La bataille de Verdun du Petit Roger Bruno contre la droite

Le Petit Roger Bruno sur Challenges de gauche : « Quand Hollande s’invite dans la polémique Black M à Verdun« . C’est promis, la polémique sur Black M à Verdun donne l’occasion à Petit Roger Bruno collabo de gauche de mettre en scène le re-présidentiel candidat de l’Ordre moral socialiste nauséabond !

Quand on est larbin de service, il faut bien passer les plats : voulant tirer un profit re-présidentiel des polémiques, « Hollande a déclaré sur Europe 1, que s’il était décidé (???) de maintenir le concert (annulé) du chanteur Black M à Verdun, l’État prendrait ses responsabilités. (C’est pas cher, c’est l’État qui paye !)

« Une prise de position qui n’est pas dénuée de sens politique. Hollande a osé« . C’est connu, les Hollande ça ose tout, c’est même à ça qu’on les reconnaît ! Le Petit Roger Bruno n’en rate pas une.

Après le champ de bataille de Verdun, le Petit Roger Bruno bombardé conseiller de com’ à l’Élysée… Témoignage du soldat Paul Muenier : « Verdun, c’est l’enfer, ça ne se raconte pas, ça se vit. On aura tout vu, ces ventres béants ou le rat mort, ces visages livides, ces corps gelés, sur les cadavres la vermine, une odeur épouvantable que nous ne connaissions pas. Toutes ces horreurs sans nom qui nous environnent ne sont rien à côté de celles qui se préparent. Quelle atmosphère d’affolement, d’inouï et jamais vu. » Témoignage du soldat Lecuelle du 170e R.I. : « Rien que des troncs calcinés, des fils de fer déchiquetés, des trous, des débris informes. Des geysers de terre jaillissaient de tous côtés, mêlés à une fumée jaune verdâtre et traversée de langues de flammes. Une odeur de cadavres, de sang, de poudre, de gaz, nous écœurait et nous suffoquait. »

« Alors que depuis quatre jours, le peuple de droite (et certains naïfs, à gauche, prêts à foncer tête baissée dans les pièges identitaires tendus par les droites) ne cesse de dénoncer… la présence du chanteur Black M (à) la prochaine commémoration de la bataille de Verdun, alors même que ce concert a été annulé, voici que le président (en retard d’un coup comme toujours) déclare (pour se faire mousser à la radio) : « Si le maire voulait, l’État mettrait les moyens« . Compte tenu du tollé, et des enjeux symboliques, ce n’est pas rien que de voir Hollande s’engager » (???) Ce sont des « paroles verbales » pour la radio, des paroles engagées vides et enveloppées avec du rien, comme le dit si bien le Barbier de Servile de L’Express passeur de plats !

« De la sorte… Hollande valide le principe même d’un concert… et de célébrer la vie… en liberté (contre) une France figée et immobile, une France mortifère qui n’en finirait pas de « se vautrer » (???) dans le deuil (comme tant d’autres dans le stupre et la vulgarité socialiste). Dépositaire de la Mémoire nationale, (Hollande) considère qu’une fête est possible, même à Verdun, et alors ? Qu’y a-t-il de plus beau à offrir aux Morts que (le) spectacle (???) de la vie comme elle va ? Que les opposants au concert soient cohérents… dans la frénésie mortifère, pourquoi se retenir ?… Hollande… légitime la tenue du concert avec le controversé Black M… malgré la campagne initiée par l’extrême droite en général et le Front national en particulier, campagne habile (qui) a constitué un dossier à charges contre le chanteur à partir de la dénaturation et de la décontextualisation de (ses chansons de haine anti-française) le tout destiné à duper (traduire : réinformer) les honnêtes gens que de tels propos… ne pouvaient qu’indigner. »

Et ça continue avec « Homophobe, antisémite et anti-français, tel serait (celui dont) Hollande se (porterait le) garant de… la sécurité et la tranquillité… Et même (ce qui, de notre point de vue, demeure à prouver) en admettant que Black M ait… « gravement pensé de travers« , doit-on lui contester le droit à la rédemption ? Au progrès de soi-même ? À entrer dans le champ de l’harmonie républicaine ? » Taka y croire !

Vous reprendrez bien un peu de Kultur-confiture : « Victor Hugo exilé par Napoléon(-Hollande) le petit avait vu juste quant à la grande dichotomie de l’âme française. La France des Misérables (les salauds de la droite nationale) n’a guère changé. » Là, le larbin de service Petit Roger Bruno y va un peu fort !

Alors « Merci pour ce moment » de Kultur-confiture humano-socialiste !

Le Petit Roger Bruno (errare  humanum est socialistum) récite son petit catéchisme de bobo-intello et enfant de chœur « sauveur déglingo-moraliste » de la gauchosphère putride destiné à duper les honnêtes gens.

« Les (socialistes) croient en l’homme, en sa capacité à toujours être en situation de se perfectionner, s’amender, progresser (c’est sûrement pas le cas de Hollande avec son perseverare diabolicum). C’est parce qu’il sauve Jean Valjean… que le plus républicain des curés sauve l’Homme Valjean, lui rendant d’un coup sa dignité, donc sa liberté. » Ben voyons, la dignité et la liberté de s’amender et de progresser ! Yapuka !

Les méchants de la Droite nationale, « qui hurlent aujourd’hui contre la présence de Black M à Verdun au nom de son passé, qui serait coupable, forcément coupable, sont les Javert… (Le Javert du roman est inspecteur de police. Traduisez : « Nique les flics » !) Il n’y jamais de rédemption pour le « présumé«  coupable, qui sera toujours coupable d’avoir été (jugé) coupable. Pour eux, la suspicion et le doute sont déjà culpabilité… Black M se voit assigné un passeport jaune… de celui qui a fauté… qui ne peut être pardonné… Les Javert… enferment Black M dans la prison mentale des préjugés… La stigmatisation perpétuelle… »

Et c’est pas fini le délire, y en a encore avec, devinez quoi : « La fin du nationalisme mortifère » (???)

« Mais dépassons Black M, alibi identitaire fabriqué par ceux qui veulent dénaturer ce qu’est devenu le souvenir de Verdun… Hollande, en soutenant le principe du concert, et l’invitation (de) Black M, remet Verdun à sa juste place (re-présidentielle socialiste)… La commémoration de la grande bataille de 14-18 ne doit plus relever de « l’attachement identitaire à une forme de nationalisme mortifère« . Vous avez pigé ?

Le nationalisme mortifère honni du Petit Roger socialo-collabo, c’est « silence, recueillement, sonnerie aux Morts et drapeaux en berneCes gens-là (les méchants vrais Français) toutes bannières identitaires et nationalistes déployées, nous ramènent un siècle en arrière. Le danger est là, Front national et autres Robert Ménard… (veulent) rabaisser le souvenir de Verdun à sa seule « dimension identitaire et nationaliste« , piégeant au passage certains qui, à gauche, ont parfois tendance à « identariser » la République. » (???)

« Depuis que Mitterrand et Helmut Kohl se sont donné la main à Verdun, « communiant » ensemble au souvenir des Morts, « Verdun a cessé d’être français pour les Français« … Depuis ce geste fondateur, il n’y a plus que des morts européens à Verdun » ! Et c’est pas une histoire belge ! « Le tout au nom de la défense de l’identité nationale et du nationalisme. Mitterrand et Kohl avaient acté la « transcendance » de Verdun. (???)

« D’où l’absurdité régressive que constitue la dénonciation de la tenue du concert de Black M« .

Mais tout ça ne veut rien dire, Petit Roger Bruno ! « En 2009, quand Sarkozy avait lancé son débat sur l’identité nationale, (le socialiste vieillissant) Badinter en appelait au souvenir de Verdun et de 14-18 pour réfuter la dangereuse initiative (droitière) : « Les mots que vous avez prononcés ont rempli les cimetières de millions de morts en 14-18. Toute la jeunesse d’Europe a été massacrée au nom de l’identité nationale ». Les Morts de Verdun ont été « victimes de l’identité nationale et du nationalisme« … victimes des sentiments dangereux que mettent en avant aujourd’hui ceux qui ne veulent pas de Black MHollande (tendant la main à Black M) ne dit pas autre chose que Mitterrand, tendant la main à Kohl à Verdun«  ! Ben voyons !

« Il faut vaincre ses préjugés » et « Le nationalisme c’est la guerre! », avait lancé (Hollande) devant le Parlement européen sous les applaudissements« . Comme c’est beau, on en pleurerait de joie !

Vient ensuite la morale du catéchisme du Petit Roger Bruno ! « Et oui, le nationalisme, c’est la guerre« . Gandhi a déjà dit tout ça, en beaucoup mieux. « Et le concert de Black M à Verdun, c’est la paix« . Traduisez : Foutez-nous la paix ! Si Hollande dit n’importe quoi à la radio, à propos d’un non-événement et d’un concert annulé, c’est que Hollande est en pleine campagne re-présidentielle foireuse, à 13 % dans les sondages !

La guerre des tranchées de Verdun du Petit Roger Bruno, qui n’y était pas, contre la Droite nationale, l’a enfin bombardé conseiller de com’ récompensé à l’Élysée par Macron opportuniste de la social-démocratie Hollando-déglingo-UMPS !

Thierry Michaud-Nérard

image_pdf
0
0

7 Commentaires

  1. Excellent portrait par Thierry MN du second toutou adopté par Micron . Quant à Hollande , l’ ex scootériste ayant déjà touché le fond , il pense que de toute façon il ne pourra jamais tomber plus bas .
    Ce qui me sidère , chez tous les bobos biberonnés depuis 40 ans à l’ idéologie soixante huitarde , c’ est leur absolue ( et sans doute sincère ) conviction d’ appartenir au Camp du Bien et d’ être des humanistes purs et durs détenteurs de la Vérité Universelle .
    Quand vous leur dites qu’ ils ne sont que des politiciens idéologues et sectaires qui veulent simplement être calife à la place du calife …. ils entrent dans une rage folle et vomissent leur  » argument  » massue : fasciste ( avec variantes : facho , réac , etc …. ) .

  2. Ecouté 100 fois, Bruno face à Ph. Tesson ! Pas un mot de ce dernier… Et pourtant !
    Les Médias sont devenus pires que l’ORTF tant vilipendée !

  3. le Nationalisme c’est la guerre ? -depuis 1945, combien de guerres perpétrées par l’aipac et ses valets européens, au nom de la paix, de la démocrassie et des droats de l’homme ? ; des tonnes.

    • Chère Antoinette , que peut-on attendre d ‘ autre de la part de ce Macron , freluquet apatride et inculte qui va dénigrer sa Patrie en terre d’ islam ?

Les commentaires sont fermés.