1

La chèvre Aram défend la liberté d’expression… qu’elle refuse à Zemmour

Son poste désormais menacé, la Chèvre découvre l’utilité de ce qu’elle n’a pourtant eu cesse de saboter.

Récemment affolée : « Liberté d’Expression » bêle-t-elle !

Ce que j’aime avec les chèvres, c’est cette inimitable manière pédante qu’elles ont de s’imaginer puissantes et élégantes, de toute leur nullité.

La Chèvre ARAM est capable de réclamer son indépendance, au sein d’une direction, qui pourtant la paye et la rétribue, à la hauteur de son allégeance.
Elle est la quintessence écarlate et criarde de ce que sont devenus ces journalistes piteux, chroniqueurs minables, animateurs faisandés…

La Chèvre s’imagine toujours chevaucher courageusement et à contre-courant, des hordes sauvages menaçant sa liberté de compromission. Alors qu’elle baigne de toute sa suffisance, noyée dans sa rampante prosternation.

La Chèvre pense hennir, meugler et rugir…
Alors qu’elle fait que bêler, râler, couiner…
Miauler comme une mauviette qui sent son tour arriver.

La Chèvre aurait voulu foncer et charger…
Mais elle découvre qu’a défaut d’être sotte, elle est aussi lourdement handicapée.

On n’a JAMAIS vu la chèvre manifester quand le Zemmour se retrouve condamné à la XVIIe Chambre Correctionnelle, tous les 3 mois.
On n’a JAMAIS vu la chèvre s’insurger quand toute la série de dissidents/opposants politiques se sont retrouvés condamnés pour avoir exercé leur Liberté D’Expression.
On n’a JAMAIS vu la chèvre s’agiter face à l’incalculable nombres d’atteintes à la Liberté D’expression par ce régime à qui elle sert la soupe depuis tant d’années…

Le Problème de la chèvre, c’est qu’elle croit toujours pouvoir gueuler dans la jungle, vociférer dans la savane et pavaner librement… Jusqu’à ce qu’elle constate et comprenne, qu’en définitive, elle n’est qu’une misérable, insignifiante et insolente petite chèvre !

Bêêêêêêêêêêêêê….

Gérard Boyadjian

#libertedexpression
#Zemmour
#SophiaAram