L’affreux Abraham

Publié le 21 décembre 2009 - par

L’enfant chemine à pas pressés derrière le père et demande : Dis père c’est encore loin ? Mais pourquoi on va là-bas ? Le père baisse la tête et se tait. Il ne veut pas réfléchir et répondre aux questions de l’enfant. Comment expliquer que c’est un ordre et qu’il obéit à Dieu ? Il marche plus vite, lui sait pourquoi il va là-bas, il a rendez-vous, il est prêt à tout. Dieu ne lui a-t-il pas dit : donne moi ton fils en sacrifice ? Mais bien sûr Seigneur j’y vais tout de suite …. Allez viens mon fils, suis-moi !

Mais où papa, où va-t-on où m’amènes-tu ? L’enfant insiste, Abraham sent l’angoisse dans sa voix, il sait que son fils a compris ce qui l’attend. Ils arrivent, il affûte son grand couteau devant l’enfant effrayé. Il va l’égorger…. Histoire terrible de cet homme de ce fou qui entend des voix, (sans doute était-il schizophrène, comme tous ceux qui après lui ont entendu des voix divines) et qui affûte son grand couteau.

Pourquoi faire de ce personnage un héros vénéré dans les 3 religions monothéistes ?

Il y aura ensuite Jésus le fils de Dieu, celui-là son père lui aura tout fait, la flagellation la couronne d’épines, le chemin de croix, la crucifixion et pour finir le glaive, tout cela devant les yeux de Marie sa mère. Qu’est-ce qu’elle en pensait Marie de tout cela, a-t-elle remercié Dieu, ou l’a-t-elle maudit comme il le méritait ?

Pourquoi les religions sont-elles remplies d’histoires effrayantes comme celles-ci et pourquoi continue-t-on au XXIème siècle à prolonger ces rituels ou pire à commettre des actes terribles au nom de ces Dieux là ? Certains se flagellent encore le vendredi Saint en souvenir, d’autres pour suivre le Coran et obéïr à Allah vont se faire sauter à l’explosif au milieu des autres en pensant bien faire.

Bien sûr les théologiens diront qu’il y a plusieurs degrés pour comprendre et interpréter ces histoires, mais quand on raconte cela à des enfants de 7 ou 8 ans il y a de quoi les terrifier.

Car au fond il s’agit de gestes criminels, aujourd’hui Abraham serait condamné pour tentative d’infanticide et le Dieu père du Christ condamner pour homicide volontaire puisqu’il aurait pu sauver son fils et qu’il l’a sacrifié.

L’enfant a besoin de protection. Ses parents doivent être source de confiance. Enseignons aux enfants l’amour des hommes pas l’obéissance aveugle à des Dieux imaginaires et sanguinaires. Textes religieux sources paix et d’amour ? Vraiment ?

Chantal Crabère

Print Friendly, PDF & Email

Les commentaires sont fermés.

Lire Aussi