Mal-pensance : j’ai pris 700 euros d’amende et 4 mois de prison avec sursis

Publié le 19 septembre 2019 - par - 1 076 vues
Share

Le système juridique actuel m’a valu en 2019 une amende de 700 € et 4 mois de prison avec sursis pour mal-pensance. Le trolling de droite est très très très mal vu. Pourtant le juge aurait pu prendre en compte que je n’ai pas les codes culturels pour comprendre la France bobo ni la France d’avant l’internet. En effet je n’ai pas les revenus des bobos ni leur amour béat pour le tiers-monde. Et je suis sur internet depuis 2005 à commenter et à dire ce que je pense en mode troll ou posément. Donc mon incompréhension de la bien-pensance est totale. Il aurait donc dû m’appliquer la jurisprudence « absence des codes culturels ». Mais je ne suis ni un violeur soudanais ni un pédophile afghan donc zéro clémence et une condamnation pour délit d’opinion.

J’ai fini par demander au juge pendant l’audience publique si j’avais le droit d’être contre l’immigration en France ? Il m’a répondu que oui mais sans critiquer les migrants ni dire qu’ils pillaient les caisses de la Caf. Caisses de la Caf que les migrants vident effectivement et que leurs enfants et petits-enfants pilleront également. Il suffit de regarder les Maghrébins en 2019 en France. Nous en sommes à la cinquième génération ? Et bien bilan, ils vendent, pour beaucoup trop d’entre eux (pas tous, bien sûr), de la drogue, agressent sexuellement des Blanches de préférence et vident les caisses de la Caf. Les quelques trop rares Maghrébins salariés ou même médecins ne rééquilibrent pas les comptes. Les musulmans nous coûtent trop cher, qu’ils partent, un point c’est tout. Et pour que le tiers-monde puisse s’en sortir, il ne faut pas les priver de leurs élites, donc leurs médecins et leurs professeurs GO HOME ! Les générations de Français nées après mai 68 ne les regretteront pas. 40 ans que nous les voyons glander en bas des immeubles, faire les fiers alors qu’ils ne valent rien : pays d’origine sous-développé, comportement de voyous dans les transports en commun, égorgement rituel sur mouton dans la baignoire et aujourd’hui sur Français dans la rue.

La loi de censure de l’internet « Avia » rendra dans quelques mois la délation en ligne obligatoire et valorisante pour les bien-pensants.

Alors où exprimer notre opposition à l’invasion musulmane et/ou noire du tiers-monde que nous subissons en France ?

VPN et réseau TOR, oui pour naviguer, mais pour écrire sur le net, il faut donner un courriel et pour créer un courriel, il faut donner un numéro de téléphone ou son IP. Autant dire qu’il faut s’attendre à voir débarquer la gendarmerie à 6 heures du matin chez soi pour une perquisition de ses ordinateurs, téléphones portables et de sa bibliothèque. Heureusement, je suis naturellement matinal. Lorsque les gendarmes ont sonné à ma porte, j’étais debout depuis une heure et juste étonné de voir les humains aussi matinaux que moi.

Donc il ne reste que quelques sites dissidents comme Riposte Laïque pour s’exprimer mais du coup, nous sommes entre nous et le fossé avec les mondialistes se creuse. Difficile de les réveiller à temps avant qu’ils ne se fassent égorger par le musulman ou le migrant qu’ils ne veulent pas que nous remigrions. Nous pourrions s’ils acceptaient le débat aboutir à un compromis :

– expulsion des délinquants et criminels non européens.

– déchéance de nationalité des délinquants et criminels binationaux (y compris les Israéliens argument qui fonctionne bien sur le gauchiste).

– interdiction de séjour en France des exciseurs et exciseuses.

– moratoire de 7 ans sans immigration puis bilan et référendum sur le nombre de cartes de séjour par pays facilement réalisable par internet (mon choix personnel zéro pour les pays musulmans et/ou du tiers-monde).

 Si quelqu’un sait comment avoir une adresse courriel sans devoir donner son n°de téléphone ni son IP, qu’il me le dise, parce qu’attendre l’abrogation des lois Avia, Fabius-Gayssot etc. pour pouvoir enfin parler librement, cela va être très dur pour moi. J’ai donc besoin de pouvoir troller incognito en attendant la libération.

 Force et honneur.

  Brenton ANDERS

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.