Kouchner-Duhamel : une famille bourgeoise de la gauche morale

Libération : Olivier Duhamel accusé d’inceste. Dans la Familia Grande, un livre à paraître jeudi au Seuil, Camille Kouchner accuse son beau-père d’avoir abusé de son frère jumeau, il y a trente ans, lorsqu’ils étaient adolescents. Le politologue Olivier Duhamel n’a, pour l’instant, « rien à dire. »

« Ils avaient 14 ans quand son frère a confié à sa sœur jumelle, Camille, que son beau-père l’avait violé. « Il est venu dans mon lit et il m’a dit : « Je vais te montrer. Tu vas voir, tout le monde fait ça. » Il m’a caressé et puis tu sais… » Mais « Si tu parles, je meurs. J’ai trop honte. » Pendant plus de trente ans, Camille Kouchner a respecté la parole de son frère. Mais elle publie un livre, la Familia Grande qui révèle le secret de famille : son frère lui a raconté avoir été violé pendant des années par son beau-père, Olivier Duhamel.

Olivier Duhamel n’a pas répondu à ces accusations et déclaré au Monde qu’il n’avait « rien à dire là-dessus ». « Je n’ai rien à dire », a-t-il confirmé à l’Obs à qui Camille Kouchner accorde une interview. « Non, je n’ai rien à dire sur ce qui, de toute façon, sera, je ne sais pas, n’importe quoi, déformé ou quoi. Merci« .

Dans un tweet, l’ancien eurodéputé socialiste (de 1997 à 2004) et exégète de la deuxième gauche a annoncé qu’étant l’objet d’attaques personnelles et désireux de préserver les institutions dans lesquelles [il] travaille, il a mis fin à [ses] fonctions à la présidence de la fondation nationale des sciences politiques (FNSP).

Camille et son frère sont les enfants de l’ancien médecin humanitaire socialiste Bernard Kouchner et de la politologue Évelyne Pisier, universitaire, féministe, sœur de l’actrice Marie-France Pisier. Évelyne Pisier rencontre Olivier Duhamel au début des années 80, après son divorce avec Kouchner. À la fin des années 80 les choses tournent au drame. Ravagée par la mort de ses parents, Évelyne Pisier devient alcoolique. Dans la Familia Grande, Camille Kouchner raconte qu’Olivier Duhamel commence alors ses premières visites nocturnes dans la chambre de son frère. Il a 13 ans. Son frère se confie un an plus tard à sa jumelle.

« Pendant toutes ces années, plus que de me taire, j’ai protégé mon beau-père. Face à l’alcoolisme de ma mère, il organisait nos vacances, nous emmenait au ciné, m’initiait au droit, a expliqué Camille Kouchner au Monde. Ça s’appelle l’emprise. » Vingt ans plus tard, à la fin des années 2000, les jumeaux décident de révéler ce qui s’est passé à leur frère aîné ainsi qu’à leur mère. Évelyne Pisier est d’abord bouleversée…

Mais Évelyne Pisier (alcoolique dépendante) décide finalement de protéger son mari. Selon Camille Kouchner, elle tente de minimiser le viol : « Ce ne sont que des fellations ». Elle joue sur le temps qui a passé : « Il regrette vraiment, tu sais ». Elle (alcoolique) accuse sa fille, Camille, de ne pas avoir parlé plus tôt.

« Dans l’inceste, c’est toujours la même histoire : on inverse les positions, les victimes deviennent des coupables, et les coupables des victimes« , dit Camille Kouchner à l’Obs. C’est l’effet du silence. Ma mère a joué de ça. J’étais responsable de l’avoir trahie parce que j’aurais dû tout lui dire. J’étais responsable de ne pas avoir protégé mon frère. Mais j’étais responsable aussi d’avoir demandé à mon frère de lui parler, après de longues années… À ses yeux, je me retrouvais responsable de tout. »

La famille explose, les sœurs Pisier se déchirent, les trois enfants s’éloignent de leur mère.

Le frère finit par en parler à son père, Bernard Kouchner. Il accepte, lui aussi, de taire ce que lui a révélé ce dernier. « Des amis » de la famille sont informés. Certains prendront leur distance avec Olivier Duhamel, d’autres non. Anticipant le retour du procès des soixante-huitards (adeptes) de la pédophilie, Camille Kouchner a précisé à l’Obs que cela n’a, selon elle, rien à voir avec Mai 68. « L’inceste est partout ».

Aujourd’hui les faits rapportés dans la Familia Grande sont prescrits. La mère Évelyne Pisier est morte en février 2017. Camille Kouchner explique dans l’Obs : « J’ai choisi d’écrire car je ne pouvais plus me taire. Il y a un an, j’ai raconté à mes enfants ce qu’il s’était passé. J’avais besoin de leur montrer qu’on n’allait pas tous rester emprisonnés dans le silence. » Son frère a finalement accepté qu’elle raconte son histoire, leur histoire. Il a relu le manuscrit. Il m’a pas dit : « Je comprends que tu parles ».

Bernard Mitjavile, Le Salon beige : Le politologue et président du Siècle Olivier Duhamel accusé de pédophilie ! Dans La Familia grande, publié au Seuil le 7 janvier, la juriste Camille Kouchner (aujourd’hui compagne de Louis Dreyfus, président du directoire du groupe Le Monde) accuse son beau-père Olivier Duhamel d’avoir abusé de son frère jumeau quand ils étaient adolescents.

Ce frère jumeau valide au Monde le témoignage de sa sœur : « Je vous confirme que ce que ma sœur a écrit à propos des agissements d’Olivier Duhamel à mon égard est exact« .

À l’époque, chez les Duhamel, défilait la gauche (morale bien-pensante) : le philosophe Luc Ferry, la productrice Fabienne Servan-Schreiber, le documentariste et historien Patrick Rotman et son frère Michel, le professeur Mario Bettati, théoricien du droit d’ingérence humanitaire, Janine Mossuz-Lavau, pilier de Sciences Po (pro-LGBT), et l’avocat pénaliste Jean Veil (dont Olivier Duhamel est l’associé, au sein de son cabinet) et l’ex-ministre socialiste de la justice Élisabeth Guigou, la future présidente de la commission sur les violences sexuelles commises contre les enfants… créée $$$ en 2020. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Qui était informé ? La fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner dénonce Olivier Duhamel, remarié à sa mère Évelyne Pisier, spécialiste de l’histoire des idées politiques, féministe résolument de gauche (partie à Cuba en 1964, où elle a vécu une idylle de quatre ans avec Fidel Castro) ! Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Elle est décédée en 2017. La fille de l’ancien ministre Bernard Kouchner affirme que Olivier Duhamel aurait abusé de son frère, alors âgé de 13-14 ans. Le Monde qualifie les faits d’inceste. Mais ne peut-on pas parler de pédophilie ? Les abus sexuels commencent vers 1988, quand Paula Caucanas-Pisier, la mère d’Évelyne, pilier du Planning familial et secrétaire générale de l’Association pour le droit de mourir dans la dignité, se suicide à l’âge de 66 ans. Terrassée, Évelyne s’oublie dans le vin. (l’alcoolisme de gauche).

En 1977, Bernard Kouchner signait la pétition pro-pédophile de Gabriel Matzneff. Une dizaine d’années après, son fils de 13 ans aura été victime d’actes de pédophilie de la part d’Olivier Duhamel. Qu’en pense Bernard Kouchner ? Olivier Duhamel commente l’actualité politique sur les plateaux de la chaîne LCI, (la chaîne télé de la propagande pro-Macron en continu). On attend que LCI se positionne sur le sujet. La chaîne info pourrait en profiter pour évoquer un autre de ses chroniqueurs, Daniel Cohn-Bendit !

Pour mémoire, Daniel Cohn-Bendit est qualifié de « porte–drapeau le plus éminent des pédophiles » (son titre de gloire chez les soixante-huitards !) selon un rapport officiel des Grünen (les écolos allemands).

Olivier Duhamel, ancien compagnon de route du Parti socialiste et député européen de 1997 à 2004, faisait partie, le 23 avril 2017, du cercle restreint réuni à la brasserie parisienne La Rotonde pour fêter la victoire de Macron au premier tour de la présidentielle. En avril 2012, au cœur de l’affaire du Carlton de Lille, Olivier Duhamel avait signé dans Libération une tribune où il s’en prenait à ces chiens de journalistes, ces procureurs des mœurs qui s’acharnaient sur Dominique Strauss-Kahn (un innocent de la gauche caviar) !

Olivier Duhamel partisan de la gauche morale pro-Macron, ancien nostalgique du Parti socialiste et président du Club Le Siècle, vient de démissionner de la Fondation nationale des sciences politiques. $$$

Huffington Post : Olivier Duhamel accusé d’abus sexuels et d’inceste, le politologue démissionne de ses fonctions ! C’est un séisme dans le monde (bien-pensant de la gauche morale) universitaire et médiatique (pro-Macron). Selon une enquête du Monde, qui raconte les révélations d’un livre (« La Familia grande« ) à paraître au Seuil le 7 janvier, le politologue Olivier Duhamel est accusé d’abus sexuels sur son beau-fils.

C’est la sœur jumelle de ce dernier, la juriste Camille Kouchner, qui rapporte ces actes d’inceste qui auraient débuté en 1988 sur son frère alors âgé de 13 ans. « Elle dit entendre encore les pas de son beau-père dans le couloir, le soir, et la porte de la chambre de son jumeau qui se ferme« , rapporte Le Monde.

Tout le monde fait ça« , assurait alors Olivier Duhamel (le bien-pensant de la gauche morale) à son beau-fils, d’après le récit de Camille Kouchner, fille de Kouchner l’ancien ministre des Affaires étrangères.

″Un lourd secret qui pesait sur nous depuis trop longtemps a été heureusement levé″, a réagi Bernard Kouchner (trop longtemps planqué dans le silence et la lâcheté bien-pensante de la gauche morale) dans un communiqué transmis à l’AFP par son avocate Maryline Lugosi.

″J’admire le courage de ma fille Camille″, a-t-il indiqué. Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Au sein de la famille et des proches, une omerta aura sévi pendant de nombreuses années.

″Pendant toutes ces années, plus que de me taire, j’ai protégé mon beau-père. Face à l’alcoolisme de ma mère, il organisait nos vacances, nous emmenait au ciné, m’initiait au droit…”, ajoute-t-elle.

Face à ces révélations, Olivier Duhamel a annoncé en fin d’après-midi sur son compte Twitter ″mettre fin″ à ses ″fonctions″. Il anime une émission sur Europe1 et est chroniqueur sur LCI, président de la Fondation nationale des sciences politiques de Sciences Po (une institutions aux mains de la gauche LGBT).

″Étant l’objet d’attaques personnelles, et désireux de préserver les institutions dans lesquelles je travaille (Ben voyons ! TAKAYCROIRE !), j’y mets fin à mes fonctions″. — Olivier Duhamel (@o_duhamel)

La Fondation nationale des sciences politiques (FNSP), dont Olivier Duhamel était le président, a pris acte de sa démission ″pour raisons personnelles″, selon un message interne consulté par l’AFP. La FNSP a la responsabilité des grandes orientations stratégiques et de la gestion administrative et financière de Sciences Po. Son directeur, Frédéric Mion s’est dit ″sous le choc″ à la lecture de ces révélations. TAKAYCROIRE !

Dans une interview exclusive publiée par L’Obs, Camille Kouchner affirme que ″ce livre est né d’une nécessité″ : ″témoigner de l’inceste pour montrer que ça dure des années et que c’est très, très difficile de se défaire du silence″. Camille Kouchner assure que les abus sexuels se sont répétés pendant des années.

″Mon livre raconte à quel point beaucoup de gens (les bien-pensants de la gauche morale) étaient au courant, assure-t-elle dans son entretien à L’Obs. ″Bien sûr, j’ai pensé que mon livre pouvait paraître obscène à cause de la notoriété de ma famille. Puis je me suis dit : c’est justement pour ça qu’il faut le faire.″

Sur les réseaux sociaux, ces accusations ont suscité de nombreuses réactions de journalistes et associations, etc. L’inceste et les violences sexuelles faites aux enfants restent un tabou insupportable.

Nous sommes à l’aube d’un #MeToo des enfants. Filles et garçons en sont victimes et l’impunité est immense. C’est insupportable. — Anne-Cécile Mailfert (@AnneCMailfert) Ben voyons ! TAKAYCROIRE !

Soutien total à Camille Kouchner. Immense admiration pour le courage qu’il a fallu pour publier ce récit. Nous la croyons. Elle n’y est pour rien. Le seul coupable, c’est celui qui violente un enfant. — #NousToutes (@NousToutesOrg)

″Il faut toujours écouter, entendre et protéger ceux qui ont souffert et souffrent. Pour tout le reste, je vous renvoie au livre. Que tous les bourreaux tremblent″, a réagi l’aîné, Alexandre Kouchner.

″J’aime mes frères et ma sœur. Je salue leur courage et soutiens leur choix de briser le silence. Il faut toujours écouter, entendre et protéger ceux qui ont souffert et souffrent. Pour tout le reste, je vous renvoie au livre. Que tous les bourreaux tremblent″. — Alexandre Kouchner (@AlexKouchner)

Résister au mal de la gauche morale qui prêche le bien pour un monde meilleur où de telles horreurs ne se produiraient pas avec la socialiste bobo Élisabeth Guigou, future présidente de la commission sur les violences sexuelles commises contre les enfants… créée $$$ en 2020 ? Pour la gauche libertaire pro-LGBT qui se pare de toutes les vertus, la question du bien et du mal ne se pose jamais. Pas question de résister au mal, mais plutôt faire la propagande du bien GOF-LGBT. La gauche libertaire pro-LGBT sait bien de quoi elle parle ! C’est la perte des valeurs du monde chrétien inhérente aux bien-pensants de la gauche libertaire pro-LGBT essentiellement anti-religieuse et perverse qui a fait de la bonté pédophile une qualité inhumaine.

Machiavel estimait que la bonté de la gauche morale qui prêche le bien pour un monde meilleur n’est pas bonne mais corrompue en ses propres termes et qu’elle portera sa corruption où qu’elle aille !

Moralité : Seule la modestie possède le bien des vertus. À bon entendeur : Salut !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

33 Commentaires

  1. Quand à DUPOND-MORETTI, il aurait déclaré ne pas vouloir se mêler de cette affaire. C’est DUPONCE PILATE non ?

  2. Les droits d’auteur de « La familia grande » 18 €
    il n’y a pas de petits profits

  3. Perso, je me demande vers qui, entre Kouchner et Duhamel, penche la préférence du nommé Carrasco (qu’on n’entend absolument pas à propos de cette histoire). S’il devait passer une nuit torride avec l’un d’entre eux, qui choisirait-il ?

  4. Une chose m’étonne quand même actuellement ..je ne peux imaginer et croire que la moitié du pays a viole l’autre ….toutes ces histoires qui ressortent de longues années après me laissent sceptique ,bien sur je ne suis pas psychiatre …mais c’est bien malsain tout cela .

  5. Quand un Pédopsychiatre s’occupe de Pédophilie ! Une Merveille !!!!!!!!

  6. Personne ne sait ce qui s’est passé dans le huit clos de cette famille comme dans tellement d’autres : je veux dire que personne ne sait, pour l’instant, si B.Koucner était au courant et comment on se sort de cela, c’est à dire que son fils qui était majeur a pu très bien demander à son père de se taire ! et alors : que fait on ? poser vous la question de votre fils, majeur, qui vous demande de vous taire car « pas encore prêt « , sans doute , peut être , à recevoir toute cette médiatisation et entrer dans cette lumière..blafarde …je ne le sais pas plus que vous !!! Dans d’autres familles, pas médiatiques, cela est tût et c’est bien pour cela que cela prend du temps, et que la loi permet de « dénoncer  » jusqu’à 30 ans au lieu de 20 !!

  7. Il y en a une qui doit savourer : c’est la Dinde à la voix de fausset … a côté de tels monstres , c’est somme toute une sainte socialo : elle n’a fait qu’écrire des bouquins pornos …

  8. Alexandre kouchener !devrait demander des comptes à sa mère ,la pourriture christine ockrent ,qui dans une émission avec MLP couvrait le pédophile con bendit .

  9. Ces familles gaucho bobos sont responsables de la décadence du monde occidental !! Sile fils n’ était pas consentant, le père Kouchner l’ était à cou sur !!!!

    • Et aussi caste politico mediatico show business parisienne: toute cette merde qui nous impose sa morale puante, copine de l’Élysée sous tous les présidents.

      • Suffit de lire les livres de G Fauré, ça donne une petite idée de la pourriture de ce milieu (sex & drugs).
        Un ramassis de faux Q ultra friqué qui squattent le pouvoir, les merdias, le show baize comme son nom l’indique, les plateaux TV, la haute couture évidemment (cf également le livre du gigolo de YSL/Berger) et aussi luxe et haute finance pour l’essentiel…

        • En effet, j’ai lu 3 livres de G Fauré et politique pourri, plus cocaïne que du beau monde, horreur, a lire absolument, français ouvrez les yeux, arrêtez de voter pour les mêmes, vous aussi vous êtes responsable du déclin de la France.

  10. La gauche islamoprogressiste est un repère de pédophiles. Il faut se débarrasser de ces pourritures a la manière des chinois. Quant a kouchner, une seule solution, la peine de mort pour son silence assourdissant.

  11. ah ces bienpensants…
    décidément on n’est pas du même monde (comme le dirait lallemand)

  12. Au moins deux gauchiasses qui ne devraient plus venir faire la leçon sur les plateaux télé et radio pendant quelques années.

  13. Quand je pense que toute la bien pensance qualifiait la pizzagate de fake news. Pas plus, ni moins que la réalité de la pedophilie de Duhamel la conscience morale auto proclamée.

  14. En fin de compte, elle est morte comment la soeur d’Evelyne, l’actrice Marie France Pisier ?

    • Il ne faut pas chercher a comprendre …..Boulin s’est noyé dans trente centimetres d’eau !!! Ils sont riches mais leurs vies ne tiennent qu’a un fil

    • @ gbgb
      Elle se serait suicidée dans la piscine familiale, une chaise en fer posée sur elle. Pour paraphraser l’auteur du billet : takaycroire !

  15. L’horrible Guigou, activiste féroce dans la destruction de la France, vaut… 215 millions d’euros !
    Cette pourriture socialiste prétend ne rien savoir !
    Cupide, elle a obtenu la présidence d’une énième commission bidon relative au viol et inceste sur les enfants !!!!

    • S’ils connaissaient les Evangiles ils liraient ceci dans Matthieu 18 v 6:

      Et quiconque est une occasion de chute pour un de ces petits qui croient en moi, il serait avantageux pour lui qu’on lui eut pendu au cou une meule d’ane et qu’il eut ete noye dans les profondeurs de la mer..

Les commentaires sont fermés.