La Belkacem, les Gluants et les socialauds

belkacemsorciereCyrano nous a offert, dans son édito, un véritable moment de satisfaction.
En publiant cette vidéo, dans son article très réaliste, il nous a, en quelque sorte, vengés des propos répétés à l’envi par nos dirigeants veules, égoïstes, déconnectés, achetés, vendus, d’abord antifrançais mais, surtout et avant tout…. bien planqués et à l’abri de l’invasion incontrôlable et inexorable qu’ils nous imposent.
https://ripostelaique.com/gluants-de-south-park-migrants-socialauds.html

Ces socialistes qui n’ont aucune indulgence ni aucun respect, pour les vrais Français de Souche Européenne et qui nous serinent, avec l’aide des media, que cet « afflux » de clandestins est une chance pour la France. Que le mot « invasion » n’est qu’un fantasme des Français obtus et xénophobes. Que notre refus d’accepter cette situation n’est qu’une réaction malsaine des Français fermés à l’évolution de notre race.
Cependant, cette vidéo diffusée en langage clair et intelligible (pour sourds et malentendants gôchistes) reflète, on ne peut mieux, le mouvement irrépressible qui monte du sentiment profond des Français. Le rejet.
Le rejet du syndicaliste dont le portrait est très fidèle au cégétiste un peu lourd qui, d’ailleurs, a grandement contribué à l’effondrement industriel et économique de notre pays. Mais pas seulement.
Le rejet de milliers de présumés futurs travailleurs qui ne trouveront jamais d’emploi, que l’Etat – qui nous saigne – devra prendre en charge et dont nous ferons les frais sous forme de mesures diverses qui verront nos revenus ponctionnés un peu plus et les rares avantages acquis, rayés purement et simplement, au bénéfice de ces clandestins soi-disant démunis.
Mais la perle de cette vidéo est de nous faire entrer de plain-pied dans le sujet prépondérant en cette rentrée 2015 : L’enseignement et l’Education nationale.
Madame Belkacem s’en serait-elle inspirée pour pondre son programme « spécial » dans sa version « nouvelle éducation des élèves français » ?
L’Histoire de France depuis ses origines, ses envahisseurs, ses rois, son nom, même : Francia, frappé sur une médaille en or de l’empereur Constantin (environ 310)… Tout ça doit disparaître.
Attention, j’arrive ! Je suis La Belkacem. La France et son Histoire, c’est Môa ! Sa langue officielle, je vais vous la changer ! Vous apprendrez l’arabe !
Il faut apprendre l’arabe, dit-elle !
Comme si l’arabe ou les arabes avaient quelque chose à voir avec la France. Mises à part leurs multiples invasions tentées et vouées à l’échec… On ne voit vraiment pas en quoi l’arabe aurait droit de cité en France. Mais alors, si elle veut imposer sa langue maternelle aux Français, c’est bien qu’elle a une idée – invasive, encore ! – qui trotte dans sa tête, la bougresse !
Comme elle a dû, dans son enfance, être confrontée au problème de la langue française, elle doit trouver que la France a une langue très riche… trop, peut-être, pour les arabo-musulmans qui fréquentent les établissements scolaires. Alors, par souci d’égalité, cette ministre marocaine de l’Education nationale française, a décidé de faciliter la vie des écoliers et collégiens issus de l’immigration maghrébine.
Voyez-vous, si elle avait prôné l’enseignement de toutes les langues étrangères dont sont issus les enfants de l’immigration, malgaches, africains, syriens, hongrois, portugais ou espagnols, on aurait pu penser qu’elle était de bonne foi.
Mais non ! Il faut enseigner l’arabe ! Forcément, elle a été élevée dans la pratique de cette langue donc, elle va au plus facile…
Plus facile, parce que l’arabe ne s’encombre pas de conjugaisons, de déclinaisons, d’une grammaire rébarbative ni de ce vocabulaire florissant et trop « chic » pour avoir envie de pratiquer langue française.
Et pourtant…
Après avoir subi et intégrés, depuis des décennies, les anglicismes, les mots des pays francophones, la réforme de l’orthographe simplifiée, la démasculinisation des mots, l’usage de l’argot des racailles banlieusardes « les djeuns – les keufs – les feujs »… le vocabulaire arabe (dialectal) a réussi une implantation fulgurante aux quatre coins de l’hexagone.
Depuis de nombreuses années, déjà, les mots arabes ont envahi notre langue. Wesh wesh !
Ainsi, nous avons entendu une présentatrice de la météo sur TF1, nous dire « qu’il y aura un « chouiya » de vent, demain. »
Ben voyons ! Elle aurait carrément dit : « nous aurons un chouiya de zef radoua ! », tout le monde aurait compris, n’est-ce-pas ?
Chez cette même catégorie de personnel, nous ne comptons plus les « inch allah » les « Mektoub » et autres coraneries.
Les dictionnaires français ne sont pas en reste d’ailleurs. Comme les hommes en habit vert ne sont pas là pour faire le dico, ils ont laissé la place à ceux qui s’expriment et ont fait un tableau des mots les plus répandus, entendus, usités, pour les intégrer à la langue française via les dictionnaires.
En fonction de quoi, demain, avec votre petite tête blonde, vous pourrez échanger ce genre de propos :
-« Maman, peux-tu me donner un morceau de khobz, s’il te plait ? » (il veut du pain !)
Vous lui répondrez,
-« oui mais, après, tu vas prendre ton bain, c’est l’heure »
A quoi il répondra,
-« tu me donneras ma fouta ? » (il veut son drap de bain !)
Vous vous inquièterez de sa première journée en classe…
-« Tu t’es fait des copains à l’école ce matin ? »
 
-« Oh oui ! y a une fille, elle est sheba ! Je la kife un max !» (elle est belle ! c’est ma drogue)
-« Vous avez eu des notes pour ce premier jour de classe ? »
-« Non ! walou ! makache ! Belek, demain !» (rien, y en a pas, peut-être)
-« Le fiancé de Djamila était là ? »
-« Oui, c’est un blédard complet ! » (un arrivant d’Algérie ou du Maroc ou d’un autre pays arabe)
Et on en passe : Les « salam », « zetla », « karba », « zebi » qui fleurissent à tout bout de phrases.
Elle ne croit pas, cette madame Belkacem, que nous en avons assez de mots arabes venus polluer notre chère langue française, qu’il lui en faudrait plus pour la faire disparaitre totalement de notre éducation ?
C’est pourtant, à dessein, que nos ex et actuel présidents nous ont imposé des ministres arabes, marocains ou tunisiens ou algériens – surtout, algériens ! Mais reconnaissons à ces précédents(es) ministres de n’avoir aucunement voulu détruire l’identité française au point où nous en sommes avec celle-là !
Celle-là veut vraiment arabiser la France. La « maroquiniser » serait le mot plus juste. Nous ne la laisserons pas faire !
Et, pour tout vous dire, Madame, après avoir vu l’état négligé de votre roi du Maroc, à la télévision, ces derniers jours, nous n’avons vraiment pas envie de considérer ce genre de personnage délabré, mal rasé, qui nous a été présenté comme un roi. Nous ne croyons pas, non plus, qu’il ait hérité cela de son père, Hassan II, lequel avait bien dit que nous n’arriverions jamais à intégrer les Marocains dans notre culture française.
Tous comptes faits, vous seriez bien plus utile à reprendre votre service auprès de votre roi et lui enseigner l’art de se raser, de s’habiller, de paraître propre comme un chef d’Etat doit l’être et non comme un vulgaire blédard arrivant de son Rif.
Laissez la France comme elle est. Comme les Français la veulent. Et si cela ne vous convient pas, Madame, partez ! Nous ne vous retenons pas.
Danièle Lopez
 

image_pdf
0
0

4 Commentaires

  1. Bravo et merci Madame Lopez, pour ce flamboyant article, pour ces mots qui font mouche et qui nous touchent au plus profond de nous. Même votre drapeau et son message, nous rappelle qu’il ne faut pas oublier et que « l’oubli n’est pas le pardon »! Merci à vous, nous ne lâcherons rien!

  2. Y-EN A MARRE de la « NAJA VAGIN-BELCASSINE », et ses programmes d’anti-éducation mortifères!! A LA PORTE!!!

  3. « Madame Belkacem s’en serait-elle inspirée pour pondre son programme « spécial » dans sa version « nouvelle éducation des élèves français » ? »
    Ne soyez pas naïve, Madame Lopez !
    La belkassine n’est pour rien dans cette réforme. Elle se contente d’exécuter les ordres qui lui ont été donnés. Si Vincent Peillon était resté ministre de l’Education Nationale, il aurait fait exactement la même chose ! Souvenez-vous, la théorie du genre, on en parlait déjà sous Sarkozy…
    Elle a été nommée à ce poste pour faire taire (autant que possible) les critiques, et les mettre sur le compte du racisme des Français. Comme pour la Taubira. Ce que disait très justement Jean-Marie Le Pen : « C’est en raison de la couleur de sa peau qu’elle est à ce poste, et voter des lois de + en + laxistes, de façon à accuser de racisme ceux qui s’y opposeraient » (je répète de mémoire).
    Quand un gouvernement veut entreprendre des réformes qu’il sait très impopulaires, il nomme un immigré au ministère approprié, désarmant ainsi l’opposition.

    • Je ne suis pas naïve et je pense comme vous… Je ne parle que de l’apprentissage de l’arabe voulu par elle et sa bande d’islamo-collabos, dans cet article. C’est très significatif de l’islamisation voulue de notre France.
      Vous savez, quand mitterrand est arrivé au pouvoir, sa première décision a été de nommer des communistes dans les ministères à problèmes. Ce que fait, aujourd’hui, hollande avec sa el khomri au travail !
      Idem pour tous ceux qui ont dû faire des alliances contre nature… Ils essaient de se faire des croche-pattes. Mais les seuls à ne plus tomber dans le panneau, sont les électeurs. Heureusement, ils ont appris à faire de la politique dans les bonnes écoles. Celle de la rue. Dans le tas.
      Ce qui ne nous empêche pas- et moi la première- de ne pas aimer la Belkacem. Parce qu’elle expose son « arabité » (merci Ségo !) avec ostentation, ça ne me plait pas du tout. Parce qu’elle nargue les « pseudo » intellectuels quand elle se prend elle-même pour une intello.
      Quant à JMLP, il a toujours eu un très bon jugement sur la politique pratiquée en France par LRPS (l’herpès) d’aujourd’hui.

Les commentaires sont fermés.