La chaîne du meurtre islamique vue au travers l’Egypte

Publié le 28 février 2011 - par - 807 vues
Share

L’Egypte est un haut lieu d’un islamisme qui n’a rien de modéré même si Al Qaïda fait sans doute « mieux ». Son université Al Aqsar est une autorité doctrinale qui rivalise avec l’Arabie saoudite,et les fatwas qui y sont émises sont parfois redoutables. L’islam est inscrit dans la constitution égyptienne. Malgré cela, et en vertu d’une logique qui m’échappe, ce pays n’est pas considéré comme islamiste, et il parait qu’il va l’être encore moins à la suite de sa révolution qui va légaliser les Frères Musulmans. D’ailleurs, ces derniers sont « largement laïques », d’après le directeur national du renseignement américain, James Clapper, un ponte de chez ponte qui rend compte directement au président des Etats-Unis (1). Avec de tels limiers à la tête des services de renseignements, on comprend que l’occident n’ait rien vu venir des actuelles révolutions !

En réalité, l’islamisme légal égyptien est des plus dangereux. Même Dalil Boubakeur, recteur de la Grande mosquée de Paris, s’en est aperçu.. Interviewé à propos de l’attentat à la cathédrale d’Alexandrie, il a déclaré (2) :

« Le gouvernement égyptien est un gouvernement à constitution religieuse avec l’islam pour base, donc c’est la porte ouverte a tous les extrémismes. »

Et aussi :

« Nous ne sommes plus dans le domaine de la religion ni du culte … c’est une configuration socio politico religieuse. Il y a une stratégie, il y a des actes … il y a la genèse d’une identité meurtrière. »

Tout en signalant ce dangereux islamophobe à l’attention bienveillante de la Ligue des droits de l’homme, nous allons nous appuyer sur l’exemple égyptien pour analyser ce qu’on pourrait appeler la « chaîne du meurtre », depuis la fatwa, ordre de tuer déguisé en avis juridique, jusqu’à l’organisation de l’impunité pour le fou qui va tuer, en passant par le marquage des cibles potentielles et l’interdiction de se protéger qui leur est faite.

LA FATWA

Une fatwa est en théorie un benoit « avis juridique » donné par un « savant » en droit musulman ; le problème, c’est que l’avis du pieux juriste peut consister à dire que le meurtre de telle ou telle personne est licite selon la charia. Tel est le cas pour cet appel au meurtre d' »apostats » (musulmans convertis au christianisme) par un professeur à l’université Al-Azhar, également membre du Conseil suprême des affaires islamiques, Youssef al-Badri (4).

LE MARQUAGE

En Egypte, la religion est indiquée sur les papiers d’identité. Un musulman qui tente de faire changer l’indication de sa religion se désigne par là même comme apostat. Et les chrétiens, par construction, sont désignés comme chrétiens par leurs papiers. Ce qui facilite les attaques contre eux. Les athées, supposés ne pas exister, ne font pas l’objet d’un tel « marquage », ce qui les protège. Les juifs sont déjà partis.

Ces circonstances expliquent que la haine contre ce qui n’est pas musulman se concrétise en actes anti-chrétiens.

Elles t’expliquent aussi, cher lecteur, pourquoi Riposte Laïque en fait tant pour défendre les chrétiens d’Orient. Non, nous n’avons pas viré catho ! Mais ici, les chrétiens sont la métaphore de tous les mécréants victimes de l’islam.

L’ INTERDICTION DE SE PROTEGER

Comme vous le savez, le sort des « gens du Livre » (juifs et chrétiens) est enviable en islamie : ce sont des « protégés », sens originel du mot « dhimmi ». Ah ! qu’il est bon de se sentir protégé !

Donc, puisqu’ils bénéficient de la bienveillante protection de l’islam, ils n’ont pas besoin de se protéger eux-mêmes, c’est pourquoi, en toute logique islamique, cela leur est interdit.

Récemment, des monastères chrétiens ont été victimes de bandes armées et de prisonniers évadés (9). Les moines ont donc demandé la protection de la police, mais, hélas, elle a fait savoir qu’elle n’avait pas d’effectifs pour cela. Ah ! les crédits, les moyens, les effectifs …

Les moines décident donc de se protéger eux-mêmes, non pas en prenant les armes, bien sur, mais en construisant une légère clôture autour de leur monastère. La scandaleuse insolence de ces mécréants n’est pas restée impunie. L’armée a donné l’assaut. Il faut croire qu’elle avait quelques effectifs pour cela.

L’IMPUNITE JUDICIAIRE

En principe, la justice égyptienne ne plaisante pas, et la peine de mort existe (10). Mais attention, hein ! faut pas être inhumain. On connait sa leçon sur les droits de l’homme, non mais des fois ! Donc, la peine de mort existe, mais elle est rare. Elle est d’autant plus rare que, lorsqu’un tribunal la prononce, elle doit être confirmée par le grand mufti. Lequel se prononce en vertu de la charia et va donc écarter la peine de mort dans certains cas : meurtre d’un « apostat », meurtre d’un chrétien par un musulman, crimes d’honneur, etc… Bref : deux poids, deux mesures.

La peine de mort a quand même été prononcée pour un des trois auteurs du massacre de Nag Hammadi, car figurez-vous que cet imbécile, en flinguant sept personnes, ne s’est pas rendu compte qu’il y avait un musulman dans le nombre. Les deux autres auteurs ou complices ont été … tenez vous bien … acquittés. De toutes façons, les trois étaient déjà en fuite. Les événements, que voulez vous … les effectifs, les moyens …

Ecoeuré, Mgr Cyrille, l’évêque orthodoxe copte de Nag Hammadi, commente ainsi le verdict (8) : «La cour a imposé une condamnation à mort, car un musulman a été tué, et le système judiciaire égyptien passe par pertes et profit le sang des six coptes assassinés, qui n’ont aucune valeur pour la société. Ce verdict attriste tous les chrétiens à travers le monde, car cela montre vers quoi mène l’application de la charia islamique par l’Etat, pour tous les chrétiens en Egypte. « 

Catherine Ségurane

(1) Les Frères musulmans « largement laïques » :
http://fr.novopress.info/78634/tunisie-egypte-le-pas-de-deux-des-etats-unis-avec-les-islamistes/
(2) Boubakeur :
http://ripostelaique.com/Boubakeur-se-rapprocherait-il-de.html
(3) L’attentat d’Alexandrie :
http://www.islamisation.fr/archive/2011/01/04/alexandrie-les-images-chocs-apres-l-explosion.html
(4) Appel au meurtre d’un ponte religieux contre un musulman converti au christianisme :
http://ripostelaique.com/Egypte-policiers-et-religieux.html

(5) Pogrom antichrétien de Al Nawahed, enquête étouffée :
http://ripostelaique.com/Egypte-policiers-et-religieux..html

(6) Nag Hammadi, 6 chrétiens et un musulman tués :
http://www.lefigaro.fr/international/2010/01/08/01003-20100108ARTFIG00013-noel-sanglant-pour-les-coptes-egyptiens-.php

(7) Nag Hammadi : un député impliqué, innocenté et réélu :
http://www.islamisation.fr/archive/2011/01/09/egypte-police-gangrenee-par-l-islamism.html

(8) Nag Hammadi, verdict :
http://www.islamisation.fr/archive/2011/02/22/egypte-deux-assassins-de-nag-hammadi-acquittes-par-la-justic.html#comments

(9) Attaques de monastères :
http://www.islamisation.fr/archive/2011/02/23/egypte-des-monasteres-encore-attaques.html

(10) peine de mort en Egypte :
http://www.abolition.fr/ecpm/french/fiche-pays.php?pays=EGY

Print Friendly, PDF & Email
Share

Les commentaires sont fermés.