L’appel du muezzin me donne le bourdon !

Publié le 29 avril 2011 - par - 2 470 vues
Share

Nos personnels politiques semblent tous décidés à financer les mosquées avec l’argent public, sans le dire vraiment. Dormons tranquille, on résoudra le problème et les promesses vont aller bon train pendant cette année électorale,  tout le monde souhaite capter ce large potentiel de voix, donc les politiques mettront de l’argent au bassinet religieux ! Qu’importe que les associations voient leur budget décroître à vue d’œil, que le chômage explose, que le nombre d’enseignants diminue, encore de 1500 postes l’an prochain dans l’école publique, que la sécurité sociale  rembourse moins les soins, on « s’arrangera » pour financer les lieux de culte de l’islam, même le PCF est prêt à cela ! Il en faut, il en faut beaucoup plus, il en faudra toujours plus, car si les chrétiens désertent les églises il y a du renouveau dans la croyance religieuse, comme disait autrefois la réclame : « Un Mars et ça repart !»….. Nouvelle misère, nouvel opium ! Financer l’enseignement du Coran est aujourd’hui, pour nos élus,  plus important que financer l’enseignement des belles lettres et l’éducation de tous les enfants de France ! L’heure est plus aux concessions religieuses qu’à la gestion du social, mais quelqu’un de célèbre n’avait-il pas prédit : «  le XXIeme siècle  sera religieux».

Donc nous aurons des mosquées, avec minarets puisque les édifices doivent concurrencer la hauteur des clochers ! Ah challenge quand tu nous tiens !  Pour l’instant on jure les grands Dieux que jamais au grand jamais on n’appellera à la prière, que jamais un muezzin ne fera retentir sa voix nasillarde si désagréable :

« Attention chers fidèles nous vous rappelons que c’est l’heure de la prière, cessez vos affaires, séance tenante, et à genoux tout le monde ! ».  Dans le registre du système totalitaire on ne fait pas mieux !

http://www.youtube.com/watch?v=HV0mdXSkTXQ&feature=player_embedded#t=0s

Alors si ma voix peut être entendue, avant qu’ils ne s’engagent plus loin dans leurs promesses, au-delà de tout ce vacarme, je préviens, même si nos politiques s’en moquent complètement, que l’appel du muezzin me donne le bourdon ! Ce serait certainement une belle victoire pour tous les imams français, l’aboutissement de leur longue campagne de conquête de la France, mais si on devait entendre cela un jour, alors, de mon point de vue, ce serait l’abdication finale, nous aurions franchi, là, la limite, le point de non retour ! Nous passerions définitivement en régime islamique.

Chantal Crabère

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.