1

La bande des 5 LR parle comme Zemmour, mais tous feront du Macron

Ne vous fiez pas à cette droite hypocrite qui a toujours trahi et veut vous hypnotiser avec un discours musclé, emprunté au RN et à Zemmour. Leur débat dimanche fut un monument d’hypocrisie.

Ces illusionnistes feront comme Sarkozy en 2017, lequel a siphonné l’électorat FN pour mieux le trahir. Le résultat ? La droite patriotique, la vraie droite identitaire, pèse 45 % aujourd’hui !

Touchés soudainement par la grâce, les candidats LR découvrent avec 40 ans de retard les fléaux que JMLP dénonçait en 1980, sous les insultes de cette même droite dite républicaine.

La vérité est que la droite a toujours craché sur le peuple qui ne veut plus d’immigration ni d’islam.

La vérité est qu’elle a toujours prôné le front républicain pour barrer le camp patriote.

La vérité est qu’elle a toujours dit que les racines de la France étaient autant musulmanes que chrétiennes.

La droite française est une droite islamophile et immigrationniste, donc 100 % mondialiste, 100 % macroniste. Les mots « nation » et « identité » lui sont devenus étrangers.

Qui a confisqué au peuple son « non » au référendum sur la Constitution européenne en 2005 ? Nicolas Sarkozy, qui s’est empressé de gouverner avec la gauche.

Qui a enterré en 2004 le rapport Obin qui dénonçait déjà la tragique islamisation de l’école républicaine ? Un dénommé François Fillon, alors ministre de l’Éducation nationale.

Qui a liquidé 13 000 postes de policiers et 70 000 postes dans les armées ? Un certain Nicolas Sarkozy, le soi-disant roi du Kärcher.

Qui a renié les états généraux du RPR sur l’immigration, tenus en 1990 à Villepinte, qui reprenaient mot pour mot le programme identitaire du FN ? Jacques Chirac, pour épouser les thèses mondialistes de Bruxelles.

Les 5 candidats LR forment une belle brochette de Pinocchio. Même Ciotti, qui dit vouloir voter Zemmour au deuxième tour contre Macron. Mais il avait annoncé lors des régionales qu’il ne voterait pas pour Muselier en Paca. Il s’est pourtant empressé de le faire pour barrer Mariani.

https://www.bvoltaire.fr/debat-lr-sur-cnews-le-grand-retour-de-la-nation/

Dimanche soir, on avait l’impression d’entendre Sarkozy promettant de passer le Kärcher dans les cités. Tous des Rambo prêts à en découdre avec les malfrats et à défendre la Patrie en danger.

On aurait pu chanter la Marseillaise après chaque couplet des intervenants ! Grotesque !

Ciotti est pour la liberté de penser et veut débattre de tout, oubliant que c’est la droite qui a supprimé la liberté d’expression, en 1972 avec la loi Pleven.

https://www.breizh-info.com/2020/05/15/143745/de-la-loi-pleven-1972-a-la-loi-avia-en-passant-par-les-lois-gayssot-et-taubira-50-ans-de-lois-liberticides-en-france/

Pécresse découvre l’eau chaude et reprend ce que disait Pasqua, il y a 35 ans : « la peur doit changer de camp ».

Barnier veut rétablir le service militaire supprimé par Chirac il y a 25 ans.

Bertrand déplore l’absence de réponse pénale et le manque de fermeté. Un sacré scoop !

Juvin veut des courtes peines de prison, dissuasives selon lui.

Tous tiennent aujourd’hui un discours plus à droite que Wauquiez, alors qu’ils l’ont accablé quand il a pris les rênes de LR en 2017.

Bertrand et Pécresse, experts en retournements de veste, ont claqué la porte en dénonçant la droitisation du parti !

Et les revoilà, toute honte bue, essayant de surfer sur la droitisation de l’opinion.

Tous ces bras cassés sont pitoyables. Leurs débats si peu crédibles ne sont qu’une grande mascarade, visant à stopper l’hémorragie de l’aile droite LR vers Zemmour.

Ils parlent comme Zemmour, mais crachent sur Zemmour et feront du Macron.

Et tous, en cas de second tour Zemmour/Macron,  voteront Macron, en grands défenseurs de la démocratie en danger ! Ils ne sont pas à une félonie près.

https://www.bvoltaire.fr/macron-et-le-futur-candidat-lr-cest-blanc-bonnet-ou-bonnet-blanc/

Le pire est qu’ils jurent tous qu’ils feront ce qu’ils promettent !

Après tant de trahisons et tant d’années de politique de gauche, par lâcheté ou intérêt personnel sordide, qui peut encore accorder le moindre crédit à cette droite sans âme ?

Bertrand a tout résumé. Ses seuls ennemis sont les identitaires.

Il est le pire de la bande des 5, puisqu’il a avoué à Zemmour n’avoir pas le niveau pour diriger la France !

« Je sais bien que je n’ai pas le niveau. Mais plus personne ne l’a aujourd’hui. La présidentielle, ce n’est pas un examen, c’est un concours. C’est le niveau des autres qui compte. »

Autrement dit, que le moins nul l’emporte ! Un concours de Pieds nickelés !

Preuve que ce pitoyable candidat  ne se lance pas dans la course élyséenne pour sauver le pays, ce dont il se sait incapable, mais uniquement par soif du pouvoir.

Et pas un seul journaliste, pas un seul responsable politique ne relève cette insupportable arnaque ! LR, c’est Macron en pire. La France mérite mieux que ces girouettes sans convictions.

Jacques Guillemain