La Chine demande l’inspection des laboratoires d’armes biochimiques en Ukraine

Selon CNews : « Le Président américain Joe Biden a assuré qu’il était « clair » que la Russie envisage d’utiliser des armes chimiques et biologiques en Ukraine, avertissant qu’une telle décision entraînerait une réponse occidentale « sévère ». « Il est dos au mur », a expliqué M. Biden à propos du Président russe Vladimir Poutine, soulignant que Moscou a récemment accusé les États-Unis de détenir des armes chimiques et biologiques en Europe. « C’est simplement faux. Je vous le garantis », a-t-il insisté lors d’une réunion avec des dirigeants d’entreprises américains à Washington. » Il faut oser !

Dans cette guerre de propagandes, où  les médias français ne sont que la voix de l’Amérique et de l’Otan, il est toujours intéressant de s’informer ailleurs dont sur CGTN. Anciennement CCTV-Français, sigle de China Global Television Network-Français, CGTN France est une chaîne d’information internationale chinoise francophone, faisant partie de la télévision centrale de Chine (CCTV).

Lors d’une audition parlementaire le 8 mars 2022, Victoria Nuland, sous-secrétaire d’État à l’Europe et à l’Eurasie, a soutenu que « l’Ukraine dispose d’installation de recherche biologique, et nous sommes de fait à présent assez inquiets par la possibilité que les forces russes tentent d’en prendre le contrôle». Elle précise que « [les États-Unis] travaillent avec les Ukrainiens sur les manières d’éviter que ces matériaux liés à la recherche puissent tomber aux mains des forces russes si elles devaient s’en approcher ».

https://www.youtube.com/watch?v=fvRpntmUIxs

Dans une interview exclusive accordée à CGTN, une journaliste d’investigation indépendante bulgare, Dilyana Gaytandzhieva, a confirmé l’existence de ces laboratoires d’armes biologiques en Ukraine et en dénonce la dangerosité.

Il y a quatre ans, elle a découvert que l’Ukraine était obligée de transférer des agents pathogènes dangereux au Pentagone en vertu d’un accord datant de 2005. Selon des documents qu’elle a publiés, le projet financé par le Pentagone sur des soldats locaux, impliquant des prélèvements sanguins pour tester la présence d’anticorps contre des agents biologiques,  bactéries, toxines et virus dangereux pouvant facilement être transformés en armes biologiques.

Tous ces documents proviennent du gouvernement américain, et du programme de la Defense Threat Reduction Agency en Ukraine et en Géorgie. Le ministère ukrainien de la Santé n’est pas autorisé à divulguer publiquement ces informations.

Toujours selon CGTN, de nombreuses études et preuves montrent que les États-Unis contrôlent plus de trois cents laboratoires biologiques dans le monde, parmi lesquels des programmes bio-militaires menés dans plusieurs anciennes républiques soviétiques.

Selon des documents obtenus par la Russie, plus de vingt-six laboratoires biologiques ukrainiens fonctionnent sous les ordres du Département de la Défense des États-Unis.

La Chine considère que la détérioration actuelle de la situation en Ukraine est imputable aux États-Unis et à l’Otan. Face aux doutes légitimes de la communauté internationale, la partie américaine ne peut se contenter de faux-fuyants ! Seul pays au monde possédant encore des armes chimiques, les États-Unis s’opposent à la création d’un mécanisme de vérification multilatérale dans le cadre de la Convention sur l’interdiction des armes chimiques des Nations unies depuis vingt ans.

Inquiète pour la population mondiale, la Chine demande à l’OMS d’envoyer des experts internationaux vérifier les laboratoires biologiques américains en Ukraine et ailleurs dans le monde, les États-Unis devant respecter leurs obligations internationales, apporter des éclaircissements complets et accepter des vérifications multilatérales.

Et pour toute réponse, sleepy Joe fait de l’inversion accusatoire mais sans preuve. C’est Biden qui est dos au mur et fait de l’escalade.

Daphné Rigobert

image_pdfimage_print
16

17 Commentaires

  1. tout comme le discours mensonger propagandiste de Colin Powell avec sa fiole
    préfabriquée par lui-même pour justifier l’intervention militaire programée
    par les USA en Iraq et en Afghanistan et c’est idem pour l’Ukraine
    ce sont les Américains qui exportent leurs armes chimiques et biologiques
    aux Ukrainiens pro-Atlantistes et pro-Nazis pour ensuite accuser les Russes
    alors que ce sont les Ukrainiens Nazis pro-US qui vont s’en servir
    contre leur propre population et compatriotes en Ukraine
    justifiant ainsi l’intervention militaire de l’Otan !..

    • Ah bon t’as pas voulu entendre parler des 30 labos installés en Ukraine pas les amerloques, t’es dur de la feuille

  2. Que la Chine commence donc par balayer devant sa porte à WUHAN ! Et surtout qu’elle paie les dégâts dont elle est responsable avec le COVID ! Non mais quel culot !

    • Exactement, les chinetocks ne manquent pas d’audace, avec leur putain de labo ils ont foutu un bordel incommensurable, d’ici qu’ils affirment que la covid vient d’ Ukraine y a pas loin, faudrait leur envoyer la note.

    • J’ai lu que le labo d’où s’est échappé le Covid, est le labo Pasteur à Wuhan
      ! C’est pas un peu Français Pasteur !
      Ça n’a pas été inauguré par l’époux de Buzyn il y a plusieurs années ? Et l’ami Soros , résident aux US , ne possède t’il pas un labo de virologie à wuhan ?

  3. excellente idée ! le biden pris à son propre piège, un commité d’experts en ukraine , à condition que le labo de wuhan ne soit pas convié

  4. Le vieux schnock est à Dégueulasse Vegas (Bruxelles) et vu le nombre de marches à monter/ descendre , je pense que ce jeudi sera un calvaire pour lui😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂😂

  5. Ces ordures ont déjà été prises la main dans le sac en mentant devant le monde entier et alors, qu’en est-il? Rien quand on est maître du monde et des donneurs de leçons européens et nous acceptons de nous saborder pour ces connards.
    Rappelons qu’ils ne se sont pas posé de questions humanistes en vitrifiant deux villes japonaises et leur population.
    Un peu comme les socialauds qui ne risquent jamais rien quoi qu’ils fassent, ayant tout noyauté depuis 81.
    Pas de bol, deux super puissances militaires n’acceptent plus cette manipulation planétaire ‘étatsunienne’.
    ‘La raison du plus fort…’, alors attention quand la force change de camp la clique du sénile risque de rire jaune.

  6. « « Après une visite officielle du vice président Joe Biden en Ukraine[18], Hunter Biden rejoint, en juin 2014, le directoire d’une des plus importantes compagnies pétrolières et gazières ukrainienne, Burisma, dont le dirigeant, l’oligarque Mykola Zlochevsky, avait été ministre de l’Écologie du président Viktor Ianoukovytch. A partir de 2014, Zlochevsky est poursuivi par les justices ukrainienne et britannique pour blanchiment d’argent à travers Burisma[19]. Hunter Biden, qui n’a alors aucune expérience en Ukraine[11] ou dans le secteur de l’énergie[20], affirme dans un communiqué de presse : « Je crois que mon aide en tant que consultant d’une compagnie sur les questions de la transparence, de la gestion d’entreprise et de l’expansion internationale aidera l’économie de l’Ukraine et la prospérité de son peuple » »
    source Wikipedia

  7. « La Chine considère que la détérioration actuelle de la situation en Ukraine est imputable aux États-Unis et à l’Otan »
    La Chine considère bien. L’attitude de Poutine est tout à fait explicable.
    On sait bien que les USA ont de tout temps été très belliqueux et n’ont pas hésité entre autres exactions à génocider les amérindiens.

    • vous avez raison de parler des 10, 20, 30 …laboratoires secrets en ukraine qui sont tenues par des néo-nazies drogués…il parait même qu’ils seraient pédophiles…ce qu’il y a de bien avec les fables c’est que chacun à sa version…

Les commentaires sont fermés.