1

La carpette Ardisson se couche devant son maître musulman Yassine Belattar

La carpette Ardisson traitée de nazi se couche devant son maître musulman Yassine Belattar

 Il a parlé des Kebabs de la rue de Rivoli  ?

Ardisson demande pardon, il aurait dû dire « je ne veux rue de Rivoli ni Kebabs, ni panini, ni hamburgers ».

Il essaie tout de même ensuite de poser de bonnes questions tout en se défendant de critiquer l’islam…

Ardisson : « Yassine, je vous reçois ici parce que vous m’avez critiqué. » Chic alors, je serai la prochaine invitée d’Ardisson, puisqu’il suffit de le critiquer pour avoir droit à un plateau télé. Comment ça, il va encore se faire traiter de nazi par Yassine Belattar ?

Quel est le problème, Yassine, est-ce que, en France, on peut critiquer toutes les religions sauf l’islam ? 

Quel est le problème, Yassine, je n’ai pas le droit d’inviter sur mon plateau un musulman sympa, désireux de s’intégrer et qui se fait traiter, de ce fait, de harki ? Si c’est ça, Yassine, dans 5 ans c’est la guerre civile !

Réponse cynique  de Yassine Belattar : le mot intégration il est obsolète. S’intégrer voudrait dire qu’on vient de l’extérieur. Nous on est français  à part entière. Moi je suis né à Conflans-Saint-Honorine. On ne peut pas faire le tri entre les musulmans sympas et les autres. Il n’y a pas de musulmans modérés. On est musulman ou on ne l’est pas, on est chrétien ou on ne l’est pas.

Et le quidam de dénier le statut de musulman aux terroristes, à ne pas confondre avec 7 millions de personnes qui selon lui vivraient leur culte en accord avec la République.

Apparemment nous ne fréquentons pas les mêmes musulmans, lui et moi. Apparemment nous n’avons pas accès aux mêmes sources d’info, lui et moi.

Apparemment la France islamisée, les quartiers sans commerce haram, les hordes d’ennikabées et de voilées qui entachent le concept d’égalité de la République, il ne les voit pas, le Yassine Belattar.

C’est que la seule lutte qui vaille pour le Belattar, c’est la lutte contre Marine. Voici le seul danger qui menacerait les Français… euh, les musulmans, seul objet de son intérêt.

Au fait, est-ce qu’un Yassine Belattar qui traite de nazi un Ardisson pour avoir critiqué les kebbabs est un musulman modéré ?

Selon lui oui… C’est que le quidam se bat contre la violence des plateaux (quel noble combat), parler d’islamo-gauchisme , pour lui, c’est d’une violence INOUIE ! Ces mots doivent être proscrits…

Dans la foulée, il faudra naturellement proscrire les mots musulman et islam. La réalité disparaissant avec les mots pour la qualifier, comme chacun sait.

C’est Pascal Bruckner qui donne une leçon de langage et d’histoire au petit con (est-ce qu’on a encore le droit de dire à un musulman qu’il est un petit con ? ) en lui rappelant que le concept d’islamo-gauchisme vient des trotskistes anglais, au moment de l’affaire Rushdie en 1995, alliance entre les gauchistes et les éléments les plus radicaux des musulmans. Alliance pour lutter contre le capitalisme…

Le petit con se permet de donner ce qu’il croit être une leçon à Bruckner, à Ardisson… qu’il traite carrément de vieux schnoks dépassés, en opposition à sa jeunesse et celle du pays pour leur faire accroire que tout va bien en France et que l’islam fait partie de la France à part entière.

Et les deux imbéciles d’acquiescer, de dire que l’islam est une belle et grande religion qui a toute sa place en France…

Alors, ils peuvent dire ce qu’ils veulent, l’autre les ligote en dénonçant l’islamophobie qui serait du racisme anti-musulmans selon cet inculte… Ardisson a beau rappeler son attachement à la liberté d’expression, son désir de pouvoir inviter qui il veut sur un plateau sans passer pour un nazi, l’autre persiste et signe… Il fait du Marwann Muhammad.  Il affirme même sans rire que si l’islam n’est pas aimé en France ce serait à cause de Ben Laden…  Ben Laden responsable de la situation terrifiante dans les 57 pays musulmans, terrifiante pour les femmes, la liberté d’expression et la démocratie, ça il fallait oser.

Il critique même le refus par les Français de Benzema. Bref, Benzema est – lui aussi – un sale con et un joueur plus que douteux, mais, parce qu’il est musulman, il ne faudrait pas ne pas l’aimer. Salauds de Français.

Français, républicain, respectueux des loi, le Yassine Belattar, mais… fais gaffe, Ardisson, touche pas à mon islam.

Vous avez dit « un Français comme les autres » ? Vraiment ?

Quant au grand con Ardisson traité de nazi il fait la promo des prochains spectacles de Belattar. Quand on est con, on est con.

Christine Tasin

P.S au fait c’est qui ce petit con de Yassine Belattar ? Je ne sais pas vous mais moi je n’en avais jamais entendu parler. Va-t-il remercier le nazi de service ?

http://resistancerepublicaine.eu/2017/03/19/la-carpette-ardisson-traitee-de-chemise-brune-se-couche-devant-son-maitre-musulman-yassine-belattar/