ce laps de temps, la population du pays a bondi de 33,5 à 78 millions d’habitants…
Pourquoi diable devrais-je de nouveau encourager la croissance démographique catastrophique de ce pays ? Où est la logique ? Il n’y en a aucune. Et deux choses me disent que la logique ne compte pas dans cette affaire.
La première, c’est ma conscience. La seconde, c’est l’image, une fois de plus, d’un de ces enfants qui, une fois de plus, fixe l’objectif, de ses yeux une fois de plus grand ouverts, illustrant une fois de plus la tragédie qui une fois de plus, etc.

Un enfant éthiopien assis sur les genoux de sa mère au camp de réfugiés de Wad Sherife au Soudan, près de la frontière éthiopienne, sur cette image du 13 mars 1985. Une grande partie de ce qui s’est passé en Éthiopie à cette époque n’a jamais été rapportée dans les médias occidentaux.

Désolé mais moi, j’ai parcouru ce pays. À pied et financièrement. Contrairement à beaucoup d’entre vous, je suis allé en Éthiopie. Comme beaucoup d’entre vous, j’ai craché au bassinet pour les bonnes œuvres qui, là-bas, luttent contre la famine. L’enfant aux yeux grand ouverts que nous avons sauvé il y a 20 ans est désormais cet homme en rut, arborant une kalachnikov et procréant comme bon lui semble au gré de ses poussées hormonales.

Il y a sans doute de bonnes raisons pour prolonger ce système économique, social et sexuel détraqué et destructeur. J’ignore lesquelles. Et il y a sûrement toutes les bonnes raisons du monde de ne pas écrire le présent article.
Ces lignes ne me rallieront à coup sûr aucune amitié. Elles provoqueront le courroux indigné des lecteurs bien-pensants, une catégorie qui ne manque jamais une occasion de pervertir le débat public irlandais de ses persiflages et de ses injonctions morales. (…) Qu’importe…
Mais par pitié, vous, les représentants des ligues de vertu bien-pensantes, épargnez-moi les allusions à « Notre Famine » et les analogies trop faciles [NDLR : allusion à la Grande Famine irlandaise entre 1845 et 1852, dont les effets se feront sentir de longues années]. Il n’y aucune comparaison possible. En 20 ans de famine, la population de l’Irlande a été réduite de 30 %. Durant ce même laps de temps, grâce à l’aide alimentaire occidentale, aux semi-remorques Mercedes à dix roues et aux avions Hercules, la population de l’Éthiopie a plus que doublé.
Hélas, ce pays dévasté n’est pas isolé dans sa folie… Quelque part, dans ce continent merveilleux, se trouve la Somalie, un autre charmant pays bien pourvu en fainéants perpétuellement en rut, brandissant des kalachnikovs, mâchonnant du khat et excisant les filles. C’est désormais un continent pratiquement entièrement peuplé d’indigents sexuellement hyper-actifs, et des dizaines de millions de personnes ne survivent que grâce à l’aide internationale.

Cette dépendance n’a pas encouragé la prudence politique, ou le simple bon sens. La sottise vaudou semble constamment gagner du terrain et le prochain Président d’Afrique du Sud est persuadé qu’un peu d’eau du robinet sur un pénis post-coïtal est un bon moyen de prévenir les infections. En outre, cela va sans dire, la pauvreté, la faim et l’écroulement social n’ont pu prévenir des guerres ineptes au Tigré, en Ouganda, au Congo, au Soudan, en Somalie, en Érythrée, etc.

Une situation dépeinte à grands coups de crayon, certes. Mais c’est ainsi que l’histoire a souvent dépeint ses épisodes les plus sordides, les plus décisifs aussi.
Le Japon, la Chine, la Russie, la Corée, la Pologne, l’Allemagne, le Vietnam, le Laos, le Cambodge… ont eu à surmonter des épreuves bien plus dures que celles que doit endurer l’Afrique. Tous ces pays aident aujourd’hui ce continent, y investissent, alors que l’Afrique, avec ses vastes savanes et ses opulents pâturages, n’apporte pratiquement rien à personne, si ce n’est le Sida.
Pendant ce temps, les populations africaines épuisent leurs ressources et provoquent des dégâts écologiques catastrophiques. En 2050, la population de l’Éthiopie sera de 177 millions : l’équivalent de la France, de l’Allemagne et du Benelux réunis, mais situés dans les zones arides et dévastées de la Vallée du Rift, où l’on trouve de moins en moins de sources de protéines.

Quel sens cela a-t-il d’encourager activement l’augmentation de la population adulte d’un pays déjà surpeuplé, à l’environnement dévasté et économiquement dépendant ?
En quoi est-il moral de sauver un enfant éthiopien de la faim aujourd’hui, et lui permettre de survivre dans un contexte de circoncision brutale, de pauvreté, de faim, de violence et de sévices sexuels, qui résultera en une autre demi-douzaine d’enfants aux grands yeux, dont les perspectives seront tout aussi réjouissantes ?

Cela vous permettra sans doute de vous sentir mieux, ce qui est la raison principale d’une charité aussi abondante. Mais ce n’est pas suffisant.
Cette charité intéressée est l’un des fléaux de l’Afrique. Elle a permis de maintenir en place des régimes politiques qui se seraient effondrés autrement. Elle a prolongé de 10 ans la guerre entre l’Érythrée et la Somalie.
Elle a inspiré à Bill Gates un programme d’éradication de la malaria, alors qu’en l’absence quasi complète d’autodiscipline, cette maladie est actuellement l’une des formes les plus efficaces de contrôle des populations. Si ce programme réussit, se vante-t-il, des dizaines de millions d’enfants qui seraient morts en bas-âge parviendront à l’âge adulte.
Très bien, et ensuite ? Hmm… je sais. Qu’ils viennent tous ici. En voilà une riche idée.
Suite aux réactions des lecteurs, Kevin Myers avait justifié sa position dans un autre article : Famines : faut-il donner plus d’aides aux Africains ou les laisser se débrouiller?
Julien Martel

image_pdf
0
0

32 Commentaires

  1. Détrompez -vous ceux que vous voyez sur ce bateau sont les futurs géniteurs qui serviront à foncer notre couleur .blanche tant décrié.

  2. « …l’Afrique n’apporte rien à personne, si ce n’est le Sida… » Si, il y a la drépanocytose aussi…

  3. Connaissez-vous le rapport meadows de 1972 ,sur l’état du monde ,sur notre existence !
    Il planifie la fin de notre monde vers 2030 ,nous avons abusé des ressources de la nature ,nous n’avons pas maitrisé la démographie .
    Si les dirigeants politiques avaient tenu compte de ce rapport ,ils auraient pu maintenir à l’équilibre les ressources du monde à l’horizon de 2012 ,ce qui n’a pas été fait ,et maintenant c’est trop tard !!!!!!!!
    Je vais lire ce rapport en entier ,il est sur internet ,et je vous conseil d’en faire autant ,je pense que je vais découvrir des choses qui ne vont pas me faire plaisir ,surtout au niveau des politiques ,mais je tiens là un début d’explications qui ne nous a jamais été divulgué .
    Les français sont prêts à voter pour les verts ,j’en suis dévastée …………..

    • Les français sont prêts à tout et n importe quoi des convictions pas beaucoup le dernier qui a parlé à raison la cervelle inexistantd

  4. Comme le disait fort justement Pascal Sevran à la télé je cite: Les africains creusent leurs tombe avec leurs bites (A méditer)

    • Comme le disait fort justement Pascal Sevran à la télé je cite : Les africains creusent leurs tombes avec leur bites ………(A méditer)…… pas que des tombes ils bouchent des orifices même des élites d état plus les maladies en prime.

  5. Mr Martel je suis tout à fait d’accord avec votre analyse tristement réaliste et hélas inéluctable! Ces populations porteuses d’un QI de 70 au mieux ne sortiront jamais rien de bon puisque la natalité fruits de la baise incontrôlable maladive justifie de la part des mâles perpétuellement en rûte une virilité prétentieuse! Regardez les reportages de ces pays… Des gosses partout ça pullule et c’est soit disant l’avenir de l’Afrique que ses crèves la faim.. A l’armée en situation de sentinelle la nuit tu ne mets jamais en place un noir, car il s’endort !!! OUI IL s’endort!!! Au risque de faire buter toute une compagnie! IRRÉCUPÉRABLES!!! Pour détruire la belle Europe évoluée, il faut du nègre dans sa gueule à cette salope de blanche cultivé pour enfin la détruite à tout jamais…

  6. Qu’attendent les organisations soit disant humanitaires pour envoyer en afrique des aliments qui les rendent stériles puisqu’ils sont incapables de se nourrir. Dans. Les villes on fait cela pour diminuer la population de pigeons il faut être réalistes.

  7. Oui, le Sida provient des singes africains et de certaines pratiques…
    La frénésie sexuelle africaine vient du désoeuvrement, cause de leur pauvreté.
    Tout s’enchaine….
    Nous, c’est l’inverse ! Dire que c’est heureux ?
    La Guerre Démographique fut entamée dès le Premier jour ! Pas terminée !

  8. Comme vous le savez les africains subsahariens sont majoritairement chrétiens et de donc de culture judeo-chrétienne. (personne ne peut contester ce fait)
    Dites vous qu un européen chrétien et plus proche religieusement et culturelement d un africain subsaharien, que d un européen athé.
    L Afrique subsaharienne est l avenir du christiniasme.
    Il ne faut pas rentrer dans le jeu de nos ennemis anti-chretien qui tentent de diviser les chrétiens.

    • C’est complètement n’importe quoi! D’ailleurs les fautes d’orthographe laissent présupposer vos incapacités de penser. Un athée européen reste un Européen. Un Africain chrétien reste un Africain.

    • Encore le même laïus à chaque fois que l’Afrique est citée changez de disque le vôtre est rayé crétindafrique.

    • @Chretien d’Afrique. Répéter des mensonges n’en font pas des vérités!
      Un Africain même chrétien n’a rien à voir avec un Européen pas plus qu’un Tamoul chrétien a à voir avec un Européen. Votre discours obsessionnel est en contradiction avec celui du cardinal Sarah.

      • @Nevada Boadicea et Sarah
        Dire que la majorité des africains subsahariens sont majoritairement chrétiens et donc de culture judeo-chrétienne ce n est pas un mensonge mais un fait (aujourd’hui plus personne ne conteste ce fait)
        Dire qu un chrétien à plus de point commun avec un autre chrétien, qu’avec un athé, c est aussi un fait
        Vouloir nier la chrétienté de l Afrique subsaharienne c est jouer le jeu des ennemis du christianisme
        Aucun auteur sur ce site ne remet en cause le fait que l Afrique subsaharienne est majoritairement chrétienne

        • Source Wikipédia:
          (…)Il y aurait au Soudan 93 % de musulmans (majorité de sunnites, et minorité chiite), 5 % de chrétiens coptes (il y a une cathédrale de l’église copte à Khartoum), les 2 % restants sont composés d’animistes, de protestants, et de baha’is[réf. souhaitée].
          Le jeudi 14 mai 2014, un tribunal de Khartoum condamne une femme enceinte de huit mois à la pendaison, pour avoir adopté la religion chrétienne.

    • C’est quoi cette analyse de possédé (?) Qu’est ce qu’on en a à foutre des africains fussent-ils Chrétiens (sic) On n’a pas de communauté de destin avec cette engeance de malheur sauf à les prendre en charge jusque la nuit des temps! Ils sont à charge perpétuel malgré les prières non… Qu’ils gèrent leurs bite et ensuite on pourra aller à la messe en rangs serrés.

  9. Et si on reprenait les essais nucléaires au Sahara à grande échelle ? Cela permettrait de faire’ évoluer les techniques…

  10. Tout cela je l’ai déjà lu sur un site  » faminafrick » très documenté !
    Nous n’avons pas à les aider ,s’ils veulent devenir des gens civilisés qu’ils se prennent en main et qu’ils virent leurs gouvernants qui n’en n’ont rien à foutre de leurs vies !
    Les états européens ont une grande part de responsabilité dans ce fléau ,en injectant des millions qui ne vont en réalité qu’aux dirigeants .

  11. Bravo pour cet article essentiel. L’explosion démographique africaine due à l’apport de la médecine occidentale est la principale menace écologique mondiale. Une menace dont ne parlent jamais les « verts » et autres Greta et pour cause….

  12. « Le Japon, la Corée, le Laos, la Russie, la Chine, la Pologne, l’Allemagne, le Cambodge…ont eu à surmonter des épreuves bien plus dures que celles qu’a eues à surmonter l’Afrique… »
    Exact, mais eux c’est pas des noirs africains, alors ça compte pas pour la bien pensante gauchiste et tiers-mondiste mondiale…

  13. Bravo pour avoir republié ces articles, qui ont une charge de vérité véritablement explosive.
    Cela rappelle le fameux discours d’Enoch Powell en 1968 qui alertait déjà sur les dangers de l’immigration massive : « Rivers of blood ».
    Il y eu chez les Brtitanniques plus de lanceurs d’alerte que chez nous. Mais ils sont tout aussi occultés ou dénoncés.
    Je signale d’ailleurs que Kevin Myers vient de se faire virer du Sunday Times après une campagne de dénigrement sur tweeter orchestrée notamment par la fille Clinton (Chelsea).

  14. Comme quoi il faut toujours réfléchir aux conséquences de ce qu’on fait et invente..C’est
    la médecine occidentale qui a provoqué ce tsunami africain (médecins militaires, missionnaires, médecins du service des Grandes Endémies, etc..le plus bel exemple le
    Dr Jamot ). Médecines associée à la pacification de régions parcourues de guerres et de
    vendeurs d’esclaves..

  15. bien triste article qui révèle la réalité de cette période suicidaire (pour l’europe) et conquérante pour les autres
    et les gaulois vont ils continuer à voter pour leurs bourreaux ou s’abstenir, ce qui revient au même

  16. Si vous aimez lire lisez donc « la joie de vivre » de Zola, cela en dit long sur le besoin de donner toujours pour se sentir heureux et l’ingratitude des assistés.

Les commentaires sont fermés.