1

La caste protégée mène une guerre impitoyable contre nous, les non-protégés

Après le double assassinat de Marseille, commis par un musulman clandestin, en France depuis 2005, multirécidiviste, comment ne pas penser au début du discours de Tatjana Festerling, lors des dix ans de Riposte Laïque (au bout de 45 secondes) ?

« Les politiciens ont créé une caste pour eux-mêmes : la caste élitiste et narcissique des Protégés. Avec des voitures blindées, une protection personnalisée et un personnel pléthorique qui s’occupe de la sécurité et prête attention aux détails.

Ce sont là des symboles du pouvoir. Symboles de délimitation et de distance. Symbole du mépris. Oui, l’Europe occidentale a un système de castes.

La caste des sans-protection va diligemment au travail et, en chemin, dans les stations de métro, elle est poussée dans les escaliers, massacrée ou jetée sous les trains.
Les personnes sans protection font la queue aux supermarchés et se font poignarder. Les filles des sans-protection sont harcelées, tripotées et violées.
Les fils des non-protégés sont rackettés, battus et humiliés.
Les non-protégés se baladent sur des zones piétonnes d’Europe avec leurs familles et sont fauchés par des terroristes au volant de véhicules et de camions.

Nous autres militants et dissidents, nous appartenons aussi à la caste des sans-protection. En Allemagne, une sentence contre une critique de l’islam vient de tomber : 6 mois de prison avec sursis pour avoir osé comparer l’islam au national-socialisme. (http://www.pi-news.net/das-skandal-urteilvon-muenchen-ist-ein-rechtsbruch/)

J’appelle cela « Guerre ». C’est une guerre contre ses propres compatriotes. C’est une guerre profondément raciste. Contre les Français, contre les Allemands, contre les Européens. Et quand on voit que les Américains et les Australiens luttent aussi contre des gauchistes, c’est aussi une guerre contre l’homme blanc. »

(…)

https://ripostelaique.com/tatjana-festerling-francais-europeens-avez-vous-encore-envie-de-vivre.html

Pour les Français, le prix est lourd. La face la plus visible, ce sont les assassinats de Merah, ceux de Charlie Hebdo, du Bataclan, de Nice, des deux policiers de Magnanville, d’Hervé Cornara, du Père Hamel, d’Aurélie Chatelain, et, depuis dimanche, des deux cousines, Laura et Mauranne.

Mais il y a le djihad quotidien, mené par des musulmans qu’on présente comme déséquilibrés, qui, bien que moins spectaculaire, ne cause pas moins des ravages terribles dans la société française, comme le démontrait, dans cette enquête fouillée, Maxime Lépante.

http://ripostelaique.com/le-vrai-bilan-des-attentats-musulmans-en-france-2015.html

Ces crimes commis contre les Français non protégés ne peuvent se produire qu’avec la complicité des « protégés ». D’où la nécessité d’éradiquer ces traîtres de la vie politique française, pour protéger nos compatriotes.

Martin Moisan