Kosovo, bientôt la Reconquête ?

Après le dépeçage de la Serbie par l’OTAN, les islamo-mafieux albano-kosovars, descendants des conquérants turcs dans les Balkans, ont proclamé l’indépendance de leur émirat en 2008. Et les journaleux serviles des médias mainstream ont fait mine de croire que tous les problèmes étaient réglés.

En vertu du principe (presque) universellement admis : là où le mahométan installe sa tente, il est chez lui. Et nul n’a le droit de l’en déloger.

La guerre en Ukraine, une occasion unique de jouer la revanche !

Les Ricains et leurs vassaux sont trop occupés à soutenir à bouts de bras le Zygomyr et sa bande de zigomars pour se permettre l’ouverture d’un deuxième front en Europe.

La situation n’est plus la même qu’en 1999 avec une Russie qui avait du mal à se remettre de la déliquescence soviétique dans les domaines économique et militaire. Alors que, maintenant, ce sont les agresseurs otanesques qui souffrent d’une obsolescence des matériels, d’une pénurie de munitions, et d’un manque de motivation des troupes.

Aujourd’hui, Dmitri Peskov, le porte-parole du Kremlin, a affirmé que « la Russie soutient la Serbie avec laquelle elle a des relations très étroites d’alliés, historiques et spirituelles. » Ajoutant que Moscou suit très attentivement ce qui se passe au Kosovo et comment les droits des Serbes y sont garantis.

En termes moins diplomatiques, cela signifie que, cette fois, on ne laissera pas les terroristes de l’UCK préparer le terrain pour les bombardiers de l’OTAN, protégés par des chasseurs français et anglais, venus massacrer les Serbes. La Russie a les missiles pour les envoyer au tapis.

Les Kosovars comme tous les mahométans exigent toujours plus

S’ils s’étaient contentés de leur sécession, en respectant les accords de parité dans les zones encore habitées par des Serbes, l’équilibre instable imposé par les Ricains aurait pu se maintenir quelque temps encore.

Malgré les brimades, humiliations, vandalismes, vols, incendies et crimes dont ils sont régulièrement victimes dans leur province occupée et tout au long de la ligne de démarcation, les Serbes encore traumatisés par les bombardements sauvages dont ils furent victimes avaient une mis une sourdine.

Sans se résigner. Car ils n’ont jamais renoncé à récupérer le territoire de Métochie qui fut le berceau historique de leur civilisation. Comme la Seine-Saint-Denis fut depuis Dagobert (an 603) et jusqu’à Louis XVIII (1824) le symbole par excellence du pouvoir des rois catholiques de France.

Les 120 000 Serbes vivant sous l’occupation mahométane auraient pu, au moins pour un temps, faute de mieux, entretenir un modus vivendi réaliste avec l’envahisseur. Par un partage dans les zones mixtes des postes de flics, juges, procureurs et fonctionnaires divers, là où les autorités se doivent d’être duales pour départager les affrontements intercommunautaires, sans être accusées de favoritisme.

Cela fonctionne assez bien dans les villes américaines où les flics patrouillent en binôme, un Blanc et un Black, et où on s’efforce de coloriser les cours.

Les islamo-mafieux kosovars ont accepté une répartition semblable des tâches, sous la pression des institutions internationales qui les inondent de subventions. Mais un mahométan n’est jamais lié par sa parole donnée à un kouffar. Il peut la reprendre quand bon lui semble. Non seulement c’est permis, mais encore encouragé par la charia.

L’étincelle qui a mis le feu aux poudres

Début novembre, des centaines de policiers serbes du Nord Kosovo occupé, travaillant avec la police kosovare, ainsi que des juges, procureurs, enseignants et divers administratifs coopérant afin d’apaiser les tensions, ont démissionné en masse. Pour protester contre la décision de la mafia de Pristina d’interdire aux Serbes qui vivent au Kosovo d’utiliser des plaques d’immatriculation délivrées par la Serbie et de restreindre leurs déplacements. À moins de payer aux truandeaux locaux la taxe due par les dhimmis en terre d’islam.

Il y a eu des manifestations, puis des barrages, puis des occupations symboliques de services publics.

Avec le sens du dialogue qui les caractérise, surtout quand ils se croient toujours protégés par le « grand frère » étazunien, les Kosovars ont fait dégager les protestataires en tirant à balles réelles. Ceux-ci se sont alors massés le long de la ligne de démarcation, bloquant quelques postes douaniers. En principe, les barricades devraient être levées le 29 décembre, en échange de la libération des Serbes retenus en otages par les mahométans.

Puis, profitant de la situation, les mahométans ont repoussé la tenue d’élections locales prévues le 18 décembre, dans quatre municipalités à majorité serbe (Leposavici, Mitrovica Nord, Zvecani et Zubin Potok) démissionnaires le mois précédent en raison du contentieux sur les plaques d’immatriculation mais aussi sur l’ensemble des documents administratifs délivrés par la Serbie, tenus pour invalides.

Bien entendu, usant de l’inversion accusatoire habituelle, les islamistes ont rendu leurs voisins responsables des troubles, après avoir nié les coups de feu et les lancers de grenades. Malgré des images et des enregistrements sans équivoque des rafales d’armes automatiques et des explosions.

Tandis que les journaleux pourris des chaînes de désinformation continue de l’Eurocrature expliquaient benoîtement que les Kosovars n’étaient pas tout à fait de vrais bons musulmans. Ils boivent de l’arak ou araki à 50° d’alcool. Comme les Turcs, Syriens, Libanais et Irakiens. Donc pas d’amalgame !

Les Kosovars veulent la guerre, il faut leur donner satisfaction !

Profitant de la double nationalité de certains, les Kosovars qui se vantent d’avoir gagné la guerre de 1999 ne cachent même plus leur appétit de conquête des zones frontalières du Sud-Ouest de la Serbie. Tout en lorgnant plus loin jusque au sud de Belgrade où ils ont patiemment positionné leurs agents dormants. Il y a dans les 250 000 mahométans armés, de nationalité serbe, incrustés dans le pays, ce qui fait une redoutable cinquième colonne.

N’en déplaise aux démocrassouilles qui poussent des couinements de vierges outragées, ce n’est pas sans raisons que l’armée serbe a placé ses troupes en état d’alerte renforcée.

Le président de Serbie, Aleksandar Vucic, a ordonné à son armée « d’être prête au plus haut niveau de préparation au combat ».

Pour la Première ministre serbe Ana Brnabic « la situation avec le Kosovo est au bord du conflit armé ». Quant au ministre serbe de la Défense, Milos Vucevic, il évoque « l’utilisation sans limites de nos armes s’il le faut ».

Tandis que le général Milan Mojsilovic, chef des forces armées serbes, a pris position le long de la ligne de démarcation. Un résidu de l’armistice qui n’est pas une frontière internationalement reconnue comme le prétendent les Kosovars.

L’OTAN est toujours complice des Kosovars mais la Serbie n’a plus peur

Afin d’envenimer la situation, les Kosovars ont attaqué une patrouille de la prétendue Force de maintien de la paix (Kfor) et accusé les Serbes d’avoir mené l’action. Bientôt ils remettront en scène des massacres bidon comme en 1998. Normal. Ils ont eu à « La Ferme» de Langley Virginia les mêmes professeurs d’art dramatique que le Zygomyr.

Les mercenaires de l’OTAN qui, en d’autres temps, auraient remué ciel et terre pour punir les prétendus coupables, ont juste « ouvert une enquête ».

Maintenant, on ne rigole plus ! À Pristina, la ville aux 350 mosquées dont la première date de 1395, mais dont les habitants ne seraient pas tout à fait des vrais musulmans, on voit la main du Kremlin derrière les tensions actuelles.

Et on s’inspire du Zygomyr pour pleurnicher : « C’est la Serbie, influencée par la Russie, qui a relevé l’état de préparation de ses troupes pour protéger les groupes criminels qui terrorisent… les citoyens d’origine serbe vivant au Kosovo ! », a accusé Xhelal Svecla, le ministre kosovar de l’Intérieur. Un humoriste dans son genre.

« Les Albanais (il ne faut pas avoir peur de les désigner par leur vrai nom) exacerbent les tensions qui conduisent vers une nouvelle escalade dans le but clair de procéder à un nettoyage ethnique au Kosovo-Metohija et d’expulser les derniers Serbes restants dans notre territoire séculaire », a dénoncé Milos Vučević, le ministre serbe de la Défense.

Les Russes ont une double revanche à prendre

Là encore, l’OTAN les a roulés dans la farine. En échange de sa neutralité en 1999, la Russie avait obtenu la promesse qu’elle aurait un rôle de superviseur à tenir dans le nord de la province serbe devenue autonome… Rôle qui a été finalement dévolu aux mercenaires de la KFOR, infiltrés par les islamistes.

Certains venus de la lointaine péninsule arabique soutenir leurs frères bosniaques et albanais, comme naguère les volontaires de la 13 e division SS Handshar dirigée par le général grand mufti Amine Al Husseini, familier d’Adolf et oncle de Yasser Arafat.

Avertissement sans frais :

« Bien sûr, nous soutenons la Serbie dans toutes les actions qu’elle entreprend », a déclaré Dmitri Peskov, porte-parole de Poutine. En outre, la situation dans les Balkans pourrait encore s’aggraver si les Serbes de Bosnie, également proches de la Russie, venaient eux aussi à se rebiffer. On n’aurait probablement pas besoin de les y encourager, vu les brimades que les mahométans leur infligent quotidiennement.

En attendant, les USA et l’Eurocrature ont, dans un communiqué commun, appelé « tout le monde à faire preuve du maximum de retenue et à prendre des mesures immédiates pour une désescalade» et exhorté les deux parties à                    « s’abstenir de toute provocation, menace ou intimidation ».

On est loin du temps où le boucher Clinton et son commis Chiracula se délectaient à casser du Serbe sur ordre des rois du pétrole.

Christian Navis

https://climatorealist.blogspot.com/

image_pdfimage_print
20

27 Commentaires

  1. attention à ne pas trop charger la Russie, peut pas être partout en même temps

  2. C’est honteux ce qui a été infligé aux serbes. Ils étaient dans leur pays et n’ont fait que se défendre. Les puissances occidentales; largement pilotées par les américains, ont annexé une partie de SERBIE pour l’accorder aux musulmans et en faire le KOSOVO. Ils représentaient 12% début 20ème siècle, et 92% en fin XXème. C’est comme si aujourd’hui on organisait la partition de la France pour la donner puisqu’ils s’y sont multipliés depuis 1974… Ce que le Gl DG voulait éviter, arrive à pas de géant avec les politiques ignobles successives.

  3. ce ne sera pas au meme prix cette fois ! la SERBIE grande alliee de toujours de la FRANCE – doit on encore mettre une majuscule ? – trouvera aide et assistance aupres de la GRANDE RUSSIE … LES AMERICAINS et leurs suzerains savent que le monde ne sera jamais plus comme ils voulaient l IMPOSER ! ils se debattent mais finiront par rentrer leurs etendards et rentrer chez eux la queue entre les jambes …LE MONDE UNIPOLAIRE MONDIAL dirige par les americains est mort et nous saurons feter dignement sa disparition … MERCI QUI ? MERCI POUTINE ….

    • VASSAUX a la place de SUZERAINS ! pardonnez moi . j aurais du dire kratofellateurs ou plus simplement COLLABOS …

  4. J’étais consterné voire anéanti en mars 99 quand la France bombardait la Serbie. J’avais honte.

    Actuellement la situation est difficile à gèrer. Si par chance la Serbie retrouvait son territoire historique où iraient se « réfugier » les muzzos?
    En Turquie?
    Non! En France et en Allemagne. Avec l’ accueil qui va bien…☹

  5. Le terme Kosovar n’est pas à employer, c’est la langue de l’ennemi. Il s’agit d’Albanais ayant illégalement envahi le Kosovo avec la complicité des USA qui y ont installé une gigantesque base militaire, et celle de leurs valets européens.

  6. J’AI COMPRIS DEPUIS FORT LONGTEMPS QUE LES AMERICAINS ET EUROPEENS SOUTENAINENT LES MUSULMANS DANS LES BALKANS POUR PUNIR LES PAYS SYMPATISANTS RUSSES OU ANCIENS
    AMIS DE L’URSS .
    LES SERBES DOIVENT SE BATTRE ET GARDER LE KOSOVO POUR LA LIBERTE DE L’EUROPE CHRETIENNE CONTRE LES FOUS D’ALLAH.

  7. « Solidarité kosovo » sur facebook que je n ai plus, pour leur venir en aide, c est toute la Yougo qui a été dépêchée, comme cela l UE va pouvoir faire son marche à grand coup d aides

  8. C’est vrai que le Kosovo ressemble à une Ukraine en miniature. Pour le moment, il n’y a pas de réaction belliciste de la part de l’OTAN.
    Sont-ils en train de préparer un coup foireux bien à eux ?
    Par contre, je pense qu’il risque plutôt d’y avoir une sécession/récupération de la partie serbe, qu’une reconquête totale du Kosovo.
    Reconquérir une région où vivent environs 200000 serbes chrétiens et environs 1800000 musulmans ne leur apporterait que des problèmes, aux vues des amitiés des uns et des connivences des autres.

    • On pourrait aussi les renvoyer chez eux, comme ils ont fait avec nous en 1962, laissant généreusement à ceux qu’ils n’avaient pas égorgés, le choix entre la valise ou le cercueil.
      Avec des barbares, le seul moyen de survivre est de se conduire comme des barbares !

      • on aurait pu monter une armee avec 300000 jeunes pieds noirs de 18 ans et plus
        mais nos aines ont prefere se sauver devant une poignee de bandits qu’on aurait
        liquide avec nos freres harkis et musulmans pro occident ;

        • Haraca, l’armée française avait ordre de laisser faire les fellaghas, ça pouvait aller jusqu’à des opérations communes contre les Pieds Noirs comme le massacre de la rue d’Isly.
          Moins d’un million de PN, si vous comptez les femmes, les enfants et les vieux, vous n’avez pas 300.000 guerriers.
          Ceci dit, il y a eu la « territoriale » : des réservistes qui patrouillaient avec l’armée, mais De Gaulle les a désarmés et renvoyés chez eux.
          Le seul rempart était l’OAS, et jusqu’au dernier moment, beaucoup de PN se sont battus avec nos compatriotes métropolitains pour sauver l’honneur.

      • Oui, je vous comprends, mais la dernière fois où les européens se sont conduits comme des barbares, c’était en 40/45… sont-ils prêts à le redevenir ?
        Pour ce qui est de l’Algérie, de Gaulle à fait une incommensurable connerie en se débarrassant de la totalité de cette région, il aurait dû la fractionner et en donner une partie aux pieds noirs, une aux Kabyles et le Sahara aux Touaregs ou au Maroc.
        Les afrikaners ont fait une connerie similaire en ne créant pas des bantoustans indépendants et maintenant, on voit le résultat.

      • Christian Navis…🤗👍👌
        Voilà la bonne mentalité de guerriers spartiates d’occident !….BRAVOS!..👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻👏🏻

    • La Serbie a passé un contrat avec la France pour acheter des avions d cocasse recycle

  9. Il faut vite envoyer le trio béchamelle-choucroutner-duchamelle mettre un peu d’ordre et calmer ces capricieux enfants !

  10. Il faut bien admettre que les Serbes qui ont été copieusement et indistinctement bombardés, humiliés, diabolisés et j’en passe, ont une revanche à prendre et que si on les titille un peu trop, ils pourraient s’énerver à juste titre et en appeler, pourquoi pas, à leurs amis ou alliés Russes, qui ont eux aussi besoin de revanche depuis l’effondrement de L’URSS. Ces peuples-là n’ont pas été émasculés comme nous européens, symboliquement pour le moment, mais chacun sait que les mahométans pratiquent volontiers la castration des mécréants qui tombent entre leurs sales pattes. Notre survie en tant que peuple français autochtone est liée au sort de la Russie et de ses alliés.

    • les erbes bombardés pendant des mois, clinton (avec la complicité des européistes)a commencé par les usines d’électricité (tiens les russes aurait repris l’idée en ukraine) ils ont fini avec des bombes nucléaire diminuée mais dont la radioactivité est encore mesurable aujourd’hui (pourvu que poutine ne reprenne pas l’idée!)

  11. Je ne sais pas d’où vous tenez que Amine Al Husseini était général de la division Handschar, formé de Slaves musulmans (leg de l’occupation turque). Quant à l’Islam allié des seuls nazis, voir Wikipedia ci-dessous.
    « En mai 1943, il collabore aux recrutements de musulmans des Balkans pour former la 13e division de montagne de la Waffen SS Handschar29.

    Malgré cela, la majorité des Arabes et des Palestiniens ne le suivront pas. « Les Arabes et les Berbères qui combattirent dans les rangs des Alliés durant la Seconde Guerre mondiale sont considérablement plus nombreux que ceux qui combattirent dans les rangs des pays de l’Axe30 ». Seulement 6 300 Arabes rejoignirent différentes organisations militaires nazies tandis que 259 000 rejoignirent les Alliés, dont 9 000 Palestiniens.  »
    https://fr.wikipedia.org/wiki/Mohammed_Amin_al-Husseini

    • Amine Al Husseini avait été fait « Aryen d’honneur » par Himmler sur demande du führer qui, au vu de la barbe rousse du grand mufti (en fait teinte au henné) en avait déduit qu’il devait être un descendant des Goths.
      Une « pureté raciale » de pure fantaisie lui permettant d’être nommé général SS, à titre honorifique sans doute, mais il y a des photos le montrant en train de passer en revue ses troupes.
      Pour le reste, la propagande lors des décolonisations, et plus tard quand la France s’est prostituée à l’islam, a valorisé le nombre et le rôle des gentils Maures qui auraient sauvé la France et la civilisation.
      Libre à vous de le croire. mais mon père et mon oncle, volontaires du Bataillon du Pacifique, qui firent avec les armées d’Afrique la campagne de Libye, d’Italie et d’Allemagne, s’étranglaient de voir qu’on les comptabilisait, ainsi que les Pieds Noirs et colons d’AOF et AEF, avec les zoulous et les mahométans pour gonfler le nombre des « chances pour la France ».

      • Je ne crois rien de la sorte, rassurez vous. Les Juifs nommés « Aryens » d’honneur, je connaissais (mais il y en avait sans aucun doute de réellement attachés à l’Allemagne). Je suppose qu’Hitler avait une détestation théorique, mais il n’a jamais inquiété son capitaine juif de la première Guerre, je crois au contraire qu’il lui a facilité la tâche quand d’autres étaient persécutés. Je réitère ma question : d’où tenez-vous qu’Husseini était général, même d’honneur (c’est à dire pour rire) de cette division ?
        Wikipedia mentionne bien l’écrasante supériorité numérique dans les armées alliées PENDANT et non pas après la Guerre. L’Armée d’Afrique était composée majoritairement d’Européens, et pas de Maghrébins, bien sûr. Mon père a fait la Guerre d’Algérie et comme beaucoup n’en a jamais parlé, mais je ne crois pas qu’il ait vu les horreurs que j’ai lues.
        Enfin, merci d’avoir répondu à mon message et de ne pas l’avoir censuré.

  12. Cette intervention Russe de grande envergure qui tarde à venir, ne serait-elle pas la préparation d’une double frappe majeure, à la fois en Ukraine, et, « en même temps » (ce « en même temps » j’en connais un qui ne va pas aimer) au Kosovo ?
    Il est vrai que dans les années 90’s les Russes ont dû se faire violence pour ne pas avoir la capacité à venir en aide à leurs frères Serbes, mais qu’en est-il aujourd’hui ?
    Est-ce un scénario envisageable qui aurait pour effet de sidérer « leur communauté internationale » et d’avoir la main mise totale sur l’échiquier ?
    Les larbins de l’OTAN et de l’UE étant en perte de vitesse pour avoir dilapidé leur armement risquent de déchanter si cette configuration se précise.

Les commentaires sont fermés.