Kofi Yamgnane : la France n’est pas raciste, l’Afrique se portait mieux avant…

Publié le 14 juin 2020 - par - 34 commentaires

Kofi Yamgnane, vous connaissez sûrement : premier maire noir élu en France métropolitaine, dans une commune bretonne, il fut membre du PS et ministre de Mitterrand. Un CV qui ne porte pas spontanément au racisme, au colonialisme, à l’esclavagisme, loin s’en faut. On pourrait même attendre de lui qu’il verse dans la victimisation, le racialisme noir, la critique permanente de la France, les injonctions à la repentance. Au contraire, Kofi Yamgnane prend, depuis quelques années, des positions totalement à rebours du communautarisme et de l’indigénisme ambiant.

En 2010, le Franco-Togolais déclarait, sur le plateau de LCP, que “les vieux Togolais se rappellent l’époque de la colonisation, et disent que c’était mieux du temps des Blancs.” Des paroles prononcées à la stupéfaction des journalistes qui l’interrogeaient. “À l’époque de la colonisation, il y avait des médicaments dans les dispensaires, les routes étaient entretenues, les métropolitains s’occupaient des gens, de leur bien-être. Depuis les indépendances, nos dirigeants ne font rien, c’est une immense déception.” Voilà des mots qui, s’ils étaient prononcés par un autre que lui, auraient été sanctionnés d’une fatwa pour racisme, fascisme et tout le toutim.

Dans l’ambiance délétère actuelle, Kofi Yamgnane récidive. Dans une interview au journal Le Point, il affirme : “La France n’est pas raciste. Il y a peu de racistes en France. Aucun pays n’offre autant d’hospitalité et d’assistance aux étrangers que la France.” Et de condamner, dans la foulée, les délires de Camélia Jordana, Virginie Despentes et Omar Sy. “Houphouët-Boigny, Senghor, Monnerville, Bambuck, Rama Yade, Christiane Taubira, Laura Flessel, Sibeth N’Diaye et moi même ont été ministres : comment Mme Despentes peut affirmer qu’il n’y a jamais eu de ministre noir, il y en a régulièrement depuis la fin de la guerre. Sans que personne ne trouve rien à redire.” Puis : “Il n’existe pas de problème noir en France. La France n’a jamais mis la race en avant, racialisé les sujets, c’est même tout le contraire”.

Une mise au point essentielle de la part d’un homme de gauche, qui réhabilite la colonisation : de quoi remettre en cause bien des idées reçues, bien des tabous. À l’heure où des factions racialistes et communautaristes attaquent la France, il serait bon que d’autres personnalités issues de l’immigration, ou de la diversité, témoignent comme le fait Kofi Yamgnane : cela permettrait de remettre à bien des gens les idées en place, et de replacer, une fois pour toute, l’église au milieu du village…

Olivier Piacentini

 

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
Yves

Enfin, sur le le rôle partiellement positif de la colonisation, on peut noter aussi le témoignage du cardinal Guinéen Robert Sarah :

« Dans ma propre vie en Afrique, j’ai pu apprécier les plus beaux fruits de la colonisation occidentale. Les valeurs culturelles, religieuses et morales que les français ont données à mon pays étaient d’une grande richesse. Les colons venaient avec des traditions ancestrales riches et vivantes ennoblies par le christianisme. Leurs conceptions de la dignité de l’homme, de ses droits et de ses valeurs étaient émancipatrices. La France m’a donné une langue extraordinaire. Les missionnaires de ce pays m’ont apporté le véritable Dieu. Je n’ai pas peur de dire que je suis l’enfant d’une colonisation constructive.” (Le soir approche, déjà, 2019)

Yves

Je voudrais aussi ajouter que M. YAMGNANE ne fut pas le premier maire noir en Métropole (exemple de Raphaël Elizé).

Yves

Bonjour,
Monsieur YAMGNANE a jadis tenu des propos plus malheureux… L’historien Bernard Lugan rapporte ces propos sur la traite négrière, avant de les réfuter, tenus en 1992 : “Les chiffres que je connais, c’est 150 millions d’Africains emportés comme esclaves. Je crois qu’il serait important que des excuses nous soient présentées .» (LUGAN, “God Bless Africa, contre la mort programmée du continent noir”, Carnot, 2003)
Des chiffres fantaisistes comme fondement d’une exigence de repentance, on peut faire mieux comme exemple d’intégration, mais passons, c’est vieux maintenant.
Il faut bien reconnaître qu’en ces temps d’hystérie et de mensonge généralisé, son point de vue modéré fait du bien à entendre.

Francine SIDLER-SICARD

J’ai passé les 16 premières années de ma vie en Afrique de l’Est francophone, J’ai vécu l’indépendance de mon pays d’enfance. OUI à l’époque coloniale, les routes étaient entretenues, les hôpitaux fonctionnaient très bien, les écoles permettaient un illetrisme de moins d’environ 15%. Un pays dont plus de 85% de la flore et de la faune sont endémiques ( certains bois très rares), un sous-sol très riche. Un pays qui produisait suffisamment pour nourrir sa population. 60 plus tard, c’est une catastrophe, la corruption, la dette et la pauvreté sont abyssales, les infrastructures sont délabrées, presque 80% de la forêt tropicale a disparu mettant en danger certaines espèce d’animaux, un taux d’illetrisme vertigineux! Et c’est le schéma de tous les pays d’Afrique! Cela me brise le coeur.

lafronde

Le “vivre ensemble” est la tentative d’établir un empire multiculturel et multi-ethnique. Un empire sert d’abord ses maîtres, politiques ou économiques : politiciens, ou multinationales. Une Nation c’est d’abord une communauté, c’est à dire une reconnaissance mutuelle d’appartenance. Nul pouvoir ne peut l’imposer, sinon par la tyrannie. Or notre régime politique a muté après 1968. Notre Constitution et notre Déclaration des Droits de 1789 qui garantissant nos libertés, ont été contournées et polluées par une Législation liberticide d’origine européenne : UE, CEDH. Tous ceux qui ont voulu contourner le Peuple français y ont trouvé intérêt : dumping salarial pour le Patronat, assisté social et électorat de rechange pour les politiciens progressistes. Contre ce régime, reformons communauté !

Jean Girardeau

Gaston Monnerville avait été maire de Saint-Céré, dans le Lot, de 1964 à 1971.

lafronde

Racisme est un terme polysémique. Le seul racisme aujourd’hui répréhensible est le suprémacisme racial. Remarquons qu’il existe d’autre suprémacismes, notamment le suprémacisme politico-religieux du Coran qui conforte l’Oumma comme “meilleure des communauté, ayant des droits sur les mécréants. Le racisme au sens courant de communautarisme ne convient pas aux politiciens (c’est un pouvoir rival du leur) ni aux intellocrates (autre suprémacisme culturel) car il contrevient à leur croyance universaliste. Néanmoins la plupart des peuples de la Terre sont communautaristes, mais seuls les européens sont soumis à une interdiction de faire communauté, au nom du principe de non-discrimination. Or sans communauté pour se défendre, l’individu est impuissant. Discriminer ou disparaître !

Winny

A quand des maires blancs au Zimbabwe ,

jobig

Le cardinal guinéen Robert Sarah, préfet de la congrégation du culte divin à Rome, dit exactement la même chose, et c’est le sentiment de la plupart des nombreux prêtres africains “prêtés” en France qui servent de bouche-trous. Il est plus romain et traditionaliste que nombre de prélats cathos-gauchistes européens. Mais sa couleur de peau et ses origines assurent son immunité. S’il avait été blanc, il aurait été viré sans “miséricorde” par le pape actuel gauchiste immigrationniste mondialiste lécheur de babouches.Les cathos gauchistes sont dans un premier temps très heureux d’accueillir des prêtres noirs, en pensant qu’il y aurait du tam-tam à la messe, mais ils déchantent quand ils ont des prêtres qui défendent la civilisation européenne et la religion catholique !
Sarah prochain pape !

jobig

Léopold Senghor, reviens expliquer à ces incultes ce qu’est la négritude !

kurt mayer

fabrice quarteron réagit de plus en plus souvent, lui c’est plus du genre (avec son franc parler) sort toi les doigts du cul et bosse … bosse à l’école, bosse au club de sport, bosse au travail, on a pas rien sans effort , tu ne réussis pas sans effort, il est très bien placé lui

jobig

Erratum : il s’agit de Patrice et non Fabrice Quarteron. Au passage, ce grand sportif est plein de bon sens et est un ennemi acharné du racialisme;
Son patronyme Quarteron est issu de l’ancienne et étrange terminologie des différents métissages entre métis, mulâtres, capres… Il signifiait à l’origine un individu ayant 1/4 de sang noir, issu de l’union d’une mulâtresse et d’un blanc. Vue la couleur de sa peau, cela paraît cocasse !
Rien à voir donc avec un quatuor de généraux en 1961…

Anne Hélène Gestin

Bravo M. Yamgnane! il est vrai que compte tenu de votre parcours, il eut été difficile de prétendre le contraire… Néanmoins, en tant que socialiste, (que vous êtes sans doute toujours?) il est courageux de revendiquer ce type d’idée…..!

GLANDU

Je suis personnellement témoin de ce genre que choses. J’ai parlé avec de vieux malgaches qui avaient vécu sous la colonisation et qui s’expriment exactement comme cela.

Dragon Rouge

Ce n’est pas pour rien que les bobos gauchistes excitent les africains et les maghrébins contre les Français de classe moyenne ou populaire, c’est double jackpot pour ces nantis anarchistes et capitalistes, car il est très probable que la phase finale sera l’exploitation totale des immigrés mais de manière subtile. Puis quant aux zones de séparation les bobos ont déjà posé les bases de ce nouvel apartheid.

Anton

Lors de séjours au Zaïre, en pleine époque Mobutu, j’ai entendu personnellement à maintes reprise les mêmes réflexions de la part de vieux Congolais. Mais pour le genre de familles africaines geignardes de racailles style Fofana, Luhaka ou Traoré et leurs soutiens communautaires, ces Africains qui reconnaissent ces vérités -c’était mieux du temps des Blancs-sont des traîtres à leur négritude. Et il paraît que les races n’existent pas…

Lorenzo

Effectivement, si Eric Zemmour avait tenu ces mêmes propos, je n’ose pas imaginer les ouragans de haines et les procès qui se seraient déversés sur sa tête ! La colonisation n’est sur le fond pas une bonne chose, on la paie aujourd’hui avec beaucoup des descendants des pays colonisés qui gangrènent notre pays. Cependant, même s’il y a probablement eu des excès d’autorité de la part de certains français, force est de reconnaitre que nous avons apporté notre savoir-faire dans un grand nombre de domaines à ces pays qui vivaient encore sous des régimes tribaux, cruels et sans aucune organisation ni législation. En reprenant leur indépendance, ils se sont eux même tirés une balle dans le pied.

Eric des Monteils

Donnez le meilleur pays développé aux négros, ils vous en feront un tas d’ordure en un temps reccord.

Gabriel Zallas

Exemple : Le Liberia

Anne Lauwaert

M’enfin! Je n’arrête pas de vous le dire, moi j’y étais! Il y avait des routes, chemins de fer, aéroports, navigation sur les fleuves, téléphone, eau courante potable, hôpitaux, dispensaires, écoles, premières facultés universitaires, cinémas, électricité, barrages, poste, mines, fermes, lutte contre les maladies tropicales qui étaient étudiées à l’ institut des maladies tropicales d’Anvers, etc. et… il n’y avait pas de guerres tribales, ni de négriers arabo-musulmans dans le NE du Congo. Bien sûr que c’était un paradis ! https://atelier-ca-della-fiola.blogspot.com/p/congo.html

philpat

et cependant au cours de la dernière présidentielle, les togolais n’ont pas voulu élire ce breton …

zéphyrin

normal il est considéré comme un traitre….le ressenti humain est très complexe…et d’autres togolais tenteront leur chance pour devenir traitres à leur tour….traitres mais pensant bénéficier d’aides “compensatoires”
l’Afrique ne connaitra pas de boom économique sans être décomplexée .

BERNARD

“C’était mieux au temps des blancs”.. quelle belle phrase de kofi miammiam ! Si agréable a entendre et aussi tellement vraie !

Vous voyez la différence entre le Black qui a vu les deux cotés des choses, et à qui on peut accorder une bonne foi, et les indigénistes comme o”boino, racailla diarrhée et les mecs du cran ou de la ldna qui n’ont jamais mis un pied en Afrique, se plaignant d’une colonisation ou d’un esclavage que n’ont même pas subi leurs parents.

Si vous passez un jour en Guinée Conakry, on voit ce qu’il reste des bâtiments et des infrastructures de la colonisation….des ruines.. au bar, dans les rues, on essaye de vous vendre de l’eau ou de la mixture dans des canettes de bière décapsulées.. un vrai bonheur !

Idem d’ailleurs dans les autres pays d’Afrique pourtant si riche.

zéphyrin

ok bien reçu…mais à partir de quel nombre , quelle proportion et quelle représentation d’africains en France des tensions et un étonnement propice à du racisme peuvent surgir ?
Dans les années 70 un black dans une équipe de foot attirait la sympathie, on le chouchoutait…En 2020 la donne a changé et si j’en croit les revendications black , notre attitude aurait changé…je crois que c’est une question à poser.

Grainus

Parce qu’aujourd’hui le championnat de France de foot est devenu un championnat africain !

Denys

Par pur honnêteté et au lieu de tordre les propos de Yamgnane, ça serait bien de citer plutôt sa dernière interview dans le Point : https://www.lepoint.fr/politique/kofi-yamgnane-omar-sy-ne-fait-pas-mieux-qu-eric-zemmour-13-06-2020-2379662_20.php
Pas tendre avec Sy mais aussi Zemmour, reconnaissant la discrimination des noirs pour le travail et le logement, le contrôle au faciès, …
Il n’a jamais dit qu’il n’y avait pas de racisme en France mais qu’à présent les racistes se montraient : https://www.francetvinfo.fr/faits-divers/police/violences-policieres/racisme-et-police-kofi-yamgnane-une-parole-dapaisement_4008025.html
A votre avis ils parlaient de qui ? Bref merci de ne pas manipuler la parole d’un noir pour servir vos thèses merdiques.

Denys

Réhabiliter la colonisation ? Y en a qui manque pas d’air ! Et il y a des abrutis ici pour emboîter le pas de l’auteur. Bref, visiblement il faut encore plus d’africains en France pour qu’ils comprennent ce que c’est de ne plus se sentir chez soi, inférioriser, dominer.

zéphyrin

je pense que le mot “re colonisation” est incorrect, et ce retour guerrier à jamais impossible.
par contre une présence européenne “nomade”, sans but d’installation définitive pourrait aider au démarrage de l’Afrique sub saharienne. et au delà. Des ingénieurs, des médecins, des gestionnaires, des spécialistes de tout poil pourraient faire leurs premières expériences avec une latitude impossible à espérer en France.
Mais des nomades “européens”, pas la “françafrique”, surtout pas…
Ce serait moins honteux dans ces conditions de limiter drastiquement la venue définitive de la misère chez nous.

Denys

C’est à mon avis ce que font les chinois.

Pedro de la mancha

Une évidence. Et pourtant c’est un noir qui le dit.
Il y a des racistes en France, comme partout, c’est le mal le plus répandu sur Terre. Vouloir que l’Occident reste très majoritairement blanc est-ce du racisme? Que l’Afrique reste noire? Etc… etc… Chacun chez soi. Que l’on ait des populations indigènes, pourquoi-pas? Mais en minorité et intégrée. C’est tout ce que l’on demande.

.Dupond1

Et qu’il y ait réciprocité ( un ministre sénégalais en France et au Sénégal un ministre français ) idem pour la double nationalité et le droit du sol

Malou30

Il y a des noirs lucides !

.Dupond1
Winston

Une vidéo culte . Tout le monde devrait la connaître !

Lire Aussi