1

La candidature Zemmour ne se poserait pas si Marine était au niveau

Il nous a paru intéressant d’avoir l’avis de Jean-Yves Le Gallou sur le coup de force de Macron-Darmanin qui osent dissoudre Génération Identitaire, et plus largement, sur la situation du camp patriote, que le pouvoir traque sans relâche. Le président de Polémia n’esquive aucune question, que cela soit sur Marine, Zemmour, Philippot… 

Le régime Macron, c’est l’anarcho-tyrannie

Riposte Laïque : Avez-vous été surpris par le fait que, après avoir annoncé qu’il étudiait la possibilité de dissoudre Génération Identitaire, Gérald Darmanin, ministre de l’Intérieur de Macron, soit passé à l’acte, quelques jours plus tard ?

Jean-Yves Le Gallou :
Darmanin est un ministre du régime Macron. Sa ligne politique c’est l’anarcho-tyrannie : il menace en paroles ceux qui présentent de vrais dangers  (les racailles, les mosquées radicales) mais il n’agit pas. C’est le volet anarcho. Et en même temps, il réprime avec violence ceux qui veulent défendre l’identité de la France et la souveraineté de ses frontières : contre eux, il n’hésite pas à utiliser non pas les foudres de la loi mais l’arbitraire liberticide. C’est le volet tyrannie !
https://www.polemia.com/jean-yves-le-gallou-le-regime-macron-cest-lanarcho-tyrannie/

Au passage, n’oublions pas le goût de Macron pour les hommes des services spéciaux : l’actuel directeur de cabinet du ministère de l’Intérieur, choisi par le président de la République, Pierre Bousquet de Florian, est l’ancien directeur de la DST et l’ancien coordinateur du renseignement ; c’est un homme qui a fait une carrière de barbouze (avec l’affaire Clearstream notamment) ; et l’actuel coordinateur du renseignement est Laurent Nunez, l’ancien patron de la DGSI, c’est-à-dire, appelons les choses par leur nom, de la police politique. Ces gens-là devraient lutter contre le terrorisme islamique mais ils sont aussi préposés aux coups tordus !

Génération Identitaire dissous ? Que cent fleurs fleurissent…

Riposte Laïque : Quelle situation nouvelle, selon vous, prépare cette dissolution, pour ceux que vous appelez les Dissidents, et que d’autres appellent les Résistants ?

Jean-Yves Le Gallou :
Je suis frappé par la multiplication des petits groupes locaux chez la génération des 18/25 ans, 18/30 ans : ils se retrouvent de manière totalement décentralisée. Si Génération Identitaire devait être dissous, rien n’interdirait à ces petits groupes de continuer à agir pour défendre les libertés universitaires dans les facs, les paysages contre les éoliennes ou la tranquillité publique contre l’installation de foyers de clandestins, voire pour lutter contre la dictature sanitaire. Pour paraphraser Mao « que Cent fleurs fleurissent ». On ne brise pas un mouvement social et sociétal par une dissolution administrative.

Universités d’été, institutions de formation : la jeunesse s’organise

Riposte Laïque : mais ne faut-il pas craindre l’émiettement ?

Jean-Yves Le Gallou : Bien sûr. Mais de nombreux lieux d’échanges et de rencontres existent. Je pense aux universités d’été : celle des ZIDS (qui devrait prendre une autre forme en cas de dissolution), mais aussi celles d’Academia Christiania, de l’Action Française, des jeunes de Renaissance Catholique et j’en passe : Riposte Laïque devrait s’y mettre aussi !
Et puis il y a les institutions de formation : l’Institut de formation politique, l’IFP d’Alexandre Pesey, l’ISSEP de Marion Maréchal, et l’institut ILIADE.
Il y aussi les clubs de sport, bien sûr. Y compris pour les jeunes femmes qui ont besoin d’acquérir du répondant face aux agresseurs venus d’ailleurs.

Riposte Laïque : Génération Identitaire a annoncé une manifestation, ce samedi, à 14 heures, à Paris. Qu’attendez-vous de cette initiative ?

Jean-Yves Le Gallou : La mobilisation la plus large possible. En nombre et en diversité des soutiens !

Marine Le Pen croit toujours à l’assimilation, et que l’islam est une religion comme les autres !

Riposte Laïque : Vous avez eu, notamment après le débat entre Marine Le Pen et Gérald Darmanin, des propos assez durs contre Marine Le Pen et sa politique de dédiabolisation. Vous avez parlé de « pasteurisation ». Pourquoi ?

Jean-Yves Le Gallou : Ce débat a été à tous points de vue décevant. 1,8 million de téléspectateurs pour France2, à une heure de grande écoute, sur deux sujets d’actualité (islamisation, immigration) avec le ministre de l’Intérieur et le chef de l’opposition. Moins que le score du maire de Champignac, Jean Castex, qui a pourtant le charisme d’une huître.
Il faut dire que ce n’était pas un duel de titans. Juste un combat de nains dans un tunnel de convenances.

Marine Le Pen a hérité de la marque Le Pen. Elle dilapide tranquillement l’héritage. Avec un logiciel périmé : elle croit toujours à l’assimilation et pense – ou feint de penser – que l’islam est une religion comme les autres. De plus, elle est sous-motorisée : elle ne travaille pas ses dossiers et mélange les fiches que ses collaborateurs lui préparent.

En outre, Marine Le Pen commet l’erreur des novices en politique (ce qu’elle n’est pourtant pas !) en pensant au deuxième tour en oubliant qu’il y a d’abord le… premier. Et qu’il faut mobiliser son électorat d’abord : la piètre audience lors de son débat avec Darmanin montre que ce n’est pas gagné. Plus on pasteurise, plus on affadit ! Et plus on affadit, moins on mobilise !
Ce qui va aussi manquer à Marine Le Pen ce sont des cadres et des militants motivés : pour assurer la sincérité d’un scrutin présidentiel, il faut de 60 000 à 80 000 contrôleurs dans les bureaux de vote. Or, victime de purges successives (les Mégrétistes, le Canal historique, les Cathos conservateurs, Les Identitaires, les Marionnistes, les Philippotistes et j’en passe) le Rassemblement National est exsangue.

Si Zemmour était candidat, en débat, il en pulvériserait quelques-uns…

Riposte Laïque : Vous ne cachez pas votre sympathie pour Éric Zemmour. On évoque sa possible candidature à la présidentielle de 2022. Cela vous réjouirait-il ?

Jean-Yves Le Gallou : La question de Zemmour ne se poserait pas si Marine Le Pen était au niveau et inspirait confiance tant sur sa ligne stratégique que sur ses capacités. Ce n’est pas le cas. Si Zemmour entrait dans la danse, il aurait l’immense mérite de poser les vrais enjeux : la remigration, la désislamisation. Et, en débat, il pourrait pulvériser et Xavier Bertrand et Marine Le Pen. Reste à savoir s’il est fait pour l’exercice et s’il est prêt à jouer son va-tout ?

Les grands oligarques mondialistes sont prêts à tout pour « sauver la démocratie »

Riposte Laïque : Quelles leçons avez-vous tirées, pour la France, de la dernière élection américaine ?

Jean-Yves Le Gallou : Les élections américaines ont débouché sur l’élection de Biden pour quatre raisons :
– une incessante campagne médiatique anti-Trump depuis quatre ans,
– la censure des réseaux sociaux (notamment sur les scandales Hunter Biden),
– le vote par anticipation et par correspondance qui a permis une meilleure mobilisation de l’électorat démocrate des grandes villes,
– et, pour « sécuriser » le tout, une fraude industrielle dans les États-clés.

Bref, les grands oligarques sont prêts à tout pour « sauver la démocratie » comme l’a raconté le Time dans un article hallucinant.
https://www.polemia.com/victoire-de-biden-le-time-avoue-la-conspiration-contre-trump/

Le combat de Florian Philippot contre la dictature sanitaire est exemplaire

Riposte Laïque : Vous êtes un fin observateur de la vie politique française, et notamment de la sphère patriote. Que pensez-vous du retour médiatique de Florian Philippot, seul politique de premier plan à contester frontalement la politique sanitaire du gouvernement, et à réclamer le retour à une vie normale, tout de suite ?

Jean-Yves Le Gallou : J’ai beaucoup critiqué, en son temps, le sectarisme souverainiste – anti-marionniste, anti-identitaire – de Philippot lorsqu’il était auprès de Marine Le Pen. Je trouve qu’il s’est bonifié. Et sa campagne contre la dictature sanitaire est digne d’éloge.

Riposte Laïque : Souhaitez-vous ajouter quelque chose, Jean-Yves ?

Jean-Yves Le Gallou : Haut les cœurs ! Rendez-vous samedi 20 février pour la manifestation de soutien à Génération Identitaire.

Propos recueillis par Pierre Cassen

Chèques à envoyer à Riposte Laïque, BP 32, 27140 Gisors

Pour virements ponctuels ou mensuels, nous demander notre RIB IBAN à redaction@ripostelaique.com