La carotte des avantages sociaux et le bâton de l’excommunication

Publié le 4 avril 2021 - par - 5 commentaires - 845 vues
Traduire la page en :

Chaque adolescent désire au fond de lui-même s’intégrer à son environnement, ce qui lui cause bien souvent une véritable anxiété, dans les cas où son avenir n’est pas déjà tout tracé par son patrimoine familial, comme les enfants de commerçants ou d’agriculteurs, ou encore ceux dont les parents possèdent un solide réseau de relations. Il s’aperçoit très vite que l’image qu’il donne de lui-même est déterminante, et il découvre aussi qu’il ne peut se permettre d’être isolé, le risque de devenir un souffre-douleur est trop grand. Pour toutes ces raisons, il va cultiver un conformisme tribal, s’habiller comme les autres, écouter les mêmes musiques, et adopter les opinions courantes sans trop y réfléchir. Au lycée, puis à l’université, il deviendra une proie facile pour les démagogues gauchistes et leur idéologie simpliste. Lorsque ces mouvements d’obédience communiste ont le pouvoir, on peut s’attendre à voir couler le sang, comme à l’époque des jeunes gardes maoïstes, des Khmers rouges de Pol Pot, ou des enfants soldats de Sierra Leone, ou même des enfants jihadistes. Proposer de faire voter des jeunes de seize ans qui ne sont pas encore construits relève évidemment de la plus folle démagogie, ou plutôt d’un calcul sordide qui table sur la propagande de masse pour les influencer.

Malheureusement, les mouvements qui attirent la jeunesse ont une idéologie simpliste, qui est facile à comprendre, comme le partage des richesses ou l’accès gratuit aux transports en communs, des idéaux sans doute souhaitables, mais qui ne tiennent absolument pas compte de la complexité de la vie et du fonctionnement réel des sociétés humaines.

Les jeunes ne sont pas les seuls à être enclins au conformisme, beaucoup d’adultes le sont également, mais pas pour les mêmes raisons. Il s’agit souvent d’obtenir des avantages qui améliorent le confort de vie, permettent de conserver des relations dans un cercle choisi ou dans le monde professionnel, de manière à obtenir des postes intéressants. Les mouvements bien-pensants jouent continuellement sur cette corde pour imposer leurs vues, en menaçant de mettre au placard ceux  qui ne s’y plient pas, les exemples sont innombrables. Avec les gouvernements successifs Hollande, puis Macron, ils ont gagnés en puissance et sont désormais en mesure de poursuivre judiciairement ceux qui défendent des idées contraires à leur doxa.

Zemmour en a fait les frais récemment, et même un représentant catholique rappelant la position de l’Église sur le mariage et l’homosexualité s’est vu récemment attaqué en justice, ce qui était inimaginable il y a peu de temps. Mais les dieux ont toujours soif et n’en ont jamais assez, les procureurs d’aujourd’hui seront les accusés de demain, et ainsi de suite, jusqu’à l’inévitable coup d’État imposant sa loi d’airain.

Pour éviter d’être un bouc émissaire et d’être excommunié de son groupe, une seule solution, se conformer à la loi de la bien-pensance. Et en se soumettant à cette règle, et en récupérant les avantages qui vont toujours avec, peu à peu le désir de plaire s’implante tout naturellement dans le cerveau, annihilant toute critique personnelle.

Journalistes, artistes, élus, entreprises, scientifiques, tous dans la même charrette !

On s’aperçoit avec surprise que beaucoup d’universitaires, aussi bien aux USA qu’en Europe, épousent les thèses les plus délirantes de ce qu’on appelle la cancel culture, même si on ne leur demande rien. Quant aux entreprises, c’est à celle qui fera le plus la promotion de la diversité et de la confusion des genres. Elles se dépêchent de changer le nom de leur marque ou leur logo, de peur d’être accusées de racisme ou d’homophobie, la jeep Cherokee doit donc changer de nom, on ne peut prendre le risque d’une cabale sur les réseaux sociaux. Le fondateur de Disney doit se retourner dans sa tombe s’il perçoit ce qu’est devenue sa firme, tremblant de peur à la moindre caractéristique sur les Noirs ou les Jaunes dans un ancien film. Tout cela parce qu’il faut coûte que coûte plaire au public, et donc produire des articles incolores, inodores et sans saveur.

Pas un seul journaliste des médias « mainstream » ne s’écarte de la ligne dictée par la gauche bien-pensante, il faut obligatoirement pleurnicher sur le sort des migrants, nier les problèmes de sécurité et la guerre larvée qui s’amplifie chaque jour, même si c’est l’un d’entre eux qui en fait les frais, traîner dans la boue les chefs d’État qui osent résister au mondialisme paré de toutes les vertus, donner largement la parole aux idées écologistes toutes plus ridicules les unes que les autres, affirmer avec aplomb qu’il n’y a pas d’autre solution que le confinement et la vaccination obligatoire, flatter les idées racistes des indigénistes, j’en passe et des pires.

Les médias subventionnés tendent complaisamment le micro aux ténors de la politique et leur demandent de façon mielleuse s’ils voteraient pour Marine Le Pen dans le cas d’un second duel avec Macron. Ceux-ci se prêtent au jeu habituel en déclarant que jamais ils ne voteraient pour un parti d’extrême droite. Ils sous-entendent par là que les partis qui défendent la souveraineté nationale ne sont pas républicains, le mot « fasciste » n’est pas prononcé, mais presque.

Déclarer que l’élection de Marine Le Pen serait un danger pour le pays est un moyen commode de donner des gages à ceux qui ont actuellement le pouvoir de décider, et de rester dans le cercle lumineux des invitations et des cocktails, qui font partie du plaisir des petits ventres rebondis de Dupond-Moretti, Xavier Bertrand ou Gérard Jugnot. Depuis que les sondages montrent un décrochage de Macron, on entend beaucoup dire, y compris par le pape, ce qui n’est pas une surprise, que l’élection de Marine Le Pen serait une catastrophe. Il est inutile de leur demander pourquoi, ils ne réfléchissent plus depuis longtemps, et d’ailleurs ils n’en ont pas besoin, il leur suffit de s’orienter dans le sens du vent pour plaire à leur employeur et à leur clientèle. Comme nos libertés ont à peu près disparu avec nos industries, que nous croulons sous le poids de la dette, que notre souveraineté est abandonnée, et que notre pays ne nous appartient quasiment plus, la seule catastrophe dont il est question ne peut être que la perte de leur job lucratif, ce qui, de leur point de vue, serait effectivement catastrophique.

Toutes ces personnalités qui se prononcent pour un barrage républicain et confortent ainsi le pouvoir macronien, sont donc des complices de l’islamo-gauchisme qui gangrène la société et participent ainsi à la destruction programmée de notre pays.

Ceux qui veulent plaire à tout prix vont de compromission en compromission et abandonnent petit à petit leurs propres convictions sans même s’en apercevoir. Ils vont rejoindre ceux qui vont faire grossir la boule de neige du politiquement correct qui dévale la pente et engloutit la liberté d’opinion sur son passage. S’il est normal d’être influencé et de reconnaître ses erreurs, abandonner des convictions parfaitement justifiées et validées par l’expérience ne l’est pas, mais peu de gens arrivent à résister au poids de l’opinion. C’est le constat que faisait Diogène en tenant sa lanterne allumée en plein jour et s’exclamant : « Je cherche un homme ! ».

Gilles Mérivac

Print Friendly, PDF & Email
Notifiez de
adagiocrescendo

découvrez vous la grégarité ? pour ma part je suis un humain je l’ai toujours su ,le prix a payer la solitude .

Denfer VICTORIA

Cette brochette d’AntiFrance ils méritent la visite des touristes chez le couple Tapie…https://ripostelaique.com/limmigrationniste-tapie-agresse-par-4-africains-bien-fait.html

thierry

pfff! apres avoir dresse la femme contre l homme, fait de l omosexualite une nouvelle norme, detruit la foi, mis l avortement l euthanasie, la Gpa Pma et la marchandisation du corps de la femme a l honneur, quoi de plus normal que de s attaquer a l homme. le procede est desormais la regle dans ce pays qui a fait du viol le pire des crimes, bien au dela du crime de sang, et mis la relation sexuelle H/F au coeur des pires turpitudes, contre toute nature et toute liberte de l homme d importuner la femme que Dieu lui commande de convoiter. A cote de cela mariage omo, LBGTQpipikk+,defilent survles merdias de cette kakistocratie maconnique, en marche vers l ordre nouveau. pauvre pays. pere et grand pere de deux petites filles magnifiques, merci a la Russie de combattre cette vision.Quels conards

Filouthai

Ces journaleux qui font aujourd’hui la promotion du racisme anti-blancs et de la secte des égorgeurs de Mahomet sont les mêmes qui, il y a quelques années, partageait les idées des pedophiles et des prédateurs sexuels.
On appréciera leur haut niveau de morale pour ce qu’il est vraiment !

zéphyrin

très juste…il est dommage que le temps qui donne tort et découvre l’erreur de jugement ou d’intelligence, ne prête pas à ignorer tous les écrits de ces imbéciles qui s’ignorent.

Lire Aussi