1

La cité de la peur… organisée par les covidistes


Une étude de l’université de Bath (une des plus prestigieuses, la 6ème au classement des établissements universitaires britanniques, offrant d’importantes possibilités d’enseignement et de recherche aux meilleurs diplômés) indique : (que) 58 groupes parlementaires (en France on appelle cela des commissions), travaillant sur des questions relatives à la santé, ont perçu -entre 2012 et 2018- 468 subventions de firmes pharmaceutiques, pour la somme de 2,2 millions de livres sterling.

Vaccins, suite mais pas fin…
C’est ainsi qu’on pouvait apprendre, en lisant « the Guardian.com/business/2021 », le décès de quatre pilotes d’avion, décédés la semaine passée après avoir été vaccinés. Jusqu’à leur vaccination, les quatre hommes étaient en parfaite santé et… ils sont mort dans la semaine de l’injection (source, Docteur Jane Ruby, spécialiste des neurosciences et du développement des médicaments, Palm Beach). Cette scientifique est un des médecins et professeurs ayant alerté le Sénat des Etats-Unis sur la nocivité du vaccin. Elle en suit de près les effets dangereux, voire mortels, toujours cachés ou niés par les autorités sanitaires, aux USA comme en France (en France, ministre Veran, DGS, ARS, conseil de l’ordre).

Le 25 juin, on signalait la situation de ce champion des arts martiaux, amputé à la suite d’une thrombose provoquée par le vaccin Astra Zeneca
Après avoir fait semblant, avant les élections régionales et départementales, d’être défavorable au vaccin obligatoire, Emmanuel Macron envisage désormais son administration obligatoire.
Ce revirement montre que ce pays est administré, je ne veux plus dire gouverné, par le mensonge cynique et par la peur ; par une peur d’autant plus irrationnelle que les études et les situations sanitaires dans les pays ou parties de pays où l’on pratique le traitement précoce du C19 ne sont pas plus préoccupantes que les années passées, quand arrivait la grippe saisonnière.

Cette peur organisée méthodiquement possède ses miliciens, ses manipulateurs conscients et ses auxiliaires manipulés, tous raisonnant comme en d’autres temps : on vous prive de vos libertés, on vous empêche de prescrire l’ivermectine (en vous cachant ses capacités), on vous verbalise, parce que ce sont les ordres. Justes ou injustes, vrais ou faux, ce sont les ordres !

Le parjure du professeur Fauci, la diffusion de ses mails -et la preuve qu’ils sont la manifestation d’une connivence de Mark Zuckerberg, faisant fi du droit des gens, avec une stratégie visant à transformer les humains en cobayes, en s’opposant ou en faisant barrage aux traitements précoces- déboucheront-ils sur un Faucigate ? L’administration du sénile Biden protégera-t-elle le parjure ? Choisira-t-elle : d’imposer ce qui s’avère être un poison et de continuer d’interdire les traitements précoces ?

La bureaucratie de « santé », le ministre Veran, le président Macron, continueront-ils à jouer les sourds et les aveugles ? Sont-ils tenus ?

Alain Rubin